La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le président de club face à un Accident de Plongée sous-marine autonome ---------------------- B GRANDJEAN Service de Médecine Hyperbare, Centre Hospitalier.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le président de club face à un Accident de Plongée sous-marine autonome ---------------------- B GRANDJEAN Service de Médecine Hyperbare, Centre Hospitalier."— Transcription de la présentation:

1 Le président de club face à un Accident de Plongée sous-marine autonome B GRANDJEAN Service de Médecine Hyperbare, Centre Hospitalier de la Miséricorde 27 avenue Impératrice Eugénie, Ajaccio Cedex 1 Tél. : – Fax : fr fr

2 400 ADP / an traités dont …60% avec respect des procédures de désaturation …

3 Le président de club doit prévenir la survenue dun accident avec respect de procédures Le président de club doit prévenir la survenue dun accident avec respect de procédures

4 Interaction entre facteurs de risque ou « pourquoi le risque 0 nexiste pas » Procédure de Comportements désaturationdangereux (physique) (technique) Facteurs de risque individuels (médicaux) (médicaux)

5 Interaction entre facteurs de risque ou « pourquoi le risque 0 nexiste pas » Procédure de désaturation : contrôlable à partir dun niveau de risque accepté

6 Interaction entre facteurs de risque ou « pourquoi le risque 0 nexiste pas » Comportements dangereux : contrôlables - Yoyo - circonstances augmentant la pression veineuse centrale - froid - effort après / pendant la plongée - plusieurs successives - ….

7 Interaction entre facteurs de risque ou « pourquoi le risque 0 nexiste pas » Facteurs de risque individuels * Constitutionnels non modifiables : - âge > 40 : risque dADD x 2 - sexe ? - shunt : risque dADD x 4 * acquis contrôlables : - obésité (IMC > 30) : risque dADD x5 (âge + obésité : risque dADD x8) - VO 2 max < 40ml/mn/kg - « fatigue »

8 la plongée sous-marine autonome est une activité à risques acceptés …

9 Le président de club: - doit réfléchir à la probabilité de survenue dun accident ( 1/ pour une P max inf à 30m, 1/3000 au delà de 40m) - doit veiller à ce que les moniteurs du club soient prêts à faire face à cette éventualité …

10 Les ADP : - une cause : les lois physiques régissant la vie sous pression - une gravité variable : Pronostic vital et/ou fonctionnel ± engagé

11 un dénominateur commun : un dénominateur commun : apparition de gaz dans lorganisme à la remontée remontée

12 Les Bulles… Conséquence de : * la sursaturation tissulaire en gaz neutre ACCIDENTS DE DESATURATION ACCIDENTS DE DESATURATION * et/ou de leffraction alvéolaire BAROTRAUMATISME PULMONAIRE BAROTRAUMATISME PULMONAIRE

13 Classification anglo-saxone des ADD TYPE I :Accidentscutanés myo-ostéo-articulaires TYPE II :Accidents neurologiques médullaires et cérébraux médullaires et cérébrauxlabyrinthiquescardio-respiratoires

14 Laccident de plongée : évoqué sur : évoqué sur : - au moins un symptôme principal dans 85% des cas présent dans les 30 mn suivant lémersion suivant lémersion - ou un ensemble de signes significatifs - par les circonstances de survenue

15 Symptômes initiaux % Trouble sensitif et/ou moteur 39,7 Trouble sensoriel : hypoacousie, vertige, troubles visuels, acouphènes 19,7 Signes fonctionnels : fatigue, malaise, nausée vomissement, céphalée fatigue, malaise, nausée vomissement, céphalée15,2 Douleur rachidienne 8,1 Troubles de conscience : coma obnubilation,PC 5,5

16 Symptômes initiaux % Douleur articulaire 3,3 Douleur thoracique 2,9 Dyspnée, hémoptysie 2,2 Trouble des fonctions supérieures : perte de mémoire, aphasie, convulsion perte de mémoire, aphasie, convulsion1,1 Trouble sphinctérien : retard mictionnel ou rétention 1,1 Signes cutanés 0,7

