La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Apprentissage continué de la lecture au Cycle 2 Circonscription Valenciennes-Anzin Stage Mars 2009.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Apprentissage continué de la lecture au Cycle 2 Circonscription Valenciennes-Anzin Stage Mars 2009."— Transcription de la présentation:

1 Apprentissage continué de la lecture au Cycle 2 Circonscription Valenciennes-Anzin Stage Mars 2009

2 4 composantes de lenseignement de la lecture Selon GOIGOUX Professeur des universités à lIUFM dAuvergne, dirige un laboratoire de recherche sur lenseignement PRODUCTION DE TEXTES COMPRÉHENSION DE TEXTES IDENTIFICATION ET PRODUCTION DES MOTS ACCULTURATION

3 Planisphère des différentes composantes de la lecture Culture écrite Compréhension des textes Compréhension de phrases Lecture des mots Écriture de mots Production de textes

4 Les différentes composantes de la lecture dans les années 60 Culture écrite Compréhension des textes Compréhension de phrases Lecture des mots Écriture de mots Production de textes

5 Les différentes composantes de la lecture dans les années 70 Culture écrite Compréhension des textes Compréhension de phrases Lecture des mots Écriture de mots Production de textes

6 Les différentes composantes de la lecture dans une répartition équilibrée Culture écrite Compréhension des textes Compréhension de phrases Lecture des mots Écriture de mots Production de textes

7 Pour apprendre à lire… OUZOULIAS Le projet de lecteur « Quand lélève sait vers quoi il tend, il apprendra dautant mieux quil se représentera ce quil pourra faire lorsquil saura faire ce quil ne sait pas encore faire ». Représentation de la lecture (pourquoi japprends à lire) Représentation de lapprentissage (distinguer les moyens de la finalité) Fréquentation des lieux de lecture et des lieux de diffusion.

8 Pour apprendre à lire La connaissance des fonctions de lécrit Lélève doit pouvoir identifier quels usages on peut faire de lécrit et dans quelles situations ils sont pertinents. Comportement face au livre. Connaissance de quelques supports écrits et de leur fonction.

9 Pour apprendre à lire… Conceptualisation de la langue Sens conventionnel de la lecture et de lécriture (organisation dans un livre, une page, un texte). Relation entre quantité doral et quantité décrit. Relation entre le nombre de mots à loral et à lécrit. Segmentation de lécriture (phrase, mot, syllabe). Connaissance du vocabulaire technique (phrase, mots, syllabe, lettre…). Connaissance des repères typographiques. Connaissance et association des différentes écritures (scripte, cursive, capitale).

10 Pour apprendre à lire… Construire du sens Facteurs linguistiques et encyclopédiques favorisant la compréhension. Si trop de mots ne sont pas compris, si la structure syntaxique nest pas accessible, si le mode dénonciation nest pas familier, si lenfant na pas la possibilité de construire un récit, les obstacles à la lecture risque dêtre très importants. Les connaissances linguistiques ne sont pas séparables des connaissances sur lunivers de référence du texte. (Thème, objet, relation entre les objets etc…)

11 Pour apprendre à lire… Facteurs favorisant le développement des capacités didentification. La reconnaissance des mots peut être directe, il sagit dans ce cas dun « dictionnaire mental » immédiatement disponible. Sinon, lidentification est indirecte. Elle met alors en œuvre lappel au contexte, aux relations grapho- phonologiques.

12 Pour apprendre à lire… Comportement dapprenti-lecteur Lélève doit alterner et conjuguer hypothèses et prise dindices variés. Les indices sont principalement de deux sortes : dune part, la situation de réception et les indices non linguistiques (nature du support, illustrations, typographie…) dautre part, les quelques rares parties du texte reconnues (expressions, mots, syllabes…) et la compréhension de quelques principes de segmentation de lécrit.

13 Pour apprendre à lire… Mise en relation dinformations diverses Lélève doit faire interagir ses connaissances au moment de lire. Les difficultés rencontrées peuvent provenir : du projet de lecteur non établi de la capacité générale à lanalyse/synthèse de la capacité à construire du sens des capacités de mémorisation.

14 Les trois temps de lapprentissage de la lecture Chauveau G Un premier temps - la phase d'expérience L'enfant multiplie ses expériences de l'écrit. C'est le temps où il installe des comportements de «lecteur» ou d'«écriveur» mais pas encore véritablement des compétences en lecture-écriture. Il prend peu à peu des habitudes - ou on lui donne des habitudes - qui impliquent à la fois des objets de l'écrit, des énoncés écrits et des personnes lettrées.

15 Les trois temps de lapprentissage de la lecture Chauveau G Un deuxième temps - la phase de compréhension L'enfant se pose trois questions sur l'écriture et la lecture: Pourquoi lire et apprendre à lire ? Comment fonctionne l'écriture ? Que faire pour lire ? Peu à peu, il comprend - ou on l'aide à comprendre - ce que sont l'écriture et la lecture; il élabore des réponses de plus en plus pertinentes aux trois questions initiales; il développe une conception - une prise de conscience - du lire-écrire de plus en plus « poussée » et « ajustée ».

16 Les trois temps de lapprentissage de la lecture Cette deuxième période constitue - la partie conceptuelle de l'acquisition de la lecture – Elle prend appui sur les expériences de l'enfant dans le monde écrit : le jeune apprenti lecteur pense (sur) l'écrit, il (se) pose des questions et (s') interroge à propos de l'écrit, élabore des idées ou des «théories» fragiles et provisoires...à partir de sa pratique de l'écrit, à partir de ses activités sur l'écrit partagées avec des lettrés. Et cette partie conceptuelle sert elle-même de base à l'installation des savoir-faire - les mécanismes, les techniques - de la lecture.

17 Les trois temps de lapprentissage de la lecture Un troisième temps - la phase de maîtrise L'enfant devient un lecteur débutant. Il accède au savoir lire de base ; il peut lire - comprendre des énoncés courts et simples Ø Le noyau dur du savoir-lire de base est constitué de deux opérations : a)savoir décoder et identifier les mots b)savoir explorer et questionner les phrases écrites

18 Les trois temps de lapprentissage de la lecture Apprendre à lire au CP (du côté de l'enfant) et aider à apprendre à lire au CP (du côté du maître) impliquent donc de travailler de concert ces deux aspects techniques (ou instrumentaux) du savoir lire de base : savoir décoder-identifier les mots et savoir explorer -questionner les phrases.

19 Pour apprendre à lire… Les difficultés à résoudre, pour entrer dans la lecture J.Fijalkow Les apprentis lecteurs doivent résoudre de nombreux problèmes. Problèmes de clarté cognitive. Problèmes de stratégies de lecture Problème de maîtrise de la langue

20 Pour apprendre à écrire… Les difficultés à résoudre, pour entrer dans lécriture J.Fijalkow Problème de clarté cognitive Problème de repérages spatiaux dans lécrit Problème de graphisme Problème de contenu et de créativité Problème doralisation Problèmes de maîtrise du code Problèmes des conventions linguistiques


Télécharger ppt "Apprentissage continué de la lecture au Cycle 2 Circonscription Valenciennes-Anzin Stage Mars 2009."

Présentations similaires


Annonces Google