La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Un peu dhistoire + Définitions des différentes catégories de médicaments Les origines des médicaments: - végétale, minérale, animale + Cas particuliers:

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Un peu dhistoire + Définitions des différentes catégories de médicaments Les origines des médicaments: - végétale, minérale, animale + Cas particuliers:"— Transcription de la présentation:

1 Un peu dhistoire + Définitions des différentes catégories de médicaments Les origines des médicaments: - végétale, minérale, animale + Cas particuliers: ATB, vaccins, Médicaments Dérivés du Sang - synthétique - obtenus par biotechnologie. Les Médicaments

2 Le Médicament : un peu dhistoire (1) - Au 12 ème siècle, l'Eglise interdit l'étude et l'exercice de la médecine dans les couventsles moines-médecins les quittent et s'établissent médecins, colporteurs et préparateurs de médicaments. - En 1258 Louis IX sépare les professions dapothicaire et de médecin. Lhomme trouve dans la nature : sa nourriture + remèdes et poisons = Substances naturelles + pratiques magiques et religieuses Hippocrate (vers 460-vers 377 av.J.-C.):«La nature est le médecin des malades»

3 Au 19 ème siècle: progrès de la chimie = extraction puis synthèse des principes actifs + connaissance du corps utilisation + rationnelle des «drogues». Le Médicament : un peu dhistoire (2) En 1777, Louis XVI crée le Collège de Pharmacie par décret, les apothicaires prennent le nom de Pharmacien et obtiennent lexclusivité de la préparation des remèdes.

4 Définition du médicament "On entend par médicament toute substance ou composition : - possédant des propriétés curatives ou préventives à légard des maladies humaines ou animales - pouvant être utilisée chez lhomme ou chez lanimal ou pouvant leur être administrée, en vue détablir un diagnostic médical ou de restaurer, corriger ou modifier leurs fonctions physiologiques en exerçant une action pharmacologique, immunologique ou métabolique.« (CSP).

5 Il a un mode de financement spécifique : Sécurité Sociale C'est un produit actif nécessaire à la santé, qui comporte des risques : son cycle (production, dispensation, récupération) est étroitement encadrée et sous la responsabilité de pharmaciens. C'est un bien industriel : fabriqué par des entreprises dont la rentabilité doit assumer une recherche de haut niveau. Le médicament = produit de consommation particulier

6 De la molécule au médicament (1) Série détapes éliminatoires : expériences in vitro, puis chez lanimal, suivies des 4 phases successives dessai chez lhomme: - Les études de phase I testent la sécurité demploi des thérapeutiques - Les études de phase II précisent lefficacité du produit dans des conditions précises (populations limités). - Les études de phase III conduites sur une population plus large, représentative de la population atteinte dune pathologie. Elles ont pour but de confirmer lefficacité du traitement avant lobtention de lAutorisation de Mise sur le Marché (A.M.M) - Les études de phase IV complètent les informations sur la sécurité demploi du traitement sur une population réelle = la phase de pharmacovigilance.

7 De la molécule au médicament (2) Sur molécules qui sont " screenées ", 15 molécules: études précliniques chez l'animal… …et quelques unes : études cliniques chez l'Homme 1 ou 2 auront l'AMM, en 7 à 12 ans, protégées par un brevet pendant 20 ans. = parfois fruit de l'empirisme ou du hasard, mais le + souvent = aboutissement de l'application de connaissances scientifiques sur les propriétés de milliers de substances, naturelles ou synthétiques. ou même: fruit de nouvelles stratégies plus directes où le point de départ n'est plus le médicament lui-même, mais sa cible moléculaire. Ils sont alors plus inventés que découverts.

8 Différentes catégories de médicaments (1): 1/ Médicaments officinaux: préparations officinales et Produits officinaux divisés = POD 2/ Préparations Magistrales 3/ Préparations Hospitalières 4/ Spécialités Pharmaceutiques, médicaments génériques et bio similaires.

9 Différentes catégories de médicaments (2) 1/ Préparation officinale : " tout médicament préparé en pharmacie, inscrit à la Pharmacopée ou au Formulaire National". La préparation est désignée par le nom dusage correspondant à une formule détaillée dans ces ouvrages. La préparation peut être faite à lavance. (ex: soluté de Dakin, vaseline à loxyde de zinc,….). Pharmacopée (ancien Codex: 1ère édition 1758 puis 1837 puis tous les15 à 20 ans 1972) = recueil officiel de monographies de produits pharmaceutiques Formulaire National : contient les formes de médicaments officinaux

10 Différentes catégories de médicaments (3) RQ: Certaines préparations se limitent à une simple division de produits fournis par lindustrie + conditionnement et étiquetage = Produits officinaux divisés (POD). Elles concernent : - des liquides (alcool, huile d'amandes...) - des poudres (bicarbonate de sodium, sulfate de magnésium) - des plantes médicinales.

