La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Séminaire de Sociolinguistique Malek Azzedine Doctorant en sociolinguistique 11/03/20141.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Séminaire de Sociolinguistique Malek Azzedine Doctorant en sociolinguistique 11/03/20141."— Transcription de la présentation:

1 Séminaire de Sociolinguistique Malek Azzedine Doctorant en sociolinguistique 11/03/20141

2 Bi / plurilinguisme Diglossie Code mixing / mélange codique - Mémoire du bilingue. - Bilingualité - Langue haute (acrolecte). - La langue basse (basilecte). - Deux variétés fonctionnant en répartition ou complémentarité fonctionnelle en vue de couvrir lensemble de lespace énonciatif. Code switching (C.S) Alternance codique (A.C) Emprunt- Pidgin - Créole Alternance codique Intra phrastique. Inter phrastique. Extra phrastique. 1.Interférence. 2.Calque. Les langues en contact et/ou contact de langues - Acquisition du langage. - Traitement de linformation chez le bilingue. Niveau sociétal Niveau individuel Niveau sociétal Niveau individuel 11/03/20142

3 Bi / plurilinguisme « […] le bilinguisme est la capacité d'un individu de s'exprimer dans une seconde langue en respectant les concepts et les structures propres à cette langue, plutôt qu'en paraphrasant sa langue maternelle. » (M., TITONE, 1972: Le bilinguisme précoce - Bruxelles, Dessart, p. 11.) « personne qui, en plus de sa première langue, possède une compétence comparable dans une autre langue et qui est capable d'utiliser l'une ou l'autre en toutes circonstances avec une efficacité semblable. » ( M., SIGUAN & W. F., MACKEY, 1986: Education et bilinguisme - Unesco- Ed. Delachaux et Niestlé, p. 11.) « le bilingue est quelqu'un qui possède une compétence minimale dans une des quatre habiletés linguistiques, à savoir comprendre, parler, lire et écrire dans une langue autre que sa langue maternelle » ( MACNAMARA, 1969: « How can one measure the extent of a persons bilingual proficiency? » - In Description and measurement of bilingualism, Ed., L., Kelly. Toronto: University of Toronto Press. p. 82.) ( WEINREICH, U : Languages in contact, findings and problems - The Hague, Mouton & Co.) 11/03/20143

4 « Le bilinguisme désigne la capacité d'un individu à utiliser deux langues avec une correction phonétique suffisante pour la compréhension de ce qui se dit, ainsi qu'une maîtrise minimale du vocabulaire et des structures grammaticales comparables à celles d'un autochtone du même milieu social et culturel » E., DESHAYS, 1990: Lenfant bilingue – Ed. Robert Laffont, Paris, p /03/20144

5 Diglossie « Rappelons que la notion de diglossie s'applique à toute situation sociolinguistique relativement stable dans laquelle deux variétés linguistiques génétiquement apparentées […] coexistent au sein de la même communauté linguistique, l'une des deux variétés étant reconnue comme haute et l'autre basse. Les deux variétés se distinguent, d'une part, par leurs attributs sociolinguistiques, i.e., contrairement à la variété basse, la variété haute est standardisée, elle est utilisée dans les situations de communication formelles et officielles, elle est prestigieuse, elle véhicule la littérature classique ou savante, elle est acquise dans le cadre dune éducation formelle ; dautre part [on note] une plus grande complexité de la morphosyntaxe, du lexique et de la phonologie de la variété haute par rapport aux structures de la variété basse. » (A., BOUKOUS, 1995 : Société, langues et cultures au Maroc : enjeux symboliques, Casablanca - Ed. Ennajah, El Jadida. p. 55.) 11/03/20145

6 Mélange codique ou code mixing « lexpression mélange codique (code mixing) est généralement employée par les linguistes dans un sens très large pour désigner tout type dinteraction entre deux ou plusieurs codes linguistiques différents dans une situation de contact des langues. Une telle définition englobe donc lemprunt (utilisation dun élément lexical dune langue A intégré morphologiquement et syntaxiquement à une langue B) et lalternance codique (emploi alterné de deux codes linguistiques différents dans un même énoncé); il faut toutefois noter que lalternance codique est plutôt une juxtaposition de codes quun mélange et ressortit davantage au discours quà la langue. Elle inclut aussi les pidgins (langues secondes créées pour les besoins de la communication par deux communautés linguistiques parlant des langues différentes); mais les pidgins sont la résultante dun mélange codique, tous les mélanges codiques ne sont pas des pidgins ». Michel B : « Mélange de codes », in Sociolinguistique, concepts de base, Moreau. M.L. (Edition), Mardaga, Paris.p /03/20146


Télécharger ppt "Séminaire de Sociolinguistique Malek Azzedine Doctorant en sociolinguistique 11/03/20141."

Présentations similaires


Annonces Google