La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ENSSATLSI2 Vincent Barreaud Cours Réseaux. Présentation et organisation du cours Intitulé :Réseaux Discipline :Informatique, unité de compétences : U.C.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ENSSATLSI2 Vincent Barreaud Cours Réseaux. Présentation et organisation du cours Intitulé :Réseaux Discipline :Informatique, unité de compétences : U.C."— Transcription de la présentation:

1 ENSSATLSI2 Vincent Barreaud Cours Réseaux

2 Présentation et organisation du cours Intitulé :Réseaux Discipline :Informatique, unité de compétences : U.C. réseaux, répartition et communication. Public :LSI 2 ème année, 2 ème semestre. Objectif du module : Acquérir les concepts de base des réseaux : la place des réseaux dans les systèmes informatiques, les protocoles, les modèles de réseau, l'organisation en couches et la normalisation. L'analyse des couches, les réseaux locaux, les tendances et les évolutions. Nombre d'heures :54h. Formes et outils pédagogiques : 32h CM + 8h TD + 12h TP + 2h DS (période D). Enseignants : CM :V.Barreaud, A. Leroy, C. Masson ; TD :V.Barreaud ; TP :A. Leroy, C. Masson, F. Le Guennic.

3 Plan du cours Réseaux 1 -Les concepts de base L'organisation en couches, la normalisation 2 -La couche physique 3 -La couche liaison, les réseaux locaux 4 -La couche réseau et les principes de routage 5 - LInternet et la famille de protocoles TCP/IP 6 -Une étude de cas : le réseau de l'ENSSAT

4 Bibliographie Al Agha, Pujolle, VivierRéseaux de mobiles et réseaux sans filEyrolles BattuTélécommunicationsInterEditions Comer TCP/IP Architecture, protocoles, applications Dunod Dromard, Ouzzani, SeretRéseaux informatiquesEyrolles Guy PujolleLes RéseauxEyrolles Lagrange et SeretIntroduction aux réseauxHermès Maiman et ServinAutoformation en télécoms et réseauxDunod Peterson, DavieRéseaux d'ordinateursVuibert Rolin, Martineau, Toutain, Leroy Les réseaux : principes fondamentaux Hermès TanenbaumRéseaux Pearson Education ToutainRéseaux locaux et InternetHermès

5 Cours Réseauxchapitre 1 J.Seguin Les concepts de base, l'organisation en couches, la normalisation, des exemples de réseaux

6 Quelques dates (1) : Babylone : les gardes le long des routes, relais avec signaux lumineux : Marathon :la course à pied de Marathon à Athènes 40 : Rome :le relais romain 80 km/jour courrier régulier 1464 : Louis XI :la poste royale 1794 : Chappe :le télégraphe optique 1865 : Morse :le télégraphe 1876 : Bell :le téléphone 1887 : Hertz :les ondes radioélectriques 1896 : Marconi :la TSF 1901 : la première liaison radio transatlantique 1962 : Telstar 1, le premier satellite de télécommunications 1964 : la transmission de données sur le réseau téléphonique commuté RTC

7 Quelques dates (2) : lARPAnet, ancêtre de lInternet aux USA 1978 : le réseau Transpac ; le modèle OSI 1980 : le Minitel 1983 : lInternet avec les protocoles IP 1986 : la radiocommunication mobile terrestre GSM 1987 : le réseau numérique à intégration de services RNIS 1989 : Berners-Lee et le Web 1993 : la technologie ATM 1996 : la commutation électronique généralisée 2000 : 9 millions dabonnés à lInternet en France 2004 : lUMTS : les télécommunications multimédias mobiles de 3° génération

8 Les objets multimédias saisie numérisation codage compression restitution analogique décodage décompression archivage stockage transmission distribution protection reproduction sélection traitement réseau

