La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

FERTILITE MONDIALE versus FERTILITE «INDIVIDUELLE»

Présentations similaires


Présentation au sujet: "FERTILITE MONDIALE versus FERTILITE «INDIVIDUELLE»"— Transcription de la présentation:

1

2 FERTILITE MONDIALE versus FERTILITE «INDIVIDUELLE»

3

4

5 FERTILITE PAR PAYS

6

7 FERTILITE «INDIVIDUELLE»

8 Groupe d'Etude sur la Reproduction chez l'Homme et les Mammifères Institut de Recherche sur la Santé, Environnement & Travail Unité 625 Inserm / Université de Rennes 1

9 G ROUPE D' E TUDE SUR LA R EPRODUCTION CHEZ L H OMME ET LES M AMMIFERES 1 HUMAINS ANIMAUX C. Pineau HUMAINS POPULATIONS EPIDEMIOLOGIE 4 S. Cordier 2 M. Primig 3 HUMAINS ANIMAUX TOXICOLOGIE N. Dejucq B. Jégou

10 Création en 2009 de lInstitut de Recherche en Santé, Environnement, Travail Partenaires : Inserm + UR1 + EHESP + UAG + CHU Rennes + CHU Pointe-à-Pitre Périmètre : Bretagne, Antilles-Guyane Echelle NATIONALE & INTERNATIONALE

11 ? ENVIRONNEMENT & REPRODUCTION

12 PÉRIODES & FENETRES DEXPOSITION ENVIRONNEMENT & REPRODUCTION Action sur les cellules germinales Paternelle Maternelle Pré-conceptuelle Conception ////////////////// 1er trim. Teratogénicité PrénatalePostnatale Naissance Allaitement

13 ?

14 DETERIORATION OR NO DETERIORATION THAT IS THE QUESTION… LA QUALITE SPERMATIQUE

15 Mardi 28 Novembre 2008

16 META-ANALYSE : 61 publications hommes VARIATION SECULAIRE DE LA CONCENTRATION SPERMATIQUE x10 6 /ml x10 6 /ml (Carlsen and al., 92)

17 ETUDE RETROSPECTIVE A PARTIR DES DONNEES DUN LABORATOIRE

18 Concentration spermatique de donneurs parisiens (Million/millilitre) 1973 : 89M/ml 1992 : 60M/ml -2.1% -0.6%: mobilité -0.5%: morphologie Auger et al par an

19 Mean sperm concentration of healthy men throughout the world No Mean concentration (x10 6 /ml) Authors Vierula et al. Fisch et al Schwartz et al Osser et al Badenoch et al Aabyholm Fisch et al Panidis et al Lapido Kirei Sheriff Auger et al. Osegbe et al Aribarg et al Year Adapted from Auger & Jouannet, Andrology 1998; 8: 9-24 COUNTRY Finland USA (New York) France Sweden Great Britain Norway USA (California) Greece Nigeria Tanzania Libya France Nigeria Thaïland

20 ? Variations géographiques

21 NOMBRE TOTAL DE SPERMATOZOIDES (10 6 ) Moyenne géomètrique pour un homme de 30 ans ayant un délai d abstinence de 4 jours Jorgensen et al 2001

22 Los Angeles Minneapolis New York Columbia Concentration moyenne de spermatozoïdes de partenaire de femmes enceintes Valeurs non ajustées Swann et al, 2003

23 Nombre de spermatozoides (x 10 6 /ml) Lille Rennes Paris Tours Caen Bordeaux Toulouse Grenoble Auger et CECOS 1997

24 LE BAROMETRE SPERMATIQUE MONDIAL Variations géographiques Athens Pisa Paris Edinburgh Gand Münster Oslo Sydney Helsinki Rennes Seattle Towns where a decline has been noted Towns where no decline has been noted New-York -1,5 % -3,1 % Tel Aviv Keio ? ? ? Philadelphia Los Angeles Sfax

25 ? LA FERTILITE EST-ELLE EN PERIL

26 NOMBRE TOTAL DE SPERMATOZOIDES (10 6 ) Moyenne géomètrique pour un homme de 30 ans ayant un délai d abstinence de 4 jours Jorgensen et al 2001

27 79,1% des couples ont conçu en 6 mois à Paris contre 83,1%, 82,8% et 83,0% à Turku, Copenhague et Edimbourg Valeur moyenne du DNC : 3,8 mois, médiane : 2 mois Délai nécessaire à concevoir dans les 4 villes européennes Jensen et al 2001

