La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Page 1 Principe de fonctionnement DSP AGC MIC HP 8 paramètres d'analyse Détection des Environnements Traitements numériques du signal Parole Bruit TPB.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Page 1 Principe de fonctionnement DSP AGC MIC HP 8 paramètres d'analyse Détection des Environnements Traitements numériques du signal Parole Bruit TPB."— Transcription de la présentation:

1

2 Page 1 Principe de fonctionnement DSP AGC MIC HP 8 paramètres d'analyse Détection des Environnements Traitements numériques du signal Parole Bruit TPB Détection des Environ- nements MIC AGC

3 Page 2 Canaux pré câblés vs canaux FFT Beaucoup de canaux (64), fortement chevauchants => faible sélectivité Calcul des filtres => grosse utilisation des ressources de la puce Lents, dépendant du nombre de canaux (délai >15 ms) Peu de canaux (16), juxtaposés => hyper sélectifs (42 dB/octave) Pas de calcul => 100% des ressources de la puce pour le traitement de signal Rapide, quel que soit le nombre de canaux (délai = 2 ms) sirène ; klaxon Fréquences Puce mono fonction Filtres pré câblés : Puce multi fonctions Filtres calculés FFT : Filtres calculés FFT :

4 Page 3 5: Changement de polarité (détection du Larsen) Enveloppe 1: Fréquence de modulation (détection de la parole : 1/T) TT 2: Amplitude de modulation (détection de la parole) 3: Vitesse d'accroissement (détection de la parole) 4: Valeur moyenne longue (détection de la parole : Intégrale) 8 paramètres d'analyse des signaux microphoniques Signal Temps 6: Déphasage microphonique (détection de langle darrivée du bruit) 7: Corrélation microphonique (détection du vent) Dérivée : dv dt Détection des environnements 8: Stabilité de la fréquence du courant de la puce (détection de la musique)

5 Page 4 Reconnaissance des environnements Appréciation du rapport signal/bruit Bruit seul Parole seule Valeur 1 Valeur 0 Un paramètre d'analyse : tout ou rien => échelle sonore = un seul barreau manque de finesse. Échelle sonore Baisse de gain (dB) Réduction de gain progressive fonction du rapport signal/bruit fonction du type de bruit Réduction de gain sans nuances Baisse de gain : 0 dB Baisse de gain : -9 dB Plusieurs paramètres d'analyse : combinaisons (5x "0" & 3x "1" ou 1x "0" & 7x "1") l'Intelligence Artificielle (Fuzzy Logic) : - reconnaît l'environnement sonore - évalue le rapport signal/bruit => échelle sonore = tous les barreaux Échelle sonore multi paramètres Numérique paramètres = "0" ou "1" "1" : parole seule gain maintenu "0" : bruit seul gain réduit un paramètre Plus de paramètres d'analyse = Plus de finesse dans l'analyse Détection des environnements Dans chacun des 16 canaux

6 Page 5 Détection des environnements Parole dans le calme Parole dans le bruit Bruit Calme Musique Vent Nouvelles caractéristiques techniques

7 Page 6 Nouvelles caractéristiques techniques Traitement de la Parole et du Bruit Débruiteur (TVP) si bruit seul Emergence phonétique (ERP) si parole + bruit Réglages : efficacité progressive TPB =>

8 Page 7 (signal enveloppe) fréquence de modulation ParoleBruit Traitement de signal (TVP) Analyse multi axes de la modulation de l'enveloppe pour permettre la distinction entre parole et bruit environnant perturbateur. amplitude de modulation

9 Page 8 Gain du canal Niveau Temps Principe de fonctionnement de l'ERP Bruit Parole Traitement de signal (ERP)

10 Page 9 Émergence Rapide de Parole => Débruiteur Inter Syllabique Basé sur la théorie du filtre de Wiener F :facteur d'amplification S t :signal total B :bruit Traitement de signal (ERP) S t – B S t F = Bruit Signal total Niveau Temps Temps d'Attaque : 1 ms

