La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Comment lire une image en classe ? Y a-t-il une ou des méthodes ? Inspection de Dunkerque-Centre - Philippe Smette – Conseiller pédagogique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Comment lire une image en classe ? Y a-t-il une ou des méthodes ? Inspection de Dunkerque-Centre - Philippe Smette – Conseiller pédagogique."— Transcription de la présentation:

1 Comment lire une image en classe ? Y a-t-il une ou des méthodes ? Inspection de Dunkerque-Centre - Philippe Smette – Conseiller pédagogique

2 De quoi se compose une image ? Les signifiants : ce que je vois La description. Les signifiés : ce que jen pense Linterprétation.

3 De quoi se compose une image ? Deux types de signifiants : Les signifiés : ce que jen pense Les signifiants extra iconiques Les signifiants iconiques

4 De quoi se compose une image ? Les signifiants : ce que je vois Les signifiés : ce que jen pense Les signifiants extra iconiques Des informations Les signifiants iconiques

5 De quoi se compose une image ? Les signifiants : ce que je vois Les signifiés : ce que jen pense Les signifiants extra iconiques Un contexte : social, culturel, cultuel, historique... Les signifiants iconiques Des informations

6 Exemple : observez cette image.

7 Les signifiants iconiques. (La description)

8 Ce sont ceux qui touchent à la création de limage.

9 Je vois ici une image fixe inscrite dans un cadre rectangulaire horizontal.

10 Cest une image en couleurs aux teintes assez ternes. Les contours sont marqués par des traits noirs. Cest une image gravée.

11 La lumière vient de haut et de la gauche (dune fenêtre ?) si lon en juge par les ombres au sol.

12 Langle de prise de vue est de niveau, il reprend le regard du spectateur (recherche dobjectivité).

13 Les personnages sont en pied : Plan moyen donc.

14 Ces personnages sont placés sur des lignes de construction verticales.

15 Les signifiants extra - iconiques.

16 Ce sont ceux qui existent en dehors de limage et que limage récupère et met en scène.

17 Je vois 3 personnages : deux hommes, une femme.

18 La femme est au centre.

19 2 personnages (homme de gauche et femme au centre) nous regardent (captent notre regard).

20 Nous pourrions tenter de décrire les vêtements de chacun des personnages (excellent travail de vocabulaire). Des recherches documentaires pourraient aider la lecture.

21 Lhomme de gauche est devant une table basse sur laquelle se trouvent une bouteille, des litres et un entonnoir.

22 La femme, au centre, est devant une table plus haute, sur laquelle se trouvent des poids (masses), des cônes (sucre ?). La femme tient dans la main droite une balance.

23 A droite, lhomme est devant un comptoir sur lequel est posée une pièce de tissu que lhomme mesure avec un mètre en bois.

24 Des numéros ont été placés au-dessus de chacun des personnages.

25 Les signifiés. (Linterprétation)

26 Essayons de donner du sens...

27 Ce sont 3 scènes séparées : elles sont numérotées.

28 Ces scènes ne constituent pas une « suite » : il ny a pas un personnage unique, les objets, dune scène à lautre, sont différents.

29 Le personnage de gauche remplit de vin une bouteille en verre. Il se sert dun pot, mesure de capacité. Il sagit peut-être dun commerçant en vins et spiritueux qui utilise le litre.

30 La femme, au centre, est sans doute elle aussi une commerçante. Elle nous montre quelle utilise les nouvelles mesures de masse. Il ny a rien dans mes plateaux de la balance. La femme nous regarde. Il ne sagit donc pas de nous faire connaître son métier réel. Ce nest quen comprenant ce que font les deux autres personnages quon peut définir le but de cette image.

31 A droite, lhomme est sans doute un commerçant en tissus. Mais ce quil tient ostensiblement des deux mains cest un mètre en bois. Lhomme de gauche remplit avec un litre, La femme au centre pèse avec des grammes, Lhomme de droite mesure avec un mètre.

32 Cette image a donc une fonction informative. Il sagit de nous faire comprendre que de nouvelles mesures seront utilisées.

33 Cette gravure nous en présente 3, numérotées de 1 à 3. Les personnages ne sont que des exemples dutilisation de ces nouvelles unités de mesure.

34 Quelle lecture dimage ? Dans notre exemple, nous sommes allés : Dune lecture dénotative (on part de ce que lon voit, description). A une lecture connotative (on donne du sens, interprétation). Est-ce la seule méthode ?