9 Après saisie, numérisation et codage (sans compression), à mémoriser : 1 page de texte alphanumérique : 2,4 Kbits 1 quart décran vidéo 360*288, points 1,6 Mbits 1 écran dordinateur 800*600, 480 Kpixels, / pixel : 3 couleurs sur 8 bits 11,5 Mbits 1 photo couleur 10*15 cm codage bit-map bonne résolution : 260 Mbits à transmettre : la voix codage GSM : 13 Kbit/s la vidéo 25 images/s, 11.5 Mbits/image : 288 Mbit/s donc on fait de la compression... Objets à mémoriser et à transmettre (1)

10 Objets à mémoriser et à transmettre (2) Après saisie, numérisation et codageà mémoriser : 1 image VGA+ (640 × 480, 256 couleurs) : 300 Koctets (sans compression), 440 Mo pour une minute de vidéo (sans le son) (avec compression), 10 à 40 Mo pour une minute de vidéo (sans le son) 1 seconde de CD Audio : 172 Ko (1376 Kbps) (sans compression), 30 Mo pour une chanson de 3 minutes (avec compression),< 2 Mo à transmettre : la vidéo en VGA+ (sans) 59 Mbit/s, (avec) 4 Mbits/s quel réseau ?

11 Objets à mémoriser et à transmettre (3) Après saisie, numérisation et codage, à mémoriser : 500 pages de texte alphanumérique : 1 Moctet 100 lignes de télécopie 6,4 Moctets 100 images couleurs (compression 15)500 Moctets 10 minutes de vidéo (compression 30)100 Moctets 10 minutes de dessin animé (compression 15)550 Moctets 1 heure de vidéo (compression 200) 1 Goctet à transmettre avec quels réseaux ?

12 Après saisie, numérisation, codage et compression (taux = 20 ) dimages fixes : TVHD 1600 Télé 400 CIF 100 QCIF 25 Nombre de points dans limage (en milliers) Temps dapparition de limage en secondes 0,10,20,61, K 128 Kbit/s 64 Kbit/s 19,2 Kbit/s 9,6 Kbit/s T (s) Objets à mémoriser et à transmettre (4)

13 Utilisation des réseaux dordinateurs Le point de vue de lutilisateur : le partage de ressources : une abstraction de la distance la fiabilité : avec la redondance et la duplication labaissement des coûts :cf. le modèle client-serveur la communication interpersonnelle la disponibilité de linformation

14 le modèle de référence : client-serveur réseau ordinateur client ordinateur serveur processus client : 1 demande quand il veut... processus serveur : 1 service pour qui veut

15 Les réseaux informatiques Les réseaux informatiques doivent permettre à des applications de coopérer sans avoir à tenir compte des moyens et procédés de transmission (topologie, méthode daccès, caractéristiques des équipements) Adapter la technologie de transmission au support de communication Masquer les phénomènes altérant la transmission Maintenir la qualité demandée Offrir linteropérabilité Optimiser lutilisation des ressources Assurer la pérénnité des choix Normalisation

16 Quelques concepts de base Les caractéristiques physiques : les techniques de transmission, la taille,… Les protocoles et piles de protocoles : les couches, les niveaux, Les interfaces :les points daccès, les niveaux, Les architectures de réseau :les cœurs de réseau, les réseaux daccès Les modèles dapplications réseau : le client-serveur, légal à égal Les types de commutation : circuit, message, paquet / cellule, Les services : le mode connexion ou sans connexion. Les modes de transmission : la diffusion générale ou restreinte, le point à point Les réseaux en fonction de la distance (cf. interconnexion ) Les réseaux sans fil Linformatique nomade :les ordinateurs portables sans fil les LAN mobiles Les réseaux de réseaux : de type internet, extranet ou intranet.