17 Circonstances de survenue mais… 60% des accidents de décompression sont consécutifs à une plongée avec respect des procédures

18 Tableaux cliniques - 1 Détresse : syndrome convulsif syndrome convulsif détresse cardio respiratoire détresse cardio respiratoire « …MORITURI… » évoquer : noyade EGA cérébrale massive EGA cérébrale massive (BTP ou « blow-up » ?) (BTP ou « blow-up » ?) préciser les circonstances

19 Surpression pulmonaire la détresse cardio-respiratoire compromet le pronostic vital : décès rapide par ACR

20 Surpression pulmonaire les signes pulmonaires : détresse respiratoire les signes pulmonaires : détresse respiratoire dyspnée, douleur rétrosternale, crachats hémoptoïques… dyspnée, douleur rétrosternale, crachats hémoptoïques… les signes neurologiques dominent le tableau: les signes neurologiques dominent le tableau: inconscience, coma, convulsions inconscience, coma, convulsions circonstances circonstances - débutant + panique - plongeur confirmé + panne dair panique - remontée rapide - remontée rapide blocage respiratoire blocage respiratoire

21 « Décompression explosive » « Décompression explosive » la détresse cardio-respiratoire,si elle existe,compromet le pronostic vital immédiat La détresse neurologique isolée fait le pronostic vital retardé

22 « Décompression explosive » « Décompression explosive » les signes neurologiques dominent le tableau: les signes neurologiques dominent le tableau: inconscience, coma, convulsions… inconscience, coma, convulsions… Circonstances : Circonstances : plongeur confirmé, après plongée profonde et plongeur confirmé, après plongée profonde et longue longue remontée rapide ++ remontée rapide ++ blocage respiratoire ? blocage respiratoire ?

23 C.A.T. : Alerter … message de détresse au : message de détresse au : CRA 15 CRA 15 CROSS CROSS dans la sérénité : se préparer à cette éventualité …

24 C.A.T. La qualité des gestes de premiers secours (et la médicalisation durgence) conditionne le pronostic vital

25 C.A.T. : ressusciter… Prise en charge de la détresse vitale : Assurer loxygénation: liberté des VAS liberté des VAS ventilation / O2 ventilation / O2 circulation / MCE circulation / MCE « tenir jusquà larrivée des secours ! » « tenir jusquà larrivée des secours ! »

26 Tableaux cliniques - 2 Un déficit sensitif et / ou moteur étendu étendu massif massif précoce / émersion précoce / émersion Le pronostic fonctionnel est engagé Tenir compte des premiers signes décrits et préciser les circonstances de survenue

27 Laccident neuro cérébral par SP ou de désaturation caractérisé par des signes caractérisé par des signes - demblée à leur paroxysme - immédiats à lémersion -d -dévolutivité favorable spontanément ou sous prompt secours

28 Laccident neuro cérébral par SP ou de désaturation : SP/ADD différenciés par SP/ADD différenciés par - les signes * neurologiques purs : ADD (ou SP) * neuro et pulm : SP (ADD associé ?) - les circonstances de survenue

29 Laccident neurologique médullaire de désaturation caractérisé par : un déficit atteignant les MI un déficit atteignant les MI richesse des signes richesse des signes de la caricature, « la paraplégie du plongeur » aux formes frustres délai dapparition des signes : de qques mn à plusieurs heures délai dapparition des signes : de qques mn à plusieurs heures évolutivité spontanée ou sous prompt secours, capricieuse évolutivité spontanée ou sous prompt secours, capricieuse Aucun facteur prédictif de lévolutivité

30 Tableaux cliniques - 3 Des vertiges : * important et sans équivoque / naupathie * important et sans équivoque / naupathie * nausées vomissements paroxystiques+++ * nausées vomissements paroxystiques+++ * à la remontée ou à lémersion * à la remontée ou à lémersion évoquer -ADD labyrinthique cérébelleux cérébelleux - OBT OI - OBT OI Pronostic fonctionnel engagé

