La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

RDP à prédicats estPèreDe : {(André, Paul), (Paul, Jean), (Claude, Jules)} Jean Paul x y y est le père de x Jean André x y y est le père de x RDP à prédicats.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "RDP à prédicats estPèreDe : {(André, Paul), (Paul, Jean), (Claude, Jules)} Jean Paul x y y est le père de x Jean André x y y est le père de x RDP à prédicats."— Transcription de la présentation:

1

2 RDP à prédicats estPèreDe : {(André, Paul), (Paul, Jean), (Claude, Jules)} Jean Paul x y y est le père de x Jean André x y y est le père de x RDP à prédicats

3 GRAFCET 1) Décrit l'algorithme de la partie commande d'un automatisme 2) Niveaux de description Attention au vocabulaire : ici est une action physique est ici du niveau "fonction"

4 GRAFCET descendre avancer monterreculer

5 GRAFCET Action A Action B 2 3 Variables d entrée Variables de sortie

6

7

8

9

10 Les règles de franchissement du GRAFCET Règle 1 : Toute transition franchissable est immédiatement franchie Règle 2 : Plusieurs transitions simultanément franchissables sont simultanément franchies Règle 3 : Lorsqu'une étape doit être simultanément activée et désactivée, elle reste active.

11

12

13 SADT 1) Des boîtes et des flèches "entrées" les flèches horizontales entrant dans la boîte ; "sorties" les flèches horizontales sortant de la boîte. Les flèches venant du bas du schéma vers le bas de la boîte sont des "mécanismes". Celles venant du haut du schéma et pointant vers le haut de la boîte sont des flèches de "contrôle". 2) Les Actigrammes et les datagrammes Si dans la boîte on met comme étiquette un verbe, on a un actigramme. Si on met un nom, on a un datagramme.

14 SADT Verbe (actigramme) Nom (datagramme) entrées sorties contrôle mécanismes

15 SADT pondre casser oeuf omelette manger pondre oeuf casser

16 SADT Considérons les actigrammes : - la boîte représente une action - les entrées sont transformées en sorties par l'action. Elles sont interprétées comme étant des données. - le mécanisme effectue la transformation (nous pouvons interpréter ainsi : "le mécanisme est le processeur", l'action étant "le processus") - il nous est dit que le "contrôle" est comme le catalyseur, il n'est pas transformé par l'opération mais permet la transformation. Certains interprètent cette phrase en considérant les flèches de contrôle comme représentant des consignes, un algorithmes... D'autres l'interprètent comme un déclencheur.

17 SADT Considérons les datagrammes : - la boîte représente des données - les entrées représente les actions qui produisent les données de la boîte - les sorties représente les actions qui utilisent les données de la boîte - le mécanisme est le support des données - en ce qui concerne les flèches de contrôle, il est difficile de leur donner une interprétation. Point de méthode : Il est demandé de faire des actigrammes et des datagrammes et de vérifier la cohérence entre les deux représentations. Nous n'avons jamais vu quelqu'un faire cela dans la pratique.

18 SADT 3) On ouvre la boîte Une boîte est décomposée en d'autres boîtes. On applique une décomposition hiérarchique : une boîte est à l'intérieur au plus d'une seule boîte de niveau immédiatement supérieur. Il faut qu'une flèche en entrée d'une boîte B1 se trouve en entrée d'une des boîtes qui composent B1. Il faut qu'une flèche en sortie d'une boîte B1 se trouve en sortie d'une des boîtes qui composent B1.

19 SADT

20 La première boîte On fait un premier schéma qui s'appelle "diagramme de niveau 0". C'est le système vu d'avion. On voit la boîte, ses entrées et ses sorties, son "mécanisme" et son "contrôle". Une fois entré dans la boîte, on ne voit plus que des "ports" (des portes). Point de méthode Il est demandé de décomposer une boîte en au moins trois boîtes et en pas plus de 7 boîtes (le fameux nombre 7 !). Notons que déjà, avec trois boîtes, on n'y voit plus grand chose !

21 SADT 4) SADT, notation formelle ? Une syntaxe formelle, oui (et encore, on trouve en pratique un peu de tout). Il faut respecter le sens des flèches relativement aux boîtes et respecter la règle qui veut que la décomposition soit hiérarchique et que une flèche entrant dans une boîte entre dans une des boîtes de la boîte... Une sémantique formelle, non. On ne sait trop ce que sont les entrées, les sorties, les mécanismes, les contrôles

22 SADT La notion de transformation n'est pas claire. Si j'ai une action qui est une addition, cette action ne transforme pas des entrées (par exemple 5 et 2) en sortie (7) ! En informatique, les entrées ne sont pas des flots de matière. Il ne faut pas confondre physique et information. Il est à noter que le livre de base sur SADT ne donne que des exemples relatifs à des systèmes physiques.

