La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Programmation dapplications Bases de données avec Java INT.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Programmation dapplications Bases de données avec Java INT."— Transcription de la présentation:

1 Programmation dapplications Bases de données avec Java INT

2 2 Bases de Données Plan du document Contexteslide 3 Programmer avec une BDslide 4 JDBC slide 7 Evolutions de JDBCslide 26 Ressources en ligne

3 3 Bases de Données Contexte Limites du SQL interactif : Absence de structure de contrôle Absence de variable Pas de "calcul" sur les données Adopter un langage de type procédural Limites des langages de programmation sur les entrées/sorties Besoin de coupler SQL avec des langages de programmation

4 4 Bases de Données Interfaces SQL Lang. Prog. Embedded SQL : Précompilé Dépendant du SGBD cible Problème 2 systèmes de types, 2 styles de programmation, pas de débogage sur le source SQL/CLI : Bas niveau compilé uniquement Interface universelle SGBD SQL normalisée par l'ISO Pas implémentée par les vendeurs (Oracle implante Oracle Call Interface) PSM (Persistent Stored Modules) : Langages propriétaires PL/SQL pour Oracle (bientôt Java) "Routines"SQL Programmer avec une BD

5 5 Bases de Données Embedded SQL Programme source (C+SQL) Précompilation Programme sourceRequêtes BD sans cde SQL compilationTraitement code objetLibrairies Plan d'exécution LinkageStockage programme exécutableBD Programmer avec une BD DD

6 6 Bases de Données Interfaces SQL LPG Programmer avec une BD Niveau d'interface de programmation JavaAutres langages Embedded SQLSQLJC+SQL (Pro*C Oracle) SQL/CLIJDBCOCI (Oracle) PSMPL/SQL (Oracle) ou Java

7 7 Bases de Données JDBC API Java pour manipuler des relations via SQL (dans des fichiers locaux ou via un SGBD) Une seule API uniforme (même niveau que SQL CLI de X/open) Indépendance / SGBD cible (via des pilotes) Code portable de bout en bout Pas forcément construit au dessus de ODBC

8 8 Bases de Données Pilotes JDBC JDBC non supporté en natif par les SGBD du commerce (ou les systèmes de fichiers) Transformations des appels JDBC en appels natifs Un pilote pour chaque SGBD 4 catégories de pilotes en fonctions de : La présence ou non de pilote SGBD (non java) sur le client Protocole de communication entre le client Java et le serveur

9 9 Bases de Données Fonctions possibles d'un pilote Dédié à un SGBD (peut être fourni par l'éditeur du SGBD ou une société tierce) Fournir une implémentation des interfaces Java de l'API JDBC Traduire les appels à l'API JDBC en appels vers une API native d'un SGBD (Oracle par exemple) Eventuellement peut offrir des fonctions d'accès distant au SGBD Si écrit en Java peut être téléchargeable (déploiement facile)

10 10 Bases de Données JDBC avec pilote Oracle (1) Appli Java Oracle ClientServeur Déploiement dapplication difficile puisque avec middleware propriétaire sur le client API JDBC Ora*net Pilote JDBC/Oracle OCI Oranet client

11 11 Bases de Données JDBC avec pilote Oracle en Java (2) Appli Java Oracle ClientServeur Déploiement d application facile puisque sans middleware propriétaire sur le client API JDBC Ora*net Trad. JDBC/OCI Client Oranet Pilote JDBC/Oracle

12 12 Bases de Données Classes et interfaces du "paquage"java.sql DriverStatementConnectionResultSetResultSetMetaDataDatabaseMetaData PreparedStatement CallableStatement Java.lang.Object Java.util.DateDriverManagerDriverPropertyInfoTypes DateTimeTimeStamp

13 13 Bases de Données Principes de programmation Quel que soit le gestionnaire de BD considéré, les phases de linteraction sont identiques : Charger le Driver Connexion à la base Création d'un Statement (ou PreparedStatement) Exécution de la requête (executeUpdate ou executeQuery) Récupération des résultats (ResultSet) Gestion transactionnelle (commit/abort)

14 14 Bases de Données Connexion JDBC Classe java.sql.Connection URL dune source de données jdbc: : jdbc:msql//athens.com:4333/db_test

15 15 Bases de Données Connexion à la base (suite) import java.sql.*; Class.forName("oracle.jdbc.driver.OracleDriver"); chargement dynamique de la classe implémentant le pilote Oracle String dburl = construction de lurl pour Oracle INT Connection conn = DriverManager.getConnection(dburl, "toto", "titi"); connexion à lurl avec un (user, passwd)=(toto, titi)

16 16 Bases de Données Création d'un Statement Un objet Statement symbolise une instruction SQL 3 types de statement : Statement : requêtes simples PreparedStatement : requêtes précompilées CallableStatement : procédures stockées Création d'un Statement : Statement stmt = conn.createStatement();

