La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LES TRAUMATISMES CRANIO – ENCEPHALIQUES Stéphane LITRICO Service de Neurochirurgie – Hôpital Pasteur.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LES TRAUMATISMES CRANIO – ENCEPHALIQUES Stéphane LITRICO Service de Neurochirurgie – Hôpital Pasteur."— Transcription de la présentation:

1 LES TRAUMATISMES CRANIO – ENCEPHALIQUES Stéphane LITRICO Service de Neurochirurgie – Hôpital Pasteur

2 Épidémiologie Première cause dadmission aux urgences hospitalisations / an Accident de la Voie Publique 60% Accident de la Voie Publique 60% Accident de sport ou du travail 20% Accident de sport ou du travail 20%

3 Épidémiologie Première cause dadmission aux urgences hospitalisations / an CHEZ LENFANT Accident de la Voie Publique40% Accident de la Voie Publique40% Accidents Domestiques30% Accidents Domestiques30%

4 MORTALITE 40 à 60 % des Traumatismes Crâniens Graves SEQUELLES 60 % des Traumatismes Crâniens Graves Épidémiologie

5 Les Mécanismes Traumatiques Impact direct Impact direct Fractures du crâneFractures du crâne Plaie crânio-cérébralePlaie crânio-cérébrale Hématome extra duralHématome extra dural Hématome sous dural aiguHématome sous dural aigu ContusionsContusions Lésions de décélération Lésions de décélération Attrition cérébraleAttrition cérébrale Œdème cérébral diffusŒdème cérébral diffus Hématome profondHématome profond

6 Les Lésions Élémentaires Fractures du crâne Fracture linéaire ou comminutive de la voûte Fracture linéaire ou comminutive de la voûte Embarrure (enfoncement osseux) Embarrure (enfoncement osseux) Fracture du rocher Fracture du rocher Fracture de la base du crâne Fracture de la base du crâne

7 Les Lésions Élémentaires Fracture du crâne LA FRACTURE DE LA VOUTE Pas de conséquence clinique si isolée

8 Les Lésions Élémentaires Fracture du crâne LEMBARRURE Lésion cérébrale sous jacente Préjudiceesthétique

9 Les Lésions Élémentaires Fracture du crâne LA FRACTURE DU ROCHER Otorragie Paralysie faciale

10 Les Lésions Élémentaires Fracture du crâne LA FRACTURE DE LA BASE DU CRANE Rhinorrhée

11 Les Lésions Élémentaires Fracture du crâne LA FRACTURE DE LA BASE DU CRANE Rhinorrhée

12 Les Lésions Élémentaires

13

14 Plaie crânio cérébrale Lésion cérébrale directe Risque infectieux +++ Risque infectieux +++

15

16

17

18

19 Les Lésions Élémentaires Hématome Extra Dural Saignement entre los et la dure mère Saignement entre los et la dure mère Artère Méningée Moyenne Artère Méningée Moyenne Symptomatologie retardée Symptomatologie retardée Intervalle libre Intervalle libre

20 Les Lésions Élémentaires Hématome Sous Dural Saignement entre la dure mère et larachnoïde Saignement entre la dure mère et larachnoïde Veines corticales Veines corticales Très rapidement progressif Très rapidement progressif

21 Les Lésions Élémentaires

22

23 Lésions sous arachnoïdiennes Hémorragies diffuses Lésions cortico sous-corticales Contusions hémorragiques Œdème cérébral Hématomes intra cérébraux secondaires

24 Les Lésions Élémentaires

25 Prise en Charge du Traumatisé Interrogatoire Interrogatoire Circonstances de survenueCirconstances de survenue Perte de Connaissance initialePerte de Connaissance initiale Plaintes fonctionnellesPlaintes fonctionnelles AntécédentsAntécédents

26 Prise en Charge du Traumatisé Examen Examen Évaluation de la vigilance :Évaluation de la vigilance : Score de Glasgow Recherche de signes de localisationRecherche de signes de localisation Examen des pupilles bilatéralExamen des pupilles bilatéral Examen général : signes de pancarte et recherche de lésions associéesExamen général : signes de pancarte et recherche de lésions associées

