La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

McDonalds : un réseau de franchisés Thierry Pénard Stratégie dentreprise.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "McDonalds : un réseau de franchisés Thierry Pénard Stratégie dentreprise."— Transcription de la présentation:

1 McDonalds : un réseau de franchisés Thierry Pénard Stratégie dentreprise

2 Questions 1.Comment peut-on analyser la relation entre un franchiseur et un franchisé ? 2.Quel est lintérêt pour une entreprise de se développer sous la forme dun réseau de franchisés ? 3.Quels sont les différents facteurs pouvant expliquer les choix de localisation des restaurants Mac Donalds ?

3 Historique 1937 les frères Mc Donalds ouvrent un restaurant en Californie 1955 Ray Kroc, leur fournisseur de milk-shake, propose de développer le concept sous forme de franchise 1961 Les frères Mc Donalds cèdent leur droit pour 2,5 millions $ Une entreprise en forte croissance sur les 20 dernières années et très rentable – restaurants dans 121 pays dont seulement 29% sous forme de succursales –14% de marge nette en moyenne entre , mais des résultats moins bons sur (5,7% de marge nette en 2002) –Un essoufflement du modèle McDo ? Retour à des taux de marge supérieurs, mais nécessité dinnover (lancement des Mac Cafés en 2007)

4 Le chiffre daffaires de McDonalds +5% de croissance

5 Le chiffre daffaires de McDonalds Deux sources de revenus –les ventes dans les restaurants détenus en propre (73% du CA) –les redevances versées par les restaurants franchisés (27% du CA, mais 63% des marges de McDonalds)

6 Le résultat net de McDonalds

7 La rentabilité financière de McDonalds

8 McDonald's rêve d'une rentabilité à l'américaine en Europe (29/01/08, La Tribune) Pour l'américain McDonald's, l'Europe est un eldorado. Avec restaurants sur le Vieux Continent, soit moitié moins que son parc américain, la première chaîne mondiale de restauration rapide y réalise pourtant un chiffre d'affaires identique. Ces deux continents pèsent désormais 35 % chacun de ses ventes. Surtout, face à une activité américaine dont le rythme de croissance diminue année après année, l'Europe à l'inverse accélère son développement. Au dernier trimestre 2007, les ventes de McDo en Amérique devait se contenter d'une croissance de 3,3 %, à comparer à une croissance à deux chiffres en Europe. Mais, en termes de rentabilité, c'est l'Amérique qui conserve l'avantage. Le groupe McDonald's rêve donc de porter le niveau de rentabilité qu'il réalise en Europe à celui qu'il affiche dans son pays d'origine qui apporte encore les deux tiers des profits contre un tiers pour l'Europe. Cette partie du monde, qui compte tout de même quarante pays, a donc tout naturellement été privilégiée dans le plan de développement annoncé il y a quelques semaines par le groupe. Sur un budget d'investissements de 2,5 milliards de dollars décidé pour 2008, l'Europe reçoit 800 millions, soit 200 millions de plus qu'en Cette enveloppe doit permettre de financer l'ouverture de 150 restaurants supplémentaires, contre 75 en 2007 et l'accélération de la rénovation du parc. Les McDonald's sont loin d'offrir aujourd'hui une image uniforme. "À peine d'entre eux sont comme je le souhaite ", reconnaît Denis Hennequin, président de la zone Europe. Le groupe lui a demandé de faire évoluer son image de fast food ("restauration rapide") à good food fast ("bonne nourriture rapide"). " Nous sommes perçus comme étant plus orientés services que confort. " Symbole de cette évolution entamée il y a deux ans, la mise à disposition gratuite de l'accès wi-fi dans les restaurants. Le groupe se démarque ainsi de concurrents tels que Starbucks qui font payer l'accès à Internet. Denis Hennequin se défend de se comparer à cette autre chaîne américaine... mais cette dernière inspire bel et bien McDonald's. À son tour, ce dernier va vendre des cafés, cappuccinos, thés frappés et autres eaux minérales dans ses restaurants. C'est déjà le cas aux États- Unis et en Allemagne, ainsi qu'en France avec l'arrivée des McCafes, des emplacements dédiés au sein des restaurants. Le pari est simple : les marges sur ces produits sont bien supérieures. H. DUPUY

