La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Conscience phonologique Animations pédagogiques 19/11/2008 et 17/12/08 G. Quennesson IEN, M-P Sadlocha CPC, Douai Rieulay M-C Dégardin directrice école.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Conscience phonologique Animations pédagogiques 19/11/2008 et 17/12/08 G. Quennesson IEN, M-P Sadlocha CPC, Douai Rieulay M-C Dégardin directrice école."— Transcription de la présentation:

1 Conscience phonologique Animations pédagogiques 19/11/2008 et 17/12/08 G. Quennesson IEN, M-P Sadlocha CPC, Douai Rieulay M-C Dégardin directrice école maternelle

2 1 LA CONSCIENCE PHONOLOGIQUE POURQUOI ?

3 Lenseignement réfléchi de la langue commence avant le début de la scolarité obligatoire Jean-Emile GOMBERT 1999 Professeur des universités de Rennes chargé de la recherche et de la documentation, directeur du centre de recherches en psychologie

4 Facteur de Réussite Scolaire Amener lélève à sintéresser à la langue pour elle-même, dans sa matérialité ou dans son fonctionnement, indépendamment du sens quelle véhicule. Conscience phonologique

5 Matérialité de la langue Fonctionnement indépendant du sens Les programmes 2008 encouragent à faire jouer les élèves avec les constituants du langage à travers des comptines, des jeux chantés, des chansons ou des poésies. Les programmes : « Se préparer à apprendre à lire et à écrire » (distinguer les sons de la parole et aborder le principe alphabétique).

6 A la fin de lécole maternelle Les élèves doivent être capables de : - Différencier les sons - Distinguer les syllabes dun mot prononcé - Reconnaître une mêmsyllabe dans plusieurs énoncés - Reconnaître et écrire la plupart des lettres de lalphabet - Mettre en relation des sons et des lettres. A la fin du CP Les élèves doivent : - Connaître le nom des lettres et lordre alphabétique - Distinguer la lettre et le son quelle transcrit - Connaître les correspondances entre lettres et sons dans les graphies simples et complexes (exemple : f, o et ph ; eau) - Savoir quune syllabe est composée dune ou plusieurs graphies - Savoir quun mot est composé dune ou plusieurs syllabes - Être capable de repérer ces éléments (graphies, syllabes) dans un mot.

7 2 LA CONSCIENCE PHONOLOGIQUE En quelques mots

8 Définitions 1 LA PHONOLOGIE La phonologie est la science qui a pour but détablir le système des phonèmes dune langue : unité minimale des signifiants de la langue. LA CONSCIENCE PHONOLOGIQUE » La connaissance consciente et explicite que les mots du langage sont formés dunités plus petites, les syllabes et les phonèmes. Elle vise la capacité à manipuler le langage oral en tant quobjet détude, à jouer de façon consciente, par exemple à travers la transformation des mots, les jeux de commutation, de permutation, de substitution… La conscience phonologique est aussi la capacité de traduire un son par un graphème.

9 Définitions 2 La syllabe est la fusion de phonèmes qui découpent naturellement un mot lorsquon le prononce. Ex : cadeau = ca et deau Le phonème constitue la plus petite unité sonore du langage oral. Si on observe la lettre, un phonème correspond au son de celle-ci. Ex : la lettre f correspond au phonème ffff (la manière dont elle chante). Le graphème est la transcription dun phonème. Graphèmes o – au – eau pour Phonème [o]. Les pseudo mots sont des mots qui ne veulent rien dire. Ratabo bidolo « Jadore le jus de rat », C Lamblin, Nathan

10 Représentation erronnée Référence de Roland Goigoux « Travail sur la Conscience Phonologique en préalable à l'apprentissage de la lecture et de l'écriture » A partir d'un exemple comprendre les processus sous jacents à une activité de classe dite « entraînement phonologique » en GS. Ce que nest pas la conscience phonologique : Ce nest pas une méthode de lecture. Elle nest donc pas à confondre avec la méthode syllabique. La conscience phonologique se différencie également de la phonologie au sens strict qui est létude des phonèmes et de leur(s) graphème(s).

