La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 LES CONDITIONS DE TRAVAIL DANS LES STRUCTURES DE PRISE EN CHARGE DES PERSONNES AGEES - Branche publique - CONGRES DU SYNDICAT DEPARTEMENTAL DU MAINE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 LES CONDITIONS DE TRAVAIL DANS LES STRUCTURES DE PRISE EN CHARGE DES PERSONNES AGEES - Branche publique - CONGRES DU SYNDICAT DEPARTEMENTAL DU MAINE."— Transcription de la présentation:

1 1 LES CONDITIONS DE TRAVAIL DANS LES STRUCTURES DE PRISE EN CHARGE DES PERSONNES AGEES - Branche publique - CONGRES DU SYNDICAT DEPARTEMENTAL DU MAINE ET LOIRE Le 2 décembre 2005

2 2 REALISATION DU QUESTIONNAIRE Ce travail denquête a été réalisé par élaboration collective du questionnaire dans le cadre de la branche publique du syndicat dAngers Santé-Sociaux 49A. Les pilotes du travail, Hélène Chiron, responsable des conditions de travail au sein du conseil du syndicat et Béatrice Groussard, responsable de la branche publique ont élaboré le questionnaire définitif, réalisé la saisie et exploité les données. Ce travail collectif permet de faire un diagnostic et être une base de travail pour définir des objectifs précis pour la prochaine mandature.

3 3 PRESENTATION DU QUESTIONNAIRE « La branche publique du syndicat départemental CFDT santé sociaux vous propose de prendre quelques minutes pour remplir ce questionnaire. Il concerne vos conditions de travail et la qualité de la prise en charge des personnes âgées. Cette enquête sera loccasion de faire un état des lieux de la réalité des structures dhébergement et des conditions de travail des salariés. Les résultats de cette enquête nous permettront de faire vivre et dynamiser les instances CTE et CHSCT de chacune des structures. Il sagit aussi dargumenter auprès des tutelles (DDASS, conseil général) des demandes de moyens complémentaires pour assurer cette mission de service public »

4 4 PLAN Les répondants au questionnaire, Les établissements, Caractéristiques du travail, - organisation du travail, - conditions de travail La santé au travail Les formations La reconnaissance au travail

5 5 LES REPONDANTS -SEXE, -AGES,

6 6 RESULTATS Ont répondu à ce questionnaire, 151 personnes réparties de la façon suivante : * 140 femmes * 10 hommes * 1 NR Rq 300 questionnaires distribués, 151 retours = 50% de retours

7 7 Grades : Aides soignants(AS) 69 Agents Services Hospitaliers (ASH) 52 Infirmièr(e)s diplômé(e)s dEtat (IDE) 15 Ouvriers professionnels (cuisine) (OP) 7 Kinésithérapeute 1 Officière 1 Aide Médico Psychologique (AMP) 1 Non répondu (NR) 6 Rq : les chiffres témoignent dun niveau de retour important sur les catégories professionnelles travaillant au plus près des personnes âgées (soins directs). On remarque un faible taux de retour de la catégorie infirmière. Les OP qui ont répondu sont aussi des professionnels de proximité.

8 8 Ages < 20 ans 20/2930/3940/4950/5960/+NR 2 agents Rq : la catégorie dâge la plus importante correspond à la démographie du secteur public hospitalier, dont le pic de départ en retraite se situe autour de 2010, On identifie positivement un bon retour sur les tranches 20/39. Ce qui correspond au renouvellement constaté actuellement dans les secteurs EHPAD ( Etablissement hébergeant des personnes âgées dépendantes) du département.

9 9 Temps pleins/temps partiels 100%90%80%75%70%60%50%NR 117 agents Rq : à noter le faible taux de salariés travaillant à temps partiel.

10 10 De jour/de nuit JOUR Horaire continu JOUR 2X8 JOUR/NUIT 3/8 NUITNR Rq : la majorité des personnels travaille en 2x8 ce qui correspond à la réalité de ce secteur où les agents sont « permanents » de nuit.