11 Différentes catégories de médicaments (4) 2/ Préparation magistrale : " tout médicament préparé au vu de la prescription destinée à un patient déterminé" Elle est faite extemporanément. Elles sont faites aussi bien en officine de ville (qui parfois sous-traitent cette préparation) quà la Pharmacie de lhôpital (= Pharmacie à Usage Intérieur = PUI). = essentiellement des formes dermatologiques et des gélules pédiatriques. Ex: préparation de gélules pédiatriques (Aldactone, Mopral,..) Vaseline salicylée, Sérum physiologique adrénaliné,….

12 Différentes catégories de médicaments (5) Dès Aristote, ( av. J.-C.) qui prône lutilisation de préparations magistrales dont lefficacité est prouvée par lexpérience. Ex: La Thériaque: très renommée = confiture presque noire riche en opium à lodeur nauséabonde, additionnée de chair de vipère de miel et parfois de vin pour obtenir une pâte molle = antidote aux venins de serpents, de scorpions et empoisonnements.vin Les étapes de sa confection sont décrites dans un manuscrit illustré datant de 1199.

13 Différentes catégories de médicaments (6) 3/ Préparations Hospitalières = préparation réalisée par la PUI, pour répondre à un besoin précis, pour plusieurs patients de létablissement Ex: Solution de saccharose pour les nouveaux nés Dilution dacides utilisés en dermatologie,… Soumises aux règles des Bonnes Pratiques de Fabrications (2007): locaux, matériels, personnels, Assurance Qualité Fiches de fabrications et contrôles, ordonnanciers

14 4/ Spécialités Pharmaceutiques = tout médicament préparé à l'avance, présenté sous un conditionnement particulier et caractérisé par une dénomination spéciale = Dénomination Commune Internationale = DCI = nom scientifique (nom NON commercial) de la molécule = substance active. Différentes catégories de médicaments (6) Les DCI sont établies par lOrganisation Mondiale de la Santé (OMS) qui les crée, avec des segments-clé, fonction de leur classe thérapeutique en veillant à éviter les confusions.

15 Différentes catégories de médicaments (7) Ex 2 Anti Hypertenseurs: Inhibiteur de lEnzyme de Conversion = IEC - pril : ramipril Triatec ®, lisinopril Zestril ®, Périndopril C oversyl ® Inhibiteurs de langiotensine II = - sartans: Valsartan Tareg ®, Losartan Cozaar ® Formation des dénominations communes : segments clés: Ex 1 Antiviraux: - fovir : Adéfovir = Hepsera ® (Hép B) Ténofovir = Viread ® (Hép B et VIH) - amivir : Oseltamivir : Tamiflu ® : Zanamivir: Relenza ®

16 4/ Spécialités Pharmaceutiques : mentions réglementaires : - le nom du médicament + DCI et sa forme pharmaceutique - le nom du laboratoire et du fabricant ; - la composition ; - les indications thérapeutiques - les précautions d'emploi ; - le mode d'emploi et la posologie ; + règles de bon usage du médicament bon usage du médicament Différentes catégories de médicaments (8) Remarque: depuis 2002 : possibilité pour les praticiens de prescrire en DCI. Sinon: Spécialité + «Non Substituable» si ne veut pas de Génériques

17 Différentes catégories de médicaments (9) médicament génériques = "copies" de médicaments dont la protection par le brevet est terminéemédicament génériques médicaments bio similaires = molécules jugées similaires, mais pas identiques, aux bio médicaments biotechnologies = ensemble des techniques qui utilisent les ressources du vivant (tissus, cellules, protéines) ou de parties de ceux-ci (gènes, enzymes) pour produire des médicaments

18 Origine des médicaments Les premiers médicaments de nos ancêtres ont été la salive, la terre et l'eau. Puis durant des siècles, leur origine: - végétale animale et minérale 1890 : les 1ères synthèses chimiques ont été réalisées 1980 : début des biotechnologies : le principe actif vient dune cellule humaine et ce sont des micro-organismes qui vont le fabriquer : thérapie génique: correction du gène défaillant : thérapie cellulaire: apport des cellules produisant la molécule manquante (ex. insuline)

