La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Rencontre Régionale dACTUALITES Sénologiques NIORT : le 26 Mars 2013.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Rencontre Régionale dACTUALITES Sénologiques NIORT : le 26 Mars 2013."— Transcription de la présentation:

1 Rencontre Régionale dACTUALITES Sénologiques NIORT : le 26 Mars 2013

2 Actualités des TRAITEMENTS MEDICAUX: Florence BORDE (Saintes) ACTUALITES Sénologiques: Niort le 26 mars 2013 Rencontre Régionale dACTUALITES Sénologiques.

3 ASCO 2005 premiers résultats étude HERA : bénéfice net trastuzumab adjuvant 1 an SABCS 2012 présentation analyse bras 1 an (1152 patientes) vs bras 2 ans (1553 ptes) avec un suivi médian de 8 ans Survie sans maladie identique 75,8 vs 76% Survie globale identique Insuffisance cardiaque clinique 1 vs 0,8 % Diminution de la FEVG 7,2 vs 4,1%, le plus souvent dans la deuxième année et réversible Confirmation du maintien dans le temps de l'effet du trastuzumab, HR :0,76 Actualités des TRAITEMENTS MEDICAUX : traitement adjuvant HER 2+ étude HERA

4 Années (%) ,7 % 81,0 % 76,0 % 75,8 % 81,6 % 89,1 % Nb de patients à risque Trastuzumab 2 ans Trastuzumab 1 an ,990,85-1,140,86 PatientesEvts HR (2 vs 1 an) IC 95 p Daprès Goldhirsch A et al., abstr. S5-2 actualisé Survie sans maladie à 8 ans de suivi médian traitement adjuvant HER 2+: traitement adjuvant HER 2+: Étude HERA (2)

5 Actualités des TRAITEMENTS MEDICAUX : traitement adjuvant HER 2+ Etude PHARE Résultats de l'étude PHARE (esmo 2012 sabcs 2012) 1690 ptes incluses dans chacun des 2 brs 6 vs 12 mois Étude de non infériorité 73% des ptes traitées par anthra et taxanes, 42% traitées en séquentielle Suivi 42,5 mois, HR de la DFS:1,28 13% de rechute bras 6 mois vs 10,4 bras 12 mois Superiorité du bras 12 mois pour les tumeurs RH-/seq

6 traitement adjuvant HER 2+: traitement adjuvant HER 2+: Essai PHARE (2) ,25 0,5 0,75 1 Probabilité Mois T-12 mois T-6 mois Trastuzumab 97 93,8 90,787,8 95,5 91,2 87,884,9 É v é neme nt HRIC 95 p T-12 mois 176 T-6 mois2191,28(1,05-1,56)0,29 T-12 mois T-6 mois * Cox model stratified by ER status and concomitant chemotherapy Daprès Pivot X et al., abstr. S5-3 actualisé Survie sans progression

7 Actualités des TRAITEMENTS MEDICAUX : traitement adjuvant HER 2+ conclusions 2 ans ne fait pas mieux qu'1 an. Il n'est pas démontré que 6 mois ne soit pas inférieur à 1 an. Donc 1 AN de trastuzumab adjuvant, On garde nos pratiques !

8 Hormonothérapie adjuvante : étude ATLAS adjuvant tamoxifen longer against Shorter 5 ou 10 ans de TAMOXIFENE ? Méta analyse : réduction du risque de rechute et de mortalité de 1/3 à 15 ans avec 5 ans de TAM MA 17 TAM 5ans ± letrozole 5 ans chez les pN+

9 ATLAS: 6846 ptes randomisées après 5 ans de TAM entre arrêt (3418) ou 5 ans de plus (3428) 54% ptes N- mauvaise observance 84% à 2ans, 60% 5ans GAIN LARGEMENT POSITIF en réduction du risque de rechute et de mortalité = bénéfice absolu de 3% Toxicité « acceptable » Incidence cancer de l'endomètre 3,1 (mortalité 0,4)vs 1,6% (0,2) Impact négatif sur la qualité de vie Hormonothérapie adjuvante : étude ATLAS adjuvant tamoxifen longer against Shorter