11 11 LES ETABLISSEMENTS -HOPITAUX LOCAUX -MAISONS DE RETRAITE

12 12 Nombre dagents ayant répondu au questionnaire par établissement Hôpital local de SAUMUR29 Hôpital local BAUGEOIS VALLEE27 Hôpital local de LONGUE18 Maison de retraite de ST GEORGES/LOIRE 32 Hôpital local de DOUE LA FONTAINE22 Hôpital local de MARTIGNE BRIAND11 Maison de retraite LES PONTS DE CE5 Hôpital local de POUANCE7 Rq : léchantillon est représentatif du secteur géographique couvert par le Syndicat mixtant les maisons de retraite EHPAD et les secteurs de longs séjours Dans les hôpitaux locaux.

13 13 Nombre de lits par établissement Hôpital local de SAUMUR Hôpital local BAUGEOIS VALLEE Hôpital local de LONGUE Maison de retraite de ST GEORGES/LOIRE Hôpital local de DOUE LA FONTAINE Hôpital local de MARTIGNE BRIAND Maison de retraite LES PONTS DE CE Hôpital local de POUANCE

14 14 Lâge de la population accueillie Moins de 60 ansPlus de 60 ansNR Rq : les 9 moins de 60 ans sont issus du secteur psychiatrique (dérogation réglementaire). Pour les plus de 60 ans, la statistique 2004 de la DDASS Indique un âge moyen dentrée à 85 ans.

15 15 Les degrés de dépendance GIR 1-2 : dépendants ; GIR 3-4 : semi dépendants ; GIR 5-6 : indépendants GIR 1-2GIR 3-4GIR 5-6NR Rq : les chiffres du girage sont conformes aux dernières statistiques du Conseil Général qui confirment un GMP moyen en augmentation démontrant un niveau de dépendance de plus en plus important dans les EHPAD. Ces chiffres confirment la nécessité de renforcer la qualification des personnels conformément à larrêté de 1999 sur les conventions tripartites.

16 16 Types de prise en charge Personnes dépendantes20 Personnes dépendantes et semi dépendantes32 Personnes dépendantes, semi dépendantes et indépendantes 66 Personnes semi dépendantes11 Personnes semi dépendantes, indépendantes4 Personnes indépendantes3 Rq : majoritairement les salariés prennent en charge une population du GIR 1 à 6 dans le même service.

17 17 Les types de pathologie Aucune2 Pathologie médicale116 Alzheimer 132 Maladie psychologique97 NR12 Rq : le remplissage du questionnaire démontre que létat de santé des populations accueillies dans les EHPAD est de constitution poly-pathologique. Cette réalité se retrouve dans la diapositive suivante. Au demeurant les pathologies autour de la perturbation de la dimension cognitive (Alzheimer, maladie psychiatrique …) reflète les difficultés exprimées par les salariés dans la prise en charge globale des personnes âgées.

18 18 Prises en charge par catégorie de pathologies ABCDEFGNR A : aucune pathologie, B : pathologie médicale, C : Alzheimer, D : pathologie médicale et Alzheimer, E : Alzheimer et maladie psychologique, F : pathologie médicale, Alzheimer, maladie psychologique G : maladie psychologique NR : non répondu

19 19 LES PROFESSIONS -STATUT -ANCIENNETE -LORGANISATION DU TRAVAIL -LES CONDITIONS DE TRAVAIL

20 20 Statut Titulaires 107 Stagiaires14 Contrats à Durée Déterminée23 Contrat à Durée Indéterminée9 Contrat Emploi Solidarité0 Contrat Emploi Consolidé0 NR2 Rq : les salariés qui ont répondu sont des professionnels sous statut de titulaire. Le questionnaire établit un diagnostic dune catégorie stable mais ne permet pas de connaître précisément la vision des personnels contractuels puisque lon sait quils sont nombreux dans ces structures.