31 Tableaux cliniques - 4 Séméiologie pulmonaire isolée = dyspnée/polypnée gêne respiratoire par « oppression thoracique » gêne respiratoire par « oppression thoracique » douleur rétrosternale douleur rétrosternale toux paroxystique toux paroxystique crachats saumonés : déclenchant les secours crachats saumonés : déclenchant les secours évoquer - BTP pur (++) - ADD respiratoire - ADD respiratoire - oedème pulmonaire dimmersion - oedème pulmonaire dimmersion

32 Tableaux cliniques - 5 Douleurs - épigastriques isolée : projection dune douleur lombaire lombaire - sous-scapulaire: projection dune douleur dorsale - sous-scapulaire: projection dune douleur dorsale - myo-articulaire : évoquer lOAM

33 C.A.T. La qualité des gestes de premiers secours (et la médicalisation durgence) conditionne le pronostic fonctionnel

34 Rationnel de la CAT : Les recommandations de la 2ème Conférence Européenne de Consensus sur le traitement des accidents de décompression de la plongée de loisir Marseille mai 1996

35 1- « La prise en charge efficiente dun ADP de la plongée loisir ne peut se faire quen service spécialisé défini comme étant lensemble chambre hyperbare – équipe médicale et paramédicale hospitalière entraînée » Recommandation de type I

36 Donc : Donc : - Alerter - Alerter - Permettre au régulateur médical de - Permettre au régulateur médical de bien faire son métier … bien faire son métier …

37 2- « LADP est une urgence médicale vraie qui doit toujours bénéficier dun délai de recompression thérapeutique le plus court possible et être orienté demblée du site de laccident vers le service spécialisé receveur le plus proche » Recommandation de type I

38 Donc : Donc : - Alerter sans attendre - Alerter sans attendre - Permettre au régulateur médical de - Permettre au régulateur médical de bien faire son métier afin que bien faire son métier afin que lEVASAN se fasse demblée vers un lEVASAN se fasse demblée vers un service spécialisé service spécialisé

39 3- « Il ne faut pas pratiquer de recompression thérapeutique initiale par réimmersion » Recommandation de type I

40 C.A.T. -1 Prompt secours : - Univoque - Ayant fait la preuve de son efficacité - Codifié : O 2 + réhydratation (+ aspirine)

41 C.A.T. - 2 Simplicité des gestes à effectuer / complexité clinique : Oxygène dénitrogénation oxygénation oxygénation compensation compensation jusquà la recompression Remplissage correction hémoconcentration eau ;pas de solution sucrée ; 1 litre en 30 mn Médicaments - Acide Acétyl Salicylique = 500mg sur le site

42 C.A.T. - 3 Les accidents de plongée = urgences médicales vraies Urgence du tt spécialisé : Urgence du tt spécialisé : maintien sur place, évasan non médicalisée, maintien sur place, évasan non médicalisée, vers service non spécialisé, moyen dévasan = vers service non spécialisé, moyen dévasan = décision déquipes médicales entraînées décision déquipes médicales entraînées

43 Conclusion Pronostic vital = précocité de la « ressuscitation » Pronostic fonctionnel = précocité : * de mise en œuvre de lONB * du Tt spécifique hospitalier mais il existe des cas « récalcitrants », des évolutions « paradoxales » 4 à 10% de séquelles

44 A retenir : - ADP possible en dehors de toute faute technique - pathologie au décours dune plongée autonome : ADP potentiel - ne pas sous-estimer les évolutions favorables

45 BONNES PLONGEES


Télécharger ppt "Le président de club face à un Accident de Plongée sous-marine autonome ---------------------- B GRANDJEAN Service de Médecine Hyperbare, Centre Hospitalier."

Présentations similaires


Annonces Google