La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le programme personnalisé de réussite éducative. Les textes réglementaires Dispositifs d'aide et de soutien pour la réussite des élèves à l'école Décret.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le programme personnalisé de réussite éducative. Les textes réglementaires Dispositifs d'aide et de soutien pour la réussite des élèves à l'école Décret."— Transcription de la présentation:

1 Le programme personnalisé de réussite éducative

2 Les textes réglementaires Dispositifs d'aide et de soutien pour la réussite des élèves à l'école Décret n° du (JO du ; BO n°31 du ) Codifié dans les articles D332-5 à D du code de l'éducation. Décret n° du Mise en oeuvre des PPRE à l'école et au collège Circulaire n° du [et rectificatif ] (JO du ; BO n°31 du et BO n°32 du ) Circulaire n° du rectificatif

3 P P R E Mise en œuvre des PPRE à lécole et au collège CIRCULAIRE N° DU La loi dorientation et de programme pour lavenir de lécole du 23 avril 2005 prévoit dans son article 16, intégré au code de léducation par larticle L , qu « à tout moment de la scolarité obligatoire, lorsquil apparaît quun élève risque de ne pas maîtriser les connaissances et les compétences indispensables à la fin dun cycle, le directeur décole ou le chef détablissement propose aux parents ou au responsable légal de lélève de mettre en place un programme personnalisé de réussite éducative. »

4 Ce dispositif définit un projet personnalisé fondé sur les compétences acquises et les besoins repérés, qui doit permettre la progression de lélève en associant les parents à son suivi. Il prend place dans un ensemble de moyens que lécole met en œuvre pour aider les élèves à surmonter les obstacles propres aux apprentissages. Il vient renforcer les efforts des enseignants en matière de différenciation pédagogique au sein de la classe au profit des élèves pour lesquels la maîtrise des compétences et connaissances du socle commun nest pas assurée.

5 Les programmes personnalisés de réussite éducative (PPRE) ont fait lobjet, durant lannée scolaire , dune expérimentation à lécole et au collège dont la synthèse a largement contribué à lélaboration de ce texte qui sera complété par deux Guides pratiques pour la mise en œuvre des PPRE respectivement à lécole et au collège. Ces guides, ainsi quun ensemble de ressources, sont disponibles en ligne sur le site Éduscol.

6 Préparation de la rentrée 2007 Circulaire n° du (BO n°3 du ) Circulaire n° du Les programmes personnalisés de réussite éducative, généralisés à toutes les classes de CE1 à lécole et à toutes les classes de 6ème au collège depuis la rentrée 2006, doivent sétendre aux cycles 2 et 3 de lécole et à tous les cycles du collège en donnant la priorité aux classes de 6ème et de 5ème et aux redoublants dès lors que le conseil des maîtres ou le conseil de classe lestime nécessaire. Deux indicateurs de performance inscrits en loi de finances permettront de mesurer les progrès réalisés : la proportion délèves maîtrisant les compétences de base en français et en mathématiques, dune part en fin décole primaire et dautre part en fin de collège.

7 Principes et modalités de la politique de l'éducation prioritaire C. n° du (BO n°14 du ) L e programme personnalisé de réussite éducative (PPRE) est l'un des dispositifs qui doit permettre de conduire la totalité d'une classe d'âge à la maîtrise des connaissances et compétences constitutives du socle commun, à la fin de la scolarité obligatoire. Son usage doit être privilégié. Il constitue tout autant une modalité de prévention de la difficulté scolaire, visant à empêcher un redoublement, qu'un accompagnement de celui-ci lorsqu'il n'a pu être évité. Par ailleurs, le travail engagé à l'école se poursuit au collège et les difficultés qui persistent ou qui se font jour au cours de la scolarité secondaire doivent, comme à l'école, appeler une prise en charge personnalisée. La continuité d'action, la cohérence et l'individualisation des réponses apportées à l'élève sont le gage de la réussite dans la lutte contre l'échec scolaire. Les corps d'inspection organiseront l'élaboration et la mise en œuvre d'un livret de compétences. Ils accompagneront les équipes pédagogiques dans la construction de cet outil. Ils veilleront à le rendre lisible et transmissible d'une classe à l'autre et s'assureront qu'il retrace le parcours individuel de chaque élève depuis l'école primaire. Ce livret permet à chaque élève de connaître son niveau de départ et les objectifs qu'il doit se fixer pour acquérir le socle commun de connaissances. L'objectif est de donner confiance aux élèves et de supprimer, par le recours à l'aide individualisée, tout redoublement. En outre, les corps d'inspection apporteront leur expertise à la mise en place des groupes de compétences. C. n° du

8 Le programme personnalisé de réussite éducative (PPRE) Plan coordonné dactions pour aider chaque élève en difficulté à lécole et au collège. Il suppose de définir objectifs, modalités, échéances et modes dévaluation permettant de mesurer à la fois les progrès de lélève et lefficacité du dispositif.

