La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Risque Chimique Domaine OME Année 2005-2006Patrick LEGHIE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Risque Chimique Domaine OME Année 2005-2006Patrick LEGHIE."— Transcription de la présentation:

1 1 Risque Chimique Domaine OME Année Patrick LEGHIE

2 2 Qu'est-ce qu'un produit chimique ? Substance = produit pur / Préparation = mélange de substances Ils sont partout ! åSolvants : peinture, dégraissant, carburants, … åAcides/bases : neutralisation, attaque, … åGaz comprimés/liquéfiés åProduits dentretien Code du travail (Article R231-51) åclasse les substances dangereuses en 15 catégories Explosibles Comburantes Extrêmement inflammables Facilement inflammables Inflammables

3 3 Qu'est-ce qu'un produit chimique ? Très toxiques Toxiques Nocives Corrosives Irritantes Sensibilisantes Cancérogènes (catégorie 1, 2 ou 3) Mutagènes (catégorie 1, 2 ou 3) Toxiques pour la reproduction (catégorie 1, 2 ou 3) Dangereuses pour lenvironnement. åResponsabilisation Risque chimique : Santé/sécurité Réglementation CMR (R Code Travail)

4 4 Risque chimique Risque : mesure de la conséquence d'un danger = f(probabilité, gravité) 1. Incendie 2. Explosion ågaz, vapeurs åpoussières 3. Toxicité Evaluation nécessaire du risque åOù trouver les renseignements ? Etiquette Fiche de Donnée de Sécurité (FDS) dispersion atmosphérique

5 5 Conseils de prudencePhrases de risque R 11– FACILEMENT INFLAMMABLE R 23/24/25– TOXIQUE PAR INHALATION, CONTACT AVEC LA PEAU ET INGESTION R 39/23/24/25– TOXIQUE: DANGER D'EFFETS IRREVERSIBLES TRES GRAVES PAR INHALATION, CONTACT AVEC LA PEAU ET INGESTION Nom et caractéristiques du produit METHANOL CH 3 OH M = 32,04 [ ] Pictogramme de risque Nom et adresse du fabricant Etiquette F – Facilement inflammable T – Toxique LABORATOIRE HEI 13 rue de Toul Lille Cedex Tel Fax S 1/2– Conserver sous clé et hors de portée des enfants S 7– Conserver le récipient bien fermé S 16– Conserver à l'écart de toute flamme ou source d'étincelle. Ne pas fumer S 24– Eviter le contact avec la peau S 45– En cas d'accident ou de malaise, consulter immédiatement un médecin et lui montrer l'étiquette CAS Registry number n° EINECS (European Inventory of Existing Chemical Substances) ou ELINCS (European List of Notified Chemical Substances) Nom usuel Formule chimique Masse molaire

6 6 Fiche de données de sécurité (FDS) Elle est OBLIGATOIRE pour les produits chimiques dangereux Elle doit suivre un format en 16 rubriques, Être datée et rédigée en français (pour les produits mis sur le marché français) Information générale Rubrique Nom du produit et du fournisseur1 Composition chimique2 Propriétés physico-chimiques9 Dangers Rubrique Inflammabilité, explosivité, réactivité3, 9 et 10 Santé : toxicité3 et 11 Environnement : écotoxicité3 et 12 Elimination Rubrique Résidus/déchets, recyclage13 Utilisation Rubrique Utilisation recommandée et restrictions16 Manipulation et stockage7 et 15 Protection de lutilisateur8 Valeurs limites dexposition8 et 15 Limitations de mise sur le marché et demploi15 Situations durgence Rubrique Premiers secours4 Incendie5 Fuites/déversements6 Transport Rubrique Précautions et conseils14 Classes de danger transport14 Cest un document évolutif par nature : il est essentiel de sassurer que lon dispose toujours de lexemplaire le plus récent.

7 7 Pictogrammes Xn : NocifT : toxique T+ : très toxique Produits dangereux en cas de pénétration dans lorganisme par le nez, la bouche ou à travers la peau. C : Corrosif Produits pouvant exercer une action destructive sur les tissus vivants (peau, muqueuses). Xi : Irritant Produits pouvant provoquer une réaction inflammatoire avec la peau, les muqueuses, les yeux. E : Explosif Produits pouvant exploser par laction de la chaleur, dun choc ou dun frottement. O : Comburant Produits pouvant favoriser ou activer la combustion. Ne pas mettre à côté de produits inflammables. F : Facilement inflammable Produits pouvant senflammer très facilement même à température ordinaire (T < 21 °C). F+ : Extrêmement inflammable Produits pouvant senflammer sous laction dune source de chaleur. N : Dangereux pour l'environnement Produits qui peuvent présenter un risque immédiat ou différé pour une ou plusieurs composantes de l'environnement (pollution…)

8 8 Liste des composants ådivulgue les ingrédients dangereux d'un mélange Etat physique Températures de changement d'état (données pour 1 atm) Propriétés physico-chimiques : état physique Gaz Vapeur 100°C 0°C Solide Liquide CondensationSublimation CongélationFusion CondensationEbullition

9 9 Propriétés physico-chimiques : densité Masse volumique ( density ), = masse de l'unité de volume (kg/m 3 ) Densité ( specific gravity ) = masse volumique relative ågrandeur adimensionnelle Densité d'un solide/liquide åréférence = eau ( = 1000 kg/m 3 = 1 g/cm 3 à 4°C) åd exprimée en g/cm 3 åd < 1 flotte sur l'eau : Incendie, épandage Densité d'un gaz/vapeur åréférence = air ( = 1,205 g/dm 3 à 20°C) M air = 0,78 M N2 + 0,21 M O2 + 0,01 M Ar 29 g/mol åd v = M (g/mol) / 29 å gaz = 1,205 d v (en g/L) åd v > 1 reste au sol : Incendie/Explosion, intoxication

