La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les agendas 21 scolaires Fortin Cécile Consultante Chercheur associé à lUSM Muséologie et Médiation Sciences Société, Muséum national dHistoire naturelle.

Copies: 1
Les agendas 21 scolaires Fortin Cécile Consultante Chercheur associé à lUSM Muséologie et Médiation Sciences Société, MNHN, Paris.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les agendas 21 scolaires Fortin Cécile Consultante Chercheur associé à lUSM Muséologie et Médiation Sciences Société, Muséum national dHistoire naturelle."— Transcription de la présentation:

1 Les agendas 21 scolaires Fortin Cécile Consultante Chercheur associé à lUSM Muséologie et Médiation Sciences Société, Muséum national dHistoire naturelle

2 Sommaire Bref rappel Généralités sur les Agendas 21 scolaire Méthodologie Lévaluation Les leviers et les freins Le partenariat Des perspectives différentes pour une même démarche

3 Agenda 21 de Rio Stratégie nationale du développement durable Agendas 21 régionaux, départementaux etc. Agendas 21 détablissement scolaire Agendas 21 du sport olympique Bref rappel : lagenda 21, un outil pour mettre en œuvre le développement durable

4 Létablissement scolaire, comme le territoire, est un lieu de vie partagé par des acteurs différents (élèves, enseignants, personnels non enseignants, représentants des collectivités, prestataires, parents et familles etc.) qui interagissent entre eux. Généralités sur les agendas 21 détablissement scolaire Létablissement est considéré comme, un projet communautaire, un lieu de coopération et de partenariat, pour réaliser les changements souhaités (daprès Sauvé, 1997)

5 Quest ce quun Agenda 21 détablissement scolaire ? Cest un plan dactions qui répond à des problématiques sociales, environnementales et économiques identifiées à léchelle de létablissement scolaire grâce à un diagnostic partagé Généralités sur les agendas 21 détablissement scolaire Texte (contrat dengagement)Démarche

6 Une démarche de questionnement Appropriation et clarification : quelles sont les caractéristiques et les spécificités de notre territoire et de notre établissement ? Quel est notre projet de développement durable ? Diagnostic partagé : quels sont les problèmes et les atouts de notre Établissement ? Comment fonctionne t-il ? Quelle qualité de vie ? Choix des axes dengagement : quelles priorités daction ? Mise en œuvre et le suivi des actions : quels sont les premiers résultats ? Quel sens a eu cette démarche ? Généralités sur les agendas 21 détablissement scolaire

7 Les partenaires : entreprises à proximité du site scolaire, les associations de quartiers, denvironnement, de solidarité, les médias locaux etc. Les acteurs extérieurs : les parents, les familles, les prestataires, linspection académique, la collectivité Les acteurs de létablissement : les élèves, les enseignants, la direction, les personnels non enseignants (agents dentretien, agents de laboratoire, gestionnaires, cuisiniers…) Généralités sur les agendas 21 détablissement scolaire Une démarche collective

8 Généralités sur les agendas 21 détablissement scolaire Une démarche qui repose sur 3 dynamiques La dynamique des apprentissages: Chaque discipline apporte les contenus nécessaires La dynamique de projet : Mise en œuvre dactions et dinitiatives concrètes La dynamique participative : Exercice de la citoyenneté

9 Généralités sur les agendas 21 détablissement scolaire Une démarche transversale Exemple avec le thème de lalimentation Restauration scolaire : intégration de produits « bio », de produits du commerce équitable, de produits locaux ; Actions éducatives en liaison avec les programmes : nourrir les hommes, programme HG, classe de seconde Collaboration avec lintendance et le conseil régional pour envisager des tarifs spéciaux pour les familles défavorisées

10 Généralités sur les agendas 21 détablissement scolaire Défi socio-environnementalDéfi éducatif Equilibre et tensions entre la perspective pédagogique du projet et lamélioration du fonctionnement de létablissement

11 Méthodologie Organiser la démarche Réaliser le diagnostic partagé Choisir des axes dengagement Mettre en place le premier plan daction Faire vivre lAgenda 21