21 21 Ancienneté dans le poste, dans le service < 1 an1 à 45 à 910 à 1415 à 1920 à 29> 30 ansNR Dans le poste occupé - Dans le service < 1 an1 à 45 à 910 à 1415 à 1920 à 29> 30 ansNR Rq ; paradoxalement limage véhiculée de la « chronicité » des personnels Des EHPAD est inversée dans lexploitation des réponses. Les salariés ont une faible durée dexercice dans un même poste et dans un même service.

22 22 Lorganisation du travail, comment ? - En équipe En binôme51 - Seul58* - Autres catégories professionnelles68 - Autres17 NR1 Rq : la spécificité et la qualité du travail se reflètent dans la complémentarité entre les acteurs (AS/ASHQ) dans le cadre dun travail déquipe. *4 agents (3 ASH et 1 AS) sur 58 sont isolés dans leur travail. Certaines activités des 54 autres personnes disant travailler seul se font en concertation avec les autres.

23 23 Organisation du travail imposée par le cadre ? Imposée 93 Non imposée45 NR13 Les tâches confiées correspondent-elles à vos fonctions ? Correspondent 120 Ne correspondent pas 21 NR10 Rq : le vécu des salariés semble être majoritairement une organisation de travail subie. Rq : ces réponses semblent majoritairement signifier labsence de glissement de tâches.

24 24 Si les tâches ne correspondent pas aux fonctions, pourquoi ? 8 personnes sur 20 ne répondent pas à la question. 7 établissements sur 8 répondent. Deux raisons principales : - Pour une majorité : glissement de tâche, des AS (voir même 1 ASHQ) sont obligés de faire des soins ou même de préparer les médicaments. - Les glissements de tâches sont une réalité connue dans ces structures. Cette réponse vient compléter la réponse précédente en démontrant que glissement de tâches ne veut pas dire pour les salariés « tâches confiées». - Pour une minorité : sous qualification, 2 AS sont employés sur un poste dASHQ.

25 25 Encadrez-vous des élèves ? OUI 102 NON45 NR4 Votre organisation vous donne t-elle du temps dencadrement ? OUI37 NON 95 NR19 Rq: le paradoxe repose sur labsence de temps pour encadrer des élèves qui sont « physiquement » présents.

26 26 Avez-vous été consulté pour votre organisation du travail ? OUI 97* NON33 NR21 Rq : 97 personnes* disent avoir été consultées. Comparer ce chiffre à une organisation du travail imposée par le cadre : 93 personnes, voir diapositive 23 (différence entre informé et consulté).

27 27 Votre roulement de base est-il respecté ? OUI 89 NON42 NR20 Si non pourquoi ? Le nombre de roulement de base non respecté est important (50%). ¤ 16 personnes sur 42 ne disent pas pourquoi, les autres, pour les principales raisons suivantes : - Arrêts de travail, appel sur repos (10), nécessités de service (pas de remplaçants…) (4) - RTT supprimés (2), travail ou remplacements dans 2 services… - Cadre qui change de planning (1), - Pas de roulement (1)

28 28 Etes-vous satisfait du roulement actuel ? OUI 108 NON30 NR13 Rq : les salariés sont satisfaits de leur roulement de travail. Ces roulements ont été élaboré dans le cadre de la mise en place des 35 heures et semblent avoir été adaptés aux attentes des agents

29 29 Le temps de transmission Adapté 79 Efficace20 Non adapté34 Absent18 NR13 Rq : pour 15 agents, le temps de transmission est adapté et efficace

30 30 La charge de travail Insuffisante0 Adaptée57 Excessive 94 NR5 Rq : 5 personnes trouvent leur charge de travail adaptée et excessive. Rq: la question de la charge de travail est au cœur des conditions de travail. Cette charge est qualifiée dexcessive par la majorité des salariés. Cela correspond à laugmentation de la dépendance dans les EHPAD, objectivée précédemment

