La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

L. Becquemont UFR Paris-Sud Bicêtre Ethique et legislation dans la recherche biomédicale 1) Consentement éclairé signé * difficile de bien faire comprendre.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "L. Becquemont UFR Paris-Sud Bicêtre Ethique et legislation dans la recherche biomédicale 1) Consentement éclairé signé * difficile de bien faire comprendre."— Transcription de la présentation:

1 L. Becquemont UFR Paris-Sud Bicêtre Ethique et legislation dans la recherche biomédicale 1) Consentement éclairé signé * difficile de bien faire comprendre * pb linguistiques * risques évidents dabus * lourdeur des formulaires dinformation, plusieurs pages 2) Ne pas faire perdre de chances au patient * le groupe contrôle doit être le traitement de r é f é rence * dans le groupe contrôle les m é dicaments doivent être prescrits à la bonne dose ++ * le groupe exp é rimental ne doit pas exposer le patient à des risques inconsid é r é s * ne pas faire d é tudes qui n apportent rien au patients (sauf phases I) 3) Transparence dans l analyse et la publication +++ * donn é es cach é es (tol é rance en particulier) * pas de publication de donn é es n é gatives

2 L. Becquemont UFR Paris-Sud Bicêtre Le Quotidien du Médecin, Juin 2006

3 L. Becquemont UFR Paris-Sud Bicêtre Pourquoi doit on faire des essais cliniques ? Une petite histoire... –Après infarctus, lexistence d'extra systoles ventriculaires augmente le risque de mort subite –Les antiarythmiques de classe 1 suppriment les ESV –A partir de ces donnés, ces traitements ont été prescrits pour prévenir la mort subite... –sans essais sur critères cliniques...

4 L. Becquemont UFR Paris-Sud Bicêtre CAST (1991) DC / nmortalité groupe AA39 / 4329% groupe contrôle18 / 4234% RR=2.13, p< DC induits par le traitement aux USA –plus que la guerre du Vietnam

5 L. Becquemont UFR Paris-Sud Bicêtre Antiarythmiques en post infarctus Extrasystoles ventriculaires Mort subite Flécaïnide Démontré non vérifié dans la confrontation à la réalité Spéculatif

6 L. Becquemont UFR Paris-Sud Bicêtre Au minimum pour commencer une recherche biomédicale (chez lêtre humain) Un contexte scientifique (récidive après cure de hernie inguinale) Avec une question (quelle est est la meilleure technique chirurgicale ?) Une hypothèse (technique A fait mieux que technique B) Un critère de jugement principal (% de récidive (à définir) au temps X) cliniquement pertinent +++ Un objectif quantitatif (Montrer que B 30% récidive et A 10% récidive ) Nécessite de connaître les valeurs dans la population étudiée, sinon étude pilote exploratoire

7 L. Becquemont UFR Paris-Sud Bicêtre Objectifs - hypothèses Un Essai Clinique = une question = une hypothèse = un objectif principal = un critère de jugement principal

8 L. Becquemont UFR Paris-Sud Bicêtre Méthodologie Un essai Répondre à UNE question Un objectif principal avec un critère de jugement principal Nempêche pas plusieurs obj secondaires Importance du critère jug principal (intermédiaire ? Pertinence clinique ?) Cas des études pilotes (on ne dispose daucune donnée pour calculer la taille de leffectif, elle servira de base pour un futur essai multicentrique) pour être sélectionnée il faut quelles soient innovantes et avoir une potentielle relevance clinique ultérieure Cas des maladies rares (petits effectifs, méthodes danalyse séquentielles)

9 L. Becquemont UFR Paris-Sud Bicêtre Critère de jugement principal FONDAMENTAL +++ Sur lequel se basent lobjectif principal et lhypothèse de létude Sur lequel est calculé leffectif à inclure Il peut être simple (ex : % de survie) Il peut être combiné (IDM + AVC + hospitalisation + décès) Il peut être « dur » (événement clinique pertinent) Il peut être intermédiaire (= de substitution) (±prédictif dun événement clinique pertinent) Exemples: dans lHTA: baisse de la TA vs baisse de la mortalité cardiovasculaire Dans lhypercholestérolémie: baisse du cholestérol vs baisse de la mortalité cardiovasculaire

10 L. Becquemont UFR Paris-Sud Bicêtre Hypothèse Principale Testée (chiffrée) Groupe Traitement Etudié Groupe Témoin Critère de Jugement principal Objectif Principal (général) Calcul deffectif (Nombre de sujets) Amplitude de la différence à mettre en évidence Fréquence (%) ou Variabilité (ET) du critère de jugement principal dans le groupe témoin Tirage au sort Comparaison