11 Travail à partir du prénom Que travaillent les maîtres et comment ? Comptines, jeux de paroles, jeux chantés et poésies. Généralement en collectif, un choix alléatoire dépendant des thèmes des projets en cours et de façon irrégulière avec une fréquence d'usage très variable d'un mois à l'autre. Donc la construction à long terme pour les élèves en difficulté se révèle difficile voire de même pour les élèves en situations de réussite et de niveau de langage probant. Description de la situation : A partir de la comptine du type « Je m'appelle Nicolas, j'aime le chocolat » Pour donner une réponse correcte il faut être capable de : inhiber le traitement sémantique ( ne pas choisir ce que l'on aime vraiment « les frites ! ») décomposer son prénom en syllabe extraire la rime « la » syllabe finale, identique à celle extraite du mot « chocolat » trouver dans son lexique mental personnel, un mot répondant au même critère. Autant de compétences qui font défaut à un certain nombre d'élèves à l'entrée au CP et autant de difficultés pour le maître d'intervenir si on ne sait pas à quel niveau se situe le problème. Sources Goigoux « Conférence de consensus sur l'enseignement de la lecture à l'école primaire », 2ème question – PARIS, 2003

12 Construire la conscience phonologique Ce quest la conscience phonologique La conscience phonologique est définie comme la capacité à percevoir, à découper et à manipuler les unités sonores du langage telles que la syllabe, la rime, le phonème. A partir des conclusions de R. Goigoux nous retiendrons que nous devons continuer à utiliser ces dispositifs (comptines, jeux etc.)car ils sont bien les outils de cette construction de la conscience phonologique. Toutefois il nous faut repenser la progressivité de cet apprentissage 1 Pour l'enseignant qui doit: Organiser lenseignement de ces compétences Installer une régularité des interventions, Planifier en tenant compte de la nature des unités linguistiques. 2 Pour les élèves : Être confronté régulièrement à ces apprentissages, Sy entraîner suffisamment.

13 Prendre la langue comme objet dinvestigation et danalyse, Amener tous les élèves à considérer la langue aussi comme un matériau à modeler. Tableau n° 1 : les différents niveaux de segmentation Principes didactiques [Adapté de Enseigner la lecture au cycle 2 (p. 35), J.E. Gombert ouvrage coordonné par Goigoux, Éditions Nathan, 2000.]

14 3 LA CONSCIENCE PHONOLOGIQUE COMMENT ?

15 Comment amener lenfant à entendre autrement les paroles quil écoute, quil prononce ? Centrer son attention sur les aspects formels du message Amener lélève à détacher son attention de la signification et lattirer vers la réalité phonique du langage Utiliser la syllabe comme support dès la maternelle. Faut-il utiliser le nom des lettres ou le son des lettres ? Dans un premier temps, il est recommandé dutiliser le nom des lettres. Dans un second temps,le son des lettres sera appris comme une propriété de ces lettres (qui ont un nom) de la même manière quun canard fait coin coin mais nest pas un « coin-coin » Cette introduction du son des lettres constitue un préalable INDISPENSABLE à la fusion syllabique. Ne pas oublier quune consonne ne peut être prononcée que suivie dune voyelle. Chaque nouvelle consonne devra donc être accompagnée dune voyelle déjà étudiée.

16 La syllabe Pourquoi ? Unité privilégiée : existence physique Jouer avec les syllabes Quelles activités, quels supports proposer en petite, moyenne et grande section ? Les principes pédagogiques : Rigueur Conditions adaptées aux jeunes élèves Exemples : poésies, comptines, jeux chantés, chansons, qui jouent avec les constituants formels, rythmes et sonorités, autant quavec les significations Exercices systématiques et ritualisés : nombre de syllabes orales des prénoms, des mots de la classe en utilisant le frappé de mains

17 Les phonèmes: comment ? Conduire le même type de travail sur les phonèmes Utiliser le prénom comme repère privilégié Quelles sont les difficultés ? Constituants phonétiques du langage sont difficilement perceptibles pour le jeune enfant (avant 6 ans)

18 Passer de la syllabe au phonème Laccès à la conscience phonologique désigne la conscience de la structure segmentable de la parole qui aboutit à la conscience des phonèmes et à leur discrimination fine. 4 ans : intuition des rimes possible, 4 ou 5 ans : apparaissent identification et segmentation en syllabes orales, 6 ans environ : premiers signes dune conscience phonique pour certains.

