La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

CTR maladie chronique 17/03/2011 ARS PACA-17/03/2011.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "CTR maladie chronique 17/03/2011 ARS PACA-17/03/2011."— Transcription de la présentation:

1 CTR maladie chronique 17/03/2011 ARS PACA-17/03/2011

2 Ordre du Jour L éducation thérapeutique: - Bilan des autorisations en PACA - MIG 2010 Les maladies chroniques: - PSRS et maladies chroniques - Note de cadrage - Schéma régional de prévention Divers

3 Bilan des autorisations en PACA à la date du 15 mars demandes réceptionnées dont 139 pour des programmes mis en place avant la loi HPST 212 ont fait l objet d un avis autorisations accordées - 93 autorisations refusés 119 programmes autorisés - 72 au sein d un établissement de court séjour en ambulatoire ou au cours d une hospitalisation - 31 au sein d un SSR - 7 dans les réseaux de santé - 7dans d autres structures (centre de dialyse, associations…) - 1 dans un centre de compétences - 1 en ville

4 Bilan des autorisations en PACA à la date du 15 mars 2011 (suite) Répartition par pathologie des programmes autorisés: 42 pour diabète 17 pour obésité 13 pour maladie cardio vasculaire 9 pour asthme 5 pour insuffisance rénale chronique 6 pour VIH 4 pour psychiatrie 3 pour BPCO 3 pour maladies respiratoires chroniques 2 pour mucoviscidose 15 pour autres pathologies

5 Bilan des autorisations en PACA à la date du 15 mars 2011 (suite) Refus des autorisations 93 refus 43 provenant de SSR(58%) et 42 de MCO (38,8%) Motifs: - absence ou insuffisance de compétences - mauvaise structuration et formalisation du programme - contenu du programme relevant en fait d informations et de conseil - contenu du programme qui ne prenait pas en compte le patient dans sa globalité

6 Bilan des autorisations en PACA à la date du 15 mars 2011 (suite) patients ciblés dans les programmes autorisés en ambulatoire au cours d une hospitalisation (dont 9435 au sein d un SSR) Parmi les 9573 patients pris en charge en ambulatoire: sont financés dans le cadre du FIQCS dans le cadre du FNPEIS dans le cadre du FNPEIS+FIQCS dans le cadre de la MIG sans aucun financement - 50 dans le cadre d autres financements

7 Bilan des autorisations en PACA à la date du 15 mars 2011 (suite) Certains programmes ont été autorisés par d autres ARS - AJ D sur l établissement de Val Pré vert (05) - GRANTED pour les OAMI sur le CH de Toulon - CESAM (Nice, Marseille,Avignon) pour le diabète - MSA pour les pathologies cardio vasculaires

8 Suivi des autorisations Autorisation déconnectée du financement Autorisation donnée pour 4 ans avec: -accord préalable de lARS en cas de changement du coordonnateur, des objectifs ou du financement -déclaration annuelle auprès de l ARS si autre modification -caducité de l autorisation si programme non mis en œuvre dans les 12 mois ou suspendu pendant plus de 6 mois consécutifs Retrait d autorisation possible après mise en demeure Evaluation par l HAS Suivi du respect de l autorisation par l ARS

9 Point sur les appels à projets programmes ambulatoire financés sur la MIG 2010 (815 patients= euros par an): Pas de financement de programmes pour les établisseemnts ayant déjà une MIG non encore analysée 8 pour des établissemments publics ou assimilées - 05: CH Embrun/Chantours: Diabète/50 patients - 06:CH Antibes:Diabète/150 patients - 06:CH Cannes:I Rénale chronique/145 patients - 06:CH Cannes:Diabète/20 patients - 06:CH Grasse:Obésité/20 patients - 13:St Joseph:I Cardiaque/80 patients - 13: St Joseph:Diabète/50 patients - 13:CH Aix:Insulinothérapie fonctionnelle/80 patients 3 pour des structures privées - 13:Cl Bouchard:Diabète/50 patients - 83: AVOOD:I Rénale chronique/70 patients - 83:Polyclinique des fleurs: Cardio vasculaire/100 patients

10 PSRS et maladies chroniques : améliorer la qualité de vie, prévenir les complications

11

12 Note de cadrage PRINCIPES intégration des changements : PS et patients prioriser être actif et même proactif utiliser les atouts, les initiatives (innovations organisationnelles), appui et soutien aux PS savoir commencer « petit », modéliser, améliorer, adapter, diffuser « jouer » la paramédicalisation utiliser au mieux les évolutions : forfaits, délégations de compétences considérer les champs hors compétence directe ARS attention vulnérabilité intégrer les NTIC

