La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le défi du financement des retraites. Sommaire 2 I Agir Pour Notre Avenir I Développement Durable 1.BONHEURS ET MALHEURS DEMOGRAPHIQUES 2.LES REGIMES.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le défi du financement des retraites. Sommaire 2 I Agir Pour Notre Avenir I Développement Durable 1.BONHEURS ET MALHEURS DEMOGRAPHIQUES 2.LES REGIMES."— Transcription de la présentation:

1 Le défi du financement des retraites

2 Sommaire 2 I Agir Pour Notre Avenir I Développement Durable 1.BONHEURS ET MALHEURS DEMOGRAPHIQUES 2.LES REGIMES PAR REPARTITION FACE AU DEFI DEMOGRAPHIQUE 3.LE RENDEZ-VOUS LEPARGNE RETRAITE EN FRANCE

3 Bonheurs et malheurs démographiques 3 I Agir Pour Notre Avenir I Développement Durable Point positif : nous vivons de plus en plus vieux et, en plus, de mieux en mieux Point négatif : cette révolution démographique a un coût dautant plus élevé quil na pas été provisionné Conséquences : le statu quo est impossible en matière de retraite

4 LA REVOLUTION DEMOGRAPHIQUE 4 I Agir Pour Notre Avenir I Développement Durable Un phénomène mondial Le problème de la retraite concerne non seulement les pays anciennement industrialisés mais aussi les pays émergents Les plus de 65 ans étaient 506 millions en 2008, Ils seront 1,3 milliard en Sur la même période, la population mondiale augmentera de 33 % Les plus de 80 ans vont enregistrer une croissance de plus de 233 % de 2008 à 2040

5 Une révolution française 5 I Agir Pour Notre Avenir I Développement Durable Sous Louis XV, la moitié des enfants mourraient avant 10 ans et lespérance de vie à la naissance ne dépassait pas 25 ans En 2008, le taux de mortalité infantile est de 3,8 pour 1000 Lespérance de vie pour les hommes est de 77,5 ans pour les hommes et de 84,3 ans pour les femmes Dici 2030, lespérance de vie pourrait être de 82 ans pour les hommes et 87 ans pour les femmes Le papys boom, enfant du baby boom accélère le vieillissement sans changer la donne du problème

6 Un phénomène français 6 I Agir Pour Notre Avenir I Développement Durable Entre 2005 et 2050, laugmentation de la population française se fera essentiellement après 60 ans. Les plus de 60 ans doubleront quand les effectifs en dessous de 60 ans resteront stables. En 2014, les moins de 20 ans seront moins nombreux que les plus de 60 ans En 2049, logiquement, plus de décès que de naissances Un tiers de la population aura plus de 60 ans contre 20 % aujourdhui En 2050, la France comptera de 70 millions dhabitants avec de 20 à 24 millions de retraités 30 millions de personnes en âge de travailler Chaque année, à départs à la retraite

7 La vie active mangée par les deux bouts 7 I Agir Pour Notre Avenir I Développement Durable Nous entrons de plus en plus tard sur le marché du travail. La vie active sest contractée de 8 ans depuis 1945 En 1936, la moitié des garçons de 14 ans était au travail En 2008, lâge moyen dentrée sur le marché du travail est de 22 ans Les Français prennent leur retraite en moyenne à 59 ans. Seulement 38 % des 55/64 ans sont actifs et ce taux est de 17 % pour les 60/64 ans Lespérance de vie à 60 ans a doublé depuis la seconde guerre mondiale La France a un des taux dactivité les plus faibles pour lemploi des seniors : 45 % en Allemagne ; 57 % au Royaume-Uni Le ratio est passé de 4 cotisants pour un retraité en 1960 à 1,45 en 2008 En 2008, 12 millions de retraités (régime général), 17,3 millions de cotisants

