La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LA STERILISATION EN MILIEU MEDICAL Diaporama réalisé par MARCIL Benoît- Professeur de Biotechnologies-

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LA STERILISATION EN MILIEU MEDICAL Diaporama réalisé par MARCIL Benoît- Professeur de Biotechnologies-"— Transcription de la présentation:

1

2 LA STERILISATION EN MILIEU MEDICAL Diaporama réalisé par MARCIL Benoît- Professeur de Biotechnologies-

3 LA STÉRILISATION A POUR OBJECTIF LASEPSIE : -D-D-D-Du matériel chirurgical utilisé au bloc opératoire et dans les services. -D-D-D-Du matériel dinvestigation (ex : sondes) -D-D-D-Du linge (de moins en moins fréquent car utilisation de matériel à usage unique).

4 Ce matériel peut être conditionné : - en containers. - en plateaux. - à lunité. Le service centralise tout le matériel de lhôpital devant être st é rilis é. L hygi è ne est primordiale dans ce service que cela soit au niveau du personnel, des locaux ou de l air.

5 Le principe de la stérilisation repose sur lutilisation de la vapeur humide (dans des autoclaves) Un autoclave en chargement Lorsque du matériel ne pouvant être autoclavé est nécessaire, on utilise chaque fois que possible du matériel à usage unique. Dans les CHU, on utilise parfois pour de petits volumes de matériel thermosensible : -la stérilisation à loxyde déthylène. -la stérilisation au gaz plasma.

6 On distingue dans un service de stérilisation 3 zones distinctes : -La zone de lavage : Cest la zone où arrive le matériel pré-désinfecté des services ou du bloc opératoire. Le matériel est lavé à cet endroit. -La zone de conditionnement et stérilisation : Cest lendroit où sont conditionnés les instruments avant le passage en autoclave (stérilisation). -La zone stérile : Cest lendroit où lon décharge les autoclaves et où une partie du matériel stérile est stocké.

7 Un service de stérilisation utilise le principe de la marche en avant, sans retour en arrière possible : le matériel sale ne croise jamais le matériel propre. Zone de lavage Zone de conditionnement et stérilisation Zone stérile Machine à laver Autoclaves Arrivée des instruments sales des services Arrivée des instruments sales du bloc opératoire Distribution des instruments stériles au bloc opératoire Distribution des instruments stériles aux services Instruments contaminés Instruments propres Instruments stériles

8 Les tenues de travail sont différentes dans les différentes zones : Pour le ramassage des instruments dans les services, tenue blanche et containers hermétiques. Pour la zone de lavage, tenue verte et gants sont indispensables, parfois le port dun masque. Pour la zone de conditionnement et zone stérile, une tenue bleue est nécessaire, le port dune charlotte est indispensable, ainsi que parfois le port dun masque.

9 LA ZONE DE LAVAGE Lobjectif du lavage est déliminer les salissures et abaisser le nombre de micro-organismes, ainsi que de sécher le matériel avant conditionnement. Il est fait soit à la main, soit en machine. On utilise en général un détergent désinfectant alcalin.

10 - A la main : les instruments subissent un brossage avec le produit de désinfection, puis un rinçage à leau courante, enfin un séchage à lair comprimé. A chaque cycle de lavage, le lave-instrument produit un document récapitulant les étapes du cycle. Ce document est archivé : la traçabilité est totale à tout niveau. - Chargement dun lave-instruments : Plusieurs programmes de lavage et plusieurs racks existent en fonction du matériel nettoyé. Lorsque le cycle est terminé, le déchargement peut avoir lieu en zone de conditionnement.

11 Le lavage est une étape très importante :

12 LA ZONE DE CONDITIONNEMENT ET STÉRILISATION Lobjectif du conditionnement est de garantir létat stérile jusquà louverture de lemballage. Cet emballage doit: - être perméable à lagent stérilisant. - être imperméable aux micro-organismes après la stérilisation. - ne pas être détérioré par la stérilisation, ni par la durée et les conditions de stockage. - être facile à ouvrir (surtout pour le bloc opératoire).

