La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Journée de conférences de lIUF De lécologie des langues et de la dynamique du langage. 12 mai 2006 103, bd Saint-Michel 75005 Paris Lidéologie des langues.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Journée de conférences de lIUF De lécologie des langues et de la dynamique du langage. 12 mai 2006 103, bd Saint-Michel 75005 Paris Lidéologie des langues."— Transcription de la présentation:

1 Journée de conférences de lIUF De lécologie des langues et de la dynamique du langage. 12 mai , bd Saint-Michel Paris Lidéologie des langues pures et homogènes dans les regroupements démolinguistiques depuis le XIXe siècle Salikoko S. Mufwene University of Chicago

2 Quelques caractéristiques de la linguistique au XIXe siècle : Elle est encore naissante Sa préoccupation est surtout génétique Développement de la méthode comparée August Schleicher développe le Stammbaum (connu comme cladogramme en biologie) Schleicher est impressionné par la publication dOrigins of Species par Charles Darwin Ce-dernier est aussi influencé par son Stammbaum

3 Mauvaise influence de la biologie sur la linguistique ? La langue est conçue comme un organisme (sauf par Herman Paul, qui la conçoit comme une espèce) Elle évolue par transformation ; il ny a pas dévolution variationnelle Elle est supposée être pure et/ou homogène, sauf quand elle a été contaminée par dautres langues

4 Influence sociale du XIXe siècle : Tentatives de définir la notion de race Stigmatisation du métissage comme impureté Les langues peuvent être rangées selon quelles sont plus, ou moins, évoluées (cf. langue de culture versus langue primitive) Dans The Descent of Man Charles Darwin parle tout autant des races et des langues : certaines sont censées plus, ou moins, avancées que dautres du point de vue évolutif La colonisation dexploitation est un facteur important dans ces développements

5 Quelques conséquences de ces supposi- tions : Le Stammbaum est conçu comme représentant les processus succéssifs de spéciation plutôt que comme conséquence de ceux-ci Lévolution normale et naturelle est asexuée, c-à-d sans influences extérieures Les changements dûs aux causes internes se distinguent de ceux dûs aux causes externes Le contact des langues introduit des exceptions aux régularités dans les comportements phonologiques, morphologiques, et syntaxiques

6 Autres conséquences : Les créoles et les pidgins sont des conséquences extrèmes des influences externes Ils représentent le metissage langagier et donc limpureté Les créoles sont donc dénaturés, des abérrations, et des évolutions non ordinaires Ils nont pas de place dans les classements génétiques des langues Lécologie des évolutions linguistiques ne reçoit aucune attention

7 Pas de dialogue entre théorie et données : Nous avons ignoré les leçons que les créoles et pidgins nous offrent sur la pertinence de lécolo- gie dune langue à son évolution... sur le rôle de la variation intra-systémique... sur son interaction avec lécologie externe dans le feature pool... sur la réponse que la variation offre à la question de motivation pour lévolution linguistique (actuation question)... et pourquoi il est important de traiter une langue comme une espèce (virale)

8 Les conséquences linguistiques de la colo- nisation européenne du monde:

9 Les conséquences linguistiques de la colo- nisation romaine :

10 Le modèle traditionnel de la spéciation indo-européenne :

11 Ce dont le modèle ne tient pas compte :

12 Les mouvements et contacts des populations comptent partout :

13 Et si on reconnaît que les langues sont héterogènes... La variation dialectale est pertinente Les mouvements des locuteurs au sein de la communauté langagière sont pertinentes Mais nous devons nous rappeler que la dis- tinction entre langue et dialecte est idéolo- gique. Les deux notions regroupent des idiolectes Les changements associés aux causes internes sont en fait dûs aux causes externes, c-à- d au contact des variétés langagières

14 Et si on pousse cette hérésie plus loin... Les langues et les dialectes ne sont que des construits, tout comme les espèces biologiques La notion la plus proche de la réalité est lidiolecte, bien quelle soit aussi une abstraction La variation existe dabord au niveau idiolectal Les mouvements au sein dune population sont individuels Les contacts linguistiques sont inter-idiolectaux Les changements structurels sont motivés par les accommodations inter-idiolectales

15 Toutes les évolutions linguistiques sont dues au contact des variétés, par les mêmes mécanismes de compétition et sélection

16 La distinction entre créoles et non- créoles se dissout Les créoles représentent des abouttissements naturels des évolutions normales Les créoles sont aussi indo-européens que les langues romanes, germaniques, etc. Il nous reste à rendre mieux compte de lémer- gence de celles-ci, sur un modèle écologique, sans nous débarasser de la méthode comparée... sans généraliser lusage du mot créole... mais en soulignant le rôle du contact

17 La distinction entre les causes externes et internes des changements se dissout aussi La motivation fondamentale se retrouve dans les accommodations que se font les locuteurs individuels donc dans le contact des idiolectes Cest dans ces négotiations tacites que se trouve la réponse à la question de motivation des changements (actuation question en anglais) Une autre question intéressante est dexpliquer comment les accummulations des comportements individuels se répandent dans la population des locuteurs

18 Merci !

19 Deux ouvrages pertinents:


Télécharger ppt "Journée de conférences de lIUF De lécologie des langues et de la dynamique du langage. 12 mai 2006 103, bd Saint-Michel 75005 Paris Lidéologie des langues."

Présentations similaires


Annonces Google