8 Le mur des déficits 8 I Agir Pour Notre Avenir I Développement Durable La retraite, cest 13 % du PIB, environ 240 milliards deuros. Au sein de lUnion européenne, les dépenses de retraite atteignent 10 % du PIB. Chaque année, il faut financer pour chaque nouveau retraité trois mois de retraite supplémentaires Le déficit de la CNAV 2009 : 9 milliards deuros pour la CNAV 2020 : 25 milliards deuros 2050 : 44 milliards deuros Ces projections établies par le Conseil dOrientation des Retraites ont été réalisées à partir dune hypothèse de chômage de 4,5 % Fonction publique dEtat : Surcoût 2020 : 18 milliards deuros Surcoût 2050 : 42 milliards deuros Besoin de financement total : plus de 3 % du PIB en 2050

9 Quallons-nous toucher ? 1938/ / /2050 Non cadre Secteur privé CNAV + ARRCO 83 %75 %64 % Cadre Secteur privé CNAV + ARRCO+AGIRC 64 %55 %43 % Fonctionnaire (prime de 20 %) Pension + RAFP 69 %68 %69 % 9 I Agir Pour Notre Avenir I Développement Durable Taux de remplacement à la liquidation des droits à 65 ans Sources : Conseil dorientation des retraites

10 Réformons !!!! Depuis 1993, la réforme des retraites est au cœur des débats La France a commencé plus tardivement à modifier ses régimes qui, par ailleurs, du fait de lhistoire et de nos particularismes étaient plus complexes et nombreux Un processus de simplification a été engagé en parallèle aux réformes sur les modalités de calcul des pensions En 1990, la France comptait : 120 régimes de base 600 régimes complémentaires Aujourdhui, il ny a plus que : 36 régimes de base Une centaine de régimes complémentaires 10 I Agir Pour Notre Avenir I Développement Durable

11 11 I Agir Pour Notre Avenir I Développement Durable Les curseurs utilisés depuis 1993 La durée de cotisations : passage de 37,5 à 40 ans puis 41 ans prévu pour 2012 La prise en compte des 25 meilleures années au lieu des 10 meilleures années Lindexation des droits et des pensions sur les prix et non plus sur les salaires La modification de la valeur des points des régimes complémentaires Lalignement de la Fonction publique et des régimes spéciaux sur le régime général La création dune enveloppe fiscale en faveur de lépargne retraite Les Curseurs des réformes

12 Le rendez-vous 2008 Passage à 41 ans de cotisation progressivement, les actifs nés après le 31 décembre 1952 seront tous concernés Majoration de la surcote portée à 5 % Assouplissement des règles de cumul emploi/retraite Mesures concernant lemploi des seniors, taxe de 1 % sur la masse salariale en cas dabsence de plan en faveur de lemploi des seniors à compter du 1 er janvier 2010, les plans devront être validés par les Préfets de région (voire annexe) recul de lâge de mise doffice à la retraite à 70 ans, une mesure incomprise et à fortes conséquences sur le passif social des entreprises 12 I Agir Pour Notre Avenir I Développement Durable

13 Les droits familiaux Les droits familiaux remis en cause par la Cour de Cassation Le système des majoration des droits a été institué en 1971 afin de revaloriser les pensions des femmes dans le cadre dune politique nataliste Majoration : qu'elles se soient interrompues ou non, elles bénéficient automatiquement de deux ans de majoration par enfant Ce dispositif a été condamné, le 19 février, par la Cour de cassation. Invoquant le principe de l'égalité des sexes inscrit dans larticle 14 de la Convention européenne des droits de lHomme, la Cour a estimé que les majorations de durée d'assurance ne pouvaient être réservées aux femmes La réforme proposée : les deux années coupées en deux… La première - une année - sera accordée aux femmes au motif, non plus qu'elles ont élevé un enfant, mais quelles l'ont attendu et qu'elles ont commencé à l'élever La deuxième année sera, en revanche, le fruit d'un compromis : Le père pourra en bénéficier à deux conditions : que la mère ait donné son accord et qu'il démontre qu'il a effectivement interrompu sa carrière pour élever l'enfant. Pour éviter les conflits, cette décision devra être prise dans les quatre ans qui suivent la naissance. Dans le silence et en cas de conflit, ce sera toujours la mère qui bénéficiera de ce dispositif 13 I Agir Pour Notre Avenir I Développement Durable

