La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Radon Amtsn mai 2008 Dr B. Quesne. La physique du radon Rn Cest un gaz rare (pas de composé chimique) Naturel Z = 86 Plusieurs isotopes radioactifs émetteurs.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Radon Amtsn mai 2008 Dr B. Quesne. La physique du radon Rn Cest un gaz rare (pas de composé chimique) Naturel Z = 86 Plusieurs isotopes radioactifs émetteurs."— Transcription de la présentation:

1 Radon Amtsn mai 2008 Dr B. Quesne

2 La physique du radon Rn Cest un gaz rare (pas de composé chimique) Naturel Z = 86 Plusieurs isotopes radioactifs émetteurs α de période radiologique courte: 222 Rnqui provient de la famille du 238 U 3,82 jours 220 Rnqui provient de la famille du 232 Th (thorium) 55,6 secondes 219 Rnqui provient de la famille du 235 U 3,96 secondes.

3 Les familles radioactives telluriques

4 Mécanisme de lexposition au radon Les doses délivrées par le gaz radon sont négligeables. Les doses sont délivrées par les descendants à vie courte du radon. Du fait des périodes, en atmosphère fermée on obtient très vite l'équilibre séculaire du radon et ses descendants pour les 220 Rn et 219 Rn et en quelques jours pour le 222 Rn.

5 Les descendants du radon 222 à léquilibre 55, ,002 Total 3,00E-062,00E-031,237,69 micro secondes164214Polonium 21, ,237,69minutes19,9214Bismuth 28, ,237,69minutes26,8214Plomb 5, ,1913,69minutes3,05218Polonium E -10 J/BqMeV/Bq E -12 JoulesMevpériodes par Bequerel de radon énergie par alpha descendants du radon 222

6 Le radon à léquilibre dans un volume clos 1 Bq de Rn 222 donne 5.56 E-09 J/Bq ( Mev/Bq) qui est la somme des Energies Alpha Potentielles de ses descendants (EAP). Cette EAP est égale au nombre d'atomes de chacun des descendants, multipliée par l'énergie de chaque alpha.

7 Latmosphère radon en réalité Lhomme respire dans des atmosphères non clos : travail, mines, habitations… Donc pour une concentration de 1 Bq dans un lieu il y moins de descendants quà léquilibre. Un facteur dit déquilibre permet de rendre compte de cette diminution. Habitation ou lieu de travail : 0.4 Ce facteur est difficile à apprécier

8 Les mesures du radon Deux unités de base : Bq de radon LEnergie Alpha potentiel (EAP) des descendants en Joule Deux concentrations qui en découlent : Bq/m 3 J/m 3 Deux unités dexposition : Bq.h/m 3 J.h/m 3 Ces deux unités dexposition exprime la concentration multiplié par le temps en heures passées dans cette atmosphère.

9 Les unités employées en pratique La concentration de radon en Bq/m3 Larrêté du 22 juillet 2004 dans les lieux publiques de certains départements : Niveaux daction : 400 Bq/m 3 et 1000 Bq/m 3. Lexposition au radon Larrêté du 1 septembre 2003 sur les calculs de doses efficaces (copie de la CIPR et de la directive européenne). Dose en Sv par unité dexposition : 1.1 Sv/J.h/m 3 (habitation) 1.4 Sv/J.h.m 3 (travail)

10 Les effets du radon 1597 Agricola : mines d'argents XVIII siècle : rôle du cobalt bismuth arsenic XIX siècle : uranium ? 1879 : cancer pulmonaire 1913 : carcinome bronchique 1920 : décès des mineurs : 1/2 cancers, 1/2 tuberculose et silicose : rôle de la radioactivité 1924 : rôle du radon : premières mesures d'aérage 1940 : relation entre cancer et radon 1951 et 1955 : rôle des produits de filiations du radon

11 Deux approches des relations expositions effets Epidémiologie Cancers du poumon DoseExposition Radiobiologie Dosimétrie poumon

12 Modalités dexposition Habitations : pas de norme réglementaire juste recommandation daérage de locaux. Lieux publics dans certains départements : obligations de mesurage et dactions pour le dépassement de certains niveaux : 400 Bq/m3, 1000 Bq/m3. Code santé publique Article L Au travail 1)Dune manière générale dans les mêmes départements que ci- dessus mêmes disposition que ci-dessus Code du travail Article R )Activités professionnelles mettant en œuvre des matières premières contenant naturellement des radionucléides non utilisées en raison de leurs propriétés radioactives : Obligations voisines des dispositions du code du travail vis-à-vis des rayonnements ionisants Arrêté du 25 mai )Pour mémoire les mines duranium (nexistent plus en France).