9 McDonald's et Burger King relancent la guerre des prix aux États-Unis, (27/11/07, La Tribune) L'année 2008 promet d'être musclée dans la restauration rapide américaine. Le numéro deux du secteur, Burger King, prépare une riposte forte pour le début d'année : un double cheeseburger à 1 dollar, pour contrer le leader McDonald's qui s'est renforcé grâce à une offre identique. Burger King précise que, dans un premier temps, il testera son offre sur trois marchés régionaux. " Si ces tests se révèlent concluants, cette offre pourrait être proposée dans d'autres régions, mais pour une durée limitée ", indique le groupe. C'est pourtant une guerre de tranchées qui semble se préparer. Dans un mémo interne publié par le Wall Street Journal, le responsable du marketing international de Burger King, Russ Klein, qualifie le double cheeseburger à 1 dollar de McDonald's d'" arme la plus puissante que détient [notre] concurrent pour continuer à croître et s'accaparer une part disproportionnée dans cette catégorie ". L'annonce de Burger King intervient alors que le secteur se livre déjà une guerre sans merci sur les " value menus ", ces menus à prix réduits. Selon le mémo de Burger King, ils ne représentent que 12 % du chiffre d'affaires de la chaîne, contre 23 % pour McDonald's et 25 % pour leur concurrent Wendy's. Aux États-Unis, Burger King et McDonald's s'affrontent aussi en élargissant leurs horaires d'ouverture. Le créneau du petit déjeuner est devenu le plus rentable pour le leader, qui y réalise près de 30 % de son chiffre d'affaires. Après avoir élargi sa gamme de cafés, ce qui a fait bondir ses ventes de 39 % au cours des neuf premiers mois de 2007, McDonald's s'apprête à proposer son premier nouveau " sandwich du matin ". Il s'agit de contrer Burger King qui depuis février commercialise un " breakfast " à 1 dollar. La clientèle nocturne est aussi courtisée. Au début novembre, Burger King a annoncé que son bénéfice net avait grimpé de 23 % à 49 millions au cours de son premier trimestre de l'exercice , notamment grâce une fermeture plus tardive. 12 % des restaurants Burger King sont ouverts 24 heures sur 24, contre 40 % pour McDonald's. Burger King est implanté dans 69 pays à travers restaurants (90 % franchisés). Son chiffre d'affaires annuel a progressé de 9 % à 2,2 milliards. Avec les franchisés, il atteint le record de 13,2 milliards. E. CHALMET

10 Une réorientation stratégique de McDonalds Réorganisation de loffre –Nouveaux magasins, nouveaux menus, nouveaux concepts (Mac Coffee) Enjeu de « taille » –Puissance de MacDo liée à sa taille: Avantage: pouvoir de négociation élevé vis-à-vis de ses fournisseurs Inconvénient: risque de se développer de manière incontrôlée Image: un arbitrage à réaliser entre… –Une standardisation maximale en amont (respect des normes, logistique) –Et une standardisation moindre en aval pour sadapter aux spécificités culturelles

11 McDonalds en France 1979 ouverture du premier McDo en France restaurants en France dans 840 villes pour un CA de 3.3 milliards deuros Hors Taxe en 2008 –trois fois plus gros que son challenger (Quick 346 restaurants) –après les grandes villes, un développement orienté vers les villes moyennes ( habitants) ex. Quimperlé, Redon, … Un réseau de succursales et de franchises –90.1 % des restaurants franchisés en France –détenus par des multi-franchisés (282 franchisés possédant 1022 restaurants en 2008) sur lIlle-et-Vilaine et Loire-Atlantique, 18 McDonalds détenus par le même franchisé (Mario Piromalli)

12 Une croissance continue en France Fin 2008 : 1109 restaurants

13 Les défis actuels de McDonalds Reconquérir le marché américain –des restaurants moins productifs et moins accueillants aux USA quà létranger, des pertes de part de marché Améliorer son image –polémiques sur les risques de santé (obésité) communication sur la qualité, la traçabilité plus grande diversité alimentaire –emblème de la mondialisation « américaine » communication « locale » et adaptation à la culture locale fondation Mc Donalds –conditions de travail fort turn-over des équipiers : entre 80 et 90% grèves dans des restaurants à Paris

14 Lexpérience du centre de lemploi et des métiers à Paris Centre de recrutement ouvert à Paris par McDonalds France fin 2002 –objectif : réduire le turn-over mieux sélectionner et préparer les candidats ( homogénéiser les procédures) équipiers embauchés par an (1 500 emplois créés en 2005) –Des résultats encourageants selon McDo : avant 50% des personnes embauchées quittaient McDo au terme du premier mois dessai, 20% maintenant projet franco-français présenté au siège du groupe