31 31 Pensez-vous prodiguer des soins de qualité ? OUI 68 NON58* NR25 * Les raisons des personnes qui ont répondu « non » sont les suivantes : Pour la majorité, cest un manque de temps (46 agents), la nature du travail (travail à la chaîne) (1 agent), ou manque de personnel qualifié (1). Dix agents sur 58 nont pas donné de raisons. Si une majorité se dégage pour des soins de qualité, il demeure inquiétant que « subjectivement » 58 agents ont le sentiment de ne pas prodiguer des soins de qualité. Dans un contexte de normatisation des pratiques dans le cadre des projets liés aux conventions tripartites, cette dimension peut paraître préoccupante.

32 32 Les jours RTT Libres22 Intégrés 104 Mixtes34 NR16 Rq : 17 agents ont coché 2 réponses, 4 agents en ont coché 3 et 2 agents nont pas de RTT (1ASH qui travaille depuis moins dun an et 1 autre ASH qui travaille depuis 10 ans en 2x8 à 80%). Globalement, les RTT ont été intégré dans les roulements. Cette démarche majoritaire a permis de donner un peu de souffle aux roulements en réduisant le nombre de jours consécutifs de travail

33 33 Que pensez-vous de vos conditions de travail suite à la RTT ? Améliorées36 Dégradées 65 Pas de changement32 NR23 Rq : 5 personnes ont coché plusieurs réponses : - 3 : amélioration et dégradation, - 2 : dégradation et pas de changement

34 34 Les 35 heures vous ont-elles apporté : A/ plus de temps pour vous ? B/ un confort de vie ? C/ une charge de travail en plus ? D/ autres ? A 93 B60 C76 D1 NR21 Rq : beaucoup ont répondu à plusieurs items, voir détails diapo suivante

35 35 A/ plus de temps pour vous ? B/ un confort de vie ? C/ une charge de travail en plus ? D/ autres ? 3 items2 items1 itemAutre 26 ABC 28 AB 15 A 1 : pas de changement 24 AC5 B 1 BC25 C

36 36 Les congés annuels (CA) OUI16 NON 126 NR9 - Avez-vous beaucoup de CA non pris pour des raisons de service en fin dannée ? - Votre direction vous oblige t-elle à ouvrir 1 CET ( Compte Epargne Temps ) ? OUI2 NON 147 NR2

37 37 Une mobilité (changement de poste) est-elle possible ? OUI65 NON 68 NR18

38 38 Combien de demandes de changement de service avez-vous fait sur lensemble de votre carrière ? Remarques : - 43 personnes nont pas répondu à cette question, - parmi les personnes qui ont répondu à cette question, 4 personnes souhaitent changer détablissement et de métier (1 AS de 20/29 ans, 1 AS de 50/59 ans, 1 IDE de 40/49 ans et 1 ASH de 40/49). 0 demande demandes 67 agents agent Sur les 108 personnes qui ont répondu, 67 agents nont pas fait de demande

39 39 Après votre journée de travail, vous êtes : A/ Satisfait51 B/ Insatisfait29 C/ Fatigué 126 NR2 Rq : les salariés expriment majoritairement une fatigue importante qui sobjective dans les services de soins. On remarque que cette fatigue génère une insatisfaction croissante

40 40 Pensez-vous changer de métier dans un avenir proche ? OUI23 NON 119 NR9 Pensez-vous changer détablissement ? OUI30 NON 111 NR10 Rq : Cette diapositive

41 41 Les conditions matérielles de travail - Avez-vous du matériel adapté à la population accueillie ? OUI 115 NON26 NR10

42 42 - Précisez ce qui vous manque : * lève malade (4) * verticaliseurs (3) * chariot douche (1) * matelas twin care(1) * lave vaisselle(1) * chariot ménage (1) * fauteuil roulant(1) Rq : ajouter à ceci : * manque despace (1) * avoir une salle accessible au fauteuil roulant (1)