12 Organiser la démarche Rassembler un premier noyau dacteurs volontaires (identification du ou des porteurs) Rechercher des partenaires extérieurs Mobiliser les acteurs internes et externes Construire une vision partagée de la démarche Créer un comité de pilotageIdentifier les dispositifs et les moyens Recenser les points d'ancrage pour la démarche (initiatives et de dispositifs existant au sein du lycée) Choisir des moyens de pérennisation du projet Choisir des moyens de communication Choisir des dispositifs (enseignement, TPE, PPCP,CESC...) Méthodologie

13 Organiser la démarche Réaliser le diagnostic partagé Faire un état des lieux : - Diagnostic technique réalisé par un bureau détudes - Investigations techniques réalisées par les élèves au sein des disciplines (SVT : la biodiversité au sein de létablissement) - Enquête dopinions auprès de lensemble des acteurs (ressenti sur la qualité de vie, les relations entre les personnes etc.) - Analyse des pratiques (pratiques professionnelles des personnels, comportements des acteurs etc.) exploration et redécouverte du cadre de vie et prise de conscience du réseau des interactions Identification de problèmes

14 Méthodologie Organiser la démarche Réaliser le diagnostic partagé Choisir des axes dengagement A partir des résultats du diagnostic partagé, lensemble des acteurs choisissent leur(s) axe(s) dengagement. Ces axes font lobjet dun contrat, un document de référence est rédigé, cest lAgenda 21 de létablissement.

15 Méthodologie Organiser la démarche Réaliser le diagnostic partagé Choisir des axes dengagement Mettre en place le premier plan daction Pour répondre aux engagements pris, les acteurs mettent en œuvre un premier plan daction

16 Méthodologie Organiser la démarche Réaliser le diagnostic partagé Choisir des axes dengagement Mettre en place le premier plan daction Faire vivre lAgenda 21 Evaluer et suivre le premier plan daction, mettre en œuvre un 2ème plan daction, compléter le diagnostic etc..

17 Méthodologie Organiser la démarche Réaliser le diagnostic partagé Mettre en place le premier plan daction Faire vivre lAgenda 21 PARTICIPATIONPARTICIPATION Choisir des axes dengagement

18 PARTICIPATIONPARTICIPATION Attention aux « responsabilités » de chacun : Dun point de vue éthique (le renversement des responsabilités, cf. travaux de Tom Berryman) Dun point de vue « technique »

19 Méthodologie Organiser la démarche Réaliser le diagnostic partagé Mettre en place le premier plan daction Faire vivre lAgenda 21 PARTICIPATIONPARTICIPATION EVALUATIONEVALUATION Communication Choisir des axes dengagement

20 Pourquoi évaluer ? Pour mesurer lefficacité dune action Pour se remettre en cause Pour réajuster ses objectifs Pour une meilleure efficacité Pour construire des outils validés Pour se former Daprès Ecole et nature, 1997 Lévaluation

21 Lévaluation finale Perspective environnementale, économique, sociale et culturelle Perspective éducative Perspective pédagogique Daprès Sauvé, 1997

22 EVALUATIONEVALUATION Progrès dans le fonctionnement de létablissement : - Économies dénergie - Diminution du volume des déchets - Mise en place dun système dentraide scolaire par tutorat Lévaluation finale

23 EVALUATIONEVALUATION Changement de pratiques chez les enseignants : Nouvelles formes dapprentissage Nouvelles relations aux élèves Etc. Lévaluation finale

24 EVALUATIONEVALUATION Changement de posture chez les élèves : Leurs comportements Leur implication dans la vie de létablissement Leurs relations aux adultes Etc. Lévaluation finale

25 Pratique réflexive dans laction pour mener à terme, accompagner, réajuster, adapter le processus éducatif Elle vise linnovation et le changement Cest un catalyseur et une composante intrinsèque de laction Laction et lévaluation salimentent mutuellement dans un processus de co-construction Lévaluation tout au long de la démarche Accompagnement de la démarche