14 Les enjeux du Rendez-vous de 2010 En 2009, avec la crise, le Gouvernement a du renoncer à laugmentation des cotisations dassurance-vieillesse (0,3 point prévu au 1 er janvier 2009, une autre majoration était prévue pour le 1 er janvier 2010) Statu quo également pour les régimes complémentaires : les premiers déficits devraient apparaître dici 5 ans objectif du rendez-vous 2010 : limiter les déficits Pistes possibles : Remise en cause de lâge légal de départ à la retraite à 60 ans (le passage à 62 ans ferait gagner 6 milliards deuros) en contrepartie prise en compte de la pénibilité du travail Passage à 42 ans de la durée de cotisation Transformation du régime général en régime par points Fusion de la CNAV avec lAGIRC et lARRCO Rien faire…. 14 I Agir Pour Notre Avenir I Développement Durable

15 Epargner pour sa retraite ? Face à la retraite, les Français sont inquiets et épargnent : 59 % des Français se déclarent inquiets en ce qui concerne lavenir de leur retraite et plus dun Français sur deux épargnent en vue de se constituer un complément de revenus au moment de la cessation dactivité. Une information jugée insuffisante Malgré quelques progrès, les Français considèrent être mal ou peu informés en matière de retraite (69 % en 2009 contre 77 % en 2006). Une prise de conscience en forte progression Les Français jugent nécessaire dépargner de plus en plus tôt pour leur future retraite. Avant cétait autour de 45 ans, aujourdhui cest en dessous de 40 ans 15 I Agir Pour Notre Avenir I Développement Durable Chiffres sondage CSA 2009

16 Les Solutions, les bonnes et les mauvaises Préparer sa retraite, que cela signifie pour les Français : Etre propriétaire de sa résidence principale, 56 % des Français sont propriétaires contre 75 % en Allemagne Mettre de largent sur des Comptes sur livrets, pas la meilleure solution Ouvrir un contrat dassurance-vie, le couteau suisse de lépargne française ; encours 1200 milliards deuros, 12 millions de ménages ont un contrat Les indépendants disposent du Contrat Madelin, 1,4 million de contrats, plus de la moitié des personnes concernées couvertes. Plus dun milliard de cotisations, 13 milliards dencours Regarder ce que propose son entreprise ou ouvrir un PERP, 2 millions de PERP, PERCO mais aussi plus de 2 millions de salariés couverts par des articles essentiellement 83 et I Agir Pour Notre Avenir I Développement Durable

17 L épargne Retraite en France Bénéficiares Cotisations/primes annuelles en Mds deuros Encours/provisions mathématiques en Mds deuros PERP ,4024,4 PERCO ,4352,3 Prefon ,4608 UMR/COREM/CRH ,4508,3 Madelin ,0/1,813 82/83/ ,557 Pour mémoire, lassurance-vie : milliards deuros dencours, 12 millions de contrats Versement annuel brut : 130 milliards deuros ; en net 37 milliards deuros

18 Les retraites chapeau Les retraites chapeau (article 39) : supplément de retraite reposant sur un système à prestations définies versé à la condition que le salarié soit présent dans lentreprise au moment de son départ à la retraite Lentreprise peut désigner les affiliés au contrat (soit tous les salariés, soit une ou plusieurs catégories objectivement définies) La mise en place seffectue soit par accord collectif, soit par référendum, soit par décision unilatérale de lemployeur Les cotisations sont déductibles du bénéfice imposable. Il y a une contribution spécifique à larticle 39 : Actuellement, le taux de cette est de : 8 % sur les rentes ou de 6 % sur les primes versées à lorganisme dassurance ou de 12 % sur la dotation aux provisions ou sur le montant mentionné en annexe au bilan en cas de gestion en interne. Ces taux devraient être à compter du 1 er janvier 2010 respectivement de 16, 12 et 24 %. Les versements ne sont pas soumis aux prélèvements sociaux 18 I Agir Pour Notre Avenir I Développement Durable