19 Origine Végétale des médicaments (1) Certains anthropologues pensent que dès la préhistoire, les plantes sauvages ont systématiquement été goûtées déduction de leurs avantages + leurs inconvénients. RQ: Même observation faite chez les grands singes… Dioscoride, médecin grec, Pline lAncien, Théophraste (1 er siècle après J-C) puis Galien: intérêt ++ pour la botanique 1 ère classification des plantes : 519 espèces de plantes dans la Matière Médicale avec origine, mode de récolte, préparation et vertus thérapeutiques + application médicale (ex: la Mandragore contenant la scopolamine, la colchique contre la goutte, fougères mâles comme vermifuge…) Ötzi, entre 3350 et 3100 av.J.-C avait une bourse en cuir contenant un champignons parasite lié aux bouleaux aux propriétés antibiotiques et contenant des huiles toxiques pour les vers intestinaux.

20 Origine Végétale des médicaments (2) Ce traité fit autorité en Europe jusqu'au Moyen Age. Repris par Charlemagne ( ), qui recommandait la culture de 90 plantes médicinales, dans un de ses Capitulaires + écoles religieuses où l'étude des plantes curatives (sous forme de tisanes, décoctions, cataplasmes…) = base de l'enseignement médicinal. XIII siècle: traité de Nikolaos avec formules = guide des apothicaires jusquau XVII siècle (ex: onguent calmant à base de bourgeons de peupliers, Pavot, Mandragore, Jusquiame,…)

21 Origine Végétale des médicaments (3) Les similitudes plantes et maladie: ex: les tubercules noueux du Colchique rappelle les doigts des goutteux colchicine efficace contre la goutte; Les déductions des anciens découverte de principes actifs. Ex : le saule, la reine des prés dont la résistance à l'humidité des marais, a laissé supposer que se trouvait dans l'écorce ou les feuilles le moyen de lutter contre les rhumatisme. bien plus tard, les pharmacologues extrairont les salicylates, précurseur de l'aspirine (synthétisé en 1853, pur et vendu en 1899).

22 Origine Végétale des médicaments (4) Au XIX ème siècle: botanistes et chimistes découvertes : Alcaloïdes et Hétérosides Glucosides Dès le VI ème siècle: formule de pilule antidouleur à base de Jusquiame, opium, safran Hyppocrate ( av JC), pense que les maladies sévacuent par la bouche, le ventre ou la vessie plantes très utilisées: ail, poireau (diurétiques), le choux (purgatif), Hellebore blanc (vomitif) Au Moyen âge: cultivées dans les jardins : Absinthe (fièvre), Fenouil et bleuet (yeux), Iris (vessie), menthe (cordes vocales)

23 Origine Végétale des médicaments (5) 1/ ALCALOÏDES: - Extrait de lopium du Pavot : en 1806: Morphine en 1832: Codeïne Codenfan ® (éther méthylique de la morphine formule en 1881, hémiΣ en 1886) - Extrait des écorces du Quinquina : Quinine : utilisée contre les fièvres ( Σ en 1824): Quinimax ® antipaludéen Quinidine : utilisée contre les palpitations: Serecor ® antiarhytmique - Extrait de la pervenche de Madagascar : Vinca-alcaloïdes:Anticancéreux :Vinblastine Velbe ®, Vinorelbine Navelbine ® - Extrait de lErgot de seigle: Ergotamine Séglor ® antimigraineux - Extrait de la Belladone: 1833: Atropine antispasmodique,anti bradycardies

24 Origine Végétale des médicaments (6) 3/ AUTRE EXEMPLE: Extrait de lécorce dIf du Pacifique: les TAXANES = Anticancéreux Paclitaxel = Taxol ® et Docétaxel Taxotere ® 2/ HETEROSIDES GLUCOSIDES: Extrait de la Digitale pourprée :1869 Digitaline puis Digoxine = tonicardiaques

25 Origine animale des médicaments (1) Morue: huile extraite du foie : donnée dès1820 aux enfants qui ont un problème de croissance; riche en vitamine A et E. Lhomme primitif : utilise viscères, graisses et sang des animaux. Ex: surrénales de gibier (riche en adrénaline, effet vasoconstricteur) sur les blessures, puis bile et foie (riche en vitamine A) sont utilisés dans les affections cutanées et oculaires, blancs dœuf (riche en lysozyme) qd œil inflammatoire…. Dioscoride dans la Matière médicale :1 chapitre sur les matières animales Le cerf : bois, os du talon, sang; renard et ours : graisse La vipère : dans la thériaque