27 Le Score de Glasgow REPONSE OCULAIRE REPONSE VERBALE REPONSE MOTRICE Ouverture spontanée 4 Appropriée, orientée 5 Ordre à la demande 6 Ouverture à la demande 3 Confuse mais cohérente 4 Orientée à la douleur 5 Ouverture à la douleur 2Incohérente3 Retrait en flexion 4 Pas douverture 1Incompréhensible2 Flexion stéréotypée 3 Absente1 Extension stéréotypée 2 Absente1

28 Le Score de Glasgow REPONSE OCULAIRE REPONSE VERBALE REPONSE MOTRICE Ouverture spontanée 4 Appropriée, orientée 5 Ordre à la demande 6 Ouverture à la demande 3 Confuse mais cohérente 4 Orientée à la douleur 5 Ouverture à la douleur 2Incohérente3 Retrait en flexion 4 Pas douverture 1Incompréhensible2 Flexion stéréotypée 3 Absente1 Extension stéréotypée 2 Absente1

29 Le Score de Glasgow REPONSE OCULAIRE REPONSE VERBALE REPONSE MOTRICE Ouverture spontanée 4 Appropriée, orientée 5 Ordre à la demande 6 Ouverture à la demande 3 Confuse mais cohérente 4 Orientée à la douleur 5 Ouverture à la douleur 2Incohérente3 Retrait en flexion 4 Pas douverture 1Incompréhensible2 Flexion stéréotypée 3 Absente1 Extension stéréotypée 2 Absente1

30 Le Score de Glagow Varie entre 15 et 3 ! Varie entre 15 et 3 ! Simple, Reproductible Simple, Reproductible A la portée des acteurs non médicaux A la portée des acteurs non médicaux

31 Prise en Charge du Traumatisé Mydriase unilatérale = Engagement = Urgence Tout traumatisme crânien doit être considéré comme un traumatisé du rachis potentiel !!!

32 Prise en Charge du Traumatisé GROUPE I GROUPE II GROUPE III Asymptomatique Céphalées modérées Pas de perte de connaissance Bosse sérosanguine Contusion ou plaie simple du scalp Glasgow 15 Perte de connaissance Céphalées croissantes Crise comitiale Vomissements Intox OH ou drogues Polytraumatisé Enfant < 2 ans Glasgow 15 Altération de la conscience Diminution progressive de la conscience Signes neurologiques focaux Plaie pénétrante Embarrure

33 Prise en Charge du Traumatisé GROUPE I GROUPE II GROUPE III Asymptomatique Céphalées modérées Pas de perte de connaissance Bosse sérosanguine Contusion ou plaie simple du scalp Glasgow 15 Perte de connaissance Céphalées croissantes Crise comitiale Vomissements Intox OH ou drogues Polytraumatisé Enfant < 2 ans Glasgow 15 Altération de la conscience Diminution progressive de la conscience Signes neurologiques focaux Plaie pénétrante Embarrure Pas de radio du crâne Pas de scanner Pas dhospitalisation Retour à domicile Fiche dinformation

34 Prise en Charge du Traumatisé GROUPE I GROUPE II GROUPE III Asymptomatique Céphalées modérées Pas de perte de connaissance Bosse sérosanguine Contusion ou plaie simple du scalp Glasgow 15 Perte de connaissance Céphalées croissantes Crise comitiale Vomissements Intox OH ou drogues Polytraumatisé Enfant < 2 ans Glasgow 15 Altération de la conscience Diminution progressive de la conscience Signes neurologiques focaux Plaie pénétrante Embarrure

35 Prise en Charge du Traumatisé GROUPE I GROUPE II GROUPE III Asymptomatique Céphalées modérées Pas de perte de connaissance Bosse sérosanguine Contusion ou plaie simple du scalp Glasgow 15 Perte de connaissance Céphalées croissantes Crise comitiale Vomissements Intox OH ou drogues Polytraumatisé Enfant < 2 ans Glasgow 15 Altération de la conscience Diminution progressive de la conscience Signes neurologiques focaux Plaie pénétrante Embarrure Hospitalisation Surveillance clinique pendant 48 h Scanner au moindre doute

36 Prise en Charge du Traumatisé GROUPE I GROUPE II GROUPE III Asymptomatique Céphalées modérées Pas de perte de connaissance Bosse sérosanguine Contusion ou plaie simple du scalp Glasgow 15 Perte de connaissance Céphalées croissantes Crise comitiale Vomissements Intox OH ou drogues Polytraumatisé Enfant < 2 ans Glasgow 15 Altération de la conscience Diminution progressive de la conscience Signes neurologiques focaux Plaie pénétrante Embarrure