10 x 6 Rechute Mortalité par cancer du sein % Années 10 Années 5-9 : RR = 0,90 (IC 95 : 0,79-1,02) Années 10 et + : RR = 0,75 (IC 95 : 0,62-0,90) Années : logrank p = 0,002 5 ans 25,1 % 21,4 % 10 ans 13,1 % 14,5 % Années 10 Années 5-9 : RR = 0,97 (IC 95 : 0,79-1,18) Années 10 et + : RR = 0,71 (IC 95 : 0,58-0,88) Années : logrank p = 0,01 5 ans 15,0 % 12,2 % 10 ans 5,8 % 6,0 % DiagnosticInclusion Fin du traitement 10 ans après linclusion DiagnosticInclusion Fin du traitement 10 ans après linclusion Rechute (%/an) et analyses logrank Tamoxifène Poursuite jusquà 10 ans Arrêt à 5 ans RR Années 5-9 2,83 (428/15 115) 3,16 (471/14 889) 0,90 +/- 0,06 Années ,96 (165/8 439) 2,66 (214/8 038) 0,74 +/- 0,09 Années 15 et + 2,54 (24/945) 3,03 (26/859) 0,85 +/- 0,26 Tamoxifène Poursuite jusquà 10 ans Arrêt à 5 ans RR Années 5-9 1,17 +/- 0,09 1,21 +/- 0,09 0,97 +/- 0,10 Années ,38 +/- 0,12 2,01 +/- 0,15 0,70 +/- 0,10 Années 15 et + 1,64 +/- 0,39 2,29 +/- 0,47 0,79 +/- 0,27 Décès (%/an : taux total – taux des femmes sans récurrence) et analyses logrank Daprès Davies C et al., abstr. S1-2 actualisé Étude ATLAS : 10 versus 5 ans de tamoxifène (2) n = 846 RE+, 54 % pN0 %

11 Cancer RE+ : 5 versus 0 ans (méta-analyse) et 10 versus 5 ans (essai ATLAS) de tamoxifène Décès par cancer du sein (RR), par période 10 ans de tamoxifène permettent de réduire la mortalité par cancer du sein dun tiers durant les 10 premières années et de moitié durant les 10 suivantes Méta-analyse (n = ) Essai ATLAS (n = 6 846) 10 versus 0 ans de tamoxifène (estimé par le produit des RR) Années 0-4 0,71 (IC 95 : 0,62- 0,80) (1,0) 0,71 (IC 95 : 0,62-0,81) Années 5-9 0,66 (IC 95 : 0,58- 0,75) 0,97 (IC 95 : 0,79-1,18) 0,64 (IC 95 : 0,50-0,82) Années 10 et + 0,73 (IC 95 : 0,62- 0,86) 0,71 § (IC 95 : 0,58-0,88) 0,52 (IC 95 : 0,40-0,68) Daprès Davies C et al., abstr. S1-2 actualisé p = 0,0001 ; p < 0,00001 ; § p = 0,0016. Étude ATLAS (3)

12 Hormonothérapie adjuvante : étude ATLAS adjuvant tamoxifen longer against Shorter Le Tamoxifène 10 ans est une option pour les patientes ménopausées. Il reste beaucoup de questions : Quelle population ? Notion de toxicité acceptable pour les populations de bon pronostic ? Comparaison avec un traitement 5 ans de Tam et 5 ans de letrozole ?