26 Origine animale des médicaments (2) 1/ Utilisés entiers : Sangsues (dès XVIII ème siècle): elles sécrètent une salive contenant une hyaluronidase, une collagénase, des inhibiteurs de lagrégation plaquettaire et de la coagulation, permettant ainsi laspiration de sang et favorisant la cicatrisation (lors de greffe des doigts ou de lambeaux de peau…) 2/ Obtenus par Extraction: a) Héparine : extrait de la muqueuse intestinale de porc + purification et obtention de sels calcique, sodique Ex: Calciparine ® Par fractionnement: Héparine de Bas Poids Moléculaire EnoxaparineLovenox ®

27 Origine animale des médicaments (3) b) Insuline: extrait des pancréas de Porc ou bœuf, transformée en insuline humaine par des procédés chimiques ou synthétisée par bactérie: Dès lantiquité, les Grecs et les Egyptiens connaissent le diabète : « Les reins et la vessie ne cessent démettre des urines. Le malade ne peut sempêcher de boire et duriner » (Galien). Diabetes, en grec, signifie = je passe à travers 1674: Willis trouve que lurine des patients diabétiques a un goût sucré. 1776: Dolson isole le sucre des urines ; la réaction des sels de cuivre (liqueur de Fehling) permet de mesurer la glycosurie.

28 Origine animale des médicaments (4) 1869 : Paul Langerhans découvre que le pancréas contient des « îlots » dont il ignore la fonction. On les appelle « Ilots de Langerhans » dès : Minkowski montre quun chien dont on enlève le pancréas est atteint de diabète grave : Opie pense que le diabète est dû à la destruction des îlots de L : Dautres glandes que le pancréas (ovaires, surrénales) libèrent des substances qui agissent à distance = les «messagers chimiques ou hormones» sont découvertes Les recherches sorientent alors vers la préparation dun extrait pancréatique, efficace et utilisable chez lhomme. Il faudra plus de vingt ans pour aboutir.

29 Origine animale des médicaments (4) 1922 : les premières injections dextraits pancréatiques sauvent Leonard Thompson, garçon de 14 ans atteint dun diabète au stade de coma. La substance extraite des îlots est appelée insuline (latin insula = île). Mais linsuline extraite du pancréas des animaux contient des impuretés responsables de réactions locales ou dallergies : Lélimination de ces impuretés donne des insulines purifiées, appelées Monopic ou Monocomposées. = insuline «ordinaire» : administrée en 3 ou 4 injections par jour : Scott et Fisher créent la 1 ère insuline lente en la combinant à la Protamine + du Zinc = Insuline Protamine – Zinc : des chercheurs (institut Hagedorn Danois) mettent au point linsuline NPH (Neutre Protamine Hagedorn), daction « intermédiaire ».

30 Origine animale des médicaments (5) 1965 : synthèse chimique de linsuline : production industrielle dinsuline « humaine » par 2 techniques : - Lhémisynthèse : linsuline porcine diffère de linsuline humaine par un seul acide aminé ; on lui donne la structure de linsuline humaine par des procédés chimiques. - La biosynthèse (production par génie génétique): le gène codant la fabrication de linsuline est inséré dans une bactérie ou une levure ; ces micro-organismes vont se multiplier en culture et produire de linsuline, qui est alors purifiée. Ce procédé permet de disposer de quantités illimitées dinsuline et de ne plus dépendre dune source animale dinsuline.

31 Origine animale des médicaments (6) 1990 : La modification de la composition de linsuline (changement dun acide aminé par un autre, adjonction de radicaux) peut en modifier la vitesse et la durée daction. On distingue : - les analogues rapides : à début daction plus rapide et durée daction plus courte que linsuline humaine - les analogues daction prolongée : intermédiaires ou lents. Et après ? recherches sur : - Les autres voies dadministration de linsuline : inhalée … - Le pancréas artificiel - Les greffes de pancréas et dîlots de Langerhans.

32 Origine minérale des médicaments (1) Au XVI ème siècle Paracelse : Ttt à base de métaux purifié par le feu, mercure (pommade contre la syphilis), antimoine.. Au XI ème siècle: vertus des pierres précieuses: agathe contre linflammation, onyx contre la tristesse,… Dès le moyen âge: certains argiles : aident à cautériser les plaies - plomb et mercure: en onguent contre les maladies de peau mais aussi le cuivre, largent..

