La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lamour éternel Il était une fois une jeune fille qui s'appelait Priscilla. Son père était le roi, elle avait de magnifiques yeux marron, des cheveux bruns.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lamour éternel Il était une fois une jeune fille qui s'appelait Priscilla. Son père était le roi, elle avait de magnifiques yeux marron, des cheveux bruns."— Transcription de la présentation:

1 Lamour éternel Il était une fois une jeune fille qui s'appelait Priscilla. Son père était le roi, elle avait de magnifiques yeux marron, des cheveux bruns recouverts de mèches caramels et le teint mat. Elle avait un bon caractère. Il fallait absolument quelle épouse un prince pour pouvoir régner. Un jour, elle se fit enlever par un jeune homme qui voulait devenir prince. Il sappelait Cyril. Juste avant, elle s'était disputée avec Alan, celui dont elle était amoureuse. Lorsque celui-ci apprit son enlèvement, il décida d'aller à sa reconquête. Il fut des années et des années à la chercher avant de trouver une piste. Il décida donc d'aller voir son ami Niky pour qu'il lui indique le chemin. Il lui dit d'abord de répondre à une énigme : « Comment la terre est-elle ? » Le jeune Homme se posa beaucoup de questions puis une heure aprés il répondit : « Je crois qu'elle est ronde mais je n'en suis pas très sûr. » Son ami lui dit qu'il avait raison alors il lui indiqua le chemin : il devait d'abord passer sur le pont jaune, ensuite prendre le bateaux qui amène jusqu'à la grande rivière et courir pendant des heures jusqu'au châteaux de Marbourgue. Il se mit immédiatement en chemin. Les jours passèrent avant qu'Alan découvre le petit village où il fut hébergé pendant cinq jours par la magnifique Laura. Une fois reposé, il prit son épée et se dirigea vers le château pour délivrer Priscilla. Une fois arrivé dans ce lieu, il vit Cyril sortir son épée de son fourreau, alors ils combattirent. Alan lui donna un coup d'épée dans le coeur et il courut dans le donjon où Priscilla était enfermée. Il la délivra et l'embrassa doucement sur les lèvres. Il se marièrent et eurent beaucoup d'enfants. Priscillia, Claire, Maeva..

2 Le paysan amoureux Il était une fois dans un pays fort lointain un petit paysan qui vivait seul. Il habitait une grande maison quil avait héritée de son arrière grand-père. Il était fou amoureux de la princesse du village, elle était grande, belle, et elle avait les cheveux dun blond éclatant. Elle vivait dans un grand château avec son père et sa mère. Son père voulait la marier avec un prince mais elle ne voulait pas car elle ne laimait pas. Un jour, elle alla se promener dans forêt seule. Elle cueillait des fleurs et des fruits. Tout à coup, un nuage noir arriva devant elle. Il en sortit un homme sur un cheval noir, il n'avait pas de tête. Il enleva la jeune fille et sen alla. La nuit tomba et comme la princesse ne rentrait toujours pas, son père fit fouiller tout le village, la forêt, mais ne la retrouva pas. Le roi, désespéré, cherchait quelqu'un pour la retrouver mais personne ne voulait. Le paysan amoureux voulut tenter sa chance et se présenta au château. Le roi lui dit : Si tu sauves ma fille, je toffrirais sa main. Mais le paysan navait personne pour le guider. Le roi lui proposa de se faire aider par le vieux sorcier du village qui lui donna une épée magique. Le paysan partit vers le château du cavalier sans tête, arrivé devant, le paysan était mort de peur mais il prit son courage à deux mains et y rentra. D'un coup le cavalier apparut en face du paysan qui prit son épée et le frappa. Mais celui-ci ne sentit rien. Après un combat acharné le paysan fatigué, tomba par terre, l'épée magique que le sorcier lui avait donnée se leva toute seule et se planta dans le coeur du cavalier sans tête. Il ramena la princesse chez le roi et le paysan épousa la princesse. Il se marièrent et eurent beaucoup d'enfants. Brice, Samvel