9 Principe le PPRE ne doit pas être référé à un prototype unique, correspondant à un seul type ou niveau de difficulté. En ce sens, il ny a pas un, mais des PPRE.

10 Objectif prévenir la grande difficulté scolaire pour les élèves ne maîtrisant pas les compétences de base qui conditionnent les acquisitions ultérieures. On parle de compétences fondamentales pour lesquelles une remédiation est urgente.

11 Caractéristiques de laide Un PPRE est un programme daide ou une succession de programmes validant une ou plusieurs acquisitions. Construit en fonction du type de difficultés de lélève et des évolutions constatées, le PPRE peut sappliquer à toutes les difficultés (cognitives, sociales, comportementales…), mais il diffère clairement des régulations pédagogiques habituelles.

12 Il suppose de définir des objectifs prioritaires réalistes, ainsi que les modalités, les ressources et les outils pédagogiques à mettre en œuvre. Il peut être reconduit sur la base dun nouveau programme en continuité ou non avec le PPRE précédent. Au préalable, il convient détablir un diagnostic précis ne pouvant se limiter ni à lutilisation des évaluations nationales ni à un simple bilan initial. Il sagit non seulement de positionner lélève en termes de connaissances et de compétences liées aux programmes, mais aussi en termes de méthodes et dattitudes.

13 Le PPRE a forcément une composante pluridisciplinaire. Pour chaque élève, il sinscrit dans le cadre dune intervention partagée et coordonnée entre tous les membres de léquipe éducative. Des indicateurs permettent dévaluer les progrès pour chaque compétence visée.

14 Organisation, formalisation, contractualisation Le maître décole ou le professeur principal est habituellement le référent du PPRE. Il doit impliquer les enseignants des différentes disciplines et, plus largement, léquipe éducative ainsi que les intervenants extérieurs. La mise en oeuvre suppose un partage des objectifs, une communication efficace et une collaboration active entre les acteurs. Le PPRE peut donner lieu à des partenariats avec dautres structures existantes, les maisons de quartier par exemple. Il repose sur le triple engagement de lélève, des parents et des pédagogues, formalisé lors de sa mise en place.

15 Un travail en 4 temps repérage des élèves en difficulté définition des programmes daction mise en œuvre des actions évaluation des effets de chaque programme.

16 Les différentes approches Analyser les documents Quelles approches choisies par les équipes de circonscription ? Quel rôle du directeurs, des autres intéressés ? Quelle mise en œuvre ? Points communs / Divergences ?

17 Outils didentification en primaire, livret de compétences ou de suivi de lélève du cycle 3, résultats aux évaluations nationales, évaluations et observations en classe.

18 Préalables définition et programmation de laction : compétence(s) visée(s), processus et procédures choisis, types et conditions des évaluations et de la validation dacquis échéancier (durée et fréquence), lieu (dans la classe, dans le collège, au dehors…), coordination des intervenants et canaux de communication, mode de regroupement des élèves et dimension des groupes, liens avec les dispositifs existants.

19 Méthodologie de validation et dévaluation : concernant lélève, il sagit de mesurer ses progrès, de valider ses acquis, détablir son nouveau profil de compétences et éventuellement denvisager un autre PPRE ; parallèlement, il importe dévaluer et de valider les conditions de mise en œuvre du PPRE lui-même : intérêt des procédures retenues, qualité et articulation des interventions pédagogiques dans la classe et au dehors, complémentarité et efficacité des partenariats, faisabilité du contrat avec la famille.

20 Lexpérimentation 2006 / 2007 Une expérimentation des PPRE a été conduite durant l'année scolaire , prioritairement dans le cycle des apprentissages fondamentaux et la première année du cycle des approfondissements (CE2) à l'école, ainsi que dans les classes de 6e des collèges publics et privés. Elle a été préparée dès le 22 août 2005 par un texte de cadrage et la mise en ligne sur le présent site d'un " Guide pratique pour l'expérimentation " de façon à en préciser les modalités.

