La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ENSEIGNER LA LECTURE AU CYCLE 2 25 & 26 septembre 2006 CirconscriptionValenciennes/Anzin.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ENSEIGNER LA LECTURE AU CYCLE 2 25 & 26 septembre 2006 CirconscriptionValenciennes/Anzin."— Transcription de la présentation:

1

2 ENSEIGNER LA LECTURE AU CYCLE 2 25 & 26 septembre 2006 CirconscriptionValenciennes/Anzin

3 Lire, cest extraire dune représentation graphique du langage la prononciation et la signification qui lui correspondent. Rapport de lobservatoire national de la lecture (novembre 2005)

4 Ouverture de la journée par Madame LAMMERTYN Patricia IEN Déroulement de la journée Déroulement de la journée Circulaire N° du 31 janvier 2006 (voir document n°1) Circulaire N° du 31 janvier 2006 (voir document n°1)

5 « APPRENDRE A LIRE » Circulaire N° du 31 janvier 2006 Les points forts : place centrale du décodage et de lidentification des mots dans lapprentissage de la lecture place centrale du décodage et de lidentification des mots dans lapprentissage de la lecture les méthodes globales (qui prennent appui sur la photographie de mots entiers) sont à écarter les méthodes globales (qui prennent appui sur la photographie de mots entiers) sont à écarter complémentarité de la lecture et de lécriture : pour construire le code ; pour accéder au sens complémentarité de la lecture et de lécriture : pour construire le code ; pour accéder au sens le travail de compréhension et de la lecture- plaisir ne sont pas écartés : place de la lecture oralisée du maître le travail de compréhension et de la lecture- plaisir ne sont pas écartés : place de la lecture oralisée du maître lapprentissage de la lecture nécessite : rigueur (organisation de la progression), méthode (choix raisonné doutils, dun manuel…), temps (2h à 2h 30 par jour) : découverte, entraînement, mémorisation lapprentissage de la lecture nécessite : rigueur (organisation de la progression), méthode (choix raisonné doutils, dun manuel…), temps (2h à 2h 30 par jour) : découverte, entraînement, mémorisation organisation et progression au sein du cycle : place de la maternelle et de la GS, du CP, du CE1 : qui fait quoi ? organisation et progression au sein du cycle : place de la maternelle et de la GS, du CP, du CE1 : qui fait quoi ? les évaluations CE1 et la mise en place des PPRE les évaluations CE1 et la mise en place des PPRE

6 Les changements par rapport aux programmes (voir document n°2) Les changements par rapport aux programmes (voir document n°2)

7 VOS QUESTIONS …

8 DVD « Apprendre à lire » La recherche (quelques extraits des discours, voir document n°3) 1.Stanislas DEHAENE Professeur au collège de France 2.Johannes ZIEGLER Directeur de recherche au laboratoire de psychologie cognitive 3.José MORAIS Professeur à luniversité libre de Bruxelles 4.Liliane SPRENGER-CHAROLLES Directeur de recherche au CNRS 5.Jean-Emile GOMBERT Professeur des universités et premier vice-président de luniversité Rennes 2

9 DEBAT …

10 DVD « Apprendre à lire » Les programmes et instructions Madame SAFRA Doyenne de lInspection générale, groupe du 1 er degré

11 Le Point sur les « méthodes »de lecture Méthode d'enseignement de la lecture : ensemble de principes qui organisent les orientations et la mise en œuvre de lenseignement de la lecture. Manuel : publication, support, outil daccompagnement de lapprentissage, plus de 130 en lecture (CP) Manuel : publication, support, outil daccompagnement de lapprentissage, plus de 130 en lecture (CP)

