La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le temps des démocraties populaires (1945 – 1989) Comment les démocraties populaires passent de la tutelle soviétique aux contestations puis au rejet du.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le temps des démocraties populaires (1945 – 1989) Comment les démocraties populaires passent de la tutelle soviétique aux contestations puis au rejet du."— Transcription de la présentation:

1 Le temps des démocraties populaires (1945 – 1989) Comment les démocraties populaires passent de la tutelle soviétique aux contestations puis au rejet du modèle soviétique ?

2 I. La MISE ENPLACE des DÉMOCRATIES POPULAIRES (1945 – 1953) Comment le modèle soviétique simpose-t-il en Europe de lEst pour donner naissance aux démocraties populaires ?

3 A. Linstallation des régimes communistes -URSS: prestige du vainqueur qui a beaucoup souffert + pays bénéficiaire sur le plan territorial -présence de lArmée rouge dans toute lEurope de lEst -les communistes bénéficient dune grande popularité (rôle dans la Résistance) et participent à de nombreux gouvernements daprès- guerre La situation en 1945

4 A. Linstallation des régimes communistes -régime communiste en Yougoslavie dès partout ailleurs, les communistes participent aux gouvernements de coalition (ou « fronts nationaux ») et occupent des postes clés -élections truquées de 1946 – 1947: victoire des communistes en Bulgarie, Roumanie et Pologne -le début de la Guerre froide accélère la formation du bloc de lEst

5 A. Linstallation des régimes communistes Un exemple de coup de force = la Tchécoslovaquie En février 1948, le parti communiste, avec le soutien du KOMINFORM et de milices ouvrières, profite de la démission de ministres libéraux pour obliger le président BÉNĖS à changer de gouvernement (en faveur de Gottwald) = COUP de PRAGUE Des élections à liste unique consacrent la victoire du communisme. Défilé des Comités daction du Parti communiste tchécoslovaque sur le pont Charles à Prague (février 1948)

6 A. Linstallation des régimes communistes Démocratie populaire : -nom donné aux États communistes dEurope de lEst alignés sur lURSS -type dorganisation politique, économique et sociale fondée sur la domination du parti communiste, sur létatisation de léconomie et sur un encadrement étroit de la population

7 B. La satellisation Les étapes vers la satellisation Cest la logique de bloc qui simpose: -création du KOMINFORM afin de contrôler les partis communistes -création du COMECON -adoption du pacte de Varsovie Image dune coopération économique; spécialisation des productions

8 C. La soviétisation des démocraties populaires Le IX° Congrès du Parti communiste tchécoslovaque, mai 1949 Toute puissance du Parti; culte du chef et de la personnalité. Personnalisation du pouvoir à limage de ce qui se passe en URSS. Marx EngelsGottwaldLénineStaline

9 C. La soviétisation des démocraties populaires Procès à Prague de 14 hauts dirigeants du Parti communiste tchécoslovaque (nov. 1952). Ce procès se termine par la condamnation à mort de 11 dentre eux dont Rudolf SLANSKY, secrétaire général du Parti communiste Un alignement inconditionnel sur lURSS (« le grand frère ») vagues dépuration : les partis au pouvoir procèdent à des épurations, à des purges pour placer des communistes fidèles et dévoués Ex: SLANSKY, ancien secrétaire général du parti communiste, est exécuté en 1952

10 C. La soviétisation des démocraties populaires Caricature soviétique de Tito, parue dans le journal satirique soviétique, Krokodil, le 20 septembre 1949 Un alignement inconditionnel sur lURSS condamnation de toute forme de déviationnisme comme pour le dirigeant yougoslave, TITO : sa politique étrangère est jugée trop indépendante du Kremlin ; Tito refuse de se soumettre, la Yougoslavie est exclue du Kominform Refus du titisme. Déviationnisme = comportement politique remettant en cause la ligne fixée par le PCUS

11 C. La soviétisation des démocraties populaires

12 II. Le TEMPS des RÉVOLTES et des RÉFORMES (1953 – années 1970) En quoi cette période témoigne dune volonté réformiste et se heurte à la normalisation soviétique ?

13 A. La contestation du modèle stalinien dans les années 1950 premiers mécontentements en RDA (juin 1953) -soulèvement des ouvriers à la suite dun relèvement de 10% des normes de production (sans hausse de salaires) -manifestations réprimées par le pouvoir, soutenu par lArmée Rouge

14 A. La contestation du modèle stalinien dans les années 1950 Les ouvriers qui manifestent réclament du pain (Poznan 1956) Khrouchtchev Gomulka Révoltes ouvrières en Pologne (1956) -révoltes en particulier à Poznan avec pour slogan « pain – liberté – démocratie » -répression brutale -communistes réformateurs parviennent à imposer GOMULKA à la tête du Parti ouvrier unifié polonais (P.O.U.P.) -certaines réformes -Khrouchtchev se rend à Varsovie pour sassurer que la libéralisation reste limitée IMAGE de la déstalinisation

