La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Pancréatite Aigue IFSI Décembre 2007. GENERALITES Glande rétro-péritonéale située dans le cadre duodénale 100g, 15-20 cm de long, 4 parties, 2 canaux.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Pancréatite Aigue IFSI Décembre 2007. GENERALITES Glande rétro-péritonéale située dans le cadre duodénale 100g, 15-20 cm de long, 4 parties, 2 canaux."— Transcription de la présentation:

1 Pancréatite Aigue IFSI Décembre 2007

2 GENERALITES Glande rétro-péritonéale située dans le cadre duodénale 100g, cm de long, 4 parties, 2 canaux 2 fonctions : –exocrine = acini (cellules sécrétrices) production du suc pancréatique (eau, électrolytes, protéines enzymatiques : amylase, lipase…). 1ère étape de la digestion des nutriments. Tamponnement de lacidité gastrique –endocrine = ilôts de Langherans production dinsuline, glucagon et somatostatine

3 DEFINITION/ ETIOLOGIE Définition : –Inflammation( évolution favorable)=> nécrose (forme grave) Etiologie : –Lithiase biliaire (50%) : migration d un calcul vésiculaire dans la VBP –Alcoolisme chronique (30 à 50%) sur PCC –Autres causes : Médicaments Hypertriglycéridémie, Hypercalcémie infectieuses, vascularites, MICI, post-opératoires Idiopathiques (15%)

4 DIAGNOSTIC (1) Clinique : –nausées, vomissements –parfois ictère –douleur abdominale dans 95%++ épigastrique, transfixiante calmée par la position en chien de fusil Biologique : –Amylasémie mais non spécifique (sauf si >3N) –amylasurie utile si dg tardif –lipasémie+++ –recherche de diabète (sang et urine) –CRP : facteur pronostique

5 DIAGNOSTIC (2) Morphologique : –ASP, RP (épanchement pleural) –Echographie (lithiase vésiculaire) –TDM avec injection de PDC : Gravité et extension de la maladie –Bili IRM : en cours d évaluation –Echoendoscopie : Lithiase vésiculaire ou VBP, signes de PCC Etiologique : –Lithiase de la VBP à rechercher++ –calcémie, bilan lipidique

6 TDM : Hypertrophie du pancréas/Lithiase vésiculaire

7 PA : coulée para-rénale gauche

8 TDM abdominale1 mois après

9 TDM : Faux kyste 6 semaines après une PA

10 PRONOSTIC Différencier les PA sévères ( mortalité = 40%) et non sévères Critères clinico-biologiques : A H48 –Ranson/Apache II –CRP Critères radiologiques –Balthasar Ranson –recherche de la sévérité et étendue de la nécrose

11 Traitement Médical –Antalgiques –Corriger l hypovolémie, éviter la dénutrition –Aspiration gastrique, IPP Endoscopique et chirurgical –Traitement de la lithiase biliaire : Sphinctérotomie endoscopique si angiocholite ou PA sévère Cholécystectomie 6 semaines après –En cas de PA sévère avec nécrose infectée

12 Pancréatite Chronique

13 DEFINITION/ ETIOLOGIE Définition : –Fibrose avec destruction progressive et irréversible du pancréas –2 formes : PC Calcifiée et obstructive Etiologie : –Alcoolisme chronique (85 à 90%) durée d intoxication = 10 à 15 ans 10H pou 1F (40 ans) –Autres causes : Hypercalcémie (1%) Tropicales PC obstructives (tumeurs), Héréditaires, mucoviscidose... Idiopathiques (10%)

14 DIAGNOSTIC (1) Clinique –Amaigrissement (anorexie, MAF, Diabète, cancer) –Diarrhée graisseuse (tardive) –Douleur abdominale dans 95%++ épigastrique, transfixiante, décl par les repas et prise d alcool calmée par lantéflexion, évolue par poussée, calmée par les antalgiques (HyperP° intra-canalaire) Biologique : Peu d intérêt dans le dg –Enzymes pancréatiques sans intérêt sauf si poussée –recherche de diabète –BHC pour recherche de cholestase –Poids des selles et recherche de stéatorrhée

15 DIAGNOSTIC (2) Morphologique : –ASP : calcifications++ L1-L2 –Echographie peu sensible –TDM avec injection de PDC : Ex le plus sensible, Modifications de taille, de structures (nodules, collections,calcif…), des vx –CPRE : Cx irréguliers, Ex de référence mais invasif –CP-IRM : en cours d évaluation –Echoendoscopie : idem CPRE, Avantages : biopsies –FOGD : Ulcère, VO...