43 43 - Trouvez-vous vos locaux adaptés ? OUI63 NON 68 NR20 - Que souhaiteriez-vous ? 47 réponses à cette question, répondu globalement de la façon suivante : voir diapo ci-après

44 44 - Les manques : * despace –trop petit- (chambres, salles à manger, salles de soins, de place pour circuler) 22 * de douches 8 * de niveau de plain pied, de structure 6 * de possibilité dutilisation de lève-malade 2 * daération (laverie) 1 Et il y a aussi des problème de vétusté 1

45 45 Répartition des demandes en fonction des lieux : LIEUXNOMBRE DE DEMANDES NOMBRE DE QUESTIONNAIRES St Georges/Loire1532 Longué1118 Baugeois Vallée1027 Doué La Fontaine522 Saumur429 Martigné Briand111 Les Ponts de Cé15 Pouancé07

46 46 Lévaluation des risques professionnels (document unique) est-elle en cours ? OUI41 NON16 NR 94* * Beaucoup de non réponses. Les personnes ne savent pas … Voir détails diapo suivante. Questions à se poser : - Le rôle des CHSCT ou des DP, - Le rôle des secrétaires de section, - Le rôle du syndicat départemental ?

47 47 Evaluation des risques professionnels (suite), les réponses détaillées par lieu : LIEUXOUINONNR St Georges/Loire2228 Saumur4124 Baugeois Vallée Doué La Fontaine4117 Longué2412 Martigné Briand722 Pouancé304 Les Ponts de Cé511

48 48 LA SANTE AU TRAVAIL La charge de travail est : Physique28 Psychique6 Les deux 121 NR4

49 49 Existe t-il un groupe de parole pour les soignants dans votre établissement ? OUI27 NON 108 NR16 Si non, en souhaiteriez-vous un ? OUI 87 NON37 NR27

50 50 En 2004, avez-vous eu : - un arrêt de travail ? OUI44 NON 90 NR17 - Les arrêts de travail sont-ils le plus souvent remplacés ? OUI48 NON 81 NR22

51 51 Nature des arrêts de travail ACongé maternité16 BAvant congé maternité8 CMaladie ordinaire37 DAccident de service3 EMaladie professionnelle1

52 52 LES FORMATIONS Existe t-il des formations dans votre établissement ? OUI 133 NON4 NR14

53 53 Les thèmes de formation et nombre dagents les ayant suivies Prise en charge de la personne démente ou troubles psychiatrique 101 Accompagnement de la personne en fin de vie91 Manutention des personnes âgées69 Soins du corps à la personne65 Relaxation33 Autres30 * NR25 * Détails diapo suivante

54 54 * Autres formations : Maltraitance7 Incendie6 Alcoolisme3 HACCPP (2 Nutrition, diététique2 Gestes durgences en psychiatrie2 Informatique1 Transmission ciblée1 Prise en charge de la douleur1 Gestion du stress1 Hygiène des locaux1

55 55 La date de votre dernière formation ? 84 personnes ne répondent pas à cette question. 67 personnes ont répondu de la façon suivante : Remarque : problème de remplacement des agents de nuit pour partir en formation.

56 56 RECONNAISSANCE AU TRAVAIL Vous sentez-vous respecté et reconnu dans votre travail ? A/ par léquipe pluridisciplinaire, B/ par les collègues, C/ par la direction, D/ par la hiérarchie directe, E/ par les résidants, F/ par les familles ? ABCDEF OUI NON NR18

57 57 Ceux qui reconnaissent le plus sont : - dabord les résidants, les collègues puis les familles. Ceux qui reconnaissent le moins sont : - la direction et la hiérarchie directe.