12 2 approches possibles Lapproche synthétique, exclusive dans les méthodes dites « syllabiques », procède des parties vers le tout : on part des valeurs sonores des lettres pour former des syllabes que lon fusionne ensuite pour produire des mots Lapproche synthétique, exclusive dans les méthodes dites « syllabiques », procède des parties vers le tout : on part des valeurs sonores des lettres pour former des syllabes que lon fusionne ensuite pour produire des mots Lapproche analytique, à lœuvre notamment dans les méthodes dites « globales », procède à linverse : du tout aux parties, cest-à-dire des mots aux syllabes puis aux lettres et à leur(s) correspondance(s) avec les sons Lapproche analytique, à lœuvre notamment dans les méthodes dites « globales », procède à linverse : du tout aux parties, cest-à-dire des mots aux syllabes puis aux lettres et à leur(s) correspondance(s) avec les sons

13 MOTS SYLLABES GRAPHEMES /PHONEMES SYNTHESE ( dominante dans les approches syllabiques) ANALYSE ( dominante dans les approches globales)

14 Dans les méthodes syllabiques, on considère l accès au sens comme la conséquence du déchiffrage Dans les méthodes syllabiques, on considère l accès au sens comme la conséquence du déchiffrage Dans les méthodes globales, on privilégie lentrée par le sens et on parie sur lintérêt porté par les élèves au contenu des textes qui leur sont lus, dans un premier temps par le maître Dans les méthodes globales, on privilégie lentrée par le sens et on parie sur lintérêt porté par les élèves au contenu des textes qui leur sont lus, dans un premier temps par le maître

15 2 sortes de méthodes globales : Méthode « naturelle » Méthode « naturelle » Élaborée par Célestin Freinet ( ) - le texte constitue lunité élémentaire détude - lécriture au sens de production de mots et de textes est primordiale dès le début de lapprentissage - létude des relations graphophonogiques se fait grâce à de nombreuses activités décriture

16 La méthode « idéovisuelle » promue par Jean Foucambert La méthode « idéovisuelle » promue par Jean Foucambert - enseignement du déchiffrage écarté, frein au développement dune lecture authentique - en vogue dans les années 80, elle a quasiment disparu Néanmoins, lattention portée au développement de la voie directe a bénéficié à toute la pédagogie de la lecture.

17 Identification des mots par voie directe et par voie Identification des mots par voie directe et par voieindirecte MOT ECRIT MOT ORALISE Déchiffrage Identification par voie directe Identification par voie indirecte IMAGE AUDITIVE IMAGE ORTHOGRAPHIQUE Dans la mémoire du lecteur SIGNIFICATION(s) MOT COMPRIS Sous les yeux du lecteur

18 Selon GOIGOUX Professeur des universités à lIUFM dAuvergne, dirige un laboratoire de recherche sur lenseignement 4 composantes de lenseignement de la lecture IDENTIFICATION ET PRODUCTION DES MOTS COMPRÉHENSION DE TEXTES PRODUCTION DE TEXTES ACCULTURATION

19 Planisphère des différentes composantes de la lecture Culture écrite Compréhension des textes Lecture des mots Compréhension de phrases Ecriture de mots Production de textes

20 Les différentes composantes de la lecture dans les années 60 Culture écrite Compréhension des textes Lecture des mots Compréhension de phrases Ecriture de mots Production de textes

21 Les différentes composantes de la lecture dans les années 70 Culture écrite Compréhension des textes Lecture des mots Compréhension de phrases Ecriture des mots Production de textes

22 Les différentes composantes de la lecture dans une répartition équilibrée Culture écrite Compréhension des textes Lecture des mots Compréhension de phrases Ecriture des mots Production de textes

23 ANLYSE DE MANUELS DE LECTURE… Grille danalyse (voir document n°4)

24 Comment identifier les axes de son enseignement ? CF schéma proposé par R Goigoux « planisphère didactique »

25 DES PISTES DE REFLEXION …. Bibliographie (voir document n°5)


Télécharger ppt "ENSEIGNER LA LECTURE AU CYCLE 2 25 & 26 septembre 2006 CirconscriptionValenciennes/Anzin."

Présentations similaires


Annonces Google