16 ASP : calcifications dans l aire pancréatique

17 TDM : Calcifications pancréatiques

18 COMPLICATIONS Poussée de PA Pseudokystes : nécrotiques ou par rétention Sténose ou compression de la VBP Sténose duodénale ou pyloro-bulbaire (rare) Hémorragies digestives (rupture de VO) Fistules et épanchements des séreuses (rupture du W) Insuffisance pancréatique –Diabète (IP endocrine) –Stéatorrhée (IP exocrine)

19 TDM : Poussée de PA sur PCC

20 Echographie abdominale : Faux kyste du pancréas avec dilatation du W

21 TRAITEMENT Médical : –Aucun traitement pour guérir –arrêt de l alcool +++ –Antalgiques majeurs –Renutrition (lipides en quantité modérée) –ADO ou insuline –enzymes pancréatique Chirurgical : –complications : dérivation –Douleurs rebelles : dérivation ou éxérèse pancréatique

22 Cancer du pancréas

23 GENERALITES 20% des cancers digestifs 4000 décès par an, 4ème cause de DC par K digestifs 2H/1F, ans Facteur favorisant : –tabac –alimentation riche en graisse –PCC Anatomopathologie : –75% (tête) –90% sont des adénocarcinomes, 10% : TE

24 DIAGNOSTIC (1) Souvent tardif Douleur solaire (envahissement du plexus) Ictère avec prurit AEG rapide, Sd dépressif Grosse vésicule palpée Autres : sténose duodénale, ascite, épanchement pleural, hémorragie, fièvre isolée, Sd inflammatoire, phlébites à répétition Métastases (Foie, Poumon, GG…)

25 Bilan Examen physique : Etat général, cutané, foie, GG… Examens complémentaires : –Biologie : Glycémie, ACE et CA 19.9 (non spécifique) –Morphologie : Echographie abdominale : Dilat BVP et VBIH, vésicule, T pancréas TDM : plus sensible, T>1 cm, extension vasculaire++ Echoendoscopie pancréatique : +++, Meilleur examen pour le Dg et extension loco-régionale.. Avantages : Biopsies et cytoponction à laiguille fine. Autres : CP-IRM, Laparotomie exploratrice (ceolio) exceptionnelle

26 Echographie abdominale : T pancréas avec dilatation VBP

27 Echographie : métastase hépatique

28 TDM abdominale : Tumeur de la queue du pancréas

29 Tumeur polylobée de la queue du pancréas

30 Lésion tumorale céphalique avec microkystes

31 Dilatation du Wirsung au TDM

32 TDM : Lésion caudale refoulant la veine splénique

33 TDM : Tumeur du pancréas avec métastases hépatiques

34 TRAITEMENT Chirurgie : –curatrice : DPC ou spléno-pancréatectomie gauche –palliative : dérivations biliaires et digestives (prothèses par voie endoscopique = moindre morbidité et mortalité…) Antalgiques : Morphiniques, alcoolisation du plexus solaire... Chimiothérapie : Gemcitabine (GEMZAR) ou PolyCT Radiothérapie externe : Formes localisées, but antalgique mais effet secondaire

35 PRONOSTIC Gravissisme Seul le traitement chirurgical peut prétendre à la guérison –DPC : possible dans 10 %des cas, SG 5% à 5 ans, mortalité opératoire= 2-5%, morbidité= 30% Traitement palliatif Traitement palliatif –6 à 8 mois de survie


Télécharger ppt "Pancréatite Aigue IFSI Décembre 2007. GENERALITES Glande rétro-péritonéale située dans le cadre duodénale 100g, 15-20 cm de long, 4 parties, 2 canaux."

Présentations similaires


Annonces Google