58 58 Pour vous le travail est : A/ un moyen de gagner votre vie, B/ un lieu déchange, C/ un lieu dépanouissement, D/ une façon de vous rendre utile, E/ une contrainte ? A 126 B 110 C77 D 81 E11 NR15 Rq : beaucoup ont répondu à plusieurs items, voir diapo suivante

59 59 5 items4 items3 items2 items1 item ABCDE : 1ABCD : 46ABC : 17AB : 15 A :10 ABCE : 2ABD : 18AC : 3C : 1 ABDE : 2ABE : 1AD : 5D : 1 ACDE : 1ACD : 1 AE : 4 BCD : 1BC : 3 BD : 2 Remarques : - 10 personnes travaillent uniquement pour gagner leur vie et pour 4, gagner leur vie, est une contrainte. 2 de ces 4 personnes ont demandé un changement de poste sans résultat. - Martigné Briand na pas répondu à cette question pour des raisons techniques.

60 60 CONCLUSIONS Nous avons repris tous les chiffres soulignés et grossis, cela donne limpression globale suivante : Une femme, aide soignante, titulaire de son poste, dune quarantaine dannées, travaillant à temps plein, de jour, en 2x8. Elle travaille dans une maison de retraite. Elle soccupe de personnes dépendantes, semi dépendantes et indépendantes de plus de 60 ans, qui sont atteintes de pathologie médicale, dAlzheimer et de pathologie psychiatrique. Elle est dans ce poste depuis environ 4 ans. Lorganisation du travail se fait en équipe. Lorganisation est à la fois concertée et imposée par le cadre. LAS encadre des élèves, mais lorganisation ne lui donne pas de temps pour lencadrement. Le roulement de base nest pas toujours respecté pour des raisons deffectifs. Ses tâches globalement correspondent à ses fonctions. Quand elles ne correspondent pas à ses fonctions, cest pour des raisons de glissements de tâches liés à un problème deffectif. Le temps de transmission est adapté.

61 61 Pour elle, sa charge de travail est excessive. Elle est dordre physique et psychologique. Il ny a pas de groupe de parole dans son service ; elle en souhaiterait un. Elle pense prodiguer des soins de qualité, mais pas toujours, pour des raisons de manque de temps. Ses jours RTT sont intégrés dans le planning. Les conditions de travail se sont dégradées suite à la RTT. Elle a plus de temps pour elle, et un confort de vie, mais sa charge de travail a augmenté. Elle réussit à prendre ses congés annuels dans lannée. Après sa journée de travail, elle est fatiguée. Dans un avenir proche, elle ne souhaite pas changer détablissement ni de métier. Les conditions matérielles de travail sont adaptées à la population accueillie. Elle a cependant des demandes de matériel à faire. Les locaux aussi ne sont pas toujours adaptés ; ils sont parfois trop petits …Elle nest pas au courant de lévaluation des risques professionnels, du document unique. Il y a des formations dans son établissement. Elle a suivi une formation de prise en charge de la personne démente en Elle est reconnue par les résidants et les collègues, moins par la direction et la hiérarchie directe. Pour elle, travailler : cest un moyen de gagner sa vie, un lieu déchanges, une façon de se rendre utile.

62 62 LAVENIR Les perspectives du syndicat départemental ¤ travailler avec les secrétaires de sections, en branche publique, pour suivre la mise en place de lévaluation des risques professionnels dans chaque établissement. La maîtrise de lévaluation appartient à lentreprise. Cest une démarche collective. Un travail doit être fait au sein de chaque section avec les membres du CHSCT (ou les DP sil ny a pas de CHSCT) pour suivre ce travail. Les salariés eux-mêmes sont souvent les mieux placés pour connaître les situations dangereuses. Il est donc nécessaire de les associer à la démarche pour mieux prendre en compte la réalité du travail. Le syndicat doit veiller à ce que cela se fasse de cette façon. A noter la possibilité de se former. Il existe aussi des guides. A/ En interne : la responsabilité de la branche publique

63 63 B/ en externe ?


Télécharger ppt "1 LES CONDITIONS DE TRAVAIL DANS LES STRUCTURES DE PRISE EN CHARGE DES PERSONNES AGEES - Branche publique - CONGRES DU SYNDICAT DEPARTEMENTAL DU MAINE."

Présentations similaires


Annonces Google