La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Ciment et Béton. Le ciment CIMENT: latin « pierre naturelle » connue des Romains puis redécouvert au 18e siècle 1756 Smeaton en Angleterre, découvre.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Ciment et Béton. Le ciment CIMENT: latin « pierre naturelle » connue des Romains puis redécouvert au 18e siècle 1756 Smeaton en Angleterre, découvre."— Transcription de la présentation:

1 Ciment et Béton

2 Le ciment

3 CIMENT: latin « pierre naturelle » connue des Romains puis redécouvert au 18e siècle 1756 Smeaton en Angleterre, découvre que les chaux qui présentent les meilleures propriétés « hydrauliques » son celles contenant des matières argileuses 1796 Parker en Angleterre, développe le ciment « Roman» en calcinant certains gisements naturels de calcaire argileux VICAT en France, met en évidence le rôle de largile et fabrique un ciment à partir dun mélange intime de calcaire et dargile. Historique

4 1824 Joseph Aspdin en Angleterre, fabrique et brevète une chaux hydraulique à laquelle Il donne le nom de ciment Portland, car sa couleur, après prise, ressemble à la pierre de Portland 1835 Issac-Charles Johnson qui travaille dans une usine de ciment, observe que les morceaux trop cuits donnent, après mouture, un meilleur ciment. Il augmente la température de cuisson - naissance du véritable ciment 1838 William Aspin produit le ciment Portland à côté de la Tamise - Brunel lutilise pour réparer son tunnel sous la Tamise – la 1ère utilisation du ciment Portland dans le génie civil.

5 matière minérale qui mélangée à leau donne une pâte qui durcit en réaction au processus dhydratation = Liant hydraulique Ciment = constituant de base du béton Ciment le plus utilisé = ciment portland

6 Deux étapes: I) fabrication du clinker à partir des matières premières II) ajouts dadditifs pour faire le ciment

7 I) Fabrication du clinker Usine de ciment Préparation des matières premières

8 - Le calcaire est la matière première prédominante dans le mélange cru (75 à 80%). - Le calcaire ne contient pas les quantités d'oxydes nécessaires, pour assurer une composition adéquate des matières crues On ajoute au calcaire d'autres matières minérales qui fourniront les quantités d'oxydes manquantes : largile, le sable et le minerai de fer. Matières premières minérales

9 Source de CaO : calcite, aragonite, dolomite Source de SiO 2 : quartz, feldspath, opale, argile, micas Source de Al 2 O 3 : argile, feldspath, gibbsite (Al(OH)3) Source de Fe 2 O 3 : hématite, magnétite, goethite, limonite, sidérite

10 Constituants mineurs du clinker Les oxydes mineurs dans le ciment sont: MgO, Na 2 O, K 2 O et SO 3. Les oxydes alcalins K 2 O et le Na 2 O proviennent de l'argile et des feldspaths. La magnésie (MgO) provient de la dolomite qui est souvent présente avec le calcaire. L'anhydride sulfurique (SO 3 ) provient des matières, telles que la pyrite (FeS 2 ), mais aussi du calcaire ou de l'argile et surtout des combustibles utilisés tels que le charbon, le fuel ou le gaz naturel.

11 Composition moyenne du clinker Portland Chaux CaO60 – 70 Silice SiO 2 17 – 25 Alumine Al 2 O 3 3 – 8 Oxyde de fer Fe 2 O Magnésium MgO 0,1- 4 Trioxyde de soufre SO ,5 Alcalis Na 2 O + K 2 O 0,5 - 1,3

12 sable

13

14 Usine de fabrication de ciment : le four rotatif pour la cuisson du clinker

15 La fabrication d'une tonne de clinker = 1,57 t en matières premières. Différence = pertes par émission de dioxyde de carbone durant la réaction de calcination (CaCO3 = CaO + CO2). L'industrie cimentière est consommatrice d'énergie 30 à 40 % des coûts de production. Divers combustibles sont utilisés pour fournir la chaleur nécessaire au procédé. En 1995, les combustibles les plus couramment utilisés étaient le coke de pétrole (39 %) et le charbon (36 %), devant les déchets de divers types (10 %), le mazout (7 %), la lignite (6 %) et le gaz (2 %).

16 Combustion de déchets variés comme source énergétique

17 Produit final: le clinker

18 Composition chimique du clinker Les principaux constituants du clinker sont: - Le silicate tricalcique3CaO.SiO 2 - Le silicate bicalcique2CaO.SiO 2 - L'aluminate tricalcique3CaO.Al 2 O 3 - Le ferroaluminate tétracalcique 4CaO.Al 2 O 3.Fe 2 O 3

19 Nomenclature La nomenclature utilisée dans la chimie du ciment est la suivante: La silice (SiO 2 ) S La chaux (CaO)C L'alumine (Al 2 O 3 ) A La ferrite (Fe 2 O 3 ) F L'eau (H 2 O) H Le trioxyde de soufre (SO 3 )Š La magnésie (MgO)M L'oxyde de potassium (K 2 O)K L'oxyde de sodium (Na 2 O)N Le dioxyde de carbone (CO 2 )Č

20 Les différentes phases minérales du clinker s'écrivent: 3CaO.SiO 2 C 3 S 2CaO.SiO 2 C 2 S 3CaO.Al 2 O 3 C 3 A 4CaO.Al 2 O 3.Fe 2 O 3 C 4 AF Les structures du C 3 S et du C 2 S comportent des impuretés. Les cimentiers les appellent, respectivement, alite et bélite.