13 Note de cadrage DECLINAISONS PRIORITAIRES modèle territorial global, appuyé sur une animation territoriale analyse préalable des besoins et des ressources prévention et ETP : rendre visible structurer mutualiser loffre ; faire le lien avec le premier recours pour lETP relayer les programmes dETP favoriser la PEC ambulatoire de proximité : [re]structuration, pluridisciplinarité investir le champ du maintien à domicile [ACT] coordination dappui (cas complexes) parcours de soins - ETP - accompagnement - social - domicile - vie promouvoir la qualité (par le biais de lorganisation) dimension mode de vie hygiène de vie (alimentation, APS) parcours de vie mobilisation daides

14 Schéma régional de prévention Quattend ton du CTR ? Consultation en parallèle aux réunions du groupe technique Etablir la liste des critères de qualité dune offre territoriale idéale en prévention et promotion de la santé pour les maladies chroniques en distinguant structures, processus et résultats : - résultats : quels résultats visons nous ? - processus : que faire - que mettre en œuvre - pour atteindre les résultats ? - structures : de quoi faut-il disposer pour réaliser les processus avec succès ?

15 Schéma régional de prévention Les Résultats 1. Diminution de lincidence de la maladie 2. Limitation des complications (morbidité) 3. Réduction de la mortalité 4. Réduction des inégalités de santé 5. Amélioration de la qualité de vie 6. Changement des représentations collectives de la maladie chronique et lutter contre les discriminations

16 Réflexions du CTR sur les processus - - dépistage,vaccination -éducation à la santé et éducation thérapeutique -promotion santé -environnement:facteurs à identifier et à limiter planification -accès aux soins des personnes en vulnérablité sociale -identification et structuration des structures de proximité -identification des vulnérablités sociales mais sans stigmatiser -coordination des différents intervenants, lisibilité de la coordination par la population et lisibilité offre

17 Réflexions du CTR sur les processus (suite) plateforme de ressources:information -accompagnement des patients -coordination avec autres institutions, associations -accompagnement psycho sociaux -les aidants:formation,mission -partage de compétences entre PS et pateints experts et place dans les structures

18 Propositions du groupe technique PPS sur les processus 1. éducation pour la santé (prévention universelle) - prévention ciblée (facteurs de risque) 2. et 3. dépistage diagnostic précoce - parcours de soins (personnalisé) - qualité des soins - ETP et accompagnement 4. réduction des inégalités daccès à loffre de prévention et plus globalement à loffre de santé 5. parcours de vie : définition, organisation - ETP 6. information - communication, actions grand public formation initiale formation continue suivi des parcours des patients par les caisses dassurance maladie suivi individualisé du parcours de santé

19 Propositions du CTR sur les structures -adaptation au territoire etcoordination des structures existantes -lieu de santé à l extérieur de l hôpital dédié à de l accueil,de l information, de l ETP -pluridisciplinarité -regroupement par pathologie: guichet unique par pathologie?Premier accueil?Numéro vert? -Unité de lieu avec distribution sur le territoire et transversalité en matière d ETP -unité mobile pour les territoires en difficulté en collaboration avec les médecins et les associations du secteur,MG=relai -connaissance des acteurs sociaux et de santé de proximité -partenariat avec la santé au travail, l éducation nationale ( y compris école d infirmière), activités physiques(développer l environnement) -lisibilité d un centre de ressource de proximité avec ensuite une bonne coordination et des moyens adaptés

20 Propositions du groupe technique PPS sur les structures lieux éducatifs couverture du territoire / accessibilité - offre protéiforme centres dinformation plateforme régionale de ressources maladies chroniques acteurs territoriaux (formés) ressources locales dont médecins traitants associations dusagers paramédicaux conseillers sanitaires ? coordination de ces acteurs, lisibilité connaissance des moyens et missions de chacun réseaux observation recherche

21 Besoins - Priorités pour réunion groupe de travail du 8 avril Données ORS, ALD etc. Diagnostic local (professionnels, populationnel) Consultation du CTR (discussion) : - quelle lecture de ces sources ? - comment évaluer les besoins, élaborer un dg local ? - quels sont les besoins tels quappréhendés plus particulièrement ou plus « sensiblement » par linstitution, lorganisme, létablissement représenté ? - comment prioriser ? Focus ETP : quelles priorités ? - Territoire ? - Pathologie ? - Population ? GROUPE DE TRAVAIL CTR LE 8 AVRIL MATIN


Télécharger ppt "CTR maladie chronique 17/03/2011 ARS PACA-17/03/2011."

Présentations similaires


Annonces Google