La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

AS Rigaud Mars 2012 La dépression chez la personne âgée Professeur Anne-Sophie Rigaud Pôle de Gériatrie Groupe Hospitalier Cochin-Broca-Port-Royal

Présentations similaires


Présentation au sujet: "AS Rigaud Mars 2012 La dépression chez la personne âgée Professeur Anne-Sophie Rigaud Pôle de Gériatrie Groupe Hospitalier Cochin-Broca-Port-Royal"— Transcription de la présentation:

1 AS Rigaud Mars 2012 La dépression chez la personne âgée Professeur Anne-Sophie Rigaud Pôle de Gériatrie Groupe Hospitalier Cochin-Broca-Port-Royal

2 AS Rigaud Mars 2012 Introduction La dépression du sujet âgé constitue une pathologie psychiatrique fréquente Largement sous diagnostiquée et sous traitée comme le confirme lensemble des études Plus de 80 % des sujets âgés présentant une dépression sont vus par le généraliste. Son pronostic est mauvais lorsque la pathologie nest pas traitée.

3 AS Rigaud Mars 2012 Retentissement La qualité de vie Surmortalité : 10 % à un an par rapport aux non déprimés Fréquence des affections somatiques associées Fréquence des hospitalisations Risque de suicide et de retentissement fonctionnel

4 AS Rigaud Mars 2012 Epidémiologie Problème : la clinique et les échelles dévaluation. Distinguer –les plus de 65 des plus de 80 ans –Le lieu de vie : à domicile, en institution, ou à lhôpital.

5 AS Rigaud Mars 2012 Epidémiologie PAQUID : 13 % de prévalence de symptômes dépressifs dans une population générale> 65 ans En population générale : selon les études –2 à 3 % de dépression majeure –10 à 15 % de dysthymie En structure de soins et dhébergement : 40 % de dépression caractérisée En médecine générale 15 à 30 % des PA qui consultent

6 AS Rigaud Mars 2012 Particularités de la dépression de la personne âgée Chevauchement symptomatique avec le vieillissement physiologique Fréquence –des plaintes somatiques –de lanxiété Souvent atypique –Tristesse absente souvent secondaire à une affection somatique

7 AS Rigaud Mars 2012 Signes cliniques d un épisode dépressif majeur ou caractérisé La tristesse et la douleur morale Le ralentissement psychomoteur Les troubles des conduites

8 AS Rigaud Mars 2012 Symptômes indépendants de lâge: désespoir, pessimisme, perte de lanticipation mésestime de soi anhédonie anorexie amaigrissement, troubles du sommeil ralentissement psychomoteur

9 AS Rigaud Mars 2012 Symptômes présents plus souvent chez le sujet jeune culpabilité expression de la douleur morale baisse de lefficacité dans les actes de la vie sociale et professionnelle baisse de la libido idéation suicidaire

10 AS Rigaud Mars 2012 Symptômes plus fréquents chez la personne âgée: instabilité, agressivité, colère somatisations, hypocondrie démotivation, ennui, sensation douloureuse de vide intérieur repli sur soi, isolement confusion dépendance troubles mnésiques impression d inutilité suicides programmés et mis en oeuvre

11 AS Rigaud Mars 2012 Fréquence des formes cliniques atypiques

12 AS Rigaud Mars 2012 Formes cliniques Troubles du comportement: hostilité, agressivité, régression, hystériforme Troubles anxieux Troubles psychotiques Troubles cognitifs Troubles somatiques

13 AS Rigaud Mars 2012 Dépression hostile Irritabilité Intolérance à soi-même Instabilité Hostilité et impulsivité Idée de culpabilité

14 AS Rigaud Mars 2012 Syndrome de glissement survenant après une affection aiguë altération de létat général désinvestissement évolution défavorable syndrome de réponse inflammatoire chronique systémique

15 AS Rigaud Mars 2012 Facteurs de risque de dépression Différence liée au sexe : deux femmes pour un homme. Facteurs événementiels –Deuil –Changement de contexte de vie –Perte dautonomie –Solitude, isolement –Conflits inter-personnels –Veuvage pour les ans Dans le grand âge (>90 ans) : dépendance physique et comorbidité Facteurs de personnalité ?

16 AS Rigaud Mars 2012 Late Onset Depression > 50 à 65 ans suivant les auteurs 75 % des patients âgés déprimés Associée à augmentation de la morbidité, de la mortalité et résistance plus grande au traitement. Facteurs somatiques et iatrogènes

17 AS Rigaud Mars 2012 Dépression vasculaire Article princeps dAlexopoulos et al 1997 Constatation dune comorbidité fréquente de la dépression avec les troubles vasculaires et les facteurs de risque vasculaires Ambiguïté avec dépression post AVC et dépression dans la démence vasculaire

18 AS Rigaud Mars 2012 Syndrome dépressif associé au syndrome démentiel : Alzheimer : fréquence 28 à 85 % dépression –Problèmes posés par le type de troubles pris en compte (EDM, dysthymie, ou uniquement symptômes) et par leur évaluation. Autres démences: moins détudes mais la fréquence des EDM dintensité sévère plus importante dans les démences vasculaires (24%), la maladie de Parkinson (50 %), la démence à corps de Lewy

