La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ENSEIGNER LE RISQUE EN CLASSE DE 5 ème Un Enseignement déjà présent en éducation civique Programme de 1997 III. LA SÉCURITÉ (8 à 10 heures) Les lois.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ENSEIGNER LE RISQUE EN CLASSE DE 5 ème Un Enseignement déjà présent en éducation civique Programme de 1997 III. LA SÉCURITÉ (8 à 10 heures) Les lois."— Transcription de la présentation:

1

2 ENSEIGNER LE RISQUE EN CLASSE DE 5 ème

3 Un Enseignement déjà présent en éducation civique Programme de 1997 III. LA SÉCURITÉ (8 à 10 heures) Les lois et les règlements sur la sécurité garantissent les droits de chaque individu. Au collège et dans la vie quotidienne (5 à 6 heures) L'importance des règles dans toute société est soulignée à partir des situations observées dans la vie au collège et dans son environnement. Le rôle et les fonctions de la police, de la gendarmerie, des pompiers sont expliqués. La sécurité routière offre un exemple majeur d'éducation aux différentes dimensions de la responsabilité dans une société. Il ne s'agit pas d'apprendre le Code de la route mais de réfléchir avec les élèves aux comportements qui peuvent mettre en cause leur propre vie et celle de leurs concitoyens.

4 Face aux risques majeurs (3 à 4 heures) La sécurité civile, au sens institutionnel, informe, gère le risque et prend des mesures de sauvegarde. Les menaces graves aux personnes et aux biens, les atteintes à l'environnement (risques naturels, technologiques) requièrent la responsabilité de chacun, de l'État et des collectivités territoriales. Elles sont étudiées à partir de situations concrètes. On insiste sur l'importance de la prévention ; selon la localisation du collège, on développe un exemple d'organisation face à un risque majeur. III – LA SECURITE ET LES RISQUES MAJEURS (environ 20% du temps consacré à léducation civique) CONNAISSANCES La notion de risque majeur est étudiée en liaison avec le programme de géographie LEtat et les collectivités territoriales organisent la protection contre les risques majeurs et assurent la sécurité sur le territoire national. La sécurité collective requiert la participation de chacun DEMARCHES Dans le cadre du collège, lélève est initié aux règles essentielles de sécurité, en fonction des risques liés à sa localisation. Dautres exemples précis pris dans lactualité, sur le territoire national et dans le monde complètent létude. Nouveau programme déducation civique mis en œuvre à la rentrée 2010

5 Face aux risques majeurs, il est nécessaire de développer une culture du risque afin dadopter des comportements responsables EDUCATION PREVENTIVE Une éducation au sens des responsabilités individuelles et collectives Avoir des comportements plus sûrs et solidaires Etre capable de sintégrer utilement dans lorganisation collective au stade de la réponse. Acquisition de savoirs donnant un sens aux règles de la vie sociale et politique Connaissance effective du danger et des consignes de prévention et de protection

6 Des similitudes entre les programmes déducation civique mais … la démarche est différente car lélève devient un véritable acteur de la prévention des risques majeurs

7 Un objectif fixé dans un cadre international Les participants à la Conférence mondiale sur la prévention des catastrophes qui sest tenue en 2005 à Kobé ont adopté la « Déclaration de Hyogo » -du nom de la préfecture ou se trouve le port de Kobé- qui recommande notamment qu« une culture de la prévention des catastrophes » soit encouragée « à tous les niveaux » et qui reconnaît les liens entre la réduction des catastrophes, le développement durable et la réduction de la pauvreté.

8 Un objectif national Loi n° du 13 août 2004 relative à la modernisation de la sécurité civile objectifs principaux * SDIS: Service départemental dincendie et de secours Faire du citoyen un acteur majeur de la sécurité civile. Mieux se préparer à la crise et à sa gestion Clarifier le statut des SDIS * Affirmer la solidarité de la nation envers les sapeurs pompiers Loi n° du 13 août 2004 LMSC Source : Art.4 : « Tout citoyen concourt par son comportement à la sécurité civile »