11 L. Becquemont UFR Paris-Sud Bicêtre MED fait baisser la PAD des hypertendus de 6 mmHg de plus que PLACEBO Hypertendus Recevant MED Hypertendus Recevant PLACEBO Critère de Jugement Principal PADiastolique Démontrer que MED Fait baisser la Pression Artérielle Nombre de volontaires à inclure = 45 sujets par groupe Pour =5% et ß =20% Différence à mettre en évidence = 6 mmHg Ecart Type de la PAD dans le groupe PLACEBO = 10 mmHg Répartis Par Tirage au sort

12 L. Becquemont UFR Paris-Sud Bicêtre Evaluation Méthodologie PositifNégatif ProspectiveRétrospectif Contrôlée (groupe contrôle) Non contrôlée Ou contrôle historique Randomisée (assure des groupes équivalents) Non randomisée (groupes différents - biais de sélection) Multicentrique monocentrique AveugleOuverte Population étudiée Clairement définie Pas de critères dinclusion et non inclusion Une hypothèse détudeNombreuses ou aucune hypothèses testées Un seul objectif principalmultiples objectifs principaux Un seul critère de jugement dur (non composite) Plusieurs critères de jugement (intermédiaires - composites) Justification de leffectif avec détail de la différence attendue, alpha et beta Pas de justification de leffectif

13 L. Becquemont UFR Paris-Sud Bicêtre Loi sur les recherches biomédicales, 9 août ) Champ dapplication de la loi limité 2) Rôle accru du promoteur 3) Autorisation préalable de lAFSSAPS (ou DGS) 4) Nécessité de lavis favorable du CPP 5) Plus de distinction BID vs SBID 6) Contrôleurs « qualité » BPC 7) Assurances simplifiées 8) AFSSAPS gère base de données nationale des recherches biomédicales 9) EI: déclaration plus rapide et européenne

14 L. Becquemont UFR Paris-Sud Bicêtre Loi sur les recherches biomédicales ) Champ dapplication de la loi limité Art. L Les recherches organisées et pratiquées sur l'être humain en vue du développement des connaissances biologiques ou médicales sont autorisées dans les conditions prévues au présent livre et sont désignées ci-après par les termes recherche biomédicale. Les dispositions du présent titre ne s'appliquent pas : 1° Aux recherches dans lesquelles tous les actes sont pratiqués et les produits utilisés de manière habituelle, sans aucune procédure supplémentaire ou inhabituelle de diagnostic ou de surveillance ; 2° Aux recherches visant à évaluer les soins courants, autres que celles portant sur des produits mentionnés à l'article L et figurant sur une liste fixée par décret en Conseil d'Etat, lorsque tous les actes sont pratiqués et les produits utilisés de manière habituelle mais que des modalités particulières de surveillance sont prévues par un protocole, obligatoirement soumis à l'avis consultatif du comité mentionné à l'article L Ce protocole précise également les modalités d'information des personnes concernées.

15 L. Becquemont UFR Paris-Sud Bicêtre AFSSAPS ou DGS CPP Coll biol Projet finalisé FinancementPromotion + CNIL OK GO ! Parcours classique projet RBM EMEA n° Eudract

16 L. Becquemont UFR Paris-Sud Bicêtre AFSSAPS ou DGS CPP Coll biol Projet finalisé FinancementPromotion + CNIL OK GO ! Parcours projet hors cadre RBM EMEA n° Eudract

17 L. Becquemont UFR Paris-Sud Bicêtre Ce nest pas parce que des grands essais cliniques démontrent un effet bénéfique que vos patients en bénéficieront !

18 L. Becquemont UFR Paris-Sud Bicêtre

19 Kaplan-Meier Analysis of the Probability of Survival among Patients in the Placebo Group and Patients in the Spironolactone Group

20 L. Becquemont UFR Paris-Sud Bicêtre 2004

21 L. Becquemont UFR Paris-Sud Bicêtre Chez les sujets de plus de 65 ans Hors essai clinique, la vraie vie

22 L. Becquemont UFR Paris-Sud Bicêtre Chez les sujets de plus de 65 ans Hors essai clinique, la vraie vie

23 L. Becquemont UFR Paris-Sud Bicêtre Chez les sujets de plus de 65 ans Hors essai clinique, la vraie vie

24 L. Becquemont UFR Paris-Sud Bicêtre Chez les sujets de plus de 65 ans Hors essai clinique, la vraie vie

25 L. Becquemont UFR Paris-Sud Bicêtre Vraie vie Rales Age 7865 Fct rénale très réduite réduite Diurétiques anse90%100% Béta bloquants42%10% AINS14%? Suppléments K3%29%


Télécharger ppt "L. Becquemont UFR Paris-Sud Bicêtre Ethique et legislation dans la recherche biomédicale 1) Consentement éclairé signé * difficile de bien faire comprendre."

Présentations similaires


Annonces Google