33 Origine minérale des médicaments (2) De nos jours: POD: Chlorure de Na, Talc,…+ solutés: Bicars de Na,.. 1/ Dérivés du Mercure: antiseptique type Mercryl ® 2/ Aluminium: peu absorbé par le tube digestif + propriétés adsorbantes et antiacides Phosphalugel ® Maalox ® Gaviscon ® 3/ Argent : propriétés antiseptiques (Solution ou crayon sous forme de Nitrate) 4/ Or : sous forme de sels (chrysothérapie): améliore les symptômes articulaires de pathologies rhumatismales Ridauran ® 5/ Complexes de Platine: activité anticancéreuse Cisplatine Carboplatine Oxaliplatine

34 Cas particuliers (1): les AnTiBiotiques Traitement de la syphilis : - Jusquà la fin du XIXe siècle: traitement par les sels de mercure et liodure de potassium.potassium : mise eu point d1 molécule efficace et mieux tolérée, le Salvarsan, qui devient le traitement antisyphilitique de référence : lefficacité antibactérienne du Prontosil = 1 er sulfamide. Plusieurs milliers de molécules sont alors développées. Jusquaux années 1940, les sulfamides règnent en maîtres sur lantibiothérapie.sulfamides

35 Cas particuliers (2): les AnTiBiotiques Alexander Fleming, un bactériologiste britannique, rentrant de vacances, en 1927: une colonie de champignons (Penicillium notatum) sest développée par hasard dans une culture de staphylocoques dont elle a bloqué la croissance. Cest en 1940 quHoward Florey et Ernst Boris Chain, qui ont saisi lintérêt de la découverte de Fleming, réussissent à isoler la substance responsable, la pénicilline.pénicilline La production industrielle: Une nouvelle levure est isolée, Penicillium chrysogenum, qui produit deux cent fois plus de pénicilline que la levure de Fleming.levurepénicillinelevure En 1941: fermentation en cuves.

36 Cas particuliers (3): 3/ Médicaments Dérivés du Sang = MDS Obtenus par extraction du plasma humain Ex: Albumine Vialebex ®, Immunoglobulines : polyvalentes Tégéline ® ou antitétanique Gammatétanos ®, Facteurs de coagulation : VII, VIII, XI,.. + traçabilité du donneur au receveur. 2/ Vaccins: 1796 : contre la variole, 1885 contre la rage (Pasteur) = totalité ou partie dun virus ou dune bactérie (tué ou inactivé ou juste atténué = vaccin «vivant») ou protéine (toxine tétanique produite par Clostridium tétani) ou antigène.

37 Synthèse des médicaments (1) Fin du XVIIIe siècle : rupture radicale dans l'histoire de la pharmacie : des plantes médicinales recherche des principes actifs médicaments, élaborés grâce aux techniques chimiques. 1/ Hémisyhthèse = modification chimique de substances naturelles Ex : Mandragorescopolamine + butyl = Buscopan ® Ephédras Ephédrine Néosynéphrine ® hypertensive Isoprénaline Isuprel ® = tonicardiaque Quinquina Quinine Chloroquine Nivaquine ® 1941: mort dun troupeau de vaches par hémorragie après ingestion de foin + Mélilot (riche en coumarine) moisi découverte du dicoumarol = inhibiteur de la vitamine K nécessaire à la Ʃ de la thrombine structure voisine : acénocoumarol Sintron ®

38 Synthèse des médicaments (2) 2/ Raisonnement analogique = Copie, par Σ chimique, de molécules: Ex: Belladone atropine divers antispasmodiques 3/ Biologie moléculaire = - Récepteurs + molécule active Effet pharmacologique adrénaline molécule modifiée qui bloque le R Ex: Bloqueurs des récepteurs ß - La connaissance de la structure des enzymes : molécules les inhibant Ex: IEC

39 Synthèse des médicaments (3)

40 2003: inhibiteurs de fusion contre le VIH

41 La recherche de molécules : 4 grandes voies 1. L'extraction d'une substance à partir de produits naturels dorigines végétale, animale ou minérale. 2. La synthèse chimique des molécules à partir de radicaux dont on connaît ou suppose les propriétés thérapeutiques (dès1890) 3. La modélisation de molécules thérapeutiquement actives: détermination de la structure tridimensionnelle d'une substance, qui, dans l'organisme, agit à un niveau précis du développement d'une maladie. création dune molécule dont la structure est en parfaite adéquation avec celle de la cible de la substance concernée. 4. La création et production de substances biologiques par les biotechnologies = bio médicament Exemple de la production de molécules par Génie Génétique