28 Un déclin spermatique de % ne signifie pas nécessairement une baisse de la fertilité ! [ spermatozoïdes par battement de coeur]

29 Classe dhommes à la concentration haute Classe dhommes à la concentration basse HAUT BAS

30 Bonde et al.: Lancet, Probabilité de grossesse à lissue dun cycle ( % ) Concentration spermatique, millions/ml % AMP

31 RISQUE DAUGMENTATION DU RECOURS A LAMP

32 INDICATEURS DES EVOLUTIONS DE LA SANTE REPRODUCTIVE CHEZ LHOMME Production spermatique Production de testosterone

33 Crude mean TT concentrations, by MMAS study wave (T1, T2, T3) with confidence bands (dotted lines). Estimates are obtained from a generalized additive model with a lowess smoothing term. (Travison et al., 2007)

34 INDICATEURS DES EVOLUTIONS DE LA SANTE REPRODUCTIVE CHEZ LHOMME Production spermatique Production de testosterone Cancer du testicule

35 CANCER DU TESTICULE Association of Nordic Cancer Registries and Cancer in Germany

36 Evolution incidence cancer testis région Midi-Pyrénées 1.27 à 3.04/ de 1980 à %/an Walschaerts et al. 2008

37 Map of Europe showing indence rate of testicular cancer and the annual increase in incidence Huyghe et al Augmentation de lincidence du cancer testis

38 INDICATEURS DE LA SANTE REPRODUCTIVE CHEZ LHOMME Production spermatique Production de testostérone Cancer du testicule Cryptorchidie

39 Cryptorchidie ? 1.Testicule(s) non descendu(s) 2. Position normale des testicules 3. P é nis

40 EVOLUTION DE LA CRYPTORCHIDIE (L. J. PAULOZZI, 1999) Year of birth Canada Canada (Alberta) Canada (Ontario) U.S. (Atlanta,GA) United States Rate per total births

41 Taux dorchidopexie / < >4.12 Niveau dutilisation de pesticides Pesticides & cryptorchidie : association possible (Garcia-Rodriguez et al., 1996)

42 INDICATEURS DE LA SANTE REPRODUCTIVE CHEZ LHOMME Production spermatique Production de testosterone Cancer du testicule Cryptorchidie Malformations génitales:hypospadias

43 Hypospadia ?

44 EVOLUTION DE LHYPOSPADIAS (L. J. PAULOZZI, 1999) Canada Canada (Alberta) Canada (Ontario) U.S. (Atlanta,GA) United States Atlanta, GA Atlanta (severe) California (severe) Nationwide Year of birth Rate per total births

45 Taux dinterventions chirurgicales pour Hypospadias en France Pascal et al 2004 Etude à partir des données du PMSI

46 SIGNAUX DALARME ALLUMES … CHEZ LHOMME

47 ?

48 Cancer du sein ENVIRONNEMENT & REPRODUCTION Endométriose ? Puberté + précoce

49 PUBERTE PRECOCE Premières règles

50 Développement des seins A 7 ans entre 1997 et 2007 PUBERTE PRECOCE 1/10 (x2) 2.5/10 (stable) 1.5/10 Facteurs génétiques Facteurs nutritionnels Facteurs environnementaux

51 INDICATEURS TENUS CHEZ LA FEMME

52 ? LES CAUSES

53 FACTEURS ENVIRONNEMENTAUX BIOLOGIQUES - MST PHYSIQUES - Radiations - Chaleur… CHIMIQUES - Divers… SOCIO-CULTURELS - Drogues - Stress… ENVIRONNEMENT & REPRODUCTION

54 Le déclin spermatique 1992 Le déclin spermatique 1992 La perturbation endocrinienne 1991 La perturbation endocrinienne 1991 EUROPE USA LE « BIG BANG »

55 DEFINITION Une substance exogène ou un mélange qui altère la/les fonction(s) du système endocrinien et par voie de conséquence cause un effet délétère sur la santé dun individu, sa descendance ou des sous-populations. International program on Chemical Safety, WHO, 2002

56 LA TRAGEDIE DU DIETHYLSTIBESTROL hypospadias cryptorchidie Anomalies du spermogramme Cancer du testicule ? Anatomie du développement de l'appareil reproducteur Stérilité Cancers de l'appareil reproducteur DES Distilbène

57 Hormones naturelles Phytohormones Hormones synthétiques Produits phytosanitaires Autres produits chimiques Médicaments … PERTURBATEURS ENDOCRINIENS