26 Méthodologie Organiser la démarche Réaliser le diagnostic partagé Mettre en place le premier plan daction Faire vivre lAgenda 21 PARTICIPATIONPARTICIPATION EVALUATIONEVALUATION Communication Choisir des axes dengagement

27

28 Plus quune méthodologie, un nouveau regard… Regarder létablissement, son fonctionnement, ses activités éducatives avec les « lunettes » du développement durable. Mettre de la cohérence, construire des liens, donner du sens…

29 Les leviers et les freins Et dabord les risques… Risque de lépuisement des actions Risque de laction anecdotique Risque de dérive idéologique Risque dun « dressage comportemental »

30 Les freins : un véritable changement de culture pour lensemble des acteurs Témoignage dun directeur dun lycée Professionnel Agricole Ce nest pas facile damener progressivement le plus grand nombre des acteurs de létablissement à participer à la démarche, sur la base du volontariat, pour rien moins que sauver la Planète… En effet, comment être pris au sérieux si « ce nest pas au programme… » « ce nest pas noté… » « cela ne rapporte rien… » « que du travail en plus ?… »

31 Témoignage dun directeur dun lycée Professionnel Agricole Il faut susciter lintérêt chez des adolescents dont les comportements et préoccupations sont plutôt diamétralement opposés. Certains élèves ont des comportements de consommateurs passifs ou insouciants, dautres sont dans des situations personnelles ou affectives difficiles, la plupart sont internes etc… Il faut sensibiliser et impliquer des collègues qui se jugent déjà débordés, pas forcément formés et compétents, sur des thématiques en marge du programme, ou de la fiche de poste. Est- ce du bénévolat ?… Il faut aussi rassurer ladministration : Ca ne coûtera rien, et (toutes ?) les mesures de sécurité ont été prises… Il ny a pas de tradition Développement Durable sur le site, et la mise en service de nouveaux locaux na rien prévu à ce sujet… Les freins : un véritable changement de culture pour lensemble des acteurs

32 Démarrage difficile, notamment pour mobiliser les différents personnels ou les parents délèves Des difficultés pour certains à mettre en place le diagnostic Autres difficultés : manque de temps, difficulté à réunir le comité de suivi, difficulté à trouver des financements Synthèse de lévaluation intermédiaire Eco- Ecole (avril 2006) : difficultés identifiées par les participants

33 Les leviers Sinscrire dans la durée, prendre le temps, construire progressivement la démarche, Sadapter à la réalité locale, au contexte

34 Les leviers Sappuyer sur lexistant Dispositifs de travail interdisciplinaire (IDD) Dispositifs de concertation (conseil dadministration, CESC) Dispositif de projets extra-scolaire (clubs Unesco)

35 Les leviers Se former, se faire accompagner et échanger : partenariat et mise en réseau La formation offre un accompagnement au changement de culture La mise en réseau permet de souvrir à dautres initiatives, elle favorise le partage, léchange, la diffusion doutils, de réflexion, de pistes dactions… Le partenariat permet dimpliquer dans une même démarche des acteurs complémentaires, il enrichit le projet en favorisant lémergence et lexpression de nouveaux regards et de nouveaux questionnements…. Il organise le croisement des expertises.

36 Les leviers La motivation et limplication des élèves et des enseignants La mise en commun des compétences des différents partenaires dans un travail déquipe Soutien de la collectivité locale chargée de la gestion des bâtiments scolaires Appui dassociations locales ou de la communauté de communes Visites de site Synthèse de lévaluation intermédiaire Eco-Ecole (avril 2006) : leviers identifiés par les participants

37 Ces démarches nécessitent aussi que soient établis et développés des partenariats étroits avec les collectivités territoriales qui ont souvent dans ce domaine un important rôle dimpulsion, avec les services déconcentrés de lÉtat relevant dautres ministères, comme les directions régionales de lenvironnement, des structures comme lagence de lenvironnement et de la maîtrise de lénergie et tout acteur civil (entreprise, association, fondation...) dont lexpertise en la matière peut permettre de mener au mieux le projet de létablissement Circulaire du 29 mars 2007 Le partenariat

