La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Évolution des programmes … Celui de 3 ème Marc Rosenzweig Florence Godard IA-IPR SVT Montpellier 1.Les objectifs au terme du collège 2.Un contexte cohérent.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Évolution des programmes … Celui de 3 ème Marc Rosenzweig Florence Godard IA-IPR SVT Montpellier 1.Les objectifs au terme du collège 2.Un contexte cohérent."— Transcription de la présentation:

1 Évolution des programmes … Celui de 3 ème Marc Rosenzweig Florence Godard IA-IPR SVT Montpellier 1.Les objectifs au terme du collège 2.Un contexte cohérent 3.Lidée de progressivité dans les apprentissages 4.Le programme de 3 ème : planification annuelle 5.Revue de détail Lintroduction, les programmes et les commentaires sont en ligne sur le serveur académique … Pas de texte supplémentaire, mais une explicitation

2 Les objectifs de fin de collège Au terme du collège lélève doit : sêtre construit une première représentation globale et cohérente du monde dans lequel il vit (introduction commune) Connaître les caractéristiques du vivant, maîtriser des connaissances sur lHomme, savoir que la planète Terre présente des phénomènes dynamiques externes et internes (introduction SVT). Être formé à adopter une attitude raisonnée et développer un comportement de citoyen responsable dans le domaine de lenvironnement et de la santé (introduction SVT)

3 Un contexte cohérent Lancrage sur les fondamentaux de la discipline - le recours au concret et au réel - la mise en activité Le contexte dune formation par les compétences - dans le cadre dune démarche dinvestigation - visant un bagage de connaissances scientifiques - des capacités déclinées en situation dapprentissage - des attitudes cultivées au travers dobjectifs éducatifs La mise en pratique dune évaluation des compétences - en cours dapprentissage (aide individualisée) - en relation avec lévaluation sommative La perspective de validation des compétences (livret + grilles de référence ) - Une association entre les fondements des SVT et la prise en compte des évolutions pédagogiques actuelles Introduction commune à lensemble des disciplines scientifiques « observation » « expérience » « instrument de mesure » « investigation » « débat argumenté » « modélisation » « applications techniques » …

4 Lidée de progressivité des apprentissages Acquis de lécole et classe de 6ème - Évaluation diagnostique nécessaire - Priorité à lobservation au service de la démarche dinvestigation « lexpérimentation ne sera utilisée que lorsque lobservation naura pas amené assez dindices pour résoudre la question posée » Doc daccompagnement du programme de 6 ème Dans le cycle central -Priorité aux activités pratiques dans le cadre de la démarche dinvestigation -On développe progressivement lexpérimentation -On introduit avec prudence la modélisation -On recherche la production décrits qui sorientent vers la synthèse en 4 ème (textes, schémas, dessins) En 3ème - Priorité à la pratique de la démarche scientifique, doù une plus grande part à lautonomie et linitiative de lélève expression des résultats et présentation des acquis - la validation des compétences, déjà commencée, doit permettre la délivrance du DNB Le choix des activités proposées est fixé par les priorités méthodologiques du niveau enseigné et le diagnostic des compétences à valider

5 Lutilisation des grilles de références – exemple : La mise en œuvre de la démarche scientifique Raisonner, argumenter, pratiquer une démarche expérimentale ou technologique Lidée de progressivité de lévaluation vers la validation Consultables sur eduscol.education.fr/soclecommuneduscol.education.fr/soclecommun

6 La progressivité de lévaluation Questionner, identifier un problème, formuler une hypothèse Consultables sur eduscol.education.fr/soclecommun 6 ème 5 ème -4 ème 3 ème Lélève distingue dans un contexte simple les questions auxquelles on peut répondre directement, celles qui nécessitent un traitement et celles auxquelles on ne peut pas répondre. Le problème étant posé, il choisit dans une liste une hypothèse. Lélève distingue dans un contexte simple les questions auxquelles on peut répondre directement, celles qui nécessitent un traitement et celles pour lesquelles linformation est insuffisante. Il repère des questions qui ne formalisent pas convenablement le problème. Il propose une hypothèse qui correspond à un problème clairement posé. Lélève distingue: dans un contexte simple, les questions auxquelles on peut répondre directement, celles qui nécessitent un traitement et celles pour lesquelles linformation est insuffisante. -dit si la question formalise convenablement le problème. -participe à une formulation dun problème simple à partir dobservations données ou dune démarche par essais/erreurs. Dans une situation simple, il dit si une variable ou un paramètre est pertinent. Il propose une (ou plusieurs) hypothèse qui correspond à la situation identifiée.