19 AS Rigaud Mars 2012 Affections somatiques à lorigine de manifestations dallure dépressive anémie de Biermer et autres déficits vitaminiques maladies endocriniennes maladies infectieuses chroniques affections neurologiques néoplasies et métastases perturbations électrolytiques affections cardiovasculaires malnutrition

20 AS Rigaud Mars 2012 Produits à lorigine de manifestations dallure dépressive Médicaments corticoïdes anti-inflammatoires/analgésiques antiparkinsonien antipsychotiques sédatifs/hypnotiques cardiovasculaires Alcool +++

21 AS Rigaud Mars 2012 Diagnostic Entretien –Histoire des troubles début récent depuis au moins 15 jours Rupture/état antérieur –Antécédents personnels, familiaux –Biographie Examens: clinique et complémentaires Echelles dévaluation

22 AS Rigaud Mars 2012 Échelles de dépression Non spécifiques au sujet âgé –Hamilton et la MADRS Spécifique du sujet âgé –GDS (Gériatrie Dépression scale de Yesavage) –La CSDD (CORNELL Scale for Depression in Dementia) ALEXOPOULOS et Col (1988) pour patients déments. Intérêt limité dans la pratique et réservées aux études. La Mini GDS :bon dépistage de la dépression.

23 AS Rigaud Mars 2012 Mini-GDS Vous sentez-vous découragé et triste? oui non Avez-vous le sentiment que votre vie est vide? oui non Etes-vous heureux la plupart de temps? oui non Avez-vous limpression que votre situation est désespérée? oui non Score>1: présence dune dépression Score=0: absence de dépression

24 AS Rigaud Mars 2012 Episode dépressif majeur - Critères DSM IVTR (A)Au moins 5 symptômes pendant 2 semaines dont (1) ou (2) : (1)Humeur dépressive ou irritabilité (2)Diminution du plaisir ou de l'intérêt (3)Perte ou gain de poids ou de lappétit (4)Insomnies ou hypersomnies (5)Agitation ou ralentissement psychomoteur (6)Fatigue ou perte d'énergie (7)Sentiment de dévalorisation ou de culpabilité (8)Diminution de laptitude à penser, se concentrer ou indécision (9)pensées de mort récurrentes, idées suicidaires, TS (B) Episode mixte=0, (C)Souffrance ou altération du fonctionnement, (D)Effet dune substance ou dune affection somatique=0, (E)Deuil=0

25 AS Rigaud Mars 2012 Evolution Suicide : 10% Prescription non suivie : 70% Efficacité du traitement 80% Facteurs de résistance : présence de comorbidités somatiques Symptômes résiduels : 60% Evolution chronique (25%) : aggravation de la perte dautonomie et de la qualité de vie Rechutes : 80% Récurrences : 40%

26 AS Rigaud Mars 2012 But du traitement Amélioration des symptômes, Restauration fonctionnelle Prévention des rechutes et des récidives

27 AS Rigaud Mars 2012 Evaluer la gravité Léger Modéré Sévère sans caractéristiques psychotiques Sévères sans caractéristiques psychotiques

28 AS Rigaud Mars 2012 Evaluer le risque suicidaire Niveau de souffrance Degré dintentionnalité Lattitude face aux propositions de soins Eléments dimpulsivité Eventuel facteur précipitant Moyens létaux à disposition Qualité du soutien de lentourage proche

29 AS Rigaud Mars 2012 Facteurs justifiant une hospitalisation Isolement du patient Environnement défavorable Idées suicidaires Dépression délirante Affection somatique associée

30 AS Rigaud Mars 2012 Milnacipran Ixel* Venlafaxine Effexor* Duloxétine, Cymbalta * Fluoxétine Prozac* Paroxétine Deroxat* Sertraline Zoloft* Citalopram Seropram* Escitalopram Seroplex * Fluvoxamine Floxyfral * Tianeptine Stablon* Mirtazapine Norset * Miansérine Athymil* Moclobémide Moclamine* Antidépresseurs 5HT IMAO sélectifs NA+ 5HT autres

31 AS Rigaud Mars 2012 Règles de prescription des antidépresseurs Prescrire à doses efficaces pendant une durée suffisante Faire un bilan somatique pré-thérapeutique Débuter par une faible dose puis augmenter progressivement Fractionner les prises Rechercher les effets secondaires Prescrire une monothérapie Traiter au moins 12 mois

32 AS Rigaud Mars 2012 Facteurs de bonne observance Qualité de la relation médecin-malade-aidant Information Choix dun AD efficace et bien toléré Simplicité du schéma posologique Forme galénique adaptée Suivi rapproché du traitement Approche globale de la personne

33 AS Rigaud Mars 2012 Autres traitements Electroconvulsivothérapie Indications Risque suicidaire Troubles métaboliques Effets secondaires majeurs des antidépresseurs Echec des antidépresseurs Stimulation magnétique transcranienne répétée en centre spécialisé à létude

34 AS Rigaud Mars 2012 Traitements psychosociaux Soins du patient Psychothérapies Cognitives Comportementales D'inspiration analytique Familiales Réhabilitation psycho-sociale Aide aux aidants


Télécharger ppt "AS Rigaud Mars 2012 La dépression chez la personne âgée Professeur Anne-Sophie Rigaud Pôle de Gériatrie Groupe Hospitalier Cochin-Broca-Port-Royal"

Présentations similaires


Annonces Google