35 Poser la question, cest y répondre : On peut aisément aller de la connotation à la dénotation. Commencer par donner du sens et vérifier par les éléments objectifs que ce quon avance est vrai. Dans ce cas, il est important de se dire que notre seule «bouée» est la JUSTIFICATION par les signifiants. Je peux dire cela parce que je vois ceci !

36 Et lapport des autres informations ? Rappelons-nous, une image cest aussi : Un contexte : social, culturel, cultuel, historique... Des informations

37 Et lapport des autres informations ? Des informations Ce sera ici la légende de cette image. De nouvelles unités de mesure. Gravure, Musée Carnavalet – Paris.

38 Et lapport des autres informations ? De nouvelles unités de mesure. Gravure, Musée Carnavalet – Paris. Choisir de ne pas donner la légende immédiatement avec limage est un choix pédagogique : cela permet deffectuer une lecture dimage plus ouverte. La donner ensuite permet de conforter (ou de remettre en cause) la lecture précédente.

39 Et lapport des autres informations ? Rappelons-nous, une image cest aussi : Un contexte : social, culturel, cultuel, historique... Cest-à-dire tout ce qui nest pas dans limage, ce qui appartient à ma culture ou ce qui moblige à me documenter si je ne sais pas.

40 Exemple : Extrait de « Lorsque survient la Révolution le système des mesure est, en France, des plus complexes, et de plus, varie d'une région à l'autre. Les Cahiers de doléances vont refléter cette situation, un certain nombre présentant des demandes pour une harmonisation des poids et mesures. La Constituante, le 8 mai 1790, va confier à l'Académie des sciences la tâche d'étudier un nouveau système. Y travailleront, en particulier, Laplace, Monge, Borda, Lavoisier. Le 1er août 1793, la Convention adopte le mètre comme unité de longueur, le système décimal s'appliquant pour les multiples et sous-multiples. Suit, le 7 avril 1795, l'obligation du système décimal comme système de base des nouvelles mesures. En fait, l'usage du système métrique sera loin d'être une chose qui va de soi. » Sur ce site, à la suite de ce texte, on trouvera : (N.° 383.) ARRÊTÉ relatif au mode d'exécution du système décimal des poids et mesures. Du 13 Brumaire an X.

41 Et ensuite ? Proposer une seconde image légendée en demandant aux élèves de composer un texte explicatif (qui pourra être dit oralement – commentaire). On évalue ainsi sa capacité à réinvestir tout ce qui a été vu dans limage, les connaissances acquises par les documents dappoint, at aussi les connaissances acquises dans le domaine de lORL. Exemple dimage :

42 Réinvestissement : LAre (pour la Toise) Le Franc (pour une Livre Tournois) Le Stère (pour la Demie Voie de Bois)

43 Ce qui fait peur aux enseignants : Le Silence : Il faut pourtant savoir se taire devant une image et attendre que les élèves parlent. Il faut alors féliciter, favoriser, redire la parole de lélève et ainsi encourager même si « on dit une bêtise ». Le flot de paroles : Après le silence, quand les élèves sentent quils peuvent parler, la tendance est à parler dans toutes les directions. Cest là que joue le choix pédagogique : On peut interdire aux élèves de donner du sens et ne demander que de dire ce que lon voit...

44 Ce qui fait peur aux enseignants : Le flot de paroles : 1 – Demander de JUSTIFIER par limage (obligation dargumenter). 2 – Apprendre peu à peu la différence entre une affirmation ou une supposition. Si lenseignant écrit au tableau des expressions délèves telles que : Je pense que...., Il me semble que..., On dirait que.... Il lui sera aisé de marquer cette différence. Si le choix pédagogique est daccepter de démarrer spontanément par le sens, il faudra :

45 Le rôle de lenseignant : Celui qui favorise lexpression : Il a choisi limage, Il a choisi la méthode Il accueille la parole. Celui qui alimente les relances et prolongements : Il a déjà repéré les documents complémentaires. Il a déjà repéré les supports dinformation exploitables (livres, manuels, sites informatiques, disques, films...) Celui qui définit la restitution finale de linformation : Par un commentaire orale, un texte écrit,...

46 La lecture dimage... Doit être un moment de plaisir partagé par lenseignant et les élèves. Il ne faut pas sattendre à un résultat immédiat, du premier coup, ce nest quau bout de plusieurs lectures que se met en place ce réseau de sens qui fait quun élève comprendra comment cette lecture fonctionne.


Télécharger ppt "Comment lire une image en classe ? Y a-t-il une ou des méthodes ? Inspection de Dunkerque-Centre - Philippe Smette – Conseiller pédagogique."

Présentations similaires


Annonces Google