La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

DEFINITION, EVALUATION, COMPTABILISATION, DES ACTIFS ET DES PASSIFS Catherine Boënnec, Christine Closier, Xavier Girard, Françoise Léauté, Chantal Marquer,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "DEFINITION, EVALUATION, COMPTABILISATION, DES ACTIFS ET DES PASSIFS Catherine Boënnec, Christine Closier, Xavier Girard, Françoise Léauté, Chantal Marquer,"— Transcription de la présentation:

1 DEFINITION, EVALUATION, COMPTABILISATION, DES ACTIFS ET DES PASSIFS Catherine Boënnec, Christine Closier, Xavier Girard, Françoise Léauté, Chantal Marquer, Eric Wallet, Solange Le Buffe I.E.N.

2 2 CERCLE DE REFLEXION – NOUVELLES NORMES COMPTABLES – ACADEMIE DE RENNES Codes de couleursCodes de couleurs Le bleu caractérise les textes essentiels à notre enseignement. Le rouge caractérise les textes qui apportent une précision, un commentaire utile, une analyse approfondie à notre enseignement.

3 3 CERCLE DE REFLEXION – NOUVELLES NORMES COMPTABLES – ACADEMIE DE RENNES I DEFINITION DES ACTIFS

4 4 CERCLE DE REFLEXION – NOUVELLES NORMES COMPTABLES – ACADEMIE DE RENNES I DEFINITION DES ACTIFS Art Un actif est un élément identifiable du patrimoine ayant une valeur économique positive pour lentité, cest-à-dire un élément générant une ressource que lentité contrôle du fait dévénements passés et dont elle attend des avantages économiques futurs. PCG Version applicable au 1er janvier 2005 UN ACTIF EST : 1- Un élément identifiable du patrimoine. 2- Un élément qui génère une ressource. 3- Un élément dont lentité attend des avantages économiques futurs.

5 5 CERCLE DE REFLEXION – NOUVELLES NORMES COMPTABLES – ACADEMIE DE RENNES I DEFINITION DES ACTIFS Remarque : la comptabilisation des immobilisations, selon les normes IFRS, dépend essentiellement de la notion de contrôle des ressources et non de la notion de patrimoine qui sapplique souvent en France (propriété juridique) : doivent figurer dans le Bilan, non seulement les contrats de crédit-bail mais également les contrats de location : si lopération peut être analysée comme le financement de lacquisition dun actif (finance lease), il est alors procédé au retraitement du contrat de façon à présenter les comptes de lentreprise comme si elle avait acquis le bien. bail.html Remarque : le Conseil National de la Comptabilité a confirmé dans un communiqué que de telles immobilisations doivent demeurer à l'actif du crédit-bailleur. Toutefois, compte tenu des difficultés d'application des textes comptables, le CNC a créé un groupe de travail avec la Direction de la Législation Fiscale.

6 6 CERCLE DE REFLEXION – NOUVELLES NORMES COMPTABLES – ACADEMIE DE RENNES I DEFINITION DES ACTIFS Art Lavantage économique futur représentatif dun actif est le potentiel qua cet actif de contribuer, directement ou indirectement, à des flux nets de trésorerie au bénéfice de lentité. Le potentiel de services attendus de lutilisation dun actif par une association ou une entité relevant du secteur public est fonction de lutilité sociale correspondant à son objet ou à sa mission. PCG Version applicable au 1er janvier 2005 « contribuer, directement ou indirectement, à des flux nets de trésorerie » : Contribution directe : usine, local commercial, stocks, créances. Contribution indirecte : matériels informatiques. Pour les associations et entités du secteur public, la notion « davantages économiques futurs » a été remplacée par celle de « potentiel de services attendus ».

