La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

CHRONOLOGIE RELATIVE Utilisation des relations géométriques entre les roches La datation relative permet dordonner, les uns par rapport aux autres, des.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "CHRONOLOGIE RELATIVE Utilisation des relations géométriques entre les roches La datation relative permet dordonner, les uns par rapport aux autres, des."— Transcription de la présentation:

1 CHRONOLOGIE RELATIVE Utilisation des relations géométriques entre les roches La datation relative permet dordonner, les uns par rapport aux autres, des structures (strates, plis, failles, minéraux) et des évènements géologique variés (discordances, sédimentation, intrusion, orogenèse).

2 Roche sédimentaire Roche formée à la suite du transport et du dépôt de matériel. Principe de superposition Lorsque plusieurs strates sont superposées, la strate située la plus en profondeur est plus ancienne que celle située juste au dessus.

3 Principe d'horizontalité. Les couches sédimentaires sont déposées à l'origine horizontalement. Une séquence sédimentaire qui n'est pas en position horizontale aurait subit des déformations ultérieurement à sont dépôt.

4 DISCORDANCE

5 Faille Cassure affectant un terrain avec mouvement relatif des parties séparées. Principe de recoupement Une structure qui en recoupe une autre est plus jeune que celle qu elle recoupe.

6 Principe d'inclusion. Les morceaux de roche inclus dans une autre couche sont plus anciens que leur contenant.

7 Principe de continuité 2 couches séparées dans lespace mais limitées par les mêmes couches à la base et au sommet ont le même âge.

8 Etude de la carriere de Belmont de St Jean des Vignes - Rhône

9 GramocerasPolyplectusPseudogramoceras

10 Principe didentité paléontologique Deux formations ayant les mêmes fossiles stratigraphiques ont le même âge

11 Principe de continuité - Une même couche a le même âge sur toute son étendue. Principe de superposition, selon lequel, dans les terrains non-déformés, les formations les plus basses sont les plus anciennes et les formations les plus hautes sont les plus jeunes. Principe d'horizontalité. Les couches sédimentaires sont déposées à l'origine horizontalement. Une séquence sédimentaire qui n'est pas en position horizontale aurait subit des déformations ultérieurement à sont dépôt. Principe de recoupement. Les couches sont plus anciennes que les failles ou les roches qui les recoupent. Principe d'inclusion. Les morceaux de roche inclus dans une autre couche sont plus anciens que leur contenant. Principe didentité paléontologique - Deux formations ayant les mêmes fossiles stratigraphiques ont le même âge La datation relative repose sur les principes de la chronologie relative qui ont permis détablir léchelle stratigraphique des temps géologiques. Ces principes sont:

12 CHRONOLOGIE ABSOLUE Utilisation des propriétés de la radioactivité La datation absolue permet de mesurer les durées des phénomènes géologiques en datant des roches ou des fossiles. Elle permet aussi de situer dans le temps, léchelle relative des temps géologiques.

13 La chronologie absolue est fondée sur la décroissance radioactive de certains éléments chimiques: elle exploite la relation qui existe entre les rapports isotopiques et la durée écoulée depuis « la fermeture du système » contenant les isotopes. On mesure donc la variation isotopique entre le moment de la fermeture de léchantillon daté et linstant t.

14

15

16 T = ln 2/λ T = Période de lélément radioactif λ = Constante de désintégration

17 Loïc Labrousse Équipe déformations crustales, Laboratoire de Tectonique, Université Pierre et Marie Curie, Paris 14C de – ans à aujourdhui 40K plus de 1Ma 87Rb plus de 10Ma Les radio-chronomètres sont choisis en fonction de la période de temps que lon cherche à explorer.

18 Datation absolue au 14C 14N 14C

19 Pour les premiers millénaires on utilise le 14C dont la quantité lors de la fermeture du système est connue. La mesure de la quantité de 14C restant dans léchantillon permet de trouver un âge. Lorsque tous les éléments radioactifs ont disparu de léchantillon, la datation nest plus possible. t = 1/ λ ln Po / P Fermeture du système = mort de lindividu

20 Datation absolue au K / Ar 40K 40 Ar t = 1/ λ ln ( (Ar/K) / 0, ) Fermeture du système = cristallisation du magma Pour des périodes plus anciennes on peut, par exemple, utiliser le couple Potassium / Argon. La quantité initiale lors de la fermeture du système est négligeable. La contamination par largon de latmosphère rend difficile la détection de largon issu de la désintégration du potassium.

21 Datation absolue au Rb / Sr 87Rb 87Sr 87Sr/86Sr total = 87Sr/86Sr initial + 87Rb/ 86Sr(e λ t -1) Y = b + x a Pour des périodes encore plus anciennes on peut, par exemple, utiliser le couple Rubidium / stontium. Pour trouver lâge dune roche, il est alors nécessaire de mesurer le rapport isotopique de plusieurs minéraux de la même roche ayant cristallisé au même moment (car les qtés initiales des éléments et le moment de la fermeture du système sont inconnus ). t = 1/ λ x ln (a+1)

22 a=(y2-y1) / (x2-x1) = ( – ) / 2 y2 y1 x1x2


Télécharger ppt "CHRONOLOGIE RELATIVE Utilisation des relations géométriques entre les roches La datation relative permet dordonner, les uns par rapport aux autres, des."

Présentations similaires


Annonces Google