3 L'amour sauvage Il était une fois un petit Sibérien et sa famille qui était méchante. La mère ne souriait jamais et elle avait un regard à donner des frissons. Le père avait une barbe noire et des yeux noirs qui exprimaient la colère. La plus petite des filles était la préférée des parents. Elle avait tout ce qu'elle voulait et avait un caractère de cochon. Le petit dernier de la famille était surnommé Yakari et il était blond aux yeux bleus. Il se faisait battre par ses parents. Ils vivaient sur une plaine à deux kilomètres de la grande forêt. Les gens disaient que quiconque y rentrait nen sortait jamais. Un soir de pleine lune, Yakari décida daller chercher des fruits pour se nourrir car ses parents ne voulaient pas lui donner à manger. Quand il eut finit de manger, il vit un beau cheval sauvage, blanc, qui se cabra en haut dune colline. Yakari voulut le suivre mais des loups lencerclèrent. Il réussit à séchapper et rentra. Le lendemain, Yakari voulut connaître la personnalité du cheval sauvage soit disant perdu depuis des années. Il y alla avec le cheval de son père qui sappelait Rivière. A peine parti, Rivière sentait déjà lamour, laventure et la peur. Ils arrivèrent au centre de la grande forêt où Rivière put boire. Tout à coup, il entendit le frottement du poil des loups contre les feuilles des buissons. Les loups réussirent à les encercler mais Rivière sauta par dessus eux. Pendant le saut, Yakari se fit mordre au mollet par un loup qui était le chef de la troupe. Rivière lemmena. Arrivé sur une autre rive, il nettoya sa plaie qui était douloureuse et profonde. Il ny avait rien à faire, le sang coulait toujours. Il déchira un bout de sa chemise, quil mit autour de sa plaie pour l'arrêter. Ayant fini, il vit de lautre côté de la rive le fameux cheval sauvage. Craignant de se faire battre à nouveau, ce dernier senfuit. Yakari entendit une voix qui lui dit de suivre le cheval. Il partit à sa recherche grâce aux instructions de la voix. Quelques minutes plus tard, les loups arrivèrent sur la rive, attirés par lodeur du sang de Yakari qui coulait dans leau. De lautre côté, ils virent des traces de sabots et les suivirent. Après deux heures de marche, tout le monde était arrivé. Le cheval perdu était caché derrière des rochers car il avait pour ordre de sauver l'enfant et Rivière des griffes des loups les plus féroces de la Sibérie. Il appela discrètement Rivière pour lui dire d'attraper son compagnon et de sauter dans le vide. Rivière le fit, pendant ce temps, le cheval sauvage sauta par dessus les loups qui étaient tellement affamés qu'ils sautèrent à leur tour. La voix fit voler les chevaux, l'enfant ainsi que les loups. Elle faisait voler ces derniers mais les lâcha dans un lac où il y avait des piranhas. Ils se firent dévorer. Les trois autres survolèrent la Sibérie. Pendant le vol, Rivière et le cheval sauvage tombèrent amoureux. Ils arrivèrent dans le petit village. Ils rejoignirent la maison de l'enfant où ils racontèrent leur aventure. Les parents voulurent garder ce cheval sans identité et l'appelèrent Spirite. Ils vécurent heureux et les deux chevaux eurent un poulain et une pouliche qu'ils appelèrent éclair et Esprit sauvage. Ils étaient courageux, autant l'un que l'autre. Yakari ne se faisait plus battre car ses parents s'étaient aperçus qu'ils l'aimaient beaucoup. Emeline, Claire, Léa

4 Un grenier hanté Il était une fois, une famille très heureuse. Les parents avaient trois enfants, deux filles et un garçon qui sappelaient Paul, Martine et Joséphine. Ils habitaient dans un grand château, où se trouvaient deux greniers. Dans un de ces greniers se trouvait une bibliothèque et dans lautre personne ny était jamais entré. Un soir la mère y monta. Tout à coup elle vit un ogre qui lui sauta dessus, elle poussa un cri et tomba dans les pommes. Plus tard le fils et la fille arrivèrent et crièrent car ils eurent peur, le père arriva. Logre sauta sur celui-ci qui prit tout de suite ses enfants et courut dans la chambre de Martine. Ils senfermèrent à clef, logre tapa à la porte et ils sortirent par la fenêtre et coururent vers une forêt. Ils trouvèrent une petite maisonnette. Le lendemain une vieille dame frappa à la porte, Joséphine se leva et alla ouvrir. La vieille dame rentra et transforma toute la famille en crapaud. Puis elle partit en courant, elle se dirigea vers une grotte où se trouvait logre. La famille crapaud sortit de la maisonnette. Ils retrouvèrent les traces de la vieille dame et les suivirent jusqu'à la grotte. Ils y rentrèrent, logre avait mangé la vieille dame. Soudain, ils virent l'ogre se transformer en coq. La vieille dame sortit du bec de l'animal. C'était elle qui l'avait transformé en coq. Elle partit en courant après leur avoir redonner forme humaine et ils ne se revirent plus. Ils allèrent voir ce que l'ogre cachait derrière sa porte. Il était couché par terre en train de dormir. Ils essayèrent de ne pas faire de bruit et allèrent au fond de la chambre. Ils virent un coffre avec des gens morts en morceaux, ils prirent le coffre et ils allèrent le jeter dans la rivière. Puis ils prirent le couteau et allèrent tuer l'ogre. Enfin, ils reprirent leur route pour repartir chez eux, ils vécurent malheureux. Morgane, Yasmina, Mailys