7 7 CERCLE DE REFLEXION – NOUVELLES NORMES COMPTABLES – ACADEMIE DE RENNES Un Actif Corporel est : I DEFINITION DES ACTIFS Un actif physique destiné à servir de façon durable à l'activité de l'entité. Les biens de peu de valeur (<500) peuvent être considérés comme entièrement consommés dans l'exercice de leur mise en service et par conséquent, être comptabilisés en charges. Art Une immobilisation corporelle est un actif physique détenu, soit pour être utilisé dans la production ou la fourniture de biens ou de services, soit pour être loué à des tiers, soit à des fins de gestion interne et dont l'entité attend quil soit utilisé au-delà de lexercice en cours. PCG Version applicable au 1er janvier 2005

8 8 CERCLE DE REFLEXION – NOUVELLES NORMES COMPTABLES – ACADEMIE DE RENNES Un Actif Incorporel est : I DEFINITION DES ACTIFS Art Une immobilisation incorporelle est un actif non monétaire sans substance physique. Art Une immobilisation incorporelle est identifiable : si elle est séparable des activités de lentité, cest-à- dire susceptible dêtre vendue, transférée, louée ou échangée de manière isolée ou avec un contrat, un autre actif ou passif ; ou si elle résulte dun droit légal ou contractuel même si ce droit nest pas transférable ou séparable de lentité ou des autres droits et obligations. PCG Version applicable au 1er janvier 2005 Exemples : un brevet, un droit dauteur, un droit au bail, un logiciel. (droits légaux et/ou séparable des activités)

9 9 CERCLE DE REFLEXION – NOUVELLES NORMES COMPTABLES – ACADEMIE DE RENNES I DEFINITION DES ACTIFS Les dépenses relatives à un élément qui ne respectent pas ces critères devront être comptabilisées en charges. Il en est des dépenses relatives à un actif dont le caractère identifiable ou son contrôle par lentreprise nest pas démontré : parts de marché, clientèle, savoir faire non protégé. Norme IAS 38 – Immobilisations incorporelles Le premier groupe dactifs incorporels comprend les biens sans existence physique qui font lobjet dune protection légale particulière, tels que les droits dauteur, les brevets, les modèles, les marques de fabrique ou de commerce, le savoir-faire, etc..., quils soient transférables ou non transférables. Dans certains cas, leur protection est officialisée par des procédures précises (par exemple pour les brevets et les marques)…

10 10 CERCLE DE REFLEXION – NOUVELLES NORMES COMPTABLES – ACADEMIE DE RENNES I DEFINITION DES ACTIFS Concernant les brevets créés en interne, la norme IAS précise quils doivent être immobilisés si certaines conditions sont remplies, ces conditions sont identiques à celles requises pour les frais de recherche et développement. CNC Rapport détape présenté à lassemblée plénière du 24 mars 2005 En comptabilité, les marques, titres de journaux et de magazines, listes de clients et autres éléments similaires en substance générés en interne ne doivent pas être comptabilisés en tant quimmobilisations incorporelles … parce que les dépenses engagées pour les générer en interne ne peuvent pas être distinguées du coût de développement de lactivité dans son ensemble… Commission Européenne Direction Générale Fiscalité et Union Douanière Analyse et coordination des politiques fiscales

11 11 CERCLE DE REFLEXION – NOUVELLES NORMES COMPTABLES – ACADEMIE DE RENNES I DEFINITION DES ACTIFS Modification de la règle qui concernait les charges activables (Cest à dire possibles de faire figurer à lactif du bilan) : frais détablissement, charges à répartir sur plusieurs exercices, frais de recherches et développement, dépenses de conception de logiciel à usage interne. ElémentsNouvelle Réglementation Frais détablissement : - frais de constitution et frais de premier établissement - frais daugmentation de capital - ils peuvent être inscrits à lactif mais leur inscription en compte de résultat constitue la méthode préférentielle - ils peuvent être portés à lactif mais leur imputation sur la prime démission (frais daugmentation de capital) ou de fusion (frais liés aux fusions) constitue la méthode préférentielle. NOUVELLE REGLEMENTATION COMPTABLE DES CHARGES ACTIVABLES NOUVELLE REGLEMENTATION COMPTABLE DES CHARGES ACTIVABLES