11 Page 10 Traitements de signal (TVP + ERP) efficacité sur mélange parole / bruit

12 Page 11 Signal original Signal traité par TVP : Signal traité par ERP : Signal traité par TVP + ERP : Traitements de signal (TVP + ERP) efficacité sur mélange parole / bruit

13 Page 12 TVP + AEP TVP + ERP Traitements de signal (TVP + ERP) efficacité sur les réverbérations, l'écho Nouveau bénéfice de l'amélioration constante du traitement du signal

14 Page 13 SoundSmoothing off SoundSmoothing on Les bruits impulsionnels sont fortement réduits SoundSmoothing est totalement transparent sur la voix Les bruits impulsionnels sont agressifs Traitement du signal : SoundSmoothing

15 Page 14 AnalyseExtractionRéductionSynthèse Vocal Détection Temps de traitement ultra court : << 1 ms Traitement du signal : SoundSmoothing

16 Page 15 SoundSmoothing off SoundSmoothing on Exemples sonores de SoundSmoothing Traitement du signal : SoundSmoothing

17 Page 16 Analyse fréquentielle + temporelle => détection des bruits impulsionnels Son impulsionnel : montée brutale d'énergie pic de forte intensité durée très brève fois par seconde, une réduction de gain est appliquée en fonction de : la pente l'intensité la durée temps niveau fois par seconde 2 ms Traitement du signal : SoundSmoothing

18 Page 17 Analyse fréquentielle + temporelle => détection des bruits impulsionnels Son impulsionnel : montée brutale d'énergie pic de forte intensité durée très brève fois par seconde, une réduction de gain est appliquée en fonction de : la pente l'intensité la durée temps niveau 2 ms entrée sortie SoundSmoothing est adaptatif en intensité Traitement du signal : SoundSmoothing

19 Page 18 T R = 60 ms T R = 40 ms T R = 90 ms Claquement secMartèlement sourd réverbérant t t SoundSmoothing L'autre système T R = 60 ms & descendante Analyse des pentes du bruit : montante & descendante Temps de retour adaptatif Durée adaptative de la réduction de gain évite les risques de : undershoot (1) overshoot (2) 1 2 SoundSmoothing est adaptatif en temporel Traitement du signal : SoundSmoothing

20 Page 19 Désactivable renouvellements Efficacité réglable préférence patient Seuil réglable uniquement les sons gênants, pas les utiles 1 ère onde réglable localisation spatiale Position du réglage MinMedMax Réduction maximale 0 20 dB0 30 dB0 40 dB Seuil de détection 60 dB50 dB40 dB Réduction de la 1 ère onde sonore nonréduiteoui SoundSmoothing est finement réglable Traitement du signal : SoundSmoothing

21 Page 20 Input 85 dB SoundSmoothing off Input 85 dB SoundSmoothing on Input 65 dB SoundSmoothing off Input 65 dB SoundSmoothing on Signal composite à 65 puis 85dB Tous traitement des signaux Off AGC- I & AGC-O Off SoundSmoothing Max / Off SoundSmoothing n'est pas et ne réagit pas comme une compression SoundSmoothing ne réagit pas sur un signal composite ou un bruit blanc Traitement du signal : SoundSmoothing

22 Page 21 Réductions de gain : Off : 0 -Min : 0 20 dB -Med : 0 30 dB -Max : 0 40 dB Préréglage : medium Traitement du signal : SoundSmoothing

23 Page 22 Plus de gain et donc de niveau de sortie,sans crainte des bruits impulsionnels + daudibilité surtout dans les aigus, donc dintelligibilité Moins de compression AGC-I sur les dynamiques pincées (pertes sévères) + de clarté et + de présence de la voix Travailler en Duale sur tous les AGC-I, juste après le préréglage + de clarté et + de brillance de la voix Pas besoin dAGC-O & de PC pour gérer lintolérance due à ces bruits amélioration sensible du rapport signal/bruit Éliminer la gêne due aux bruits impulsionnels permet : Traitement du signal : SoundSmoothing