21 Image par MEB (20 m) des différents constituants du CLINKER

22 Image en électrons rétrodiffusés dun clinker de ciment portland avec des cristaux euhédraux de alite, des cristaux arrondis de bélite, et des phases interstitielles daluminate et de ferrite (env. 200 µm)

23

24 Suivi des éléments chimiques dans les constituants du CLINKER

25 Récapitulatif de la fabrication du clinker

26 II) Additifs au clinker pour faire le ciment Afin de retarder la prise du ciment, on broie le clinker avec environ 5% de sulfate de calcium. Ce sulfate de calcium peut se présenter sous forme de gypse (CaSO 4.2H 2 O), d'hémihydrate (CaSO 4.1/2 H 2 O) ou de mélange des deux.

27 1. Entreposage des matières premières 2. Broyage 3. Homogénéisation 4. Préchauffage et précalcination 5. Four rotatif 6. Entreposage du clinker 7. Additifs (gypse, cendres volantes, etc.) 8. Mouture du ciment 9. Entreprosage en vrac et chargement Schéma de production du ciment

28

29 La production du ciment peut bénéficier de déchets existants qui serviront de matières premières et/ou dadditifs - le laitier des aciéries et des haut fourneaux - les cendres volantes des centrales thermiques - le carbonate de calcium de l'industrie du sucre et du papier - la boue rouge et autres déchets de l'industrie de l'aluminium L'utilisation de ces déchets peut diminuer la consommation d'énergie par la cimenterie.

30

31 Le Béton

32 Différentes phases présentes dans le béton

33 Trois étapes: I) Réactions dhydratation du clinker II) fabrication du béton III) vieillissement et corrosion du béton

34 I) Hydratation du clinker -réaction des CS avec leau au bout de quelques heures (période dinduction) - gel de CS-H qui remplit les espaces poraux - cristaux de Al-hydroxysulfate hydraté

35 Réaction fortement exothermique (dégagement de vapeur) pH basique (12,5) du ciment (important lors de la Corrosion)

36

37 Nature des silicates de calcium hydratés -particules colloïdales réactives -Plaquettes de 1-2 nm -Surface spécifique élevée: m 2 /g (moins de 1m 2 /g pour le ciment sec) -Réaction progressive: un an pour réaction complète Les régions les plus claires sont les noyaux non hydratés des grains de clinker.

38 II) Fabrication du Béton BETON : matériau de construction fabriqué à partir de: -Sable -Gravillons agglomérés + Eau - ciment -Le mélange sable + ciment= mortier -Le coulis est un mortier fluide

39

40 CSHCIMENTBETON (silicate de Ca hydraté)

41 Réaction chimique de prise lente : 50% de la résistance finale en 7 jours et 28 jours pour 80% de résistance finale. Amélioration de la prise par des adjuvants Amélioration de la fluidité (mise en place) par des plastifiants = peuvent baisser la résistance finale excellente résistance à la compression mais faible résistance à la traction et à la flexion, doù ajout au béton darmatures métalliques en acier = BETON ARME

42 Lacier est élastique, le béton armé peut donc se fissurer avec pour conséquences une corrosion et un manque détanchéité Autres techniques : précontrainte (Eugène Freyssinet 1928) On ajoute des câbles mis en tension (ensuite relachée) pour créer une compression artificielle de la pièce. Lors de la sollicitation la pièce se décompresse sans fissurer Fabrication des grands Ouvrages comme les ponts

43 Interface entre un bloc de béton vieilli et un mortier de ciment portland frais III) Vieillissement et corrosion du béton

44 Interface entre un verre et un béton Portland. Porosité importante à linterface (migration des bulles dans le béton) par manque dabsorption dans le verre.

45 Effets du Gel Fissuration parallèle à la surface

46 Gélification de surface sur un pont

47 Le gel produit gonfle et cause une expansion et une fissuration du béton

48 Une solution: injection dair dans le béton et création réserves dair qui vont pouvoir supporter la contrainte Bulles

49 Différents types de corrosion du béton armé -rouille (gros problèmes pour les ouvrages classés) -réaction avec les sels marins

50 Oups…!


Télécharger ppt "Ciment et Béton. Le ciment CIMENT: latin « pierre naturelle » connue des Romains puis redécouvert au 18e siècle 1756 Smeaton en Angleterre, découvre."

Présentations similaires


Annonces Google