13 Les emballages Exemple de matériel emballés et thermosoudés, en attente de chargement dans lautoclave. Gaines soudables avec une face en papier et une face en polypropylène transparent. Différentes largeurs existent. Sachets thermosoudables avec une face en polypropylène transparent et une face papier laissant passer la vapeur.

14 Les containers Ils contiennent lensemble des instruments nécessaires à un type dopération. Ils sont soit directement autoclavables, munis de filtres devenant imperméables à lair et aux micro- organismes après passage en autoclave. Soit ils seront emballés dans deux couches successives de papier crêpe, puis dans un sachet thermosoudé.

15 Le papier - Le papier crêpé ou de type B de 60 ou 80 g/m². Cest du non tissé. - Il est utilisé pour envelopper des containers. -Il est de plus en plus utilisé. (moins cher que les containers autoclavables).

16 Un exemple demballage de containers : le pliage pasteur.

17 De la même façon, certains sets sont réalisés à partir de protocoles très précis :

18 Après emballages, les boîtes, sets et instruments à lunité sont rangés dans des paniers, prêts à passer à lautoclave. Les sachets sont toujours disposés face papier contre face papier afin de mieux permettre la pénétration de la vapeur.

19 Chargement dun autoclave et début de cycle Des indications permettent de suivre le cycle en cours : cycle prions = 134°C pendant 18 mn Lautoclave indique où il en est du cycle, la température et la pression. Manomètres

20 Les témoins de passage Il en existe de plusieurs sortes (chimiques, électroniques ou biologiques), ils sont ajoutés aux charges et ont comme objectif de garantir les bons paramètres de stérilisation. Le ruban indicateur utilisé pour fixer les emballages ou les sachets comportent des zones de virage. Avant stérilisation Après stérilisation Les intégrateurs, indicateurs chimiques, sont ajoutés à divers endroits des charges. Ils sont conservés afin de certifier une traçabilité sans faille.

21 Tous les jours en début dexercice, un cycle particulier Bowie-Dick est lancé afin de vérifier le bon fonctionnement des autoclaves. Des ETS (Electronic Test System) enregistrant les paramètres de stérilisation sont ajoutés à la charge. Test de Bowie Dick (au départ bleu ou jaune et virant au noir après stérilisation). Un ETS.

22 LA ZONE STÉRILE ET DE STOCKAGE Une surpression de lair est réalisée dans cette zone afin de garantir une hygiène irréprochable. Stockage de containers et instruments. Déchargement des autoclaves Enregistrement papier des cycles

23 Cest dans cette zone que lagent ayant lancé son cycle dautoclave vérifie les paramètres de stérilisation suivants : Le nombre de pulsations La durée du plateau La température du plateau (encre rouge) La pression (encre bleue) Lagent vérifie également grâce à la table de Régnault la valeur stérilisatrice (F 0 ) au début, au milieu et en fin de plateau de stérilisation.

24 Lagent remplit ensuite sa feuille de traçabilité, inscrit les paramètres de stérilisation, agrafe les intégrateurs, indique le contenu de la charge. LIBODE (Infirmière de Bloc Opératoire Diplomée dÉtat) valide ensuite la charge et la feuille de traçabilité est ensuite archivée.

25 Tout matériel stérilisé est étiqueté. Létiquette comportera les informations suivantes : - la date de stérilisation - le numéro de lot : afin de pouvoir retrouver tout matériel stérilisé, lautoclave utilisé, le n° de cycle, etc... - la date de péremption

26 Elle dépend de la nature du conditionnement : Par exemple : -Papier crêpé : 1 mois sous double emballage -Containers : 3 mois - Sachets : 3 mois sous simple emballage 6 mois sous double emballage LA DURÉE DE STOCKAGE APRÈS STÉRILISATION FIN

27 Je remercie pour sa collaboration et son accueil: Le centre hospitalier Broussais de Saint-Malo. Et tout particulièrement, Mme JULIEN, son pharmacien et responsable de la stérilisation centrale, ainsi que lensemble du personnel de ce service.


Télécharger ppt "LA STERILISATION EN MILIEU MEDICAL Diaporama réalisé par MARCIL Benoît- Professeur de Biotechnologies-"

Présentations similaires


Annonces Google