19 Calligraphie Létude des lettres se fera avec lapprentissage de sa calligraphie. Chaque lettre sera donc identifiée par ses 3 composantes : Nom Valeur sonore conventionnelle Tracé Ex : le nom L, la valeur sonore [l], le tracé de la grande boucle

20 Orthographe, décodage... Ce lien sexplique par le fait que lorthographe française est une orthographe alphabétique où les caractères « graphèmes » représentent une unité sonore « phonème ». Pour maîtriser le principe alphabétique lélève doit donc avoir acquis un niveau minimum de traitement phonémique. Pour maîtriser le décodage lélève doit donc acquérir deux compétences : connaître le nom des lettres savoir découper la chaîne sonore en phonèmes (ex : PAPA = P/A/P/A) Conscience phonologique et lecture

21 Début GS Conforter la sensibilité phonologique exercée en PS/MS et mettre en place la capacité danalyse phonologique de décomposition de la syllabe. Utiliser dabord des mots réels ( pour faciliter le maintien en mémoire) puis des mots inventés ( pour mettre en évidence lexistence dun niveau formel indépendant des significations) Utiliser dabord la liste des prénoms. Utiliser des supports imagés pour la mise en mémoire des mots proposés Milieu de cycle (fin GS et CP) Proposer les manipulations de phonèmes à condition que soit acquise la capacité à décomposer la syllabe pour repérer des débuts de rimes et des débuts de syllabes communs entre des mots. CP Introduire les Correspondances graphèmes phonèmes dans le cadre de lapprentissage de la lecture Fin de cycle 2 (CE1) Centrer lattention des élèves sur la variété des orthographes correspondants aux mêmes sons. Quelques pistes pour une progressivité au cycle 2

22

23

24

25

26

27 TROIS Facteurs defficacité dun entraînement à la conscience phonologique 1 la durée de chacune des périodes dentraînement et de l'ensemble du module : 3 la nature des tâches mise en œuvre : Quelques exemples vidéo à partir du site BSD du CRDP de Montpellier 2 la constitution des groupes de travail : Nombre d'élèves restreint à 5 ou 6 pour favoriser les échanges oraux Pour être efficace, un tel programme doit être constitué de séances de minutes, 2 fois par semaine, et ce pendant au moins 10 semaines. Afin dobserver une amélioration de la compréhension de la lecture chez les enfants en difficulté, le programme dentraînement doit être de 20 heures au minimum

28 En maternelle, comme au CP en aide individualisée, Les tâches ayant permis une amélioration significative des performances en lecture chez les enfants avec difficultés dapprentissage sont les tâches de SEGMENTATION et de FUSION PHONEMIQUE. La conduite dune séance demande à lenseignant une disponibilité totale pour donner les consignes, donner la parole, écouter les productions, corriger les réponses, faire recommencer un élève, favoriser lentraide et encourager les élèves. Lentraînement en petits groupes (5-6 élèves) donne des résultats supérieurs à ceux faits en classe complète ou en individuel.

29 Diaporama actualisé et complété à partir dun document élaboré par Anne Baillieux CPC Stage FC du 10/04 au 13/04/2007 « Conscience phonologique et entrée dans lécrit » Valenciennes/Anzin Autres documents utilisés : Eric Lambert, Anne-Lise Doyen, Phonoludos, éd. La Cigale Monique Jacquier-Roux/ Michel Zorman, Phono-mi, éd. La Cigale Brigitte Stanké, Lapprenti lecteur, Ed. Chenelière/McGraw-Hill Références des vidéos : Site Marilyn Jager Adams, Barbara R. Foorman, Ingvar Lundberg, Terri Beeler - Adaptation française par Brigitte Stanké, « Conscience phonologique », éd. Chenelière / McGraw-Hill Roland Goigoux, Sylvie Cèbe, Jean-Louis Paour, « Phono » Développer les compétences phonologiques, Editions Hatier


Télécharger ppt "Conscience phonologique Animations pédagogiques 19/11/2008 et 17/12/08 G. Quennesson IEN, M-P Sadlocha CPC, Douai Rieulay M-C Dégardin directrice école."

Présentations similaires


Annonces Google