La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Dépistage des violences faites aux femmes : le questionnement systématique lors de la consultation médicale est-il possible, efficace et intéressant ?

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Dépistage des violences faites aux femmes : le questionnement systématique lors de la consultation médicale est-il possible, efficace et intéressant ?"— Transcription de la présentation:

1 Dépistage des violences faites aux femmes : le questionnement systématique lors de la consultation médicale est-il possible, efficace et intéressant ? Étude réalisée par 51 médecins et 2 sages- femmes, 557 patientes interrogées Dr Gilles Lazimi Centre Municipal de Santé 5 décembre 2007

2 Méthode Questionnaire proposé à 500 médecins par courrier en mars et davril 2007 Trois questions à poser de façon systématique à 10 patientes venant les consulter pour un tout autre motif que des violences Cinq questions posées aux médecins

3 Les trois questions aux patientes 1/Au cours de votre vie, avez-vous été victime de violences verbales, propos sexistes, humiliants, dévalorisants, injures, menaces ? 2/Au cours de votre vie, avez-vous été victime de violences physiques ? Avez-vous reçu des coups, des gifles ? Avez-vous été battue, bousculée par un homme ? 3/Au cours de votre vie, avez-vous été victime de violences sexuelles : attouchements, viol, rapports forcés ?

4 Les cinq questions posées aux médecins Difficulté pour eux de poser ces questions Difficulté pour leurs patientes dy répondre Lintérêt pour le professionnel Besoins de formation Informations données aux patientes concernant les associations et consultations spécialisées en cas de révélations positives.

5 Résultats 51 médecins, 2 sage femmes 557 patientes interrogées

6 Résultats patientes

7 22.5% des médecins ont eu de difficultés à questionner les patientes 77,5% nont pas eu de difficultés à poser ces trois questions de façon systématique ouinon Difficultés à poser les questions 12 (un peu)45

8 Pour 19% des médecins leurs patientes ont eu des difficultés à répondre aux questions Pour 81% des médecins leurs patientes nont eu aucune difficulté à répondre aux questions.

9 96% des médecins considèrent quil est intéressant de poser de telles questions OUINON Intérêt pour le professionnel 561

10 70% des médecins déclarent avoir besoin de formation sur le thème des violences 20% déclarent ne pas avoir besoin de formation, cela correspond pour les trois quarts aux médecins libéraux qui avaient participé à des formations sur les violences en OUINON BESOINS DE FORMATION DES MEDECINS 4013

11 Accompagner Travailler en réseau

12 Accompagner Informer et dire : Vous nêtes pas responsable Il na pas le droit, Cest un délit puni par la loi Je peux vous aider Vous nêtes plus seule Vous pouvez porter plainte, quand vous le voudrez Expliquer les processus Laider à mettre des mots sur ses souffrances

13 Accompagner Conseiller : Rencontrer les associations risque dhomicide majeur lors du départ nécessité de préparer son départ Orienter : structures daides TRAVAILLER EN RESEAU

14 Les structures existantes Structures associatives Centres médicaux, centre de planifications, PMI … Services médico-judiciaires Services sociaux Centre Médico-Psychologique (CMP) Centre daccueil durgences (115) Gendarmerie ou police

15 Le carnet dadresses Permanence nationale téléphonique: «Violences conjugales femmes info service» : NUMERO Institut national daide aux victimes et de médiation (INAVEM) : SOS femmes : Adresses des centres dinformation : Sites dinformation pour les professionnels de santé :

16

17 Les violences envers les femmes : un problème de santé publique La prise en charge ambulatoire dune femme victime de violence conjugale coûte deux fois et demi plus cher que la prise en charge dautres femmes. 5% des femmes victimes de violences conjugales ont fait une tentative de suicide contre 0,2% chez les femmes nayant pas subi de violences conjugales. (soit 25 fois plus).(Enquête ENVEF) Plus de 50% des femmes victimes de violences conjugale souffrent de dépression. Une femme sur trois se présentant aux urgences, une femme sur quatre consultant des médecins généralistes, une femme sur quatre ayant consulté en psychiatrie déclare avoir été victimes de violences au cours de sa vie.(étude 1999) Les deux tiers des enfants témoins sont exposés aux violences et sont eux mêmes victimes de violences psychologiques et physiques. Le risque plus tard dêtre eux même maltraités serait de 6 à 15 fois plus élevés quil sagissent de violences physiques, psychiques ou sexuelles. Les femmes victimes de violences conjugales perdent de 1 à 4 années de vie en bonne santé (daprès lOMS)

18 Derniers messages Poser les questions permettra aux patientes de parler, dêtre enfin écoutées et reconnues comme victimes et aussi de nêtre plus seules. Permet le dialogue, permet de réflechir, permet de changer la honte de camp, permet de désigner les coupables et daider les femmes victimes de comprendre les stratégies, les processus et plus tard dagir. Respecter les décisions des femmes, et le temps nécessaire pour ellles Poser de telles questions change notre relation thérapeutique avec vos patientes et nous éclaire sur leurs problèmes de santé passés, présents, et futurs. rédiger en termes concrets le certificat médical, porter son attention à la détermination de lITT en se faisant aider si nécessaire. Surtout ne pas rester seul et connaître les associations daide existant dans son secteur Enfin, si vous trouvez votre patiente: Agressive, autoritaire, pénible, ou trop timide, trop effacée, nhésiter pas à poser la question des violences : cest toujours gagnant !! Toujours en retard, exaspérante, nombreux rendez-vous manqués, et dont le portable sonne à chaque la consultation « son mari téléphone pour savoir ou elle est », nhésiter pas à poser la question des violences : cest toujours intéressant dépressive ou psy : nhésitez plus…


Télécharger ppt "Dépistage des violences faites aux femmes : le questionnement systématique lors de la consultation médicale est-il possible, efficace et intéressant ?"

Présentations similaires


Annonces Google