La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LEsprit des Lumières Lumières dans lEncyclopédie Politique au XVIIIème siècle Comptabilité dhier et daujourdhui Souscription de lEncyclopédie Activités.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LEsprit des Lumières Lumières dans lEncyclopédie Politique au XVIIIème siècle Comptabilité dhier et daujourdhui Souscription de lEncyclopédie Activités."— Transcription de la présentation:

1 LEsprit des Lumières Lumières dans lEncyclopédie Politique au XVIIIème siècle Comptabilité dhier et daujourdhui Souscription de lEncyclopédie Activités de la classe : - Voyage - Archives - Médiathèque - Mise en scène - Affiche et programme - CD-ROM SOMMAIRE Suite

2 LESPRIT DES LUMIERES Lumières : Courant philosophique Européen du XVIII ème siècle Suite Sommaire Dès la première moitié du XVIIIe siècle, surgissent partout en Europe des idées nouvelles qui, à travers la métaphore de la lumière évoquent le passage de lobscurantisme à une pensée et une action libres, éclairées par la raison, qui est donnée en partage à tous les hommes de la terre. Il faut secouer le joug de lautorité et "oser penser par soi-même" (Diderot). "Aie le courage de te servir de ton propre entendement ! Voilà la devise des Lumières" (Kant).

3 LES LUMIERES DANS LENCYCLOPÉDIE Amour Bonheur Libertinage Plaisir Religion Superstition Raison Philosophie Éducation Presse Suite Sommaire

4 LENCYCLOPÉDIE LEncyclopédie, œuvre la plus importante du XVIII ème siècle, insufflera les idées révolutionnaires de 1789 dont la Déclaration des Droits de lHomme et du Citoyen sera laboutissement après les mouvements de rébellion du peuple français contre la monarchie et tout ce quelle représente. Sommaire Suite

5 Les jeunes femmes ne se marient pas par amour mais par obligation. En revanche, les philosophes proposent des mariages damour. Cet Amour est cependant véritable, on ne peut le confondre - avec l'amitié ; car dans l'amitié, c'est l'esprit qui est l'organe du sentiment : ici ce sont les sens. Diderot Sommaire Suite AMOUR

6 Les philosophes connaissent le bonheur et veulent le faire partager. Les hommes se réunissent encore sur la nature du bonheur. Ils conviennent tous qu'il est le même que le plaisir, ou du moins qu'il doit au plaisir ce qu'il a de plus piquant, de plus délicieux. Diderot Sommaire Suite BONHEUR

7 Les hommes nont pas de sentiments mais prennent du plaisir dans leurs aventures. Cest l'habitude de céder à l'instinct qui nous porte aux plaisirs des sens. Le libertinage nexclut ni les talents ni un beau caractère. Diderot Sommaire Suite LIBERTINAGE

8 Le plaisir nest connu que par les libertins. J'avoue qu'un même plaisir n'en est pas un pour tous : les uns sont pour le plaisir grossier, les autres pour le plaisir délicat ; les uns pour le plaisir vif, les autres pour le plaisir durable ; les uns pour le plaisir des sens, les autres pour le plaisir de l'esprit ; les uns enfin pour le plaisir du sentiment, les autres pour le plaisir de la réflexion: mais tous sans exception sont pour le plaisir. De Jaucourt Sommaire Suite PLAISIR

9 RELIGION « Sil ny avait en Angleterre quune religion, le despotisme serait à craindre ; sil y en avait deux, elles se couperaient la gorge ; mais il y en a trente et elles vivent en paix » Voltaire, Sommaire Suite

10 SUPERSTITION La superstition est un culte de religion, faux, mal dirigé, plein de vaines terreurs, contraire à la raison & aux saines idées quon doit avoir de lêtre suprême. La superstition mise en action, constitue proprement le fanatisme. De Jaucourt Sommaire Suite

11 RAISON / PHILOSOPHIE La grâce détermine le chrétien à agir ; la raison détermine le philosophe. Lesprit philosophique est donc un esprit dobservation et de justesse, qui rapporte tout à ses véritables principes. Mais ce nest pas lesprit seul que le philosophe cultive. Diderot Sommaire Suite

12 Les enfants nont pas tous accès à léducation, les philosophes demandent que léducation soit accessible à tous: « C'est le soin que l'on prend de nourrir, d'élever, d'instruire les enfants ; ainsi l'éducation a pour objets, 1° la santé, la bonne conformation du corps, 2° ce qui regarde la droiture, l'instruction de l'esprit, 3° les moeurs, c'est à dire la conduite de la vie, les qualités sociales. Tous les enfants qui viennent au monde, doivent être soumis aux soins de l'éducation, parce qu'il n'y en a point qui naissent tout instruits & tout formés. » De Jaucourt Sommaire Suite EDUCATION

13 Il est de la plus grande importance de conserver cet usage dans tous les états fondés sur la liberté ; je dis plus : les inconvénients de cette liberté sont si peu considérables vis-à-vis de ses avantages, que ce devrait être le droit commun de l'univers, qu'il est à propos de l'autoriser dans tous les gouvernements. De Jaucourt Sommaire Suite LIBERTE DE LA PRESSE

14 LA POLITIQUE AU XVIII Ème SIECLE Liberté / égalité Gouvernement Despotique La politique et la femme Sommaire Suite

15 LIBERTE - EGALITE « Dans lEncyclopédie les philosophes disent quaucun homme na reçu de la nature le droit de commander aux autres. » « La liberté est un présent du ciel, et chaque individu de la même espèce a le droit den jouir aussitôt quil jouit de la raison. » « Lhomme ne peut ni ne doit se donner entièrement et sans réserve à un autre homme. » Suite Sommaire

16 Pouvoir solitaire et sans contrôle, absolu et arbitraire dun despote. Forme de gouvernement dans lequel un seul homme détient le pouvoir absolu. Toute forme dautorité qui tend à devenir tyrannique et oppressive. GOUVERNEMENT DESPOTIQUE Sommaire Suite

17 La Politique et lES femmeS Les femmes peuvent réussir également et dans le gouvernement quelle dirige un empire, il semble quil nest pas plus contradictoire quelles soient maîtresses dans une famille. Suite Sommaire

18 LA TERMINOLOGIE COMPTABLE DU XVIIIe SIECLE A NOS JOURS TermesXVIII e Actuellement Bilan Bilan se dit encore de la solde du grand livre ou d'un compte particulier, ou de la clôture d'un inventaire, mais improprement; on se sert mieux du terme de balance. Un bilan est un document comptable qui est une synthèse du livre d'inventaire à un moment donné. Il fournit une « photographie » des avoirs et des dettes de l'entreprise à un moment bien précis et permet ainsi de connaître la valeur patrimoniale de l'entreprise. Livre grand /Grand livre C'est sur ce livre qu'on forme tous les comptes en débit & crédit, dont on trouve les sujets pour le livre journal. Pour former chaque compte, il faut se servir de deux pages qui, au folio où l'on veut le mettre, se trouvent opposées l'une à l'autre. La page à gauche sert pour le débit, & la page à droite pour le crédit: le débit se marque par le mot doit, que l'on met après le nom du débiteur, & le crédit par le mot avoir. Le Grand livre est le recueil de l'ensemble des comptes utilisés d'une entreprise qui tient sa comptabilité en partie double (classe des comptes du Plan comptable de 1 à 9). Sommaire Suite

19 Comptes Comptes (livres de), ce sont des journaux, registres, sur lesquels les marchands, négociants, banquiers, & autres, portent leurs effets, leurs recettes, & leurs dépenses. Etat des dépenses et des recettes. Disponibilité dont on dispose dans une banque. En comptabilité, un compte représente un type de dépense ou d'achat que réalise un agent économique, sur lequel on impute les mouvements financiers. La liste des comptes est référencée dans un plan comptable. Dans une banque, un compte est attribué à chaque client pour un ou plusieurs produits financiers. Livre Journal / Journal Chaque article qu'on porte sur ce livre, doit être composé de sept parties, qui sont la date, le débiteur, le créancier, la somme, la quantité & qualité, l'action ou comment payable, & le prix. Est un état (document) reflétant la situation journalière évaluée en monnaie dun compte ou dune entité économique quelconque. Suite Sommaire

20 LA SOUSCRIPTION LEncyclopédie fut mise en vente par souscription annuelle à partir de Les «souscripteurs» payaient davance (pour couvrir les frais de fabrication) une somme qui permettait de recevoir les volumes au fur et à mesure de leur parution. Suite Sommaire

21 Les tableaux indiquent le nombre de souscripteurs, le montant de la souscription annuelle par volumes et le montant de linscription. Ainsi il faut lire : Pour lannée souscripteurs à 60 (inscription) Livraison de 1000 volumes à 36 (pour le 1er volume) Pour lannée souscripteurs nouveaux (à 60 £) livraisons du 2ème volume (à 24 £) livraisons du 1er volume (à 36 £) pour les nouveaux souscripteurs et ainsi de suite. Il en est de même pour les volumes de planches publiés à partir de Sommaire Suite

22 LES VOLUMES DE DISCOURS AnnéesDétails du calculMontants x x x x x x x x x x x x x x x x (1000 x 24) à x TOTAL en £ Suite Sommaire

23 LES VOLUMES DE PLANCHES AnnéeDétails du calculMontants x x x x x x x x x TOTAL en £ Planches et texte TOTAL EN £ : = Légende (souscripteur x montant de linscription) + (souscripteurs x prix dun volume) Sommaire Suite

24 ACTIVITES DE LA CLASSE Sommaire Suite

25 DEROULEMENT DU VOYAGE Les deux classes de 1 ère Baccalauréat Secrétariat et Comptabilité ont effectué un voyage scolaire pour découvrir le siècle des Lumières. Nous avons visité le haut fourneau de Dommartin-le- Franc et le château de Voltaire à Cirey-sur-Blaise (Haute-Marne). Sommaire Suite Sommaire Suite

26 Un haut-fourneau est un four à combustion interne, destiné à la fabrication de la fonte à partir du minerai de fer. Le haut-fourneau de Dommartin-le-Franc dans la Marne fonctionne sur les principes établis dans lEncyclopédie. LE HAUT FOURNEAU Sommaire Suite

27 PLAN DUN HAUT FOURNEAU (ENCYCLOPEDIE) Sommaire Suite

28 LE BOCARD (ENCYCLOPEDIE) Le bocard sert à broyer le minerai, grâce à des pilons ferrés, qui retombent lourdement et sont actionnés par une roue à aubes. Représentation d'un bocard dans l'Encyclopédie de d'Alembert et Diderot ( ) Sommaire Suite

29 Gueulard : ouverture supérieure dun haut-fourneau Herbue : fondant argileux employé dans le traitement des minerais de fer au haut fourneau. Cames : arbre généralement en alliage d'acier et de carbone. Tuyère : élément par lequel est injecté l'air de combustion destiné à la ventilation. LEXIQUE Sommaire Suite

30 Creuset : pot en matériau réfractaire ou en métal servant à la fusion ou la calcination. La qualité d'un creuset est d'être capable de résister à des températures supérieures aux températures de fusion des alliages que le métallurgiste va y déposer, sans s'altérer ni polluer le métal en fusion. Castine : pierre calcaire que l'on mélangeait au charbon de bois et au minerai de fer. Resse : grand et large panier plat en vannerie. Sommaire Suite

31 Le château se trouve en Haute-Marne, à 250 km de Paris. Il appartenait à Émilie du Châtelet. Elle invita Voltaire à y séjourner pendant 15 ans (de 1734 à 1749). Avec laccord du Marquis du Châtelet, Voltaire entreprit de grands travaux de restauration ainsi quun agrandissement pour pouvoir recevoir davantage dinvités. HISTOIRE DU CHÂTEAU DE CIREY Sommaire Suite

32 LA MEDIATHEQUE Les deux classes ont visité la médiathèque Jean Jaurès de Nevers mais tout particulièrement lendroit où sont archivées les encyclopédies. Un bibliothécaire nous a expliqué la création de lencyclopédie Diderot et dAlembert, son histoire et son utilité. Sommaire Suite

33 LES ARCHIVES Les deux classes ont visité les archives municipales, pour consulter les cahiers de doléances et lencyclopédie. Sommaire Suite

34 COMMEDIENNES MISE EN SCENE Cest avec laide dune comédienne professionnelle, Marie-Julie de Coligny que les élèves ont conçu et réalisé la pièce de théâtre qui vous est présentée ce soir. Les dialogues ont été écrits par les élèves à partir darticles de lEncyclopédie avec la participation de professeurs qui ont aussi aidé pour la mise en place de la pièce. Les comédiens ont aussi fourni un travail avec beaucoup de sérieux pour arriver à un résultat dynamique et compréhensible. Sommaire Suite

35 AFFICHE Pour notre représentation théâtrale deux groupes ont créé laffiche et le programme. Un groupe a réalisé laffiche en recherchant: les images le texte le fond le titre de la représentation Sommaire Suite

36 Les élèves de 1ère Bac Professionnel Comptabilité et Secrétariat du Lycée Jean-Rostand présentent L E ncyclopédie d H ier et d A ujourdhui Jeudi 3 mai h 00 « P etit T héâtre » - Place des Reines de Pologne - Nevers Représentation gratuite Réservation jusquà 18 h Sommaire Suite

37 PROGRAMME Un groupe a réalisé les programmes qui reflètent lépoque des Lumières. Sommaire Suite

38 Les comédiens : Vanessa DELAURENT DAlembert Laureen DUMET Marie Sophie DUMOULIN Mme du Châtelet Justine FROMENTIN Diderot Sandra NIEZ Abbé de Prades Un noble Estelle PELISSIER Abbé Berthier Claudie REBOULLOT Julie Carole VAYSSAC Mme dEpinay Gérard CHATELET Savant Nous remercions tous nos partenaires Jeudi 3 mai 2007 – 19 heures Au PETIT THEATRE Place des Reines de Pologne NEVERS Les élèves de 1 ère bac professionnel Comptabilité et Secrétariat du lycée Jean Rostand présentent LENCYCLOPEDIE DHIER ET DAUJOURDHUI Mise en scène : Marie-Julie de Coligny Sommaire Suite

39 CONCEPTION DU CD-ROM La conception du CD-ROM a été effectuée par 8 élèves. Il a dabord fallu établir une charte graphique pour savoir quelles seraient les polices décriture, la taille, les couleurs ainsi que larrière-plan. Sommaire Suite


Télécharger ppt "LEsprit des Lumières Lumières dans lEncyclopédie Politique au XVIIIème siècle Comptabilité dhier et daujourdhui Souscription de lEncyclopédie Activités."

Présentations similaires


Annonces Google