17 Interconnexion des processeurs en fonction de la distance distance entre localisation des ordinateurs ordinateursexemples quelques cms à 1mcircuit imprimé, ordinateur mono / multiprocesseur >50mpersonneréseau personnel (avec/sans fil) PAN / WPAN >30 msalle 100 m immeubleréseau local (avec/sans fil) 1 kmcampusLAN / WLAN 10 kmvilleréseau métropolitain (avec/sans fil) 100 kmrégionMAN / WMAN 1000 kmcontinentréseau longue distante (avec/sans fil) kmterre entière, orbitesWAN / WWAN, Internet

18 Topologies de réseaux à diffusion BUS ANNEAU BUS À SEGMENTS répéteur segment

19 ETOILE BOUCLE MAILLAGE IRREGULIERMAILLAGE REGULIER Topologies de réseaux point à point (1) BOUCLE DOUBLE

20 Topologies de réseaux point à point (2) ARBRE 2 NIVEAUX DE HIERARCHIE ANNEAUX INTERCONNECTES

21 Topologies de réseaux longue distance F Réseau local (LAN) A D B E C routeur ordinateur Sous-réseau ? ?

22 Réseau local et réseau de transport réseau dorsal réseau périphérique réseau daccès réseau cœur réseau de raccordement réseau d agrégation aiguillage de périphérie réseau interne PAN, LAN (entreprise, appartement) réseau de transport

23 Les logiciels de réseau et les voies de communication Les voies de communication Les services en mode connexion et sans connexion Les protocoles et les interfaces Les couches Les architectures de réseaux Les réseaux de réseaux

24 Les voies de communication Lunité dinformation : message, paquet, trame, cellule, lettre, PDU La voie de communicationLe point daccès à la voie câble métalliquemodem câble optiquemodem optique connexion téléphoniquetéléphone lInternet planétairefournisseur de services courrier postalboîte à lettres courrier électroniqueboîte à lettres + utilitaire Air Franceguichet compagnie / agence voyages

25 Linteraction service téléphonique - utilisateur (envie de téléphoner) (envie dêtre appelé) parler numéroter écouter décrocher sonner 5 actions : 2 causes dactions :

26 Linteraction service téléphonique - utilisateur 1-CO-req : je fais le numéro et jentends une sonnerie 3-CO-res : je décroche 4-CO-con : la sonnerie sarrête 5-DA-req : je parle et linvite à dîner 8-DA-ind : je prends acte de son accord 9-DIS-req : je raccroche CONNECTDATADISCONNECT requestindicationresponseconfirm 6-DA-ind : jentends linvitation 10-DIS-ind : jentends quil a raccroché et je fais de même 7-DA-req : je parle et le remercie

27 Couches, protocoles et interfaces (1) Un (des) réseau(x) pour des applications variées Des applications qui souhaitent séchanger de linformation Des codages de linformation, des langages variées Des réseaux qui sinterconnectent... Des normes, des standards, des modèles de conception, dexécution,... des langages et des traducteurs, des outils mutualisés des couches : des architectures normalisées des protocoles : des modes de comportement et daction des interfaces : des lieux et des modes déchange

28 Couches, protocoles et interfaces (2) Couche 2 Couche 1 Couche 2 Couche 1 Support physique protocole couche 2 protocole couche 1 …. interface couche 1/2 interface couche 2/3

29 Définitions Une couche est spécialisée dans un ensemble de fonctions particulières. Elle utilise les fonctionnalités de la couche inférieure et propose ses fonctionnalités à la couche supérieure. Un système est un ensemble de composants formant un tout autonome. Une entité est lélément actif dune couche dans un système. (entités homologues (paires) : entités de même couche situées dans des systèmes distants) Le protocole dune couche N définit lensemble des règles ainsi que les formats et la signification des objets échangés, qui régissent la communication entre les entités de la couche N. Le service dune couche N définit lensemble des fonctionnalités possédées par la couche N et fournies aux entités de la couche N+1 à linterface N/N+1.