7 La progressivité de lévaluation Participer à la conception dun protocole 6 ème 5 ème -4 ème 3 ème Lélève: - remet en ordre les étapes dun protocole. - met en œuvre un raisonnement, une méthode, une formule, un protocole expérimental, une technique. -met en œuvre une manipulation simple en suivant un protocole donné Lélève: -identifie un protocole, une méthode qui correspond à la question posée ou lhypothèse faite. -reconnaît le contexte ou les conditions dutilisation, dun protocole, - met en œuvre une démarche par essais erreurs, un protocole expérimental, simples et connus. Le problème étant clairement formulé, le protocole étant donné, il explique ce quil fait en cours de manipulation Lélève : - adapte un protocole, à une situation proche. - participe à la conception dun protocole, Le problème étant clairement identifié, lélève : - propose un protocole expérimental connu, - met en œuvre une démarche par essais/erreurs, Le protocole étant donné, lélève sait dire quel résultat il attend ou quelles informations il va tirer du protocole.

8 Planification annuelle Diversité et unité des êtres humains Évolution des êtres vivants et histoire de la Terre Risques infectieux et protection de lorganisme Responsabilité humaine en matière de santé et denvironnement La mise en activité, pratique le plus souvent, est requise chaque semaine ; certaines séances peuvent faire lobjet dun aménagement deffectif convenu à lavance avec le chef détablissement 29 % maximum mi- novembre 20% 22% 29%* répartition souplerépartition souple* Observation microscopique de cellules : chromosomes Extraction / coloration de lADN Base de données informatisée (Phylogène collège) Une recherche Internet ? Observation microscopique de micro-organismes Mise en évidence de relations ag / ac Mise en œuvre dune démarche de projet et réalisation dune production pouvant intégrer lusage des TICE

9 Diversité et unité des êtres humains Sens de létude : - pas de modification de sens : mettre en relation les caractères de lespèce humaine et les variations individuelles avec le programme génétique - des échelles détude différentes : en 3 ème unité à léchelle de lespèce; en 6 ème de la cellule.On peut insister sur la diversité pour préparer au chapitre sur lévolution ; profiter du sujet pour aborder léducation à la citoyenneté - La notion dallèle est indispensable. Évolution notable - On parle dADN : les corrélations entre les états cellulaires et lévolution du taux dADN sont permises - Dans la présentation, la notion de gène passe avant létude de la multiplication cellulaire - Information sur cancer (seulement multiplication cellulaire) - Suppression du terme gamète remplacé par cellule reproductrice - Étude de caryotype anormal uniquement pour faire le lien entre chromosomes et caractères Mise en Activité - observation à partir de différents supports (documents, microscopie, base de données - étude darbres généalogiques possibles mais non exigible ; pas de construction - Extraction ADN / coloration cellulaire (Feulgen, vert de Méthyle) - conception / manipulation de maquettes de molécules - explications faisant intervenir des schémas ou des maquettes Un chapitre sans grand changement, sauf le niveau moléculaire. Arriver à traiter lessentiel sans déborder du calendrier

10 Risque infectieux et protection de lorganisme Sens de létude : Pas de modification du sens - Il ne sagit pas de définir le « soi », mais dapporter les bases scientifiques nécessaires pour comprendre comment lorganisme maintient son intégrité et comment les moyens préventifs et curatifs mis au point par lHomme agissent pour ly aider. Évolution : Pas de changements majeurs…quelques précisions - Contamination par les objets - Antibiotiques sans effet sur les virus -La neutralisation des microorganismes par les anticorps favorise la phagocytose -Rôle des lymphocytes T (uniquement dans la phase effectrice) -Le terme dantigène nest pas une exigence de connaissance du socle - Quelques suppressions et ajouts Sérothérapie supprimée SIDA développé Immunodéficience innée supprimée Notion dallergie ajoutée Mise en Activité -observation de la diversité microbienne (pas un inventaire mais une découverte en relation avec les mode de contamination. - Il nest pas nécessaire de passer trop de temps en calculs déchelles, la comparaison de taille avec les cellules suffit - consulter le site «risque et sécurité en SVT » : Le thème est développé en relation avec léducation à la santé et à la sexualité (circulaire n° , fév 2003 ) Le système immunitaire assure en permanence et en général avec succès, la protection de lorganisme.