12 12 CERCLE DE REFLEXION – NOUVELLES NORMES COMPTABLES – ACADEMIE DE RENNES I DEFINITION DES ACTIFS ElémentsNouvelle Réglementation Frais de recherche et de développement - il est toujours possible dinscrire ce type de frais à lactif - désormais, la réglementation distingue deux phases : la phase de recherche et la phase de développement ; seules les dépenses correspondant à la phase de développement sont susceptibles dactivation - linscription à lactif des coûts de développement constitue une méthode préférentielle Dépenses de conception de logiciels à usage interne - article du PCG : inscription obligatoire à lactif dès lors que certaines conditions sont réunies Charges à répartir sur plusieurs exercices - frais démission des emprunts - mécanisme supprimé ; portées en charges ou en immobilisations - mécanisme maintenu (les instruments financiers sont hors du champ dapplication de ces textes)

13 13 CERCLE DE REFLEXION – NOUVELLES NORMES COMPTABLES – ACADEMIE DE RENNES I DEFINITION DES ACTIFS APPLICATION N°1 NOTION DACTIF

14 14 CERCLE DE REFLEXION – NOUVELLES NORMES COMPTABLES – ACADEMIE DE RENNES II COMPTABILISATION DES ACTIFS

15 15 CERCLE DE REFLEXION – NOUVELLES NORMES COMPTABLES – ACADEMIE DE RENNES II COMPTABILISATION DES ACTIFS Comptabilisation par composants Art – Lorsque des éléments constitutifs dun actif sont exploités de façon indissociable, un plan damortissement unique est retenu pour lensemble de ces éléments. Cependant, si dès lorigine, un ou plusieurs de ces éléments ont chacun des utilisations différentes, chaque élément est comptabilisé séparément et un plan damortissement propre à chacun de ces éléments est retenu. Les éléments principaux dimmobilisations corporelles devant faire lobjet de remplacements à intervalles réguliers, ayant des utilisations différentes ou procurant des avantages économiques à lentité selon un rythme différent et nécessitant lutilisation de taux ou de modes damortissement propres, doivent être comptabilisés séparément dès lorigine et lors des remplacements. PCG Version applicable au 1er janvier 2005

16 16 CERCLE DE REFLEXION – NOUVELLES NORMES COMPTABLES – ACADEMIE DE RENNES II COMPTABILISATION DES ACTIFS Il est obligatoire de comptabiliser séparément les éléments dune même immobilisation si : leurs rythmes dutilisation et/ou leurs fréquences de renouvellement diffèrent (durées dutilisation différentes)

17 17 CERCLE DE REFLEXION – NOUVELLES NORMES COMPTABLES – ACADEMIE DE RENNES II COMPTABILISATION DES ACTIFS Le Conseil national de la comptabilité vient de préciser la notion de composant… S'agissant de savoir si la notion de composant pouvait être interprétée comme un élément devant faire l'objet de remplacements à intervalles réguliers (PCG art ), le CNC a confirmé qu'un composant devait être comptabilisé séparément dès qu'un remplacement est identifié. CNC, communiqué du 2 septembre 2005

18 18 CERCLE DE REFLEXION – NOUVELLES NORMES COMPTABLES – ACADEMIE DE RENNES II COMPTABILISATION DES ACTIFS Art – Lorsque les actifs sont acquis conjointement ou sont produits de façon conjointe et indissociable, pour un coût global dacquisition ou de production, le coût dentrée de chacun des actifs est ventilé à proportion de la valeur attribuable à chacun deux, conformément aux dispositions des articles et suivants. A défaut de pouvoir évaluer directement chacun deux, le coût dun ou plusieurs des actifs acquis ou produits est évalué par référence à un prix de marché, ou forfaitairement sil nen existe pas. Le coût des autres actifs sétablira par différence entre le coût dentrée global et le coût déjà attribué. PCG Version applicable au 1er janvier 2005

19 19 CERCLE DE REFLEXION – NOUVELLES NORMES COMPTABLES – ACADEMIE DE RENNES II COMPTABILISATION DES ACTIFS Pour faciliter l'application des nouvelles règles, l'administration a publié des seuils en deçà desquels l'entreprise n'est pas tenue d'identifier de composants. Seuls les composants qui ont un caractère significatif doivent être identifiés. Selon l'administration, sont significatifs les composants d'une valeur de 500 au moins, ou d'une valeur au moins égale à 15 % (meubles) et 1 % (immeubles) du prix de l'immobilisation. Si ces seuils ne sont pas atteints, un composant est identifié si l'entreprise dispose d'un grand nombre d'éléments (biens donnés en location par exemple)…