15 A. La contestation du modèle stalinien dans les années 1950 La statue de Staline est renversée la révolte hongroise (oct. – nov. 1956) -agitation grandissante à Budapest -Imre NAGY (communiste réformateur) accepte de former un gouvernement pour démocratiser le socialisme hongrois -insurrection de Budapest = grande révolte nationale et populaire -Nagy proclame le retour au pluralisme politique, la neutralité de la Hongrie + son retrait du pacte de Varsovie

16 A. La contestation du modèle stalinien dans les années 1950 la révolte hongroise (oct. – nov. 1956) -Les chars soviétiques et les soldats de lArmée rouge écrasent cette insurrection (environ morts) -de nombreux Hongrois sexilent LIMITE de la déstalinisation

17 B. Les tentatives réformistes des années 1960 En Yougoslavie, TITO développe lautogestion. TITO est réconcilié avec Khrouchtchev (effet de la déstalinisation), ce dernier accepte une possible « voie nationale vers le socialisme ». LAlbanie rompt ses relations avec lURSS accusée de révisionnisme (abandon du stalinisme) et se rapproche de la Chine de MAO. Elle entend instaurer le « socialisme intégral ». La Roumanie de CEAUSESCU affirme son indépendance nationale par rapport à lURSS. En Hongrie, cest la période du « socialisme du goulash » : politique économique relativement libérale et autonome ; certaine ouverture du pays vers lOuest. Des pays socialistes qui sécartent un peu du modèle du « grand frère »

18 C. Les limites de ces réformes: « souveraineté limitée » et normalisation La fin du printemps de Prague, Ladislav Bielik, Agentura Oko,1968 Des Praguois entourent les chars soviétiques incipaleAccueil.phphttp://www.ina.fr/fresques/jalons/Html/Pr incipaleAccueil.php (la fin du printemps de Prague) lexemple du Printemps de Prague (1968) -Alexander Dubcek et le socialisme à visage humain -intervention militaire pour rétablir la « légalité socialiste »; le 21 août 1968 met fin à lespoir du Printemps de Prague

19 III. La FIN des DÉMOCRATIES POPULAIRES (du milieu des années 1970 à 1989) Comment les démocraties populaires disparaissent-elles ? Le contrôle exercé par le pouvoir communiste ne peut empêcher le développement de contestations de + en + vigoureuses. La politique menée par M. GORBATCHEV encourage les revendications de la société civile et constitue un prélude aux événements de 1989 (qui sonnent le glas des démocraties populaires)

20 A. Des contestations accrues qui ébranlent le bloc soviétique La remise en cause du soviétisme part de Pologne au début des années 1980 Lech Wałęsa parle aux grévistes (photo Z. Trybek/Karta). Lech Wałęsa et les ouvriers grévistes des chantiers navals de Gdansk

21 A. Des contestations accrues qui ébranlent le bloc soviétique Le général Jaruzelski, Premier ministre et premier secrétaire du parti communiste, déclare la mise en place de létat de guerre le 13 décembre 1981 (photo ADM). Pendant létat de guerre, il était fréquent de voir des tanks polonais dans les rues des villes. Les autorités cherchaient à effrayer la population de cette manière (photo J. Żołnierkiewicz). La reprise en main du pays par lEtat: proclamation de la loi martiale; emprisonnement des dirigeants de SOLIDARNOSC; forte répression menée par la police politique.

22 A. Des contestations accrues qui ébranlent le bloc soviétique Timbre postal clandestin et officieux de Solidarność, symbole du mouvement de résistance contre les autorités. Le combat de Walesa ne fait que sinterrompre; laction de Solidarność se poursuit dans la clandestinité. Action soutenue à lOuest (rôle joué par les Etats-Unis) et par lEglise catholique: contestation polonaise renforcée par lélection dun pape polonais (Karol WOJTYLA = Jean Paul II). Lech Walesa obtient en 1983 le prix Nobel de la paix = désaveu pour lURSS

23 B. leffondrement du communisme en Europe de lEst « Une nation peut choisir le capitalisme ou le socialisme. Cest son droit souverain. Les nations ne peuvent ni ne doivent calquer leur vie sur celle des Etats-Unis ou bien celle de lUnion soviétique. » Mikhaïl Gorbatchev, Perestroïka. Vues neuves sur notre pays et le monde, Flammarion, Paris, Position qui témoigne dune « nouvelle pensée » à Moscou. - La PERESTROÏKA implique un arrangement avec lOccident et surtout labandon de la doctrine Brejnev de la « souveraineté limitée ».

24 B. leffondrement du communisme en Europe de lEst Le ministre des Affaires étrangères autrichien (à gauche) et son homologue hongrois ouvrent symboliquement le rideau de fer (27 juin 1989) La révolution démocratique de 1989 commence dans les pays qui avaient déjà connu des soulèvements.

25 B. leffondrement du communisme en Europe de lEst


Télécharger ppt "Le temps des démocraties populaires (1945 – 1989) Comment les démocraties populaires passent de la tutelle soviétique aux contestations puis au rejet du."

Présentations similaires


Annonces Google