La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Un droit à l’eau: signification et effets

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Un droit à l’eau: signification et effets"— Transcription de la présentation:

1 Un droit à l’eau: signification et effets
Prof. Laurence Boisson de Chazournes Université de Genève

2 Plan Les grands principes du droit international de l’eau
Des différends relatifs à l’eau 3) Un droit de l’homme à l’eau? 4) Le secteur privé et les services de l’eau

3 Qu’est-ce que le droit international de l’eau?
Droit applicable aux multiples utilisations de l’eau Règle les relations entre Etats ainsi que le comportement des Etats eu égard à la gestion des ressources en eau dans le cadre de leur juridiction

4 Qu’est-ce que le droit international de l’eau?
Les sources d’eau sont diversement réglementées Le droit international s’intéresse en priorité aux cours d’eau internationaux et aux aquifères internationaux

5 Les multiples utilisations de l’eau
Agriculture Usages industriels Production énergétique Usages domestiques et personnels Navigation et loisirs

6 Les grands principes de droit des ressources en eau
Utilisation raisonnable et équitable Obligation de ne pas causer de dommage significatif Obligation générale de coopérer Protection de l’environnement Protection des besoins humains 6

7 Son application est au cœur des nombreux différends
Affaire relative au projet Gabčíkovo- Nagymaros (Hongrie/Slovaquie) Affaire relative à des usines de pâte à papier sur le fleuve Uruguay (Argentine/Uruguay) Différends en matière d’investissements (par exemple, Azurix c. Argentine (2006), Vivendi c. Argentine (2007) et Biwater Gauff c. Tanzanie (2008)) 7

8 Affaire relative au projet Gabčíkovo-Nagymaros (Hongrie/Slovaquie)
1977: Traité relatif à la construction et au fonctionnement du système d’écluses de Gabčíkovo-Nagymaros 1989: Hongrie suspend les travaux à Nagymaros 1991: Tchécoslovaquie commence travaux relatifs à la Variante C Était en cause notamment l’approvisionnement en eau de la ville de Budapest 8

9

10

11 Décision relative au projet Gabčíkovo-Nagymaros
Une des questions clefs: incidences du projet sur l’environnement Traité met à la charge des Parties une obligation continue, donc nécessairement évolutive de s’assurer que les obligations relatives à l’environnement soient satisfaites 11

12 Décision relative au projet Gabčíkovo-Nagymaros
La Variante C constitue un usage disproportionné de l’eau: la Tchécoslovaquie a privé la Hongrie de son droit à une partie équitable et raisonnable des ressources en eau du Danube 12

13 Affaire relative à des usines de pâte à papier sur le fleuve Uruguay (Argentine/Uruguay)
Uruguay autorise la construction des deux usines de pâte à papier Argentine porte plainte pour violation du Statut du fleuve Uruguay de 1975 L’impact négatif sur la qualité des eaux du fleuve Uruguay est revendiqué

14 Affaire relative à des usines de pâte à papier sur le fleuve Uruguay Principes de droit invoqués
Utilisation rationnelle et optimale du fleuve Notification et information préalable Prévention et contrôle de la pollution Protection de la biodiversité et des pêcheries Etude d’impact sur l’environnement Consultations des populations riveraines

15 Un droit de l’homme à l’eau?
L’eau, c’est la vie! - une ressource essentielle à la vie Environ 780 millions de personnes n’ont pas accès à l’eau potable Environ 2,5 milliards sont sans accès à un assainissement adéquat (UNICEF/OMS Progress on Drinking Water and Sanitation, Update 2012)

16 Un droit de l’homme à l’eau?
Résolution de l’Assemblée générale des Nations Unies (A/RES/64/292, 28 juillet 2010) - « Le droit à l’eau potable et à l’assainissement est un droit de l’homme, essentiel à la pleine jouissance de la vie et à l’exercice de tous les droits de l’homme » Résolution du Conseil des droits de l’homme (HRC/RES/15/9, 30 septembre 2010) « Le droit fondamental à l’eau potable et à l’assainissement découle du droit à un niveau de vie suffisant et il est indissociable du droit au meilleur état de santé physique et mentale susceptible d’être atteint, ainsi que du droit à la vie et à la dignité »

17 Un droit de l’homme à l’eau?
Observation générale No.15 du Comité des droits économiques, sociaux et culturels (2002) « Le droit à l’eau consiste en un approvisionnement suffisant, physiquement accessible et à un coût abordable, d’une eau salubre et de qualité acceptable pour les usages personnels et domestiques de chacun »

18 Un droit de l’homme à l’eau?
Respecter L’État s’abstient d’exercer une quelconque activité qui consiste à refuser ou à restreindre l’accès à un approvisionnement adéquat Protéger L’État empêche des tiers d’entraver l’exercice du droit à l’eau Mettre en œuvre L’État prend des mesures positives pour aider les particuliers et les communautés à exercer leur droit à l’eau et assure la diffusion d’informations pratiques

19 Le secteur privé et les services de l’eau
Les enjeux: Besoin de milliards US$/année pour atteindre OMD 7 dans les pays en développement: « Réduire de moitié, d’ici à 2015, le pourcentage de la population qui n’a pas d’accès à un approvisionnement en eau potable ni à des services d’assainissement de base » Le secteur privé a fait son entrée dans un secteur traditionnellement public L’exigence de protéger une ressource indispensable et celle de protéger l’environnement Le risque de l’augmentation des tarifs relatifs à l’eau L’exigence de proportionnalité entre la protection de l’intérêt public et la protection de l’investissement Problèmes juridiques liés aux contrats de concession « Réduire de moitié, d’ici à 2015, le pourcentage de la population qui n’a pas d’accès à un approvisionnement en eau potable ni à des services d’assainissement de base » 19

20 Le secteur privé et les services de l’eau Azurix c. Argentine
1999 privatisation des services de l’eau et de l’assainissement de Buenos Aires Problèmes relatifs à la qualité de l’eau fournie par Azurix L’Argentine encourage de ne pas payer les factures d’eau L’affaire met en lumière la difficulté de saisir les contours de l’expropriation indirecte: « mesure équivalant à la nationalisation ou à l’expropriation d’un investissement »

21 La décision Azurix c. Argentine
Le Tribunal emprunte une méthodologie de la Cour européenne des droits de l’homme fondée sur la proportionnalité entre les moyens employés et le but visé Le Tribunal arbitral considère que la gestion de l’entreprise a été entravée par les mesures prises par l’Argentine, mais décide que celles-ci n’équivalent pas à une expropriation

22 La décision Vivendi c. Argentine
1996: contrat de concession : à la suite de la crise financière, l’Argentine modifie les tarifs de l’eau prévues dans le contrat de concession avec Vivendi Vivendi allègue que les coûts relatifs aux services de l’eau ont augmenté alors que le prix de l’eau a été réduit

23 La décision Vivendi c. Argentine
En 2010, un Tribunal CIRDI a considéré que "Argentina is subject to both international obligations, i.e. human rights and treaty obligation, and must respect both of them equally. Under the circumstances of these cases, Argentina’s human rights obligations and its investment treaty obligations are not inconsistent, contradictory, or mutually exclusive. Thus, as discussed above, Argentina could have respected both types of obligations."  (Decision on liability, 30 juillet 2010, par.262)

24 Merci!


Télécharger ppt "Un droit à l’eau: signification et effets"

Présentations similaires


Annonces Google