19 Article 83, un produit davenir Larticle 83 recouvre un contrat de retraite collective à cotisations définies. Il sagit dun contrat dassurance obligatoire par capitalisation souscrit par lentreprise en faveur de lensemble de ses salariés ou dune partie dentre eux visant à leur garantir un supplément de retraite. Il sagit dun régime à cotisations définies La mise en place seffectue par accord collectif, par référendum ou par décision unilatérale de lemployeur La cotisation correspond à un pourcentage du salaire brut annuel. Le taux peut être uniforme ou varier en fonction des catégories de salariés concernés. La cotisation peut être totalement à la charge de lemployeur ou être répartie avec les salariés Les droits sont acquis et portables 19 I Agir Pour Notre Avenir I Développement Durable

20 Article 83 suite Régime Fiscal et Social Pour lentreprise : exonération des cotisations au titre de limpôt sur les sociétés La part patronale des cotisations est non soumise à charges sociales dans les limites dun plafond qui sapplique également à labondement éventuel de lemployeur à un PERCO Ce plafond est de 5 % de la rémunération annuelle brute dans la limite de 5 fois le PASS avec un plancher de 5 % du PASS Au-delà, les sommes sont soumises aux charges sociales La part patronale est soumise à la CSG et à la CRDS. Depuis le 1 er janvier 2009, une taxe de 2 % sapplique et est affectée au financement des retraites Pour le salarié, les cotisations sont exonérées dimpôt sur le revenu à condition de ne pas dépasser le plafond de 8 % de la rémunération annuelle brute dans la limite de 8 fois le PASS. Elles ne sont pas soumises à cotisations sociales La prestation est versée sous forme de rente et est imposable au même titre que les pensions 20 I Agir Pour Notre Avenir I Développement Durable

21 Indemnités de Fin de Carrière Contrat destiné à la couverture des indemnités de fin de carrière Ce type de contrat permet aux entreprises de se constituer progressivement une provision destinée à la couverture des indemnités de fin de carrière dues aux salariés ou à une catégorie homogène dentre eux. La mise en place est effectuée par lentreprise en application dun accord collectif dentreprise, dun référendum ou dune décision unilatérale de lemployeur afin de répondre à un accord de droit commun, dune convention collective, dun accord de branche ou dune convention spécifique dentreprise ou du minimum légal Les cotisations versées sont entièrement déductibles du bénéfice imposable et constituent des charges dexploitation. Les intérêts ne sont pas soumis à limpôt sur les sociétés Les versements ne sont pas soumis à cotisations sociales Pour le salarié, les cotisations sur le contrat ne sont pas imposables car il sagit dun fonds collectif et non de droits individuels LIFC est versée au moment du départ de lentreprise. En cas de départ volontaire, elle est exonérée dIR jusquà hauteur de 3050 euros. Le projet de loi de finances pour 2010 supprime cet exonération partielle En cas de mise à la retraite, le capital versé est exonéré dans la limite du montant prévu par convention collective 21 I Agir Pour Notre Avenir I Développement Durable

22 ANNEXE 1 Plan senior en entreprise Les entreprises de plus de 50 salariés devront dici la fin de lannée 2009 conclure des accords en faveur de lemploi des seniors ou, à défaut, pour mettre en oeuvre des plans visant à favoriser le travail des plus de 55 ans. Elles devront se fixer des objectifs et les suivre par des indicateurs sur les points suivants : 1. Recrutement des salariés âgés dans lentreprise ; 2. Anticipation de lévolution des carrières professionnelles ; 3. Amélioration des conditions de travail et prévention des situations de pénibilité ; 4. Développement des compétences et des qualifications et accès à la formation ; 5. Aménagement des fins de carrière et de la transition entre activité et retraite ; 6. Transmission des savoirs et des compétences et développement du tutorat. Le Ministre de lEmploi et les Préfets de région seront compétents pour valider les plans. A défaut daccord ou dun plan, les entreprises devront acquitter une taxe perçue sur une base mensuelle pour tout mois de retard et dont le montant est fixé à 1 % de la masse salariale.

23


Télécharger ppt "Le défi du financement des retraites. Sommaire 2 I Agir Pour Notre Avenir I Développement Durable 1.BONHEURS ET MALHEURS DEMOGRAPHIQUES 2.LES REGIMES."

Présentations similaires


Annonces Google