La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Information et emploi Eva Moreno Galbis. Les faits stylisés (Handbook 3B, ch35) Les salaires nominaux sont plutôt rigids à court terme et ne sajustent.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Information et emploi Eva Moreno Galbis. Les faits stylisés (Handbook 3B, ch35) Les salaires nominaux sont plutôt rigids à court terme et ne sajustent."— Transcription de la présentation:

1 Information et emploi Eva Moreno Galbis

2 Les faits stylisés (Handbook 3B, ch35) Les salaires nominaux sont plutôt rigids à court terme et ne sajustent certainement pas de façon instantané aux changements dans le marché du travail Les niveaux salariaux ne fluctuent pas beaucoup avec le cycle économique, surtout pour les employés continuant dans leur poste depuis longtemps

3 Les faits stylisés (Handbook 3B, ch35) Les salaires individuels sembles dépendre du passé, comme par example des sequences de chômage sur lhistoire du poste de travail Au moins certains salaires, incluent des primes spécifiques à la firme ou au poste, même sil existe un débat concernant la croissance du salaire avec lancienneté.

4 Les faits stylisés (Handbook 3B, ch35) Ces faits stylisés sont difficilement explicables avec les modèles traditionnels du marché de travail, cest pour cela quil faut faire appel à des nouvelles théories, comme celles fondées sur les contrats. A priori, une règle de rémunération devrait se fonder sur lensemble des informations dont disposent les partenaires. Cet ensemble se compose des résultats dactivité des employés et de lenvironnement dans lequel se deroule cette activité.

5 La THEORIE DES CONTRATS analyse comment les relations contractuelles constituent un moyen de gérer deux types de problèmes: –Lincertitude de lenvironement –Le caractère privé de certaines informations concernant les actions et les performances des travailleurs Les faits stylisés (Cahuc, Zylber)

6 Emploi: Individu réalisant un travail rémunéré. Tx demploi=nb. Employés / Population Active Information: Ensemble de renseignements concernant quelquun ou quelque chose. Le contrat de travail: Les caractéristiques du contrat de travail dépendent, en grande partie, de la possibilité de tenir compte de lobservation des résultats de lactivité de lemployé. Ces résultats ne peuvent apparaître explicitement que sils sont vérifiables. Dans le cas contraire la relation de travail est gérée par des clauses implicite et auto-exécutoires. Définition

7 Les clauses explicites dun contrat sont vérifiables, elles figureront en toutes les lettres dans le contrat et les pénalités associées à leur violation Dans le contrat implicite les clauses sont invérifiables, elles ne figurent nulle part dans le contra. Il sagit dengagements mutuels permettant aux participants détablir une relation sur une longue période Définition (Cahuc, Zylb)

8 Contrat complet= On peut envisager toutes les éventualités pouvant survenir pendant son deroulement et prévoir des clauses vérifiables Contrat incomplet= Ne tient pas compte de certaines éventualités Définition (Cahuc, Zylb)

9 Néoclassiques: marchés parfaitement concurrentiels avec information parfaite Veblen, Mitchel et Commons =>néoinstitutionalistes; Soulignent linadéquation du modèle de base néoclassique Depuis 1970: théorie orthodoxe: il ne sagit plus de transactions ponctuelles mais daccords durables se déroulant dans le temps, et conçus en fonction de lincertitude qui affecte lexécution des tâches ou la conjoncture Leibenstein 1982: le travailleur dispose dune marge discrétionnaire sur son effort, et lemployeur sur les salaires et allocation de la main doeuvr Un peu dhistoire (Gazier pp )

10 Okun (1981)=> « Poignée de la main invisible » En somme, comme Simon (1951) le contrat de travail traduit une relation de subordination (voir Cahuc, Zylb) Un peu dhistoire (Gazier pp )

11 Le cadre de référence cest le modèle dagence (principal-agent): –Principal=employeur –Agent=employé –Le principal dispose de tout le pouvoir de négociation. Lagent accepte ou refuse le contrat proposé –Linformation disponible par chaque partie et son degré de vérifiabilité, influence les propriétés proposés par lemployeur Un peu dhistoire (Jessua et Cahuc, Zylb)

12 Le cadre de référence cest le modèle dagence (principal-agent): –Si leffort est vérifiable mais la production peut etre affectée par des aléas: problème de « partage du risque » ou assurance. –Si leffort nest pas vérifiable: « aléa moral » Un peu dhistoire (Jessua et Cahuc, Zylb)

13 Quel est le contrat optimal que lemployeur doit proposer si leffort du travailleur est observable mais pas les aléas pouvant affecter à la production? Quel est le contrat optimal que lemployeur doit proposer si leffort du travailleur nest pas observable? Problématique

14 Explication de la rigidité salariale qui narrive pas à être expliquée par les modèles de marché de concurrence parfaite au comptant Azariadis (1975), Baily (1974) et Gordon (1974) 1-Le partage du risque (Cahuc, Zylb)

15 A)Information symétrique ou vérifiable B)Information asymétrique ou invérifiable 1-Le partage du risque (Cahuc, Zylb)

16 Présentation du modèle de contrat dassurance individuelle Propriétés du contrat optimal: –Condition dArrow-Borch –Emplyeur verse un salaire peu dépendent de la conjoncture –Les heures augmentent avec le niveau daléa 1-Le partage du risque (Cahuc, Zylb) A) Information symétrique ou vérifiable

17 Un seul des acteurs observe les véritables valeurs des chocs « Principe de révélation » de Myerson (1979): restreint la recherche de contrats optimaux à lensemble des contrats pour lesquels le principal annonce le véritable état de la nature –Contrat révélateur –Contrat de second rang 1-Le partage du risque (Cahuc, Zylb) B) Information asymétrique ou invérifiable

18 A)Problèmes dincitation en présence de résultats vérifiables A)Modèle principal agent avec info cachée B)Promotions et tournois B)Problèmes dincitation en présence de résultats invérifiables A)Modèle du tire-au-flanc B)Ancienneté et contrats C)Salaire defficience et chômage volontaire 2-Les problèmes dincitation

19 A)Modèle principal agent avec info cachée A)Comportement de lagent B)Comportement du principal C)La règle de rémunération optimale B)Promotions et tournois A)Comportement de lagent B)Comportement du principal C)Lintérêt des promotions et les tournois à la recherche de rente 2-Les problèmes dincitation: A) Problèmes dincitation en présence de résultats vérifiables (Cahuc, Zylb)

20 A)Modèle du tire au flanc A)Comportement de lagent B)Comportement du principal C)Les contrats optimaux B)Ancienneté et contrats A)En début carrière le salaire contractuel est inférieur au salaire extérieur puis il le dépasse aux étapes suivantes=>Paiement différé (Lazear, 1979,1981) C)Salaire defficience et chômage involontaire Shapiro-Stiglitz, 1984): le mécanisme incitatif cest le risque de chômage 2-Les problèmes dincitation: B) Problèmes dincitation en présence de résultats invérifiables (Cahuc, Zylb)

21 CONCLUSION En fonction de linformation accessible à lemployeur et au travailleur, la relation salariale (contrat) proposé par lemployeur sera différente.


Télécharger ppt "Information et emploi Eva Moreno Galbis. Les faits stylisés (Handbook 3B, ch35) Les salaires nominaux sont plutôt rigids à court terme et ne sajustent."

Présentations similaires


Annonces Google