38 Les différents types de partenariat Partenariat instrumental ou utilitaire : accès aux ressources, accompagnement scientifique ou technique Partenariat financier : financement dune partie de la démarche Partenariat collaboratif : des partenaires extérieurs participent à la construction de la démarche ou de certaines étapes de la démarche Le partenariat

39 Partenariat instrumental ou utilitaire : accès aux ressources, accompagnement scientifique ou technique Aide technique à la réalisation du diagnostic partagé : Exemple : bureau détudes qui participe à la réalisation du diagnostic partagé, ADEME Accès aux ressources : CDDP Aide logistique : associations Aide scientifique : partenariat avec un laboratoire Le partenariat

40 Partenariat financier : financement dune partie de la démarche Collectivités : ville, conseil régional Etablissements publics : ADEME, DIREN Financements dopérations menées à lintérieur de la démarche : programme Envie dAgir (Ministère de la jeunesse et des sports), Clubs UNESCO Etablissements privés : Caisse dEpargne, banques, entreprises, fondations etc. Le partenariat

41 Partenariat financier : financement dune partie de la démarche Un exemple : pour le projet Lenvironnement au collège dans le cadre de la charte Environnement de la communauté de communes de Coteaux de la Haute Seille, les financements sont les suivants : 17 % de la communauté de communes 17 % du collège 33 % du Conseil régional de Franche-Comté 33 % de la DIREN Source : Yannick BOYER, Responsable Pédagogique, CPIE Bresse du Jura Le partenariat

42 Partenariat collaboratif : des partenaires extérieurs participent à la construction de la démarche ou de certaines étapes de la démarche Responsable des lycées au conseil régional Responsable EEDD de lacadémie Fournisseurs et prestataires de service : alimentation, transport, énergie, eau, déchets, entretien, télécommunication et informatique équipements et fournitures scolaire, … Associations locales Le partenariat

43 Des perspectives différentes pour une même démarche Une grille danalyse pour comprendre la diversité des positionnements possibles (Fortin-Debart, 2006)

44 Catégorie (daprès Lucas, ) Sous catégorie (daprès Robottom et Hart, 1993) Objectifs privilégiés Centration sur Ed. au sujet de lEnv. et du DD Acquérir des connaissances Les savoirs Ed. pour lEnv. et le DD App. positiviste Critique sociale Adopter les bons gestes Choix collectifs Changement Comporte- mental Social Ed. par et dans lEnv. Approche interprétative (Re) construire un lien Rapport sujet – cadre de vie

45 Approche privilégiée dans les projets type Agenda 21 scolaire Approche positiviste Critique sociale Des objectifs différents : Faire appliquer aux acteurs de létablissement les gestes favorables dictés par les spécialistes et les experts Amener les acteurs de létablissement à élaborer des propositions issues de processus dinvestigations, de choix et de négociation menés collectivement Des perspectives différentes pour une même démarche

46 Approche privilégiée dans les projets type Agenda 21 scolaire Approche positiviste Critique sociale Une certaine vision du développement durable : Projet exogène, un modèle à adopter Projet endogène construit sur des choix sociétaux Des perspectives différentes pour une même démarche

47 Catalogue de « bons gestes » à faire adopter aux élèves dans un simulacre de processus participatif Construction collective dun projet endogène et contextualisé dans un processus de changement social : changement de réalités environnementales, économiques, sociales, changement de culture des acteurs etc. Des perspectives différentes pour une même démarche

48 Nécessité de clarifier sa démarche Pour soi Réflexivité sur sa pratique Pour les partenaires Contrat partenarial Pour les élèves Recadrer lapprentissage dans une vision globale


Télécharger ppt "Les agendas 21 scolaires Fortin Cécile Consultante Chercheur associé à lUSM Muséologie et Médiation Sciences Société, Muséum national dHistoire naturelle."

Présentations similaires


Annonces Google