9 Faire du citoyen un acteur majeur de la sécurité civile Mieux reconnaître le rôle et les missions des associations Obligation scolaire dinformation aux risques Encourager lengagement civique Agrément de sécurité civile Sensibilisation aux questions de sécurité civile Gestes de 1 er secours Analyse de risque et expérience locales Réserve communale de sécurité civile

10 prim.net, le portail officiel du Ministère de lécologie, du développement et de laménagement durable. Il recense notamment les risques, communes par communes, et présente les différents types de risques majeurs : sismiques, technologiques … Des supports … prim.net, le portail officiel du Ministère de lécologie, du développement et de laménagement durable. Il recense notamment les risques, communes par communes, et présente les différents types de risques majeurs : sismiques, technologiques … Des supports …

11 … des démarches « La prévention commence par la conscience du risque. Lenfant acquiert cette conscience par la connaissance du territoire où il vit. Cest en intériorisant la connaissance du risque là où il est que lindividu peut avoir un comportement adapté et devenir responsable, par lappropriation de notions géographiques à léchelle locale. » Représentations délèves Ce schéma met en évidence les relations entre représentations des individus et élèves et les chemins de formation quil faut parcourir pour passer de la « catastrophe » aux notions de risque majeur et de prévention

12 Une éducation qui se prête particulièrement au travail pluridisciplinaire … avec la géographie dans le cadre du développement durable « La mise en œuvre dune politique de développement durable exige une économie saine, léquité sociospatiale, une gestion conservatoire des ressources. Or le déroulement de catastrophes naturelles peut freiner la marche vers un développement durable par le nombre de victimes, les coûts, la désorganisation sociale qui en résultent. Les catastrophes sont définies par A. Dauphiné (2001) en fonction non seulement du nombre de victimes mais aussi de leurs conséquences économiques et écologiques. » Le développement durable, Y.VEYRET, Editions SEDES 2007

13 Social Ecologie Economie UNE CATASTROPHE NATURELLE DD : Développement durable Social Ecologie Economie DD

14 Thème 3 - DES INÉGALITÉS DEVANT LES RISQUES CONNAISSANCES Risques et développement Linégale vulnérabilité des sociétés face aux risques est le résultat de différents facteurs parmi lesquels le niveau de développement occupe une place majeure. Laction de lhomme dans laménagement des territoires et sa perception des risques aggravent ou réduisent lexposition aux risques. DEMARCHES Deux études de cas : Une catastrophe naturelle dans un pays développé, dans un pays pauvre. La comparaison démontre que deux aléas dintensité voisine frappant deux sociétés différentes peuvent provoquer des dommages de nature et dampleur inégales. Ces études de cas sont mises en contexte au niveau mondial en sappuyant sur des planisphères que lon confronte (répartition de la population, risques naturels, Indice de Développement Humain…). CAPACITÉS Localiser et situer les deux pays étudiés Décrire une catastrophe naturelle et ses conséquences Expliquer : la différence entre les conséquences dune catastrophe dans un pays du Nord et dans un pays du Sud. la relation entre vulnérabilité et développement II - DES SOCIÉTÉS INÉGALEMENT DÉVELOPPÉES Mais il sagit de risques naturels Etudier les risques, cest prendre en compte toutes les dimensions du phénomène : ce qui relève de laléa et de ce qui est de la responsabilité de la société à travers ses aménagements. Le risque est un bon indicateur des inégalités de développement à toutes les échelles On sinterroge sur linégale fragilité des sociétés selon leur niveau de développement

15 Ce thème permet de faire réfléchir les élèves aux conditions de développement des territoires afin den réduire la vulnérabilité en fonction du développement économique et social tout en étant attentif à lenvironnement Ainsi, nos élèves seront à même de peser et dagir sur les comportements et les choix daménagement du présent et du futur. Un programme qui participe pleinement à léducation au développement durable. Mais, … le thème 3 du programme de géographie nest pas obligatoire !!! Pourtant, enseigner le risque en croisant léducation civique et la géographie permet une approche plus globale, systémique.


Télécharger ppt "ENSEIGNER LE RISQUE EN CLASSE DE 5 ème Un Enseignement déjà présent en éducation civique Programme de 1997 III. LA SÉCURITÉ (8 à 10 heures) Les lois."

Présentations similaires


Annonces Google