10 10 Propriétés physico-chimiques : tension de vapeur Tension (ou Pression) de vapeur (saturante) åpression partielle du gaz en équilibre avec le liquide/solide ådonnée en général à 20°C, 1 atm T v évaporation T v (mbar)volatilité > 200très volatil 50 – 200volatil 5 – 50moyennement volatil 0,1 – 5peu volatil T v (mbar)T eb (°C) Ethanal100020,8°C Ether diethylique Acétone Ethanol5978 Eau23100 Ethylène glycol0,06198 T v > 760 Torr produit gazeux Incendie/Explosion, COV

11 11 Suppression, isolement, refroidissement Prévention Etouffement 1. Incendie / 2. Explosion de gaz : principe Triangle de feu COMBUSTIBLE COMBURANT AGENT DIGNITION FEU réducteur (solide, liquide, vapeur/gaz) åsolide et liquide ne brûlent pas Oxydant (O 2 ) Arrêter un feu = supprimer une des composantes du triangle Point chaud, étincelle, flamme EMI Différentes actions : suppression, prévention, protection

12 12 1. Types de feux - extinction Type de feu Agent extincteur A feux secs (solides) B feux gras (liquides) C gaz (mélanges explosifs) D spéciaux (métaux : Na, Mg) E feux électriques Eau (1,5 à 2 m) Eau + additifs Poudre (3 à 4 m) CO 2 (0,5 à 1 m) solides secs : sable, chaux, NaCl, talc

13 13 1. Combustion : propagation Propagation de la réaction par 2 mécanismes zone de combustion liquide combustible air frais åRayonnement émis T liquide vaporisation du combustible APPORT DE VAPEURS COMBUSTIBLES åMontée des fumées par convection dépression à la base de la flamme aspiration d'air frais APPORT D'OXYGENE La propagation implique åune chaleur de combustion suffisante åune réaction suffisamment vive vaporisation fumées chaudes

14 14 1/2. Températures critiques Point d'éclair T à laquelle un produit dégage assez de vapeur pour former avec l'air un mélange inflammable au contact d'une flamme ou d'une étincelle åpoint éclair bas grand risque d'incendie 0°C 21°C 55°C 100°C Peu inflammable Gazole = 55°C F F+ Inflammable White spirit = 25°C Facilement inflammable Acétone, éthanol Extrêmement inflammable H 2, C 2 H 2 éther, acétate d'éthyle (–1°C) essence (–45°C) Température d'autoignition Début de combustion spontanée d'un produit (absence de flamme ou d'étincelle)

15 15 1/2. Limites d'inflammabilité Limites inférieure et supérieure d'inflammabilité (LII, LSI) ou d'explosivité (LIE, LSE) : Concentration mini et maxi d'un combustible dans l'air entre lesquelles peut se former un mélange inflammable ou explosif en présence d'une source d'ignition åExprimées en %vol Pourcentage en volume de carburant LII/LIELSI/LSE Zone dinflammabilité Energie 0100 GazLII/LIELSI/LSE CH C 3 H 8 2,210 C 4 H 10 1,98,5 Essence17,6 Kérosène0,75 Gazole613,5 H H 2 S4,346 C 2 H 4 2,734 C 2 H 2 2,581

16 16 Phénomènes rares : 0,05 % des accidents de travail. Effets graves : 17 M euros dindemnisation ( ) Sur en France : 3280 Accidents avec arrêt, 603 Accidents + IPP, 53 Décès. 1 décès/62 accidents avec arrêt, 1 décès/11 accidents + IPP. A comparer avec toutes les causes confondues : 1 décès/978 accidents avec arrêt, 1 décès/63 accidents + IPP 2. Explosions : généralités (Daprès Travail et Sécurité, sept. 2002)

17 17 Triangles de sévérité Explosion Toutes causes confondues Décès IPP Arrêt Explosions : généralités

18 18 Sièges et natures des lésions ( ) Pied : 1,3 % Tronc : 1,8 % Interne : 2,1 % Non précisé : 2,2 % Memb. inf : 3,5 % Memb. sup : 4,3 % Oeil : 8,2 % Main : 13,2 % Tête : 25,4 % Multiple : 37,7 % Troubles auditifs : 5,6 % Brûlures : 43 % Autres : 33,8 % Contusions : 5,7 % Coupures, plaies : 11,7 % 2. Explosions : généralités

19 19 Types daccidents ( ) Total Mélange air- poussières Mélange air-gaz Dispositif mise à feu Utilisation artifices Approvision- -nement artifices Non classé Non précisé Arrêt IPP Décès /1/ Explosions : généralités

20 20 Secteurs dactivités ( ) Total Commerces non alimentaire Eau, gaz, électricité Alimentation Vêtement Livre Chimie BTP Arrêt IPP Décès / 154 / / / 20 Interprofessionnel Transport, manutention Cuir, peaux Textiles Caoutchouc, papier, carton Pierre, terre à feu Bois Métallurgie / / / 6 1 / 1 4 / / 2. Explosions : généralités

21 Explosions physiques : Transformation BLEVE (Boiling Liquid Expanding Vapour Explosion) Vaporisation Éclatement de réservoir de gaz pressurisé Variation dénergie interne Explosions chimiques : Emballement de réaction chimique exothermique Réaction chimique Décomposition de substances instables (explosifs, peroxydes,...) Réaction chimique Combustion de mélanges air/vapeur combustibles Combustion Combustion de mélanges air/poussières combustibles Combustion 2. Explosions : origine

22 22 2. Explosion : mécanisme Point chaud dilatation locale de lair å surpression et propagation du front de flamme Détonation åLonde de choc arrive en