42 Traduction de la séquence de lADN en protéi LADN = assemblage de « mots codés » réunis en gènes LADN humain compterait entre et gènes

43 Lidée = faire de cette protéine un médicament. Comment ? 1/ prélever un gène humain intéressant (car il fabrique la protéine recherchée) 2/ linsérer dans des cellules vivantes (ex: des bactéries, cellules de mammifères). 3/ Multiplication ++ de ces cellules dont le gène est modifié 4/ Elles vont exprimer (fabriquer) la protéine recherchée. 5/ Récolte + purification des protéines = « protéines recombinantes » Létape clé des médicaments biotechnologiques : les protéines gène (mini centre de décision) protéine action sur lorganisme = réalise ce qua programmé le gène Médicaments issus des Biotechnologies (1)

44 ADN: bref rappel historique… En 1953 Watson et Crick découvrent la structure de lADN et en comprennent le sens. Au début des années 1960 le code génétique est identifié. Au début des années 1970, la possibilité de couper le ruban dADN en des endroits déterminés grâce à des enzymes, puis de recoller les fragments premiers transferts de gènes dans des bactéries er gène humain est cloné. 1978, le gène de linsuline humaine est transféré dans la bactérie Escherichia coli qui se met à produire une réplique de linsuline de lHomme. Le premier médicament issu des biotechnologies est né. Il sera commercialisé en 1982.

45

46 Classification pharmacologique des 107 biomédicaments issus du génie génétique commercialisés en France (fin mars 2008)

47 Médicaments issus des Biotechnologies (2) Cas des Anticorps (Ac) monoclonaux Produits par de cellules du système immunitaire = les plasmocytes Comment ? 1/ Injection de lantigène (Ag) intéressant chez une souris plasmocytes (rate) produisent des Ac contre lAg fusion avec cellules immortelles Production +++ dAc par ces cellules hybrides Ex: Ag portés par des cellules tumorales Ac contre ces cellules cibles = nouvelle classe danticancéreux spécifiques : Rituximab Mabthéra ® Trastuzumab Herceptin ®

48 En 2002, 155 médicaments dans le monde : lesquels ? quels avantages ? - Les hormones: obtenues par extraction (homme ou animaux) La biotechnologie permet de les produire en beaucoup plus grandes quantités en éliminant tout risque éventuel de contamination. Maladies concernées : diabète (insuline), déficit de croissance chez lenfant (hormone de croissance), trouble de lovulation (gonadotrophine) - Les vaccins: technique classique = prendre une cellule (virus, bactérie), atténuer sa virulence et linjecter. Avec la recombinaison génétique, lantigène seul (= la partie du virus qui provoque la maladie) est utilisé. Maladies concernées : coqueluche, méningite Les autres médicaments: Les interférons, anticorps monoclonaux (Mabthéra ® en Cancérologie, Rhumatologie), les facteurs de coagulation (hémophiles), EPO (Néorécormon ®, Aranesp ® …) Médicaments issus des Biotechnologies (3)

49 La recherche des molécules : 2 nouvelles voies de recherche: les thérapies géniques : on administre à un patient des cellules vivantes dont les gènes ont été préalablement modifiés pour compenser une anomalie génétique Lintroduction dun fragment dADN dans le noyau dune cellule humaine nécessite dapporter cette séquence dADN par lintermédiaire dun « vecteur », en général un virus rendu inoffensif, mais capable de pénétrer dans la cellule cible. Les méthodes utilisées font appel à la fois aux progrès des techniques de culture cellulaire et à celles dinsertion de gènes. Cette application suscite de très grands espoirs, en particulier dans le traitement des maladies génétiques, notamment lhémophilie, la myopathie, mucoviscidose,…. - les thérapies cellulaires : injection de cellules transformées par des procédés " pharmacologiques " à des êtres humains pour traiter ou atténuer une maladie.thérapies cellulaires


Télécharger ppt "Un peu dhistoire + Définitions des différentes catégories de médicaments Les origines des médicaments: - végétale, minérale, animale + Cas particuliers:"

Présentations similaires


Annonces Google