La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LE CLASSICISME LE JUGEMENT DE SALOMON (Nicolas Poussin) THEMES ET COMPOSITION Nicolas POUSSIN (1594-1665)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LE CLASSICISME LE JUGEMENT DE SALOMON (Nicolas Poussin) THEMES ET COMPOSITION Nicolas POUSSIN (1594-1665)"— Transcription de la présentation:

1 LE CLASSICISME LE JUGEMENT DE SALOMON (Nicolas Poussin) THEMES ET COMPOSITION Nicolas POUSSIN ( )

2 LE JUGEMENT DE SALOMON

3 LE JUGEMENT DE SALOMON Qui en est lauteur ? NICOLAS POUSSIN Quelle est la date de composition ? 1649 Quelle est sa taille ? 101 X 150 cm Où se trouve-t-elle ? Musée du Louvre "Elles se disputaient ainsi devant le roi qui prononça : " Apportez-moi une épée", ordonna le roi ; et on apporta l'épée devant le roi, qui dit : "Partagez l'enfant vivant en deux et donnez la moitié à l'une et la moitié à l'autre." Alors la femme dont le fils était vivant s'adressa au roi, car sa pitié s'était enflammée pour son fils, et elle dit : "S'il te plaît, Monseigneur ! Qu'on lui donne l'enfant vivant, qu'on ne le tue pas !" mais celle-là disait : "Il ne sera ni à moi ni à toi, partagez !" Alors le roi prit la parole et dit : "Donnez l'enfant vivant à la première, ne le tuez pas. C'est elle la mère." (le Livre des Rois chapitre 3)

4 LE JUGEMENT DE SALOMON (POUSSIN) ETUDES DES THEMES

5 La partie elevee : le trône royal de salomon. Lieu du jugement. Le roi décide de couper lenfant désiré par deux mères en deux La partie intermédiaire. Le soldat qui se saisit de lenfant vivant et sapprête a lui trancher la vie la partie inférieure : A droite : la « mauvaise mère ». Elle tient lenfant mort quelle a substitue a lenfant vivant. Découverte, elle est prise de colère. Et accepte que lenfant soit coupé en deux parts. À gauche: la « bonne mère ». Elle implore la pitié du prince et sacrifie son rôle de mere pour sauver lenfant. Mouvement ample : il est seul à décider et à apaiser. Tous les regards convergent vers lui. LE CLASSICISME NE SE DISTINGUE DONC PAS DE LA RENAISSANCE PAR LES MOTIFS ET LES THEMES / LINSPIRATION EST TOUJOURS LANTIQUITE BIBLIQUE OU GRECO- ROMAINE

6 LE JUGEMENT DE SALOMON (Nicolas Poussin) UN TABLEAU REVELATEUR DU CLASSICISME DU 17 e -18 e siècle

7 LE JUGEMENT DE SALOMON Un tableau de l expressivite. Le visage et les couleurs de la « mauvaise mère ». De part sa position (bras qui comble le vide sous salomon) et sa conduite, c est elle qui est centrale dans l œuvre de poussin Mouvement emporté témoin de la colère de la mère trompeuse et qui va abandonner deux fois son enfant : le premier en le substituant, le deuxième en acceptant sa mort. Les couleurs pour capter l attention : les trois couleurs primaires éclatent : rouge, jaune et bleu. Elles forment un contraste saisissant avec celles qui dépeignent la mère. Couleur vermeille identique à celle de l enfant mort. Similarité des situations. En opposition de couleur et d attitude : la bonne mère revêtue au couleur des enfants vivants (à droite) / acceptation son sacrifice (mouvement opposé au sabre) Valorisation du rôle de la mère et de celle de la famille, structure centrale que le 17 e siècle valorisera tant et plus : rôle de marie dans la reconquête catholique, renforcement du poids des familles dans le choix des conjoints contrairement aux enseignements de l église. Symbole de la moralisation de la société classique du 17 e siècle.

8 LE JUGEMENT DE SALOMON Une représentation ordonnée de lordre social Au mouvement horizontal revelateur de la confusion des emotions et des sentiments soppose lexpression du souverain. Position surelevée du monarque dominant les êtres. Symétrie du personnage renforcée par le trône, les colonnes et les lignes de fuite du pavage. Dissymétrie de ces yeux qui regarde sur sa droite et semble se détourner de la scène. Impassibilité. Maîtrise de ses émotions qui assure la justice du monarque. Représentation du monarque selon des valeurs stoîciennes : miséricorde et maîtrise / contrôle de soi. Opposition aux excès et des fureurs de la fronde Incarnation par le tableau dun Souverain qui domine par sa position et son attitude, le monde des passions déchainées

9 LE JUGEMENT DE SALOMON EXPRESSIVITE ORDRE MORALISATION Le Classicisme est une réaction a la renaissance : le 17 e siècle ne tolère plus la confusion et recherche lordre et la raison qui domine les sentiments (« le jugement toujours »). Attitude se retouve dans tous les arts (Versailles et les jardins a la française) Différence porte moins sur les thèmes que sur le mobile et les procédés. Une continuité de la Renaissance : Retour aux thèmes de lAntiquité. Recherche de lexpression et de limplication du spectateur Utilisation de la géométrie pour donner un effet de réel : profondeur et perspective. Une rupture vis-à-vis de la Renaissance : Souci de lordonnance : utilisation de la symétrie. Affirmation dun ordre et de la nécessité dun ordre social Recherche dédification : moralisation et élévation de lhomme par lexemple de sentiments et de comportements nobles (correspondance dans Corneille et Racine jusquà Molière)


Télécharger ppt "LE CLASSICISME LE JUGEMENT DE SALOMON (Nicolas Poussin) THEMES ET COMPOSITION Nicolas POUSSIN (1594-1665)"

Présentations similaires


Annonces Google