23 SADT 5) Principes de présentation Il est demandé de mettre la diagonale des boîtes d'une boîte sur la diagonale de cette dernière boîte. Ainsi la lecture est facilité. On met des étiquettes aux flèches. Les étiquettes sont reliées aux flèches par un zig zag. 6) Vous voulez le dire, alors écrivez-le Ce qui est écrit doit être relu. Le relecteur doit faire part de ses remarques par écrit. 7) Les écrivains et les lecteurs Tout ce qui est écrit doit être relu. Celui qui relit doit faire part de ses remarques par écrit. Celui qui reçoit les remarques doit y répondre par écrit, etc. jusqu'à ce qu'il y ait consensus sur le contenu du document.

24 alternative séquence itérative Composition par : - séquencement - nichage Notation de LCP (J.D. Warnier)

25 LCP Séquence d une alternative suivie d une itérative

26 LCP Nichage d une itérative dans une branche d alternative

27 Notation de Jackson (JSP) * Séquence Itérative Aternative

28 JSP * Un des éléments de la séquence est une itération d alternative

29 LCP Date réception Cde (c) N° cde N°Client Prod (p) N° produit Quantité cdée Cde (c) N°cde N°Client Grossiste Détaillant

30 LCS structure clients Données générales fournisseurs interne externe DG interne externe DG De produits finis DG

31 LCS Base Clients Produits DG échanges DG échanges DG régions Cdes Factures Cdes Factures N°client N° cde N° fact N° prod N°cde, N°prod N° fac, N° prod N°rég N° client N° cde N° Cde identification application

32 Diagrammes de Nassi-Shneidermann

33 Diagrammes de séquence Asynchrones Deux diagrammes sont équivalents si l ordre des actions pour chaque processus est le même. p1p2p3p4 p1p2p3p4 c1 c2 c3 c4 c2 c3 c1 c4 Diagrammes équivalents

34 Diagrammes de séquence p1p2p3 c1 c2 c3 c4 c1 c2 c3 c4 p1p2p3 c1 c2 c3 c4 p1p2p3 p4 3 diagrammes asynchrones mutuellement distincts

35 Diagrammes de séquence Synchrones Les flèches sont horizontales c1 c2 c3 c4 p1p2p3

36 Ordonnancement

37 Ordonnancement Tableau synoptique

38 HOS (Hamilton, Zeldin) y = f0 (x) y = f2 (g)g = f1 (x) join (y1, y2) = f0 (x1, x2) include y1 = f1 (x1)y2 = f2 (x2) y = f0 (x) or y = f2 (x) si C y = f1 (x) si non C

39 HOS Tabouret = faire un tabouret (pieds, dessus) Tabouret = assembler (dessus, pied) Pieds, dessus = faire parties (bois de dessus, bois de pieds ) Dessus = faire dessus (bois de dessus) Pieds = faire pieds (bois de pieds ) join include Pieds = sculpter (bois de pieds ) Pieds = découper (bois de pieds ) or Bois de pied dur Bois de pied tendre

40 HOS (y1, y2) = f0 (a, b) Co-include y1 = f2 (a, b)y2 = f1 (b) f1 f2 b a y2 y1 (y1, y2)

41 Arêtes d Ischikawa Qualité totale processus produit exploitabilité maintenabilité Capacité à prévoir Capacité à réaliser Capacité à contrôler

42 « flots de données » et automates 1 2 CTRL 3 X Y Signal X Activer t 2 Signal Y Activer t3 État 1 Etat 2 Etat 3

43 Analyse transactionnelle décisionbiosismitosis jonction absorptionconjugaison Choix 1 Choix 2 parent fille Chemin 1 Chemin 2 suite prédateur projet prédateur parent fille parent

44 Analyse transactionnelle décisionbiosismitosis Choix 1 Choix 2 parent fille parentfille Divergences Biosis : la transaction parent peut donner naissance à une nouvelle transaction fille, mais seule la transaction parent conserve son identité Mitosis : une transaction parent donne naissance à des transactions filles

45 Analyse transactionnelle jonction absorptionconjugaison suite prédateur projet prédateur parent fille parent Convergences Chemin 1 Chemin 2 Absorption : une transaction prédateur absorbe une proie. Seule l identité de la transaction prédateur est conservée Conjugaison : deux transactions parentes s assemblent pour donner naissance à une transaction fille.

46 Graphe de transition/ CCS D in Out0 Out1 D def in. (out0. D) + out1. D) in. (out0. D) + out1. D) (out0. D) + out1. D) Out0 in Out1

47 Schéma d opération données Opération

48 HIPO Données de base mouvts processoutputinput

49 Diagramme de Gantt ti tj th ti tj temps ti tj étape ti tj


Télécharger ppt "RDP à prédicats estPèreDe : {(André, Paul), (Paul, Jean), (Claude, Jules)} Jean Paul x y y est le père de x Jean André x y y est le père de x RDP à prédicats."

Présentations similaires


Annonces Google