58

59 « Les anomalies observées résultent d'une altération du développement gonadique pendant la vie fœtale » LE POSTULAT DE SHARPE & SKAKKEBAEK

60 Exemples de perturbateurs endocriniens

61 G ROUPE D' E TUDE SUR LA R EPRODUCTION CHEZ L H OMME ET LES M AMMIFERES HUMAINS POPULATIONS EPIDEMIOLOGIE S. Cordier HUMAINS ANIMAUX TOXICOLOGIE B. Jégou

62 SITES DETUDE BRETAGNE AGRICULTURE INTENSIVE CONSOMMATION DE PRODUITS DE LA MER

63 LE PROBLEME DES PHTALATES Rennes

64 64 ? PHTALATES Produits chimiques apparentés à lacide phtalique Plastifiants des matières plastiques pour les rendre souples Les cosmétiques sont leur deuxième domaine dapplication Biodégradables mais peuvent persister plus longtemps dans certains milieux Utilisés depuis 50 ans et produits à 3 millions de tonnes/an

65 TEXAS Orchidectomy from prostate cancer patients permeable membrane 0.3 µM 2 explants/insert 1 ml medium 34°C, 95%0 2, 5% CO 2 Ketoconazole M Or MEHP / DEHP or M Testosterone and precursors RIAs Steroidomics (GC-MS/MS) q-PCR Micro-arrays Immunohistochemistry 3 mm 3 explants

66 ÉTUDE PÉLAGIE BRETAGNE (Influence de lEnvironnement sur la Grossesse) S. Cordier & son équipe Quels facteurs environnementaux ? Pesticides, solvants, métaux lourds … Quels troubles ? Anomalies du développement intra-utérin ou postnatal de lenfant Quels sont les risques de lenvironnement sur la reproduction des populations ?

67 Cohorte mères-enfants Pélagie 3421 femmes enceintes Ille-et-Vilaine, Finistère, Côtes dArmor Etude PELAGIE S. Cordier

68 Recueil dinformations Etude PELAGIE S. Cordier

69 - insecticides organophosphorés et aux herbicides - éthers de glycol et aux solvants chlorés - insecticides organochlorés, PCBs et composés bromés - métaux lourds Dosages chimiques (biomarqueurs dexposition) Recueil dinformations Etude PELAGIE S. Cordier

70 Consommation de produits de la mer et grossesse Etude PELAGIE

71 Principaux résultats (1) Fréquence mensuelle consommation de produits de la mer : 7,6 fois par mois en moyenne 4,6 fois par mois pour le poisson 3,0 fois par mois pour les autres produits de la mer(coquillages et crustacés) Consommation maternelle de produits de la meret issues de grossesse S. Cordier

72 Principaux résultats (2) Réduction du risque de RCIU avec laugmentation de la consommation de poisson: Consommation < une fois par mois référence <= 1 fois par semaine OR = 0.7 ( ) >= 2 fois par semaine OR = 0.6 ( ) Augmentation du risque de RCIU avec laugmentation de la consommation de coquillages et crustacés: Consommation < une fois par mois référence <= 1 fois par semaine OR= 1.3 ( ) >= 2 fois par semaine OR = 2.1 ( ) Ajustement sur tabac, alcool, taille, IMC et âge de la mère, statut marital, niveau déducation, parité, diabète, sexe de lenfant Consommation maternelle de produits de la meret issues de grossesse S. Cordier

73 Expositions professionnelles maternelles aux solvants et malformations congénitales Etude PELAGIE

74 Exposition maternelle aux solvants et malformations congénitales Contexte Solvants organiques, très largement répandus, notamment dans lenvironnement professionnel: peintures, encres, colles, produits de nettoyage… Plusieurs études suggèrent un effet sur la survenue d'avortements spontanés, de malformations congénitales, sur la croissance foetale

75 * Odds ratio ajusté sur lâge maternel, la consommation de tabac et dalcool et le niveau détudes en particulier les fentes orales (lèvres/palais), malformations urinaires, malformations de lappareil génital du garçon Principaux résultats Exposition maternelle aux solvants et malformations congénitales Augmentation du risque de malformations congénitales avec lexposition professionnelle de la mère aux solvants en début de grossesse Exposition maternelle aux solvants et malformations congénitales S. Cordier