20 20 CERCLE DE REFLEXION – NOUVELLES NORMES COMPTABLES – ACADEMIE DE RENNES II COMPTABILISATION DES ACTIFS … Par ailleurs, si la durée d'utilisation du composant est proche de la durée d'utilisation de la structure, il n'y a pas lieu d'identifier un composant. L'administration admet que les éléments principaux d'une immobilisation dont la durée d'utilisation est égale à 80 % ou plus de la durée réelle d'utilisation de l'immobilisation prise dans son ensemble ne soient pas identifiés en tant que composants. Enfin, les éléments considérés comme principaux, mais dont la durée d'utilisation est inférieure à douze mois, n'ont pas non plus à être identifiés comme composants. La Revue Fiduciaire - N° 3132 Janvier 2006

21 21 CERCLE DE REFLEXION – NOUVELLES NORMES COMPTABLES – ACADEMIE DE RENNES II COMPTABILISATION DES ACTIFS Art – Les dépenses dentretien faisant lobjet de programmes pluriannuels de gros entretien ou de grandes révisions en application de lois, règlements ou de pratiques constantes de lentité, doivent être comptabilisées dès lorigine comme un composant distinct de limmobilisation, si aucune provision pour gros entretien ou grandes révisions na été constatée. Sont visées, les dépenses dentretien ayant pour seul objet de vérifier le bon état de fonctionnement des installations et dy apporter un entretien sans prolonger leur durée de vie au delà celle prévue initialement, sous réserve de répondre aux conditions de comptabilisation de larticle PCG Version applicable au 1er janvier 2005

22 22 CERCLE DE REFLEXION – NOUVELLES NORMES COMPTABLES – ACADEMIE DE RENNES II COMPTABILISATION DES ACTIFS Il subsiste pour des raisons fiscales, une divergence pour la comptabilisation des dépenses dentretien faisant lobjet de programmes pluriannuels de réparation ou de grandes révisions. En normes IAS, ces dépenses sont obligatoirement comptabilisées comme un composant interne. En normes françaises, les entreprises ont le choix entre constater des provisions pour gros entretien ou grandes révisions ou traiter les dépenses comme un composant interne et séparé. CNC Modernisation comptable française Incidences comptes individuels / PME (PME/IAS) 21 juin 2005 APPLICATION N°2 : LES COMPOSANTS : Socomor Chimie LES COMPOSANTS : Socomor Chimie

23 23 CERCLE DE REFLEXION – NOUVELLES NORMES COMPTABLES – ACADEMIE DE RENNES III EVALUATION DES ACTIFS

24 24 CERCLE DE REFLEXION – NOUVELLES NORMES COMPTABLES – ACADEMIE DE RENNES III EVALUATION DES ACTIFS Art Éléments du coût dacquisition dune immobilisation : son prix dachat, y compris les droits de douane et taxes non récupérables, après déduction des remises, rabais commerciaux et escomptes de règlement ; de tous les coûts directement attribuables engagés pour mettre lactif en place et en état de fonctionner selon lutilisation prévue par la direction. PCG Version applicable au 1er janvier 2005 Principal changement : Lescompte obtenu sur lachat dune immobilisation doit être déduit de la valeur dacquisition et non plus comptabilisé en produits financiers (765 Escomptes obtenus) A Lactif Immobilisé

25 25 CERCLE DE REFLEXION – NOUVELLES NORMES COMPTABLES – ACADEMIE DE RENNES III EVALUATION DES ACTIFS Le coût d'une immobilisation est constitué : 1- de son prix d'achat 2- de tous les coûts directement attribuables 3- des coûts de démantèlement (le cas échéant) 4- des coûts d'emprunts (sur option et dans certaines circonstances)

26 26 CERCLE DE REFLEXION – NOUVELLES NORMES COMPTABLES – ACADEMIE DE RENNES III EVALUATION DES ACTIFS 1- de son prix d'achat Prix dachat + Droits de douane + Taxes non récupérables (Tva sur Véhicules Particuliers) – Réductions Commerciales – Escomptes de règlement Nouvelle règle comptable : déduction de lescompte