15 Trois exemples de parcours chez McDonalds France Denis Hennequin 48 ans, a commencé sa carrière chez McDonald's en 1984, après des études en AES. Gérant adjoint d'un " McDo " à Paris, il a gravi les échelons avant d'être nommé patron de la zone France en 1996, puis vice-président Europe en 2003, avant de devenir président Europe en juillet Eric Gravier. Diplômé en AES de lUniversité dAix-Marseille, 1988 : entre chez McDonalds au poste de Superviseur Achat/Qualité : nommé Régional Manager Achats McDonalds en Europe : Directeur des Achats / Qualité de McDonalds France : Vice-Président McDonalds France Supply Chain Achats/Qualité Logistique 2005 Vice-Président McDonalds France Relations Extérieures Didier Bessaguet : débute sa carrière chez McDonalds en restaurant : rejoint le siège de lenseigne à Guyancourt comme formateur : nommé Conseiller en Exploitation dans la région Nord-Est puis Field Service Manager 2001 : rejoint le département des Opérations Nationales en tant que Manager : Directeur de la Formation et des Projets Spéciaux : Vice-Président.

16 La franchise en France Une innovation managériale majeure de ces trente dernières années –En 1971 = 34 enseignes/réseaux de franchises –En 2007 = réseaux, points de vente dont en franchise Présente dans tous les secteurs du commerce, services et restaurations –MarchéPlus, BufalloGrill, Ibis, PizzadelArte, Etam, Beauty Success, But, Yves Rocher, Rentcar, Speedy, 5àsec, Déménageurs bretons, Wall Street Institute, Avis Immobilier, Carlson Wagonlit, …

17 Performances et investissement dun magasin franchisé Mc Do (30/11/2007) Activité : le n°1 mondial de la restauration rapide Apport personnel minimum : ,00 EUR Secteur/métier : Restauration rapide, Sandwicheries Société franchiseur ou concédante : MCDONALD'S FRANCE SA Contrat de franchise, concession, master... : –Type de contrat : location-gérance –Durée du contrat : 20 an(s) –Obligation de certaines normes architecturales : oui Superficie mini. m2 : 100 m 2 Superficie max. m2 : 600 m 2 Type d'emplacement : zones commerciales, agglomérations, proximité autoroutes et agglomérations... Nombre moyen de salariés d'une unité : 35

18 Performances et investissement dun magasin franchisé Mc Do (30/11/2007) Réseau : –Année de la 1ère ouverture en national en propre : 1955 –Année de création du 1er adhérent : 1979 –Nbre d'unités en propre en national : 209 –Nbre d'unités adhérentes en national : 884 –Nbre d'unités totales en national : 1093 –Villes implantées : Petites, moyennes et grandes agglomérations. –Régions souhaitées : toute France métropolitaine –Année de création du réseau en d'autres pays : 1955 –Nbre d'unités totales dans le monde : –Pays d'origine du réseau : Etats-Unis

19 Performances et investissement dun magasin franchisé Mc Do (30/11/2007) Services du réseau : –Remise de manuels de savoir-faire : oui –Est-elle fournisseur : oui –Est-elle centrale d'achat : oui –Est-elle centrale de référencement : oui –Aide pour l'étude de marché / statistiques nationales : oui –Aide à la recherche d'un local : oui –Aide pour le dossier de financement : oui –Formation initiale de l'adhérent : oui Durée de la formation initiale de l'adhérent : 180 jours(s) Une formation du personnel est-elle prévue : oui

20 Performances et investissement dun magasin franchisé Mc Do (30/11/2007) Services du réseau : (suite) –Autres aides au démarrage : aide en matière d'opérations (fonctionnement du restaurant, sécurité alimentaire, politique commerciale), aide aux recrutements... –Audit d'Adhérent, plans d'amélioration : oui –Organisation de la publicité nationale : oui –Aide à la publicité locale : oui –Formation permanente : oui –Autres aides en exploitation : oui –Comité consultatif des adhérents : oui

21 Performances et investissement dun magasin franchisé Mc Do (30/11/2007) Performances et investissements : –Chiffre d'affaire en national au public : ,00 EUR –Chiffre d'affaire moyen par unité en national : ,00 EUR –Droit d'entrée : ,00 EUR –Redevance d'exploitation % : 10,00 % Standard entre 10 et 20% du CA HT –Redevance publicitaire % : 4,50 % –Autres obligations financières : La redevance varie de 10 à 20 % selon la répartition des investissements entre McDonald's et le Franchisé. S'ajoutent 5% pour utilisation de l'enseigne. Apport en fonds propres plafonné à 25% de l'investissement du locataire- gérant. Apport personnel minimum : ,00 EUR Investissement total hors pas-de-porte : ,00 EUR

22 Stratégies de localisation Stratégie affichée : Aucun américain à une distance supérieure à 4 minutes de marche Source : where-the-buffalo-roamed


Télécharger ppt "McDonalds : un réseau de franchisés Thierry Pénard Stratégie dentreprise."

Présentations similaires


Annonces Google