5 LES TROIS MOUSQUETAIRES Il était une fois un roi qui avait trois filles, ils vivaient dans un des plus beaux châteaux du pays, entouré de jardins et darbres. Ils avaient de beaux habits car ils étaient très riches. La première, était brune aux yeux noirs. L'autre était maigre aux cheveux blonds et aux yeux bleus. La troisième était douce et généreuse aux cheveux châtains et aux yeux verts. Un jour, elles se promenaient dans les bois, un sorcier les attrapa et les enferma dans son donjon qui était très terrifiant. Il y avait trois dragons, qui en surveillaient les portes. Les trois mousquetaires passèrent dans un village. Ils rencontrèrent une vieille dame qui leur donna des informations sur lemplacement de ce donjon. Ils montèrent sur leurs chevaux pour atteindre dimmenses montagnes et durent traverser un large fleuve pour enfin atteindre ce donjon. Comme leur avait dit la vieille dame, ils virent trois dragons. L'un était vert, un autre avait un physique dathlète et était de couleur rouge et le troisième était bleu. Le vert lançait de l'herbe. Le bleu crachait de la glace. Le rouge qui était très musclé lançait des marteaux très lourds. Les trois mousquetaires résistèrent. Les dragons extrêmement épuisés par les combats tombèrent à terre et les trois mousquetaires les achevèrent. Ils montèrent dans le donjon et virent le sorcier. Surpris de les voir, il leur lança des sorts, mais il se trompa de formule et se transforma lui-même en ver de terre bleu. Ils ramenèrent ses filles et le ver de terre au roi et lui expliquèrent que ce dernier était le sorcier. Le roi, fut bien étonné de voir le sorcier ainsi et décida de le mettre dans les prisons du château. Le roi, ravi couvrit les trois mousquetaires d'or, et leur demanda si ils voulaient la main de ses trois filles. Les trois mousquetaires furent enchantés et acceptèrent. Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants. Romain, Yohan, Pierre

6 UN PAYSAN ROI IL était une fois un esclave qui travaillait dans les champs. Il était beau et très fort : il labourait un champ de vingt kilomètres à lui tout seul. Son seul problème cétait dêtre l'esclave du marquis de Souderbie, le frère du roi. Un jour le roi dit : « Je veux que ma fille rencontre ton esclave car il sait travailler et surtout il est très fort.» Le marquis répondit : « Je suis daccord, mais il me faut une bourse pour lhabiller.» Le lendemain, il alla au château avec son maître. IL rencontra la princesse : il mangea avec elle, il se promena avec elle. Mais elle ne le trouvait pas assez instruit, alors elle le renvoya chez lui. Lesclave rentra chez lui désespéré. Le lendemain matin, il repartit travailler dans les champs en espérant que la princesse le rappellerait. Il travailla tellement dur que son voeu fut exaucé. La princesse le rappela. Le jeune homme revint au château, la princesse lui dit : « Je te donne une seconde chance à une condition : que tu tues l'ours dans la forêt et tu me ramèneras sa peau. » Il partit tout seul dans la foret pour combattre le jeune, le fort, le bel ours. Après un long combat à l'épée, le jeune homme revint avec la peau de l'ours. La princesse n'en revint point. Elle dit : « Tu as gagné mon amour beau prince. » Clément, Marlone