17 17 Bases de Données Execution d'une requête (1/2) 3 types d'executions : executeQuery : pour les requêtes qui retournent un ensemble (SELECT) executeUpdate : pour les requêtes INSERT, UPDATE, DELETE, CREATE TABLE et DROP TABLE execute : pour quelques cas rares (procédures stockées)

18 18 Bases de Données Execution d'une requête (2/2) Execution de la requête : String myQuery = "SELECT nom, adresse " + "FROM client " + "WHERE (nom=Durand') " + "ORDER BY nom"; ResultSet rs = stmt.executeQuery(myQuery);

19 19 Bases de Données Récupération des résultats (1/2) executeQuery () renvoit un ResultSet Le RS se parcourt itérativement ligne par ligne Les colonnes sont référencées par leur numéro ou par leur nom L'accès aux valeurs des colonnes se fait par les méthodes getXXX() où XXX représente le type de l'objet ou bien par un getObject suivi dune conversion explicite Pour les types longs, on peut utiliser des streams.

20 20 Bases de Données Récupération des résultats (2/2) java.sql.Statement stmt = conn.createStatement(); ResultSet rs = stmt.executeQuery("SELECT a, b, c FROM Table1"); while (rs.next()) { // print the values for the current row. int i = rs.getInt("a"); String s = rs.getString("b"); byte b[] = rs.getBytes(3); System.out.println("ROW = " + i + " " + s + " " + b[0]); }

21 21 Bases de Données Correspondance de type SQL/Java

22 22 Bases de Données Exemple de SQL dynamique class Employe {... public static int updateEmploye(int num, String nom) throws SQLException, ClassNotFoundException { Class.forName("oracle.jdbc.driver.OracleDriver"); String dburl = Connection conn = DriverManager.getConnection(dburl, "toto", "titi"); conn.setAutoCommit(false); PreparedStatement pstmt = conn.preparedStatement("UPDATE Employe SET salary=?, name=?, WHERE numemp=?"); psmt.setNull(1); psmt.setString(2, nom); psmt.setInt(3, num); int nbLignesModifiees = psmt.executeUpdate(); if (nbLignesModifiees == 1) conn.commit(); else conn.rollback(); }

23 23 Bases de Données Accès aux méta-données La méthode getMetaData() permet d'obtenir les méta- données d'un ResultSet. Elle renvoit des ResultSetMetaData. On peut connaître : Le nombre de colonne : int getColumnCount() Le nom d'une colonne : String getColumnName(int col) Le type d'une colonne : int getColumnType(int col) l'entier peut être comparé aux constantes CHAR, VARCHAR, DOUBLE, DATE, INTEGER...

24 24 Bases de Données Exemple de MetaData class HTMLResultSet { private ResultSet rs; public HTMLResultSet (ResultSet rs){this.rs=rs;} public String toString() { StringBuffer out = new StringBuffer(); out.append(" "); ResultSetMetaData rsmd=rs.getMetaData(); int numcols=rsmd.getColumnCount(); out.append(" "); for (int i=0;i

25 25 Bases de Données JDBC et la sécurité Respecte les principes sécurité de Java Application et trusted applets : accès bases locales et serveur BD Untrusted applets ou untrusted JDBC driver connexion seulement au site de chargement

26 26 Bases de Données Evolution de JDBC JDBC 1.0 (janvier 1996) JDBC 2.0 (Mars 1998) JDBC 2.1 (2000) Extensions de JDBC 2.x parcours avant/arrière dun ResultSet mise à jour depuis un ResultSet batch de plusieurs ordres SQL support des types SQL3 validation 2 phases via interface XA de l'XOPEN notion de DataSource et utilisation de JNDI pool de connexion, cache sur le client

27 27 Bases de Données SQLJ Initiative de plusieurs éditeurs (Oracle, IBM,...) Offre une interface de plus haut niveau que JDBC (moins de code à écrire) Permet danalyser le code SQL à la compilation et donc de détecter des erreurs Peut se mixer avec du JDBC (pas de SQL dynamique p.e dans SQLJ) SQLJ compilé en JDBC

28 28 Bases de Données Exemples SQLJ public static void updateDuration(String projName, int numDays) throws SQLException { #sql {UPDATE projects SET duration=duration+:numDays WHERE id=:projName}; #sql {COMMIT}; } public static voidlistOpenProjects() throws SQLException { ProjIter projs=null; // déclaration de l'instance d'itérateur #sqlprojs={SELECT start_date, name FROM projects }; while(projs.next()) { System.out.println("Projet "+ projs.name() + "commence le "+projs.start_date()); } projs.close(); }

29 29 Bases de Données Java Blend Génération automatique de classes Java à partir dune BD relationnelle Eventuellement dans les deux sens Primitives de chargement / sauvegarde Souvent du cache en plus De nombreux éditeurs présents sur ce segment


Télécharger ppt "Programmation dapplications Bases de données avec Java INT."

Présentations similaires


Annonces Google