11 Évolution des êtres vivants et histoire de la Terre Sens de létude : - Mettre en place lidée dévolution - Faire comprendre que la classification phylogénétique est fondée sur lidée dévolution - Montrer le lien entre évolution de la Vie et histoire de la Terre - Construire la dimension temporelle (arbre phylogénique fondé sur les innovations), les fossiles servant de jalons. Évolution notable (par rapport à la 4 ème ) - On insiste davantage sur lexemple de lHomme (qui passe dans la colonne «connaissances»). - Faits retenus en 3 ème : unité du vivant : la cellule universalité de la molécule dADN partage dattributs communs (ex squelette de mb de verteb) - - Activités sur linterdépendance entre les transformations de la terre et celles du monde vivant ; suggestions dans le « chapeau » (évolution du climat, crise biologique)squelette de mb de verteb Mise en Activité - Comparaison passé / présent et entre organismes actuels à partir de sources variées (échantillons, données informatisées, internet, textes et images) - Construction dune frise chronologique - Utilisation de clé de détermination de fossiles - Recherche de caractères communs: utilisation de phylogèneConstruction dune frise chronologique Un chapitre synthétique fondé sur des observations très variées, éviter tout dogmatisme Développer lesprit critique : prouvé / probable / incertain

12 Responsabilité humaine en matière de santé et denvironnement Sens de létude : - « On vise tout autant la mise en œuvre de méthodes développant lautonomie que lacquisition de connaissances permettant des choix raisonnés de citoyen. démarche de projet : mise en place de recherches et/ou de productions personnelles. Évolution notable : place plus importante dans la programmation - Un contenu notionnel non fixé mais cadré par les objectifs scientifiques et éducatifs. Maîtrise de la natalité, maladies nutritionnelles, transplantations Qualité de leau et des sols, qualité de lair, biodiversité, énergies - Liberté de placer les contenus de cette partie dans la progression annuelle (y compris très tôt dans lannée) mais en veillant à ce que les pré requis soient établis. Mise en Activité - La majorité du travail doit se dérouler dans les 13h imparties ; les projets sont donc modestes, limités. - Tout élève doit travailler sur un sujet de santé et un sujet denvironnement. - Forte relation avec les compétences à cultiver et évaluer au collège. - E xemple de répartition horaireE xemple de répartition horaire Une mise en situation sur des objectifs éducatifs abordés tout au long du collège Des détails et un cadrage dans le commentaire du programme.

13 La figure représente cinq des animaux les mieux connus : l'ostéolépiforme Eusthenopteron, les deux formes "transitionnelles" Panderichtys et Tiktaalik et les deux Tétrapodes primitifs Acanthostega et Ichthyostega. Notez sur les schémas des toits crâniens, à gauche) la position dorsale des yeux chez Tiktaalik et les Tétrapodes qui suivent) la disparition des os recouvrant les branchies (en bleu), déjà absents chez Tiktaalik) la réduction de longueur des os post-pariétaux (en vert) ainsi que l'allongement relatif du museau. Acquisition dun membre antérieur articulé Transition sarcoptérygien et tétrapode … Attention aux expressions « chaînon manquant », « fossiles vivants » … Et autres représentations erronées Lhomme ne descend pas du singe et laustralopithèque ne sest pas lentement transformé en Homo sapiens …

14 Chronologie minimum : Repères datés et positionnant des repères dordre biologique et géologiques - âge de la planète (4,6 milliards dannées) - les différentes ères (paléozoïque, mésozoïque et cénozoïque) - apparition de la vie (3,8 milliards dannées) - deux grandes crises (permo/trias et KT) - événements géologiques et biologiques correspondant aux exemples étudiés …

15 Répartition horaire moyenne …Thème IV … … 1 à 2 h - Présentation des sujets - Formulation des questions - Attribution des questions 6 à 7 h - Recherche et/ou production 4 à 5 h - Production - Structuration - Évaluation Dialogue, travail de groupe, réflexion individuelle … Le professeur arrête le choix en sassurant de la rigueur et de la faisabilité Recherche et production en autonomie (CR, affiche, diaporama, …) La première recherche peut être plus encadrée que la seconde Différenciation de lencadrement travail avec le professeur documentaliste Présentation par lensemble des élèves dun groupe Structuration réalisée par le professeur Connaissances structurées évaluables de manière sommative pour tous les élèves.


Télécharger ppt "Évolution des programmes … Celui de 3 ème Marc Rosenzweig Florence Godard IA-IPR SVT Montpellier 1.Les objectifs au terme du collège 2.Un contexte cohérent."

Présentations similaires


Annonces Google