27 27 CERCLE DE REFLEXION – NOUVELLES NORMES COMPTABLES – ACADEMIE DE RENNES III EVALUATION DES ACTIFS APPLICATION N°2 Bis : Coût dacquisition dune immobilisation : Socomor Chimie

28 28 CERCLE DE REFLEXION – NOUVELLES NORMES COMPTABLES – ACADEMIE DE RENNES III EVALUATION DES ACTIFS de tous les coûts directement attribuables Il faut ajouter au prix dachat : frais de douane frais de transport frais de mise en service (livraison, montage, manutention, installation et montage) honoraires des professionnels opérationnels (architectes, ingénieurs) frais administratifs (spécifiquement attribués à lacquisition ou à la mise en état de fonctionnement du bien)

29 29 CERCLE DE REFLEXION – NOUVELLES NORMES COMPTABLES – ACADEMIE DE RENNES III EVALUATION DES ACTIFS Art Exemples de coûts directement attribuables : a) le coût des rémunérations et autres avantages au personnel résultant directement de la construction ou de lacquisition de limmobilisation ; b) les coûts de préparation du site et les frais de démolition nécessaires à la mise en place de limmobilisation ; c) les frais de livraison et de manutention initiaux ; d) les frais de transport, dinstallation, de montage nécessaires à la mise en état dutilisation des biens ; e) les coûts liés aux essais de bon fonctionnement, déduction faite des revenus nets provenant de la vente des produits obtenus durant la mise en service (tels que des échantillons) ; f) les honoraires de professionnels comme les architectes, géomètres, experts, évaluateurs, conseils etc… PCG Version applicable au 1er janvier 2005

30 30 CERCLE DE REFLEXION – NOUVELLES NORMES COMPTABLES – ACADEMIE DE RENNES III EVALUATION DES ACTIFS Les droits de mutation, honoraires ou commissions et frais dactes, liés à lacquisition, peuvent, sur option, être rattachés au coût dacquisition de limmobilisation ou comptabilisés en charges. Dans les comptes sociaux, deux traitements sont donc autorisés : le rattachement au coût d'acquisition de l'immobilisation, ou la comptabilisation en charges. Option pour les droits de mutation, honoraires, commissions et frais dactes (uniquement dans les comptes sociaux)

31 31 CERCLE DE REFLEXION – NOUVELLES NORMES COMPTABLES – ACADEMIE DE RENNES III EVALUATION DES ACTIFS Ce traitement alternatif est proposé afin de ne pas pénaliser les entreprises d'une perte éventuelle de la déductibilité fiscale. En effet, ces charges sont, en l'état actuel de la législation fiscale, soit déductibles immédiatement, soit étalées selon le régime prévu pour les « Frais d'établissement » ; leur inclusion dans le coût de l'immobilisation aura pour conséquence d'étaler leur déduction fiscale (au fur et à mesure de l'amortissement du bien) ou même de la perdre définitivement dans le cas d'immobilisations non amortissables (terrains, par exemple). Dans les comptes consolidés, ces frais doivent être inclus dans le coût d'acquisition de l'immobilisation.

32 32 CERCLE DE REFLEXION – NOUVELLES NORMES COMPTABLES – ACADEMIE DE RENNES III EVALUATION DES ACTIFS Frais d'acquisition des actifs : modalités de l'option Le CNC vient de préciser dans quelle mesure l'option pour l'incorporation des droits de mutation, honoraires, commissions et frais d'actes dans le coût d'acquisition de certains actifs devait être exercée. Après avoir rappelé que cette option concerne, dans les comptes individuels, aussi bien les immobilisations corporelles et incorporelles que les titres immobilisés et les titres de placement, il précise que l'option doit être utilisée de manière globale pour chaque catégorie. À ce titre, il distingue deux catégories d'actif ; l'ensemble des immobilisations corporelles et incorporelles, d'une part, et les titres immobilisés et ceux de placement, d'autre part. Ainsi, une entreprise peut opter pour l'activation des frais concernés pour les immobilisations corporelles et incorporelles, l'option étant globale pour ce premier ensemble, et opter pour leur comptabilisation en charges en ce qui concerne les titres immobilisés et ceux de placement, l'option étant globale pour ce deuxième ensemble. CNC, avis 05-J du 6 décembre 2005 du Comité d'urgence