21 Le suivi de lexpérimentation Une première enquête a permis de recenser, (novembre 2005) les circonscriptions concernées. Une seconde enquête, (janvier 2006), comportait plusieurs points. Pour l'école : Les questions étaient réparties en deux volets quantitatifs et un volet qualitatif destinés à identifier le nombre d'élève concernés, les difficultés rencontrées, les évaluations utilisées pour les repérer, les conditions d'élaboration et de mise en œuvre des PPRE ainsi que leurs conditions de prise en charge et d'accompagnement. La très grande majorité des départements ont répondu et ils ont mis en œuvre des stratégies très variées dans plus de 8500 classes.

22 Résultats : données globales Document de cadrage: 73,8% produit par la circonscription (3/4) 19,6% produit par le département (1/5) Portant sur : Cadrage et régulation des dispositifs Aide à lévaluation, particulièrement au CE1 Aide aux maîtres pour la conception et la mise en œuvre Formalisation des échanges avec lélève Formalisation des relations entre lécole et les parents

23 Conception des PPRE (en moy, 4 ens / clas) : Ma î tre de la classe 87% Autre ma î tre de l é cole 42% Directeur 63% RASED Psychologue 36% Ma î tre E 67% Ma î tre G 27% Conseiller p é dagogique 52% Élèves concernés : 1/10 élèves de GS, soit 2 à 3 él/classe 16,9 % élèves de CP 17,8% élèves de CE1 18,5% élèves de CE2, soit 4 à 5 él/classe

24 Mise en œuvre : elle nécessite environ 3 ens /classe

25 Dans le rural, on maintient plutôt moins quen ZEP/REP, Et il y a moins de PPRE mis en place. 1 élève sur 5 qui bénéficie dun PPRE est maintenu. Plus des 2/3 des élèves maintenus bénéficient dun PPRE

26 Résultats : données qualitatives Outils dévaluation utilisés : Évaluations nationales, Site banqoutils, Tests du RASED (médial CP/CE1), Évaluations de circonscription, Évaluations majoritairement réalisées en septembre. Nombre moyen délèves concernés : 3 par classe de GS, 4 par classe de CP et de CE1, 5 par classe de CE2.

27 Difficultés repérées : Langage oral, langage dévocation, Identification des sons, composantes sonores du langage, discrimination auditive, Principe alphabétique, combinatoire, rapport graphème/phonème, Identification des mots, lexique, Compréhension des textes, rapport texte/image, Production décrits, Activités graphiques, maîtrise de lécriture cursive, écriture de mots outils, copie, Mémorisation orthographique

28 Difficultés repérées (suite) : Numération Compétences de base en mathématiques Consignes, Repérage dans lespace, Concentration sur la tâche, Mémorisation des informations, Attitudes en classe, comportement

29 Conception des PPRE En conseils de maîtres, de cycles En associant le RASED, En équipes éducatives, En associant léquipe de circonscription (journée de travail, stage décole, animation pédagogique) Pas de personnes extérieures à léducation nationale recensées… plan coordonné dactions ?

30 Mise en oeuvre Période : majoritairement 1er et 2ème trimestre quelques PPRE annuels Durée : en moyenne 6 mois, ou 2/3 mois, ou 3 à 5 mois Rarement seulement une période Fréquence : Majoritairement 2 à 3 fois par semaine Tous les jours au CP

31 Activités sous forme : Ateliers, Groupes de besoin Travail avec le RASED Logiciels Aide aux devoirs Dans les domaines ciblés Encadré par Le maître de la classe, Les maîtres du RASED, Les enseignants rattachés à lécole, Le directeur

32 Communication avec les partenaires Avec les parents : Rencontres régulières Entretiens, Circulation de cahiers, de livrets, Toutes modalités permettant leur implication Hors temps scolaire : Orthophoniste, Aide aux devoirs, Clubs de lecture…

33 Synthèse du bilan de lexpérimentation Les élèves concernés : Les élèves ne relevant pas de la seule différenciation pédagogique Dans des domaines de compétences déterminants, en français et en mathématiques À terme, lidentification se fera en référence aux repères du socle commun, à laide de dispositifs nationaux dévaluation (CE1, CM2 et outils à mettre en ligne)

34 Définition du PPRE : le PPRE est un programme : il est constitué dune action spécifique daide et, le cas échéant, dun ensemble dautres aides coordonnées. Pour en garantir lefficacité, cette action spécifique est intensive et de courte durée. Les actions daide sont tantôt conduites dans lÉcole, tantôt hors de lÉcole. Le PPRE a vocation à en assurer la coordination pour la réussite scolaire de chaque élève.