13 30 Départements concernés 03 Allier. 05 Hautes-Alpes. 07 Ardèche. 09 Ariège. 12 Aveyron. 14 Calvados. 15 Cantal. 19 Corrèze. 20 Corse-du-Sud et Haute- Corse. 22 Côtes-d'Armor. 23 Creuse. 25 Doubs. 29 Finistère. 36 Indre. 42 Loire. 43 Haute-Loire. 48 Lozère. 52 Haute-Marne. 56 Morbihan. 58 Nièvre. 63 Puy-de-Dôme. 65 Hautes-Pyrénées. 69 Rhône. 70 Haute-Saône. 71 Saône-et-Loire. 73 Savoie. 79 Deux-Sèvres. 87 Haute-Vienne. 88 Vosges. 90 Territoire de Belfort.

14 Les catégories de lieux ouverts au public concernées par les mesures de radon 1. Les établissements d'enseignement, y compris les bâtiments d'internat 2. Les établissements sanitaires et sociaux disposant d'une capacité d'hébergement 1. Les établissements thermaux 1. Les établissements pénitentiaires.

15 Activités concernées par l'exposition à la radioactivité naturelle 1. La combustion de charbon en centrales thermiques ; 2. Le traitement des minerais d'étain, d'aluminium, de cuivre, de titane, de niobium, de bismuth et de thorium ; 3. La production de céramiques réfractaires et les activités de verrerie, fonderie, sidérurgie et métallurgie en mettant en oeuvre ; 4. La production ou l'utilisation de composés comprenant du thorium ; 5. La production de zircon et de baddaleyite, et les activités de fonderie et de métallurgie en mettant en oeuvre ; 6. La production d'engrais phosphatés et la fabrication d'acide phosphorique ; 7. Le traitement du dioxyde de titane ; 8. Le traitement des terres rares et la production de pigments en contenant ; 9. Le traitement d'eau souterraine par filtration destinée à la production : - d'eaux destinées à la consommation humaine ; - d'eaux minérales ; 10. Les établissements thermaux. NB : il y a des nuances cf le texte réglementaire

16 Quelques références réglementaires Code santé publique Article L et suivants. Arrêté du 22 juillet 2004 relatif aux modalités de gestion du risque lié au radon dans les lieux ouverts au public Code du travail Article R Arrêté du 25 mai 2005 relatif aux activités professionnelles mettant en oeuvre des matières premières contenant naturellement des radionucléides non utilisés en raison de leurs propriétés radioactives Arrêté du 1er septembre 2003 définissant les modalités de calcul des doses efficaces et des doses équivalentes résultant de lexposition des personnes aux rayonnements ionisants. Nombreux Arrêtés, Avis techniques, Normes

17 Bibliographie [1]CIPR – Publication 65 – 1993 – Pergamon [2]Le radon – Publication de l'IPSN – Edition : EDP Sciences [3]Arrêté du 01 septembre 2003 (Annexe III) [4]Cancers professionnels – Tome II – Article du Docteur GELAS sur les mines d'uranium. [5]Revue de l'ASN – Contrôle n° 153 – Juillet 2003 – Radon, évaluation et gestion du risque. [6]Revue générale nucléaire – 1984 – n° 1 – Hier et maintenant la radioprotection dans les mines duranium. J. PRADEL et P. ZETTWOOG. [7]Congrès ATSR – 1997 – La radioprotection dans les mines duranium françaises de 1953 à S. BERNHARD et F. SARRADIN. [8]Radioprotection – 1991 – Volume 26 – n° 2 – La radioprotection dans les mines et usines de minerai duranium françaises. S. BERNHARD, G. KRAEMER et P. ZETTWOOG. [9]Risques radioactifs dans les mines duranium – 1979 – J. CHAMEAUD. [10]Arrêté préfectoral de Loire-Atlantique –


Télécharger ppt "Radon Amtsn mai 2008 Dr B. Quesne. La physique du radon Rn Cest un gaz rare (pas de composé chimique) Naturel Z = 86 Plusieurs isotopes radioactifs émetteurs."

Présentations similaires


Annonces Google