13 Traitement adjuvant des rechutes locales:Essai CALOR (1) Rechute locale et/ou régionale Stratification Récepteur aux hormones Site de récidive Chimiothérapie antérieure Pas de chimiothérapie Chimiothérapie Radiothérapie, hormonothérapie, anti-HER2 si approprié Daprès Aebi S et al., abstr. S3-2 actualisé R

14 Traitement adjuvant des rechutes locales: Essai Essai CALOR (3) % 88 % Années % Patiente s EvtsHRIC 95 P Chimiothérapie8590,410,19-0,890,02 Pas de chimiothérapie 7721 Daprès Aebi S et al., abstr. S3-2 actualisé Chimiothérapie Pas de chimiothérapie (n = 162) Survie globale (suivi médian de 5 ans)

15 Traitement tumeurs HER2+ métastatiques Le pertuzumab et le TDM1 vont bientôt être disponible. Les patientes peuvent déjà recevoir du pertuzumab en deuxième ligne via l'inclusion dans une étude observationnelle. T-DM1 résultats poolés de safety 822 ptes Bonne tolérance effet secondaire de grade> ou=3 thrombopénie:10% Augmentation des ASAT réversibles 4%

16 Hormonothérapie en phase métastatique 2012 : AMM de l'affinitor suite à l'étude Bolero 2 qui a été actualisée au SABCS 2012

17 Essai BOLERO-2 (1) n = 724 Patientes postménopausées ER+ HER2– Maladie localement avancée métastatique Récidive ou progression après létrozole ou anastrozole Stratification : Stratification : 1. Sensibilité à lhormonothérapie antérieure 2. Présence de métastase viscérale Pas de crossover Pas de crossover Critères de jugement Critères de jugement Primaires : SSP (évaluation locale) Primaires : SSP (évaluation locale) Secondaires : SG, RO, bénéfice clinique, QdV, tolérance, marqueurs osseux, PK Secondaires : SG, RO, bénéfice clinique, QdV, tolérance, marqueurs osseux, PK Schéma de létude R 2:1 Évérolimus 10 mg/j + Exémestane 25 mg/j (n = 485) Placebo + Exémestane 25 mg/j (n = 239) Daprès Piccart M et al., Poster P actualisé

18 Essai BOLERO-2 (2) 18 EVE+EXE PBO+EXE AB HR = 0,45 ; IC 95 : 0,38-0,54 p < 0,0001 Médianes EVE + EXE : 7,8 mois PBO + EXE : 3,2 mois Semaines EVE+EXE PBO+EXE Probabilité (%) HR = 0,38 ; IC 95 : 0,31-0,48 p < 0,0001 Médianes EVE + EXE : 11,0 mois PBO + EXE : 4,1 mois EVE + EXE (n/N=310/485) PBO + EXE (n/N=200/239) Dates de censure EVE + EXE (n/N=188/485) PBO + EXE (n/N=132/239) Patientes à risque Semaines Évaluation locale Évaluation centralisée Survie sans progression Dates de censure Daprès Piccart M et al., Poster P actualisé

19 Essai BOLERO-2 (5) Probabilité (%) Semaines Semaines HR = 0,47 ; IC 95 : 0,37-0,60 Médianes EVE + EXE : 6,83 mois PBO + EXE : 2,76 mois HR = 0,41 ; IC 95 = 0,31-0,55 Médianes EVE + EXE : 9,86 mois PBO + EXE : 4,21 mois Dates de censure EVE + EXE (n/N=122/214) PBO + EXE (n/N=84/104) Dates de censure EVE + EXE (n/N=188/271) PBO + EXE (n/N=116/135) Semaines EVE + EXE (n/N=48/105) PBO + EXE (n/N=33/46) Dates de censure EVE + EXE : 12,88 mois Médianes PBO + EXE : 5,29 mois HR = 0,33 ; IC 95 : 0,21-0,53 Survie sans progression (%) Métastases viscérales Sans métastases viscérales Métastases osseuses uniquement Survie sans progression en fonction du site métastatique Daprès Piccart M et al., Poster P actualisé