7 LES ROUAGES DU TEMPS Il était une fois une jeune fille qui sappelait Sangrinasse, elle avait la chevelure couleur orange sanguine, ses yeux étaient de couleur verte foudroyante. Elle était métisse et elle ressemblait beaucoup à sa mère. Son frère Wunder avait les yeux noirs comme la nuit et il avait les cheveux blonds. Matéo le vieux fou du village était très vieux et très sage. Un jour, Zarocza un jeune sorcier diabolique projeta de voler les rouages du temps. Alors Matéo demanda de laide à Sangrinasse. Celle-ci partit avec son frère Wunder. Sangrinasse et Wunder se dirigèrent vers la montagne. Du coup Matéo les suivit, pendant ce temps Zarocza trouva les premiers rouages et senfuit. Tout à coup le temps sarrêta : le vent ne soufflait plus, les oiseaux était figés dans lair et leau ne coulait plus. De lautre côté de la montagne, une gargouille les attendait : « Faites demi-tour ou sinon vous connaîtrez les pires jugements ! » La gargouille sen alla et ils continuèrent le chemin. Sangrinasse, Wunder et Matéo arrivèrent dans une forêt : le temps sétait arrêté. « Mais quest-ce que les rouages du temps ? demanda Sangrinasse. - Ce sont des reliques magiques qui permettent de faire sécouler le temps, lui répondit Wunder.» Zarocza continua à voler les rouages du temps : maintenant cétait la mer qui se figeait ! « Tout se déroule comme prévu ! Bientôt je serai le maître du monde ! Hahahaha... » Dans la forêt sombre et dangereuse, Sangrinasse, Wunder et Matéo se firent prendre dans plusieurs embuscades mais ils survécurent grâce au talent dépéiste de Wunder. A la sortie de la forêt trônait un château entouré dun labyrinthe qui sétendait à perte de vue. « Voici donc la demeure de Zarocza, dit Sangrinasse. » Le labyrinthe était semé d'embûches et semblait interminable. « Jen ai assez ! Wunder utilise ton épée pour faire un chemin ! dit Sangrinasse. - Bonne idée ! lui répondit Wunder. » Le château était de plus en plus lugubre, ils frappèrent à la porte et elle souvrit toute seule : il y avait un gigantesque couloir bordé de statues de monstres, les peintures des tableaux bougeaient et des fantômes couraient dans les airs. « Séparons nous et cherchons les rouages, proposa Matéo. - Je prends la porte de gauche ! dit Wunder.

8 - Et moi la droite, dit Sangrinasse. - Je suppose que je dois prendre la porte du milieu, ajouta Matéo. » Zarocza vit qu'il y avait des intrus dans son château grâce à sa boule de cristal, il se téléporta chez lui et alla retrouver Matéo : « Que faites vous chez moi espèces de vieux fou ! - D'un je ne suis pas fou, et de deux, ça ne vous regarde pas ce que je fais là ! lui répondit Matéo. - Tu vas parler ou je te tue ?! - Je préfère me défendre. » Pendant ce temps Sangrinasse et Wunder trouvèrent les rouages et allèrent rejoindre Matéo. Ils prirent l'escalier et arrivèrent dans la salle où le combat se déroulait : ils étaient adeptes de la magie, les étincelles rouges d'un côté et vertes de l'autre, c'était un magnifique feu d'artifice mais Matéo commençait à fatiguer alors il fallait agir. Les statues du balcon semblaient mal accrochées. « Essayons d'en décrocher une pour la faire tomber sur Zarocza, proposa Wunder. - Bonne idée ! » Wunder et Sangrinasse essayèrent tant bien que mal mais trop tard ! Matéo se fit tuer mais Wunder et Sangrinasse continuèrent quand même : « Vraiment pitoyable, Zarocza. » La statue lâcha et tomba sur Zarocza qui mourut aussi. Les deux adolescents reprirent les rouages et les remirent à leur place. Le temps repartit comme si de rien n'était. Une fée vint voir Sangrinasse et Wunder, c'était la dame du lac : «-Prenez cette poudre magique, elle fera revenir Matéo à la vie. » Après ces mots la fée disparut et ils firent ressusciter Matéo. Le monde était sauvé et les trois aventuriers furent accueillis joyeusement. Sangrinasse voulut apprendre à se défendre et prit des cours de défense. Wunder continua son métier de bûcheron tandis que Matéo partit à la foire de la chimie. Benjamin, Perrine, Cassandra