37 Prise en Charge du Traumatisé GROUPE I GROUPE II GROUPE III Asymptomatique Céphalées modérées Pas de perte de connaissance Bosse sérosanguine Contusion ou plaie simple du scalp Glasgow 15 Perte de connaissance Céphalées croissantes Crise comitiale Vomissements Intox OH ou drogues Polytraumatisé Enfant < 2 ans Glasgow 15 Altération de la conscience Diminution progressive de la conscience Signes neurologiques focaux Plaie pénétrante Embarrure Hospitalisation en soins intensifs Neurochirurgien Scanner en urgence

38 LHématome Extra Dural Saignement entre los et la dure mère Forme typique : Forme typique : Perte de connaissance initialePerte de connaissance initiale Intervalle libre (quelques minutes à plusieurs heures)Intervalle libre (quelques minutes à plusieurs heures) Détérioration secondaire de la conscienceDétérioration secondaire de la conscience Il existe de nombreuses autres formes cliniques

39 LHématome Extra Dural Signes neurologiques fonction de la localisation Temporal +++ : Temporal +++ : Déficit moteur controlatéralDéficit moteur controlatéral Mydriase homolatéraleMydriase homolatérale Engagement temporal rapidement mortelEngagement temporal rapidement mortel Frontal : Frontal : AgitationAgitation ObnubilationObnubilation Syndrome frontalSyndrome frontal

40 LHématome Extra Dural Signes neurologiques fonction de la localisation Occipital : Occipital : Troubles visuelsTroubles visuels CéphaléesCéphalées VomissementsVomissements Fosse postérieure : Fosse postérieure : Hypertension intracrânienne aiguëHypertension intracrânienne aiguë Mort cérébrale précoceMort cérébrale précoce

41 LHématome Extra Dural Scanner Cérébral en Urgence Sans injection de produit de contraste Sans injection de produit de contraste Aspect de lentille biconvexe hyperdense Aspect de lentille biconvexe hyperdense Effet de masse sur les structures cérébrales Effet de masse sur les structures cérébrales

42 LHématome Extra Dural

43 Traitement Intervention en urgence Intervention en urgence Volet crânien Volet crânien Aspiration des caillots Aspiration des caillots Coagulation du vaisseau responsable Coagulation du vaisseau responsable Suspension de la dure mère Suspension de la dure mère Fermeture sur drain de Redon sous- cutané Fermeture sur drain de Redon sous- cutané

44 LHématome Extra Dural MORTALITE GLOBALE 5 à 10 %

45 LHématome Sous Dural Aigu Aspect clinique Traumatisme important Traumatisme important Troubles de conscience précoce Troubles de conscience précoce Signes de localisation Signes de localisation Crises convulsives Crises convulsives Évolution vers lengagement cérébral et le décès Évolution vers lengagement cérébral et le décès

46 LHématome Sous Dural Aigu Scanner Cérébral en Urgence Sans injection de produit de contraste Sans injection de produit de contraste Aspect en croissant hyperdense Aspect en croissant hyperdense Effet de masse sur les structures cérébrales Effet de masse sur les structures cérébrales Lésions intra cérébrales fréquemment associées Lésions intra cérébrales fréquemment associées

47 LHématome Sous Dural Aigu

48 Traitement Intervention en urgence Intervention en urgence Volet osseux ou tréphine Volet osseux ou tréphine Incision de la dure mère Incision de la dure mère Lavage de lespace sous dural Lavage de lespace sous dural Fermeture sur drain non aspiratif Fermeture sur drain non aspiratif

49 Les séquelles Etat végétatif Etat végétatif Mutisme akinétique Mutisme akinétique Déficit focal Déficit focal Trouble cognitif Trouble cognitif Syndrome subjectif des traumatisés crâniens Syndrome subjectif des traumatisés crâniens


Télécharger ppt "LES TRAUMATISMES CRANIO – ENCEPHALIQUES Stéphane LITRICO Service de Neurochirurgie – Hôpital Pasteur."

Présentations similaires


Annonces Google