20 Essai BOLERO-2 : conclusion (7) La combinaison EVE + EXE donne des bénéfices significatifs et durables de la survie sans progression chez les patientes atteintes de tumeurs RH+ HER2- en situation avancée et progressant après inhibiteur de laromatase évaluation locale SSP médiane : 7,8 versus 3,2 mois (HR = 0,45 ; p < 0,0001) évaluation centralisée médiane : 11,0 versus 4,1 mois (HR = 0,38 ; p < 0,0001) Cet effet est observé dans tous les sous-groupes prédéfinis La combinaison EVE + EXE réduit le risque de progression de 61 % chez les patientes qui procèdent après traitement adjuvant ce qui suggère une efficacité en première ligne métastatique La combinaison EVE + EXE améliore la SSR de plus de 4 mois quel que soit le site métastatique Moins de décès sont observés dans le bras EVE + EXE 25,4 % pour le bras EVE + EXE versus 32,2 % pour le bras PBO + EXE Les effets secondaires observés dans les études précédentes étaient ceux attendus La combinaison EVE + EXE donne un bénéfice clinique significatif chez les patientes post-ménopausées avec tumeurs RH+ avancées progressant après un traitement par antiaromatase Aboutissant à un changement de paradigme dans cette population Daprès Piccart M et al., Poster P actualisé

21 Hormonothérapie en phase métastatique Etude LEA groupes allemands et espagnols Hormonothérapie seule 189 (90% letrozole, 10% fluvestrant) vs Hormonothérapie +bévacizumab (191) Survie sans progression 13,8 vs 18,4 p=0,14 non significatif Bras beva plus toxique avec HTA+++ et 8 décès toxiques

22 Survie sans progression 0 0,2 0,4 0,6 0, Hormonothérapie + Hormonothérapie + bévacizumab Mois Probabilité de survie 13,818,4 Logrank (censuré) p = 0,1391 HR = 0,83 ; IC 95 : 0,65-1, HT HT + bévacizumab Association hormonothérapie-bévacizumab dans les cancers du sein avancés : étude de phase (LEA) [2] Daprès Martin M et al., abstr. S1-7 actualisé Patientes à risque (n)

23 Incertitude des indications de chimiothérapie en adjuvant : enquête de Saint Paul de Vence 4 cas cliniques soumis par mail aux inscrits sur 4ans Problématique des tumeurs intermédiaires ou de biologie favorable mais de forte masse tumorale... ; Hétérogénéité des réponses 80%,66 % et aussi 50% Majorité des décisions prises en s'appuyant sur de référentiels locaux ou régionaux

24 Cas 4: femme de 52 ans, carcinome canalaire infiltrant de 18 mm, Grade 1 (2-2-1), RO 80%, RP 30%, KI67 8%, 2N+/12 CHIMIO oui 83,6% non 16,4% Cas 3: femme de 48 ans, carcinome canalaire infiltrant de 18 mm, Grade 2 (2-2-2), RO 80%, RP -, KI67 18%, HER2-, 1 N+ pN1mi/12 CHIMIO oui 94,2% non 5,8% Incertitude des indications de chimiothérapie en adjuvant : enquête de Saint Paul de Vence

25 Cas 1 : femme de 58 ans, carcinome canalaire infiltrant de 22 mm, de grade 2 (3-2-1), RO 80%, RP 60%, KI67 18%, HER2-, 2 GS- CHIMIO oui 68% non 31% Cas 2: femme de 58 ans, carcinome lobulaire infiltrant de 40 mm, Grade 2 (3-2-1), RO 90%, RP 80%, KI67 4%, HER2-, N0/12 CHIMIO oui 52% non 48% Nécessité de nouveaux outils UPA Pai1, oncotype Dx, Ki 67


Télécharger ppt "Rencontre Régionale dACTUALITES Sénologiques NIORT : le 26 Mars 2013."

Présentations similaires


Annonces Google