30 Couches, protocoles et interfaces (3) protocole couche 4 protocole couche 3 M protocole couche 5 protocole couche 2 H4M M M M1H3M2H4M1H3M2H3 H4H3T2M1H2 H4H3T2M1H2 M2H3T2H2 M2H3T2H2 Flux dinformations pour une communication virtuelle de niveau 5

31 Couches, protocoles et interfaces (4) ICI SAP SDU ICISDU En tête N-PDU IDU protocole couche N { { couche N+1 interface couche N Larchitecture dun réseau est définie par lensemble des couches et la description des protocoles et des services de chacune delles

32 Les unités de données SDU(N) : unité de données spécifique au service(N), dont lintégrité est préservée dune extrémité à lautre dune connexion. Mais pas forcément entre ! (potentiellement de taille quelconque.) PDU(N) : unité de données spécifique au protocole(N), adaptée à la transmission, constituée par les informations de contrôle du protocole (PCI(N)) et éventuellement par des données issues du SDU(N) (par ex. : une trame, un paquet.) IDU(N) : unité dinformation transférée en une seule interaction à linterface de 2 couches, constituée dinformation de contrôle dinterface (ICI(N)) et tout ou partie dune SDU(N).. dépend du système daccueil (notamment leur format).. dépendant de limplantation

33 Primitives de services Linterconnexion de systèmes exige uniquement que le comportement observable soit conforme au protocole. Cependant le protocole(N) sappuie sur le service(N-1), donc la description du service est nécessaire à la compréhension du protocole. Attention, le service nest accessible quà lintérieur dun système : la façon daccéder au service ne doit pas être normalisée ! Les primitives spécifient le service : - Ce sont des objets abstraits (puisque le service est abstrait !) - Echangées à travers un interface idéal (sans perte et sans délai) - Leur représentation ressemble à une procédure avec des paramètres. préfixe : linitiale de la couche. suffixe : le type de primitive (Request, Indication, Respons, Confirmation). Exemples :. T_Data.req(T_SDU). LLC_Data.req(ad-locale, ad-distante, L_SDU, classe- de-service)

34 Couches, protocoles et interfaces (5) Sens de communication :simplex à lalternat duplex Contrôle derreur Contrôle de flux Séquencement et ordonnancement Cheminement Adressage Accès au service Type de service :en mode connexion sans connexion

35 Fonctions de couches Multiplexage/démultiplexage : Fonction dune couche(N) permettant de prendre en charge plusieurs connexions(N) sur une seule connexion(N-1) Eclatement/recombinaison : Fonction dune couche(N) permettant dutiliser plusieurs connexions(N-1) pour prendre en charge une connexion(N). Segmentation/réassemblage : Fonction dune couche(N) mettant en correspondance une SDU(N) avec plusieurs PDU(N) Groupage/dégroupage : Fonction dune couche(N) mettant en correspondance plusieurs SDU(N) avec une seule PDU(N) Concaténation/séparation : Fonction dune couche (N) mettant en correspondance plusieurs PDU(N) avec une seule SDU(N)

36 La fonction transport dinformation (1) Les caractéristiques dune voie : débit / bande passantedébit nominal / débit utile taux doccupation / taux dutilisation délai dacheminement voie bidirectionnelle voie multipoint ou point à point fiabilité dune voie La fragmentation et le réassemblage : La concaténation / groupage et léclatement : Le multiplexage et le démultiplexage : * fréquentiel * en longueur donde * temporel * temporel statistique

37 Le multiplexage multiplexeur / démultiplexeur support de transmission ETCD voies ou portes multiplexeur / démultiplexeur fourchette 1234cuisine cuisine fourchette 1234 cuisine- fo 12 cu ur 34 is ch -- in et -- e- te cuisine- fo 12 cu ur is ch 34 in et e- te en fréquence temporel statistique temporel

38 La fonction transport dinformation (2) Linterconnexion de voies : le principe : la commutation lalgorithme de routage la commutation de lettres, paquets, messages (mode datagramme) la commutation de circuits le contrôle de flux :à linterface, de bout en bout le séquencement le rendement