33 33 CERCLE DE REFLEXION – NOUVELLES NORMES COMPTABLES – ACADEMIE DE RENNES III EVALUATION DES ACTIFS Tous les coûts qui ne font pas partie du prix d'acquisition de l'immobilisation et qui ne peuvent pas être rattachés directement aux coûts nécessaires pour mettre l'actif en place et en état de fonctionner conformément à l'utilisation prévue par la direction sont comptabilisés en charges. Art Exemples de coûts qui ne font pas partie des coûts des immobilisations : … des frais de formation du personnel PCG Version applicable au 1er janvier 2005

34 34 CERCLE DE REFLEXION – NOUVELLES NORMES COMPTABLES – ACADEMIE DE RENNES III EVALUATION DES ACTIFS 3- des coûts de démantèlement (le cas échéant) Nature de frais : il s'agit de l'estimation initiale des coûts de démantèlement et de restauration du site sur lequel l'immobilisation est située. Ces coûts non encore engagés, et a fortiori non décaissés, représentent la contrepartie de l'obligation de démantèlement ou de restauration du site, constatée au passif soit lors de l'acquisition, soit en cours d'utilisation de l'immobilisation. Dans les comptes sociaux, ces coûts font l'objet d'un plan d'amortissement propre tant pour la durée que pour le mode damortissement.

35 35 CERCLE DE REFLEXION – NOUVELLES NORMES COMPTABLES – ACADEMIE DE RENNES III EVALUATION DES ACTIFS 4- des coûts d'emprunts (sur option et dans certaines circonstances). Nouvelle règle comptable Les coûts demprunts directement attribuables à lacquisition peuvent être, sous certaines conditions (PCG art ), rattachés au coût dacquisition de lactif éligible. Traitement fiscal Actuellement, les coûts de démantèlement ne sont pas compris dans la valeur d'origine d'une immobilisation, telle qu'elle est définie par le CGI. Une modification de ce texte est envisagée pour aligner la règle fiscale sur la règle comptable ainsi qu'une modification des dispositions relatives à la taxe professionnelle afin de ne pas augmenter celle-ci. (CGI, ann. II, art. 310 HF)

36 36 CERCLE DE REFLEXION – NOUVELLES NORMES COMPTABLES – ACADEMIE DE RENNES III EVALUATION DES ACTIFS APPLICATION N°2 Ter : Coût dacquisition dune immobilisation : Socomor Chimie

37 37 CERCLE DE REFLEXION – NOUVELLES NORMES COMPTABLES – ACADEMIE DE RENNES III EVALUATION DES ACTIFS APPLICATION N°3 : Coût dacquisition dune immobilisation : Duramer SA

38 38 CERCLE DE REFLEXION – NOUVELLES NORMES COMPTABLES – ACADEMIE DE RENNES III EVALUATION DES ACTIFS APPLICATION N°4 : Entrées en Stock : Hostellerie Celtique B Lactif Circulant APPLICATION N°5 : Synthèse : Arzon Nautic Arzon Nautic La comptabilisation se fait au net commercial Par contre, lentrée en stock se fait au net financier

39 39 CERCLE DE REFLEXION – NOUVELLES NORMES COMPTABLES – ACADEMIE DE RENNES IV DETERMINATION DU COUT DE PRODUCTION

40 40 CERCLE DE REFLEXION – NOUVELLES NORMES COMPTABLES – ACADEMIE DE RENNES IV DETERMINATION DU COUT DE PRODUCTION Le coût d'une immobilisation produite par l'entité pour elle-même est déterminé en utilisant les mêmes principes que pour une immobilisation acquise. Il peut être calculé par référence au coût de production des stocks si l'entité produit des biens similaires pour la vente. Le coût de production d'une immobilisation corporelle est égal au coût d'acquisition des matières consommées, augmenté des autres coûts engagés au cours des opérations de production, c'est-à-dire des charges directes et indirectes qui peuvent être raisonnablement rattachées à la production du bien ou du service Les charges directes sont les charges qu'il est possible d'affecter, sans calcul intermédiaire, au coût d'un bien ou d'un service déterminé.