76 Expositions environnementales aux pesticides et développement intra-utérin Etude PELAGIE

77 Les 52 molécules recherchées dans les urines - Usage agricole en Bretagne entre 2002 et Usage par les collectivités (voiries, …), ou à domicile (sur les plantes, contre insectes, …) Herbicides Triazines: atrazine, simazine + leurs principaux produits de dégradation (interdits en 2003 mais persistants dans lenvironnement) Herbicides Amides: alachlore, métolachlore, acétolachlore + leurs principaux produits de dégradation Insecticides Organophosphorés: chlorpyrifos, dichlorvos, fenthion, parathion, malathion, phoxim, phorate, etc… + leurs principaux produits de dégradation Insecticide Carbamate: propoxur et son principal métabolite Exposition aux pesticides et développement intra-utérin S. Cordier à suivre…

78 Les premiers résultats Consommation de produits de la mer pendant la grossesse et issues de grossesse (cf.lettre dinformation) Expositions professionnelles maternelles aux solvants et risque de malformations congénitales (en cours de publication) Analyses en cours portant sur Les pesticides Les sous-produits de la chloration de leau Les composés chlorés (PCBs) et bromés (retardateurs de flamme bromés) Les métaux lourds Etude PELAGIE À suivre…

79 AUTRES ETUDES : Guadeloupe Cohorte Ti-moun Cancer de la Prostate Rat / Homme

80 Le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent en Guadeloupe et en Martinique. Guadeloupe et Martinique subissent une pollution environnementale au chlordécone depuis le milieu des années 70, entrainant une contamination des populations. Le chlordécone est un insecticide organochloré de type perturbateur endocrinien. C ONTEXTE Cancer de la Prostate

81 Répondre à la question suivante: Lexposition au chlordécone augmente t- elle le risque de survenue du cancer de la prostate ? O BJECTIF PRINCIPAL Cancer de la Prostate

82 Lexposition au chlordécone est associée à un risque augmenté de survenue du cancer de la prostate. Laugmentation du risque nest statistiquement significative chez les hommes les plus exposés, cest-à-dire lorsque les concentrations en chlordécone sont supérieures à 1 microgramme par litre de sang. Quel est le risque de survenue du cancer de la prostate en fonction du niveau dexposition ?

83 Lexposition au chlordécone est associée à un risque augmenté de survenue de la maladie chez les patients ayant déclaré des antécédents familiaux de cancer de la prostate. Laugmentation du risque est statistiquement significative chez les hommes les plus exposés. Cette augmentation du risque est-elle distribuée de manière homogène au sein de la population ?

84 Lexposition au chlordécone est associée à un risque augmenté de survenue de la maladie chez les hommes ayant résidé plus dun an dans un pays industrialisé. Laugmentation du risque est statistiquement significative chez les hommes les plus exposés. Cette augmentation du risque est-elle distribuée de manière homogène au sein de la population ?

85 C ONCLUSION N ° 1 Lexposition au chlordécone est associée à un risque augmenté de survenue du cancer de la prostate. Cette augmentation de risque est significative chez les hommes ayant été les plus exposés. Cancer de la Prostate

86 Deux groupes apparaissent à risque : Ceux qui ont des antécédents familiaux de cancer de la prostate: - Facteurs héréditaires - Environnement commun aux membres dune famille Ceux qui ont séjourné antérieurement plus dun an dans un pays industrialisé: - Co-exposition à dautres agents (pollution) - Adoption de modes alimentaires à risque C ONCLUSION N ° 2 Cancer de la Prostate

87 Cette étude suggère fortement lexistence dun lien entre lexposition au chlordécone et la survenue du cancer de la prostate. De présomption « dinnocence » on est passé à une présomption de « culpabilité ». C ONCLUSION N ° 3 Cancer de la Prostate

88 Lexposition au chlordécone ne peut en aucune manière expliquer la totalité des cas de cancer de la prostate. Le chlordécone pourrait expliquer un certain nombre de cas parmi les 1000 nouveaux cas enregistrés chaque année en Guadeloupe et Martinique. Lexposition au chlordécone apparait comme un facteur de risque supplémentaire C ONCLUSION N ° 4 Cancer de la Prostate

89 Rattus rattus Mus musculus Herpetes javanicus SUGAR CANE BANANA FIELD TROPICAL FOREST DRY COASTAL FOREST GUADELOUPE Rattus norvegicus PESTICIDES & FAUNE SAUVAGE EN GUADELOUPE

90 Disponible depuis le 28 août 2009


Télécharger ppt "FERTILITE MONDIALE versus FERTILITE «INDIVIDUELLE»"

Présentations similaires


Annonces Google