35 Le PPRE est assorti dun système dévaluation en 3 temps : à lentrée dans le programme, pour évaluer les besoins, à court terme, en fin de laction spécifique, à moyen terme afin de suivre les progrès de lélève au cours du cycle. Ce système doit permettre de situer précisément les compétences de lélève au regard des objectifs à atteindre à la fin du cycle. Lévaluation de début de PPRE est destinée à identifier les difficultés éprouvées et les appuis possibles. Elle permet ainsi de définir des objectifs de progrès à court terme et de choisir les plus significatifs par rapport à lapprentissage recherché. Cest autour de ces quelques objectifs ciblés que les actions daide sont conçues, tant à lécole quau collège, et seront susceptibles dêtre efficaces.

36 Impliquer lélève, associer ses parents : La définition et la mise en œuvre des PPRE sont une affaire déquipe dans laquelle le maître de la classe ou le professeur principal joue le rôle essentiel. Léquipe de conception nest souvent pas la même que léquipe de mise en œuvre ; les directeurs décole et les chefs détablissement en assurent la coordination. Ladhésion et la participation de lenfant et de sa famille sont en outre déterminantes pour la réussite des aides apportées. Partager le diagnostic et les propositions assure une plus grande efficacité aux aides. La concertation apporte des informations claires sur la situation de lélève (niveau atteint, aides complémentaires, parcours scolaire) et permet une mobilisation de tous les acteurs dans une dynamique de progrès.

37 Une formalisation adaptée : Sans figer les dispositifs daide dans un cadre, ce qui serait contraire au principe dindividualisation propre au PPRE, le programme devait donner lieu à la rédaction dun document contractuel qui précise : la situation scolaire de lélève : parcours antérieur et évaluation des compétences acquises, les objectifs de fin de cycle sur lesquels seront basés les bilans individuels, les objectifs à court terme, liés à une action daide identifiée, le descriptif de cette action ainsi que les indicateurs dévaluation qui y sont associés, léchéancier des aides et des bilans intermédiaires, les points de vue de lenfant et de sa famille.

38 Il nest pas souhaitable de définir un modèle de document national, mais il est indispensable daffirmer lexigence dune formalisation effective et de préciser les rubriques constitutives de celui- ci. Les six volets recensés ci-dessus devront tous figurer dans le document constitué pour que les aides puissent être qualifiées de PPRE. Au plan pratique, de nombreux documents, élaborés par les équipes qui ont expérimenté, peuvent être mis à disposition des équipes pédagogiques.

39 Conditions de réussite Au-del à de tout guide ou protocole, il est indispensable de tenir compte du contexte de l é tablissement ; de rep é rer les besoins par rapport aux acquisitions du socle commun pour chaque é l è ve concern é ; de s entretenir avec l' é l è ve et avec sa famille ; de se donner des outils, tels que feuille de route, fiche navette de liaison entre enseignants de la classe et autres intervenants, contrat d'engagement mutuel, diagnostic ; de r é aliser le programme : é valuation et r é gulation ; de proc é der à l é valuation finale.

40 En conclusion Les PPRE sont une des cl é s offertes aux é l è ves pour surmonter leurs difficult é s et entrer dans un processus d acquisition et de stabilisation de comp é tences. Il est n é cessaire que les chefs d é tablissement encouragent leur mise en place et que les enseignants se saisissent de ce dispositif qui induit une r é flexion plus large sur les pratiques p é dagogiques professionnelles dans la classe et sur les partenariats é ducatifs. L engagement et les exp é riences des diff é rents acteurs sont indispensables pour enrichir et mener à bien l ambitieux projet collectif de la r é ussite de chaque é l è ve.

41 Document élaboré par Sylvie Salles IEN de la circonscription de Vesoul Nord A laide Des textes réglementaires, Des documents référencés sur le site éduscol dont les données relatives à lexpérimentation conduite en : Données chiffrées globales Données qualitatives Synthèse générale Du Théma express n° 28 de juin 2007, dossier de lacadémie de Besançon et de ses partenaires


Télécharger ppt "Le programme personnalisé de réussite éducative. Les textes réglementaires Dispositifs d'aide et de soutien pour la réussite des élèves à l'école Décret."

Présentations similaires


Annonces Google