9 Il était une fois, Titan, un jeune garçon qui vivait avec sa petite soeur. Son aînée, elle, vivait à la campagne : elle élevait ses moutons, ses vaches et ses poules. Son frère chantait de châteaux en châteaux. Ses parents travaillaient jours et nuits pour un seigneur. Alors Titan soccupait de sa soeur. Un jour une petite fille arriva à la campagne, et sinstalla près de chez eux. La petite fille samusait avec la petite soeur de Titan. Un jour, la petite fille partit et la petite soeur de Titan pleura toute la journée.... Puis leurs parents arrêtèrent de travailler et ils revinrent à la maison. La petite fille était très contente de les revoir. Pendant ce temps Titan avait appris à chasser le renard, son père était très fier de son fils. Un jour l'aînée revint avec sa famille. Et après ils allèrent se promener en famille. Une semaine plus tard l'aînée repartit avec sa petite soeur. Alors, la petite alla ramasser les oeufs des poules puis le lait des vaches. L'aînée revint chez ses parents pour une semaine. La fillette était revenu et recommença à s'amuser avec la petite soeur. Adam, Thibault

10 LA FORET SANS VIE Il était une fois une princesse qui sappelait Perle d'or. Elle habitait un grand château avec son père dans la forêt. A quelques lieux du château, Jacquou le bûcheron vivait dans une cabane en bois de chêne. Il y avait aussi au fin fond de ces bois une méchante sorcière appelée Carabistouille qui avait jeté un sort à cette forêt il y avait très longtemps. En effet, les arbres étaient vivants mais sans aucune feuille. Il ny avait pas de verdure, aucune fleur ne poussait. Un jour, Perle dor se promenait et rencontra Jacquou. Il discutèrent longtemps et se revirent plusieurs fois. Une fois, alors quils parlaient, la fée de la forêt leur apparut et leur demanda sils voulaient la sauver. Perle d'or et Jacquou étaient daccord et la fée leur indiqua comment faire. Il fallait trouver dans la forêt trois arbres avec un seul tronc, pour cela les animaux les aideraient. Jacquou et Perle d'or se donnèrent rendez-vous le lendemain matin. Au bord de la forêt, comme par magie les animaux les attendaient. Une biche se mit à parler: Bonjour, la fée m'a demandé de vous conduire à travers la forêt pour trouver les trois arbres magiques. Montez sur mon dos. Chemin faisant, ils rencontrèrent un renard qui leur dit: Une fois arrivés au trois arbres il vous faudra récupérer une clef en forme de serpent, chez Carabistouille la sorcière. Le chemin était long mais ils arrivèrent enfin à destination. La fée leur apparut à nouveau et leur dit: Pour faire revivre la forêt, il vous faudra réunir trois objets. Toi Perle d'or tu utiliseras lanneau dor que tu portes à la chaîne autour de ton cou, et toi Jacquou ta hache tranchante. Et il faudra voler la clef en forme de serpent de Carabistouille qui se trouve autour de son cou. Lorsque vous la rencontrerez, avec ma baguette magique je limmobiliserai mais il faudra faire vite car mon pouvoir face à elle, ne durera quune heure, si vous réussissez la sorcière perdra ses pouvoirs. Ils se mirent en route, et arrivèrent chez Carabistouille. Une vieille femme vêtue de noir, avec un nez crochu et une verrue sur le nez, leur apparut et avant quelle nait pu dire ou faire quoi que ce soit, elle était figée par la baguette magique de la fée. Vite ils prirent la clef et se dirigèrent vers les trois arbres. Dans lun deux, il y avait un trou en forme de serrure, ils y introduisirent la clef de la sorcière. Dans la deuxième ils mirent lanneau de la princesse dans le creux de larbre. Et pour le troisième il fallait que Jacquou coupe une branche qui était déjà abîmée. Lorsque la branche tomba par terre, ils virent les arbres, les fleurs, lherbe envahir la forêt. Le sort était rompu. Les animaux pouvaient revenir dans la forêt pour y vivre paisiblement. Jacquou et Perle dor restèrent très bons amis et ils continuèrent à se voir. Anthony, Louis


Télécharger ppt "Lamour éternel Il était une fois une jeune fille qui s'appelait Priscilla. Son père était le roi, elle avait de magnifiques yeux marron, des cheveux bruns."

Présentations similaires


Annonces Google