41 41 CERCLE DE REFLEXION – NOUVELLES NORMES COMPTABLES – ACADEMIE DE RENNES Le coût de production comprend : Le coût dacquisition des matières consommées (après déduction des RRR et escomptes de règlement) Les coûts directs de production. Les coûts indirects de production rattachables (fixes et variables) Les coûts demprunt (sur option). IV DETERMINATION DU COUT DE PRODUCTION

42 42 CERCLE DE REFLEXION – NOUVELLES NORMES COMPTABLES – ACADEMIE DE RENNES V DEFINITION DES PASSIFS

43 43 CERCLE DE REFLEXION – NOUVELLES NORMES COMPTABLES – ACADEMIE DE RENNES V DEFINITION DES PASSIFS Art – 1 - Un passif est un élément du patrimoine ayant une valeur économique négative pour lentité, cest-à-dire une obligation de lentité à légard dun tiers dont il est probable ou certain quelle provoquera une sortie de ressources au bénéfice de ce tiers, sans contrepartie au moins équivalente attendue de celui-ci. Lensemble de ces éléments est dénommé passif externe. Art – Une dette est un passif certain dont léchéance et le montant sont fixés de façon précise. Art – Une provision pour risques et charges est un passif dont léchéance ou le montant nest pas fixé de façon précise. PCG Version applicable au 1er janvier 2005

44 44 CERCLE DE REFLEXION – NOUVELLES NORMES COMPTABLES – ACADEMIE DE RENNES V DEFINITION DES PASSIFS Les nouvelles règles concernant les provisions pour risques et charges Les provisions ont souvent été le véhicule pour " ajuster " le résultat en fonction des attentes, des annonces, des besoins de l'entreprise. Or ces ajustements de dernière minute étaient rendus possibles car le référentiel comptable français mettait en avant le principe de prudence. C'est ainsi que les excellentes années ou le premier bilan d'un nouveau PDG se traduisaient par un " excès de prudence " qui dégradait les comptes de l'exercice et permettaient mécaniquement d'améliorer les résultats des exercices suivants par le jeu des reprises de provision. Les modifications du référentiel comptable vers une normalisation internationale rendent plus stricte les conditions de constitution des provisions…

45 45 CERCLE DE REFLEXION – NOUVELLES NORMES COMPTABLES – ACADEMIE DE RENNES V DEFINITION DES PASSIFS …Un engagement avant la date de clôture Dorénavant, la définition des provisions pour risques et charges est relativement proche des dettes : une provision ne peut être constituée que si l'entreprise a l'engagement de la dette avant la clôture de l'exercice, lincertitude nétant que sur le montant ou l'échéance. C'est ainsi que l'engagement de la dette doit résulter d'un engagement externe et non pas seulement d'une simple décision interne : par exemple, dans le cas d'une restructuration, l'annonce de fermetures et les procédures qui en découlent doivent être initiées avant la fin de l'exercice. provisions-pour-risques-et-charges.html

46 46 CERCLE DE REFLEXION – NOUVELLES NORMES COMPTABLES – ACADEMIE DE RENNES V DEFINITION DES PASSIFS Pour les dépenses … qui font lobjet de programmes pluriannuels de gros entretien ou grandes révisions, ayant pour seul objet de vérifier le bon état de fonctionnement des installations et dy apporter un entretien sans prolonger leur durée de vie au-delà de celle prévue initialement, les entreprises doivent : soit constituer des provisions pour gros entretien ou grandes révisions Provisions pour gros entretien ou grandes révisions soit appliquer la méthode de comptabilisation des actifs par composants. (voir II ci-avant) Quand lentreprise opte pour la méthode de comptabilisation par composants, aucune provision pour gros entretien ou grandes révisions ne doit être constatée pour les dépenses susvisées.


Télécharger ppt "DEFINITION, EVALUATION, COMPTABILISATION, DES ACTIFS ET DES PASSIFS Catherine Boënnec, Christine Closier, Xavier Girard, Françoise Léauté, Chantal Marquer,"

Présentations similaires


Annonces Google