24 Page 23 La possibilité de passer plus de gain sans craindre les bruits impulsionnels => + d'audibilité des consonnes faibles aigues => + d'intelligibilité, dans le confort SoundSmoothing est idéal aussi sur les dynamiques pincées Traitement du signal : SoundSmoothing

25 Page 24 Selon les signaux, différents algorithmes sont utilisés Les algorithmes se complètent Automatisme des différents algorithmes de réduction du bruit Traitement de la parole et du bruit

26 Page 25 Réduction du bruit microphonique

27 Page 26 Amplificateur Anti Larsen Boucle externe du Larsen picsopposition de phase Réinjection instantanée des pics en opposition de phase Stabilisationcontinu Stabilisation en continu de la courbe de réponse sans réduction de gain Annulation du Larsen sans réduction de gain Anti Larsen par opposition de phase

28 Page Hz1kHz10kHz Larsen disparu Courbe stabilisée Anti Larsen Off Anti Larsen On dB Anti Larsen par opposition de phase Pic de Larsen Instabilité

29 Page 28 Directivité microphonique La directivité : automatique adaptative multi canal TriMic (Centra Power) Avantages Avantages : Meilleurs confort et intelligibilité, même avec plusieurs sources simultanées de bruit en mouvement TwinMic TriMic Omnidirectionnel +4 dB S/B + 6dB S/B

30 Page 29 Musique Parole dans le calme Parole dans le bruit Bruit stationnaire Bruit fluctuant Musique Classification Oreille gauche Classification Oreille droite Parole dans le Calme Parole dans le calme Parole dans le bruit Bruit stationnaire Bruit fluctuant Musique Parole dans le Bruit Bruit Fluctuant Bruit Stationnaire Priorité à l'intelligibilité de la parole Parole dans le Bruit Bruit Stationnaire Bruit Fluctuant Parole dans le Bruit e2e : fonctionnement binaural automatique

31 Page 30 Classification bilatérale (sans e2e) Exemple : conversation côte à côte au restaurant, avec source musicale Cas A) : DIT & DIN incohérents localisation impossible => baisse du % S/B Cas B) : Mic Dir off & TPB off intelligibilité & confort d'écoute réduits Situation idéale : Mic Dir on & TPB on, sur les deux oreilles Quand la fonction "Détection des environnements" est cochée sous Connexx, les TPB & Dir Mics sont automatiquement désactivés dans les environnements "Musique" & "Parole dans le calme". musique parole A) Class. G : parole dans le bruit Mic Dir on, TPB on Class. D. : musique Mic Dir off, TPB off B) Class. G. : parole dans le calme Mic Dir off, TPB off Class. D. : musique Mic Dir off, TPB off

32 Page 31 Classification Binaurale (avec e2e) Les décisions monaurales indépendantes sont combinées en une décision binaurale, grâce à une matrice binaurale Les classifications locales sont échangées par e2e wireless -5 fois par seconde -transmission inductive, fréquence de codage 120 kHz Synchronisation par Transmission/Réception -Si la classification locale D change, elle est immédiatement transmise à G -L'appareil G calcule la classification globale et envoie sa classification locale -L'appareil D calcule la classification globale -Les deux appareils activent simultanément la nouvelle classification globale Toujours la même classification aux deux oreilles Toujours la même action (Mic Dir, TPB) aux deux oreilles Premier véritable algorithme binaural dans des aides auditives


Télécharger ppt "Page 1 Principe de fonctionnement DSP AGC MIC HP 8 paramètres d'analyse Détection des Environnements Traitements numériques du signal Parole Bruit TPB."

Présentations similaires


Annonces Google