39 Illustration de la commutation de circuits, de messages et par paquets ABCDABCDABCDABCDABCDABCD commutateurs temps commutation de circuits commutation de messages commutation de paquets signal dappel temps

40 Comparaison des réseaux à commutation de circuits et de paquets circuitspaquets circuit dédié bande passante disponible utilisation de la bande passante facturation congestion possible établissement d un circuit transmission store and forward routage de paquet par séquence d appel gaspillage possible variable à létablissement à la distance et à la durée ouinon fixedynamique optimale nonoui fixefixe ou variable à chaque paquet au volume commutation de...

41 L'organisation en couches et la normalisation Présentation des modèles OSI, IETF, ATM : fonctionnalités, organisation, comparaison et critiques. Les organes de normalisation : rôle, organisation, méthode de travail et résultats.

42 Les principaux organes de normalisation ISO Organes de lInternet ATM Forum Open Group ETSI W3C OMG IEEE UIT AFNORANSI Microsoft... fournisseurs utilisateurs opérateurs Cisco... systèmes normes et standards

43 La standardisation de lInternet IETF IANAISOC IABIESG applications services internet nouvelle génération management réseau besoins opérationnels routage sécurité transport services utilisateurs Les RFC : Requests for Comments rangs = niveaux dimportance required protocolobligatoire recommended protocolrecommandation elective protocol protocolimplémentable limited use protocolexpérimental / spécifique non recommended protocoltrop expérimental W3C

44 Le modèle de référence OSI (1) application présentation session transport réseau liaison physique service utilisateur représentation standard des données outils de synchronisation transport de données de bout en bout transport de données dans le réseau transmission fiable entre systèmes reliés transmission et réception du signal

45 Le modèle de référence OSI (2) application présentation session transport réseau liaison physique application présentation session transport réseau liaison physique réseau liaison physique réseau liaison physique commutateur système

46 Le modèle de référence OSI (3) application présentation session transport réseau liaison physique application présentation session transport réseau liaison physique support physique de transmission APDU PPDU SPDU TPDU paquet trame bit (PDU : protocol data unit)

47 Les couches du modèle OSI (1) application présentation session transport réseau liaison physique ISO & UIT X211 transmission des bits sur un circuit de communication aspects physiques des connexions : maintien / désactivation des connexions transmission déléments entre entités éléments de la couche physique : support physique codeurs, modulateurs multiplexeurs, concentrateurs

48 Les couches du modèle OSI (2) application présentation session transport réseau liaison physique ISO 8886 & UIT X212 LAP-BCSMA/CDjeton... gestion de la liaison de données données en trames de données transmission des trames en séquence gestion des trames d acquittement reconnaissance des frontières de trames reçues détection et reprise sur erreur régulation du trafic gestion des erreurs procédures de transmission

49 Les couches du modèle OSI (3) application présentation session transport réseau liaison physique ISO & UIT X211 X25IP connexions de réseau entre systèmes ouverts établissement, maintien, libération des connexions gestion du sous-réseau acheminement des paquets source destination fonctionnalités : adressage routage contrôle de flux modes connecté / non connecté

50 Les couches du modèle OSI (4) application présentation session transport réseau liaison physique de bout en boutavec/sans connexion accepte les données des couches supérieures découpage éventuel ordonnancement optimisation des ressources réseau fonctionnalités de bout en bout qualité de service protocoles : TCP, UDP,...

51 Les couches du modèle OSI (5) application présentation session transport réseau liaison physique avec/sans connexion gestion de la synchronisation fonctionnalités : gestion du dialogue points de reprise retour arrière gestion des transactions

52 Les couches du modèle OSI (6) application présentation session transport réseau liaison physique ASN.1 : ISO 8824 & UIT X208 ASN.1avec/sans connexion syntaxe et sémantique des informations représentation des données représentation de la structure des données représentation des actions sur les données encodage normalisé (compression ?, chiffrement ?)

53 Les couches du modèle OSI (7) application présentation session transport réseau liaison physique FTAMMHSDNSRPC Les processus dapplication échangent leurs informations par lintermédiaire des entités dapplication : terminal de réseau virtuel transfert de fichiers courrier électronique consultation des annuaires

54 Le modèle de référence IEEE couche LLC couche MAC couche physique Logical link protocol Media access control couches hautes couches hautes

55 La normalisation IEEE Le comité IEEE 802 (début 02/1980) et ses sous-groupes : = architecture générale du réseau et interconnexion (802.2 = sous-couche LLC, modes : connecté et non connecté) = LAN type bus, CSMA/CD (802.4 = LAN type bus à jeton, TokenBus) = LAN type anneau à jeton, TokenRing (802.6 = MAN type 2 bus, DQDB) (802.7, 802.8, = diverses recommandations) (802.9 = LAN IsoEthernet, Ethernet isochrone RNIS) = WLAN réseau local sans fil, Wifi ( = LAN Ethernet 100VG) ( = transmission numérique sur réseau de télévision câblé) = WPAN réseau personnel/domestique sans fil (Bluetooth) = WiMax : réseau sans fil à haut débit

56 La normalisation UIT/T série A = organisation du travail de lUIT/T série D = définitions série F = télématique, conférences audiographiques, vidéotéléphones et vidéoconf érences série G = codage du signal série H = utilisation des canaux de transmission pour les services audiovisuels série I = RNIS, ATM série T = équipements terminaux et protocoles pour les services télématiques et conférences audiovisuel les série X = services et équipements des réseaux publics de données série Z = langage de description et de spécification

57 Le modèle de référence ATM couche d adaptation couche ATM couche physique couches hautes couches hautes AAL = ATM adaptation layer

58 Le modèle de référence IETF (1) application transport internet ordinateur hôte réseau physique

59 Le modèle de référence IETF (2) HTTP UDP IP + RSVP + ARP + RARP + Ethernet TCP X25 IEEE LLC ICMP IGMP SLIPPPP IEEE Spanning TreeSNAP telnet HTML DNS SNMP SMTP FTP MIME applications, administration routage --- EGP RTP

60 Des exemples de réseaux USA :ARPAnet, NSFnet France : Cyclades IBM : SNA Digital : DECnet Novell : NetWare France : Renater Planète : Internet

61 Historique de lInternet

62 Les accès à lInternet (1) Internet réseau téléphonique Réseau local Serveur mél - web Serveur web Serveur de news asterix.enssat.f r obélix.enssat.fr gauvain.enssat.fr réseau local modem routeur Accès permanent à lInternet modem mail.fai.com FAI : fournisseur daccès modem Accès temporaire à lInternet FAI

63 Les accès à lInternet (2) FAI fournisseur daccès Internet téléphone mobile GSM/GPRS/EDGE/UMTS téléphone mobile / PDA GSM/WAP/GPRS/EDGE/UMTS modem fixe accès RTC/ADSL via réseau local lien permanent réseau opérateur télécoms

64 Universités et centres de recherche de Bretagne, académie de Rennes : Université de Bretagne OccidentaleBrest, Quimper, Morlaix Université de Bretagne SudLorient, Vannes, Pontivy Université de Rennes 1 Rennes, Lannion, St Brieuc, St Malo Université de Haute Bretagne (Rennes 2)Rennes, St Brieuc Grandes Ecoles de BretagneRennes, Brest, Lannion CNRS Roscoff IFREMER Brest, INRIA Rennes, INRA Rennes Académie, IUFM, rectorat de Rennes La communauté Ouest-Recherche Bretagne, Pays de la Loire

65 La communauté Ouest-Recherche dans le réseau Rennes Lannion Brest Quimper Vannes Lorient St Brieuc St Malo noeud 24 villes interconnectées de 155 Mbit/s à 2,5 Gbit/s + ADSL & satellite ParisNantes 2,5 Gbit/s ParisCaen

66 La carte du réseau Mégalis en Bretagne

67 raccordements DOM-TOM : 128 Kbit/s à 2 Mbit/s La carte de France du réseau Renater 3

68 Le réseau Renater 4 et ses interconnexions

69 Le réseau Renater

70 Les liaisons DOM-TOM du réseau Renater

71 Les liaisons internationales du réseau Renater

72 Les communications avec les réseaux de la recherche

73 Les liaisons européennes du réseau Renater

74 La connectivité intercontinentale

75 Les communications avec lInternet commercial

76 LInternet commercial en France SFINX : service de GIX français opéré par. GIX (Global Internet eXchange) : point d'échange de trafic entre prestataires de services Internet. Les FAI-ISP (Internet Service Providers, fournisseurs daccès Internet) qui désirent échanger du trafic entre eux viennent s'y raccorder, chacun faisant réaliser une liaison entre son réseau et le GIX (plus de 60 ISP en France). Un GIX doit être « neutre » = indépendant des stratégies commerciales des opérateurs de télécommunications. Il y a des GIX dans la plupart des pays où l'Internet est développé. Linterconnexion des GIX = le maillage de l'Internet mondial. En France, l'interconnexion au SFINX permet aux ISP qui possèdent un numéro d'AS (Autonomous System) d'échanger du trafic, sans transit, et sans passer par des infrastructures transnationales. Les échanges de trafic entre ces prestataires ISP sont basés sur des accords de peering qu'ils établissent entre eux.

77 SFINX à Paris

78 Liste des prestataires raccordés à Paris - GLOBIX SAS - IDNET - IKOULA - INTERNET-FR - INTEROUTE TELECOM. - ISC ( F-ROOT ) - KPN TELECOM BV - LAMBDANET COM. FRANCE - MATRA GROLIER NETWORK - NEUF TELECOM / LDCOM - NERIM - NTL GROUP LIMITED - OVANET SARL - OVH SARL - PIPEX COM. UK LTD - PSINETWORKS EUROPE - PT COMUNICACOES SA - RENATER - RIPE-NCC - ROMANIA DATA SYSTEMS - SITA EQUANT - SWISSCOM AG - T-ONLINE FRANCE - TDC SWITZERLAND AG ( SUNRISE ) - TELE2 SVERIGE AB - TELEFONICA DATA ABOVENET/METROMEDIA AFNIC ARCOR AG & CO AT&T/GLOBAL NETWORK SERVICES B3G TELECOM BELGACOM SA BELNET BT GLOBAL NETWORKS CEGETEL COGENT COM. France SAS COLT IMAGINET COLT TELECOMMUNICATIONS COMPLETEL SAS CYREALIS DEUTSCHE TELEKOM AG DYNEGY FRANCE COM. EASYNET FRANCE ECRITEL EUTELSAT S.A EURO-INFORMATION FLAG Atlantic France SAS FREE TELECOM FRONTIER ONLINE GIE GITOYEN Groupe PPR GLOBAL ACCESS TELECOM - TELEFONICA DEUTSCHLAND GmbH - TELEGLOBE FRANCE INTERNATIONAL - TELIA France - TISCALI TELECOM - UUNET - VIATEL OPERATIONS - WIDE ( M-ROOT ) - YACAST

79 Evolution du SFINX à Paris Interconnexion à 10 Giga-Ethernet

80 Cours Réseaux fin du chapitre 1


Télécharger ppt "ENSSATLSI2 Vincent Barreaud Cours Réseaux. Présentation et organisation du cours Intitulé :Réseaux Discipline :Informatique, unité de compétences : U.C."

Présentations similaires


Annonces Google