La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Accompagnement scolaire Quelques pistes pour les A V S.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Accompagnement scolaire Quelques pistes pour les A V S."— Transcription de la présentation:

1 Accompagnement scolaire Quelques pistes pour les A V S

2 HANDICAPS ET TROUBLES HANDICAP MOTEUR (hémiplégie, quadriplégie, autres…..) HANDICAP SENSORIEL (auditif, visuel, ) HANDICAP COMPORTEMENTAL(« troubles autistiques », grande instabilité) TROUBLES DES APPRENTISSAGES dyspraxie dyslexie, dysorthographie, dyscalculie

3 HANDICAP MOTEUR LA V S, son rôle: Accompagnement dans la vie de lécole: -accueil le matin, déplacement dans lécole, -aide à linstallation dans les cours, -aide à la prise de notes si besoin(secrétaire mais pas « à la place de ») -encadrement à la récréation, -aide au passage aux toilettes, -aide au portage du plateau à la cantine NB: si aide à la cantine en primaire, nécessité de mise en place dune convention avec les communes Si possible aide à laccès à lautonomie (recherche de stratégies individuelles pour autonomie)

4 HANDICAP SENSORIEL VISUEL AUDITIF

5 HANDICAP VISUEL : NON VOYANT(aveugle) ou MAL VOYANT (amblyope) Aveugle aide le matin à larrivée à lécole accompagnement à linstallation dans les classes verbalisation et explication de tt ce qui est rencontré dans lécole: lAVS devient les « yeux » de laveugle; lui permettre de visualiser le « non-vu » ; pour les plus jeunes, les rassurer, leur parler le plus doucement possible, mettre des mots sur tout ce quils rencontrent pour les aider à se construire des images mentales de ce qui existe les aider à sapproprier par le touché le monde qui les entoure, mettre des mots sur le monde auditif et tactile multiplier les expériences tactiles en accompagnant tous les gestes par des explications verbales sassurer de la bonne compréhension de la consigne en demandant de verbaliser, de reformuler ce qui a été entendu et leur demander dexpliquer leur « vision » des choses travail en liaison avec lERDV ou lIJA pour lapprentissage du braille et la pratique de lordinateur spécifique (IRIS)

6 Amblyope Agrandissement de tous les cours, de tous les supports de travail Rendre le plus lisible possible les supports scolaires (repasser en foncé les traits, les lignes, les dessins, cartes etc…) Aide à lappropriation des ordinateurs et à la maîtrise du clavier, voire du braille Passage à loral de tous les documents pour sassurer de la bonne compréhension des consignes Travail en liaison avec lERDV ou lIJA

7 HANDICAP AUDITIF Pas daccompagnement dAVS notifié par la MDPH

8 HANDICAP COMPORTEMENTAL (« troubles autistiques », grande instabilité) Les troubles autistiques ( voir plan autisme sur site du ministère de la jeunesse et des sports ) ou T E D -manifestations visibles en classe -instabilité, impression dêtre dans son monde, regard fuyant, agitation imprévisible, peu ou pas de contact avec ladulte, les enfants, attirance pour des jeux toujours identiques, stéréotypies, cris inattendus par ex -comportement inadapté parfois dues à des difficultés de :

9 Gestion du temps Conséquence: stress et diminution de lefficacité de travail Nécessité dinstauration de rituels soit: Matérialiser lemploi du temps, utilisation de couleurs sur un calendrier par ex Structurer les tâches : lenfant doit savoir ce quon attend de lui et de lordre de ses tâches: par ex: photos, pictogrammes, schémas pour les consignes, mots, panier de tri Quantifier le temps qui passe visuellement: ex:horloge en papier

10 Gestion de lespace : Aider lélève à structurer son espace de travail : Laider à distinguer espace de jeux, dactivités dirigées, de rangement par des photos Installer dans la classe un espace personnel à lenfant: table individuelle avec sa photo, jeux préférés, photos ou picto des tâches à réaliser Épurer lespace de travail Sur la feuille, matérialiser lespace de travail: ex: point en début de ligne Surligner lessentiel, repasser le rail décriture en foncé Entourer la consigne, cacher ce qui est autour de la consigne, montrer un exercice à la fois

11 Autres types de guidance : verbale: reformuler les consignes, rassurer lélève, laider à se concentrer sur sa tâche scolaire en lui reformulant doucement, avec des mots simples gestuelle: pointer sur le cahier pour recentrer lattention, physique : ex prendre les ciseaux, écrire avec lui, contenir pour aider à gérer les moments d angoisse (ex: bras autour de lépaule ….) Autre :lui permettre aussi de « souffler », proposer des pauses si signes de fatigue, en lui autorisant le retour à son espace personnel par ex -les rendre le plus autonome possible en diminuant progresivement les guidances travailler en amont avec lenseignant sur la répartition des tâches et des consignes: « qui dit quoi, qui fait quoi? »

12 Grande instabilité Aider l élève à se concentrer: 1. Le ramener à sa tâche verbalement 2. Installer un espace de travail rassurant 3. Épurer son espace de travail (éviter les objets « parasites ») 4. Se montrer « contenant » 5. Essayer de percevoir létat de fatigue, instaurer avec lenseignante un espace ou un temps de récupération avant de reprendre le travail(en classe ou hors classe) 6. Lui permettre de sortir du groupe classe en cas de crise(lui laisser le temps de se calmer) Sassurer de la bonne compréhension des consignes en lui faisant reformuler la consigne pour être sur quelle soit comprise

13 TROUBLES DES APPRENTISSAGES DYSPHASIE DYSPRAXIE DYSLEXIE/ DYSORTHOGRAPHIE

14 RAPPELS DES TROUBLES DYSPHASIEDYSPRAXIEDYSLEXIE / DYSORTHOGRAPHIE Trouble spécifique et grave du développement du langage oral ou « Déficit durable des performances verbales » accompagné souvent de difficultés dapprentissages du langage écrit. dysphasie de production : difficultés à produire des mots Dysphasie de réception : Difficulté de traitement de linformation orale (plus grave) Conséquences: Repli sur soi si incapacité à communiquer Trouble spécifique du développement moteur Altération du développement de la coordination motrice Non imputable à un retard intellectuel ou à une affection neurologique spécifique Ou encore… Difficultés dans la réalisation des activités de la vie quotidienne nécessitant une coordination motrice -par ex: difficulté à réaliser un geste sur commande ou trouble de la manipulation dobjets Trouble spécifique et durable de lacquisition puis de lutilisation du langage écrit, chez un enfant normalement intelligent,, ayant bénéficié dun apprentissage régulier, de 18 mois au moins. On note toujours une hétérogénéité des résultats aux tests psychologiques.

15 Vidéos :enfants « dys » Retard de parole: Arthur (4ans) Dysphasie: Cyrielle, Gaëtan, Guillaume, Quentin Ex de dysgraphie Dyslexie, Dysorthographie: Laure, Mickey, Tiffany

16 quelques manifestations …. Trouble de la concentration Difficultés dapprentissage et de mémorisation des leçons Difficultés pour comprendre les consignes écrites ou orales selon le trouble Manque de méthode et dorganisation dans le travail Est en « souffrance », souffre constamment dune incertitude harcelante Se fatigue vite et a besoin de temps de récupération Est inconstant dans ses performances Travaille difficilement en situation de double tâche (écouter et prendre des notes ou écouter et agir en même temps par ex) Travaille lentement à cause de ses difficultés, est toujours sous pression

17 Mais aussi, ce sont des élèves qui ont: le dégoût pour lécrit ou/et la lecture, du passage à loral souvent redoublé le CP ou le CE1 des résultats ne sont pas à la hauteur des efforts fournis une grande lenteur une grande fatigabilité une accumulation du retard dans les apprentissages et dans la lecture De graves perturbations psychologiques consécutives à un échec prolongé : sentiment dinfériorité, détresse personnelle, perte de lestime de soi, renoncement.

18 Comment les aider? Etre bienveillant, compréhensif et tolérant Parler lentement, séparer les mots Sassurer de la bonne compréhension des consignes faire reformuler passer par le visuel (repère code de couleur, symboles) insister sur linstallation des repères spatio-temporels Faire verbaliser les étapes nécessaires à la réalisation dune tâche, laisser parler même si erreurs de langage Donner des exemples valoriser les productions ne pas aller trop vite

19 Cest aussi…. Valoriser, noter les progrès plutôt que les scores de réussite Favoriser la motivation Mettre en avant les compétences plutôt que les échecs Éviter les remarques désobligeantes, les appréciations inappropriées si des efforts sont faits (citer les fautes dorthographe, arracher les pages, lire devant tout le monde…) Cependant, éviter dinstaller le statut « dyslexique de la classe » Découvrir les domaines de compétence hors du domaine de la langue (écriture, lecture écrite et orale)

20 Donner des fiches dobjectifs Aider au rangement et à lorganisation (vérifier le cahier de texte à remplacer plutôt par lagenda…) Prendre le temps de remobiliser les connaissances (retrouver dans la mémoire en redonnant les repères ) Placer lélève devant (éviter les sources de distraction (fenêtre, objets sur la table…) Gestion et organisation du temps, matérialiser le temps qui passe (sablier, pendule digitale) Oraliser les consignes écrites, lire à haute voix les énoncés, faire reformuler Eviter de faire lire lélève dys. à haute voix devant la classe (sauf sil le désire) Autoriser la lecture avec le doigt ou cache (pour éviter sauts de lignes ou mots)

21 Ou encore…, en français mais aussi en maths Vérifier à loral sa compréhension Aider à se repérer dans un texte (souligner, surligner, paragraphes, connecteurs…) Préférer la copie avec le texte à côté et non au tableau Donner une correction écrite afin que lélève comprenne ce quon attend de lui Lui accorder un Tiers temps supplémentaire ou réduire en quantité en restant exigeant sur la qualité Tolérance orthographique(sauf en dictée) Exercices à trous, photocopie Favoriser laccès à linformatique Autoriser les tables de multiplication… Tenir compte du raisonnement et pas seulement du résultat Évaluer sous forme de QCM

22 Pour un élève DYSLEXIQUE, il ne pourra montrer ses compétences que si on propose du matériel visuel Pour un élève DYSPRAXIQUE, lévaluation orale semble la mieux adaptée puisquil ne maîtrise vraiment que le langage


Télécharger ppt "Accompagnement scolaire Quelques pistes pour les A V S."

Présentations similaires


Annonces Google