La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Ch4 : croissance, progrès technique et emploi. 1. emploi et chômage en perspective. 11) définition et évolution du chômage. Document 1 p 106. Réponse.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Ch4 : croissance, progrès technique et emploi. 1. emploi et chômage en perspective. 11) définition et évolution du chômage. Document 1 p 106. Réponse."— Transcription de la présentation:

1 1 Ch4 : croissance, progrès technique et emploi. 1. emploi et chômage en perspective. 11) définition et évolution du chômage. Document 1 p 106. Réponse à la 1ère question. Population Totale Population en âge de travailler Population inactive qui na pas lâge de travailler : les moins de 15 ans et les plus de 64 ans Population active Population inactive en âge de travailler : scolaires et étudiants au delà de16 ans et femmes au foyer Population active occupée Chômeurs Deux manières de calculer le taux dactivité : PA/Population totale PA/population en âge de travailler Calcul du taux de chômage : Chômeurs sur population active (la part des chômeurs dans la population active).

2 2 Pour mesurer le chômage : il faut définir. Existence de plusieurs définitions du chômage, selon lorganisme qui mesure ce phénomène. Pole emploi et DEFM iNSEE et PSERE Avec du coup forcément des écarts, selon la définition adoptée Et de plus un chômage difficile à mesurer précisément : cf la notion de halo du chômage Une mise en évidence de situations « intermédiaires » entre emploi, chômage et inactivité Évolution du chômage et de lemploi. Document 3 p107 Lecture des nombres Les constats : augmentation de la population active - explications : mise en évidence de laugmentation du chômage Remarque : la Notion de plein emploi Mise en évidence, face à ce chômage massif, des dispositifs de lutte contre le chômage

3 3 12) et des inégalités face au chômage Définition du taux de chômage et lecture Constat : Une mise en évidence des populations les plus touchées Les explications des populations « vulnérables » face au chômage Conclusion Mais aussi concept « demployabilité »

4 4 2. chômage et insuffisance des débouchés 21) une explication keynésienne du chômage. Notion de demande effective Le chômage sexplique par une insuffisance de la croissance économique, une approche macro économique lépargne réduit la demande globale, donc la production et donc lemploi. un texte de Keynes, qui met en évidence la responsabilité dune propension à épargner trop forte qui pénalise forcément la demande ( le multiplicateur keynésien) un texte de Jean Paul Fitoussi : met en évidence la responsabilité des politiques monétaires ou budgétaires restrictives

5 5 un texte de Robert Boyerinsiste sur le niveau des salaires un multiplicateur de demande faible (cf multiplicateur keynésien et ouverture internationale) Fitoussi évoque le Progrès technique des gains de productivité qui peuvent être créateurs demplois du fait de leurs effets positifs sur la demande. Lecture Constats Un partage de la valeur ajoutée plus défavorable aux revenus du travail, ce qui peut pénaliser la croissance de la demande.

6 6 22) dès lors pour lutter contre le chômage, il faut soutenir la demande. Document 37 p 124. les hausses de salaires détruiraient lemploi : par substitution du facteur capital au facteur travail par leffet des délocalisations. de fait les augmentations de productivité peuvent permettre daugmenter les salaires, sans risque pour la compétitivité Question 2 : le graphique confirme-t-il les propos de lauteur ? une relance de la consommation, donc de la demande qui permettra donc à terme une croissance économique plus forte et des créations demplois Donc Un partage de la valeur ajoutée plus favorable aux salaires et des partisans dune augmentation des salaires

7 7 Un soutien de la demande qui peut également seffectuer par une diminution des ti. Document 39 p 125. des politiques monétaires restrictives, pour lutter contre linflation Une désinflation qui rend les ti réels plus élevés Conséquences sur le partage de la valeur ajoutée un transfert de la richesse nationale qui se fait au détriment des revenus du travail ce qui pénalise bien sur la consommation et donc la demande. Enfin le partage du travail. 23) des limites et des inconvénients néanmoins à ces politiques. La croissance ne saccompagne pas nécessairement de créations demplois Néanmoins à long terme, les gains de productivité sont créateurs demplois Mais La demande peut être peu sensible aux variations de prix Laugmentation des revenus peut saccompagner dune augmentation de lépargne ou des importations Et Laugmentation des profits peut permettre une augmentation de linvestissement direct à létranger ou de linvestissement de productivité Enfin la réduction de la durée du travail peut également pénaliser le pouvoir dachat et donc la consommation document 44 p127

8 8 3. les effets du progrès technique sur lemploi. Un débat ancien : méfiance et révolte ouvrière vis à vis des machines « voleuses » demplois, concerne donc essentiellement les innovations de procédés. Sauvy explique cette aptitude du progrès technique à créer des emplois par la thèse du déversement. Document 16 p 113 Explication de la phrase : « si lélasticité de la consommation selon le prix est très faible (cas classique du pain), la diminution des effectifs sera inévitable » Néanmoins les économistes montrent que le progrès technique est source de croissance de lemploi : Car il faut produire et entretenir le matériel, Le prix dun certain nombre de biens diminuant, cela permet effectivement une augmentation de leur consommation. Enfin, la réduction du prix de biens industriels permet aux ménages de satisfaire dautres besoins et donc daugmenter leur consommation dans dautres secteurs. thèse du déversement lapparition de nouveaux produits, fortement demandés, du fait des gains de pouvoir dachat permis par la baisse des prix, liée au progrès technique, soutient la croissance de certaines activités et compense la suppression demplois dans les activités en déclin Un déversement remis en cause aujourdhui. Du secondaire au tertiaire ? Document 20 p115 Dans les années 50, 60 le progrès technique touchait essentiellement le secteur industriel. Le déversement seffectuait donc vers le secteur tertiaire. Un secteur aujourdhui partiellement touché par le progrès technique néanmoins des réserves demplois encore aujourdhui dans le tertiaire Le problème dadéquation entre emplois supprimés et emplois créés un risque de chômage structurel

9 9 4. enfin des rigidités trop importantes sur le marché du travail peuvent également pénaliser le retour au plein emploi. Introduction : le fonctionnement du marché du travail pour les néo classiques. Demande de travail offre de travail Salaire déquilibre Fixation dun salaire minimum sur le marché du travail

10 10 41) Un certain nombre de rigidités sur le marché du travail, héritées des 30 glorieuses, pénalisent lemploi. Des rigidités qui alourdissent le coût du travail document 23 p117 LectureConstats Le salaire minimum peut empêcher lembauche de salariés dont la productivité marginale est inférieure à ce niveau de salaire Même critique pour les cotisations sociales Par ailleurs elles permettent de financer la protection sociale, protection qui peut générer un « chômage volontaire » : cf salaire de réservation avec par ailleurs lidée quil faut rendre le travail « attractif » en terme financier

11 11 Des rigidités qui empêchent également ladaptation de lorganisation productive aux fluctuations de la demande et pénalisent la compétitivité Lecture et comparaison de la situation des USA et de la France Mise en évidence donc de corrélations une protection faible de lemploi saccompagne dun taux dentrée au chômage plus forte Lecture et comparaison mais aussi par une sortie du chômage plus forte Lecture et comparaison et par un taux de chômage longue durée plus faible des corrélations quil faut nuancer le salaire est ici perçu uniquement comme un coût de production

12 12 42) dans une logique libérale, il faut donc supprimer ces rigidités et introduire de la flexibilité. Une baisse du coût salarial, qui passe notamment par une baisse des charges sociales Doit permettre lemploi de salariés moins qualifiés Doit permettre une amélioration de la compétitivité prix et une relance de linvestissement pose néanmoins le problème du financement du système de protection sociale Et une flexibilité indispensable Document 26 p118 néanmoins un risque important : le développement de phénomène de pauvreté touchant cette fois ci des populations qui ont un emploi. Des emplois précaires qui conduisent dans tous les cas à une modération salariale, qui peut pénaliser la demande avec risque de passage dun chômage néo classique (lié au coût de la main dœuvre) à un chômage keynésien (lié à linsuffisance de la demande) 43) les salaires ne sont pas forcément lennemi de lemploi. une analyse à nuancer 1ères remarques. Les salaires sont en effet un revenu, qui ne se déterminent pas nécessairement sur le marché du travail. Les salaires comme revenu : rappel des thèses keynésiennes les salaires se déterminent par négociations collectives et dépendent en grande partie du rapport de force entre salariés et employeurs théorie des insiders et outsiders la thèse du contrat implicite

13 13 Enfin des salaires plus élevés peuvent être gages de plus defficacité. théorie du salaire defficience Un salaire plus élevé peut permettre une augmentation de la productivité alors que pour les libéraux le salaire dépend de la productivité Reste néanmoins entier le problème de lemploi des populations non qualifiées. Des gisements demplois possibles dans le tertiaire Par contre dans lindustrie les créations demploi ne dépendent que très peu du niveau des salaires enfin la montée de la flexibilité se traduit par une segmentation du marché du travail et une montée des phénomènes de pauvreté. Document 32 p 121 marché primaire : qui repose sur des règles collectivement négociées un marché secondaire qui connaît un fonctionnement plus concurrentiel

14 14 Document 28 p119


Télécharger ppt "1 Ch4 : croissance, progrès technique et emploi. 1. emploi et chômage en perspective. 11) définition et évolution du chômage. Document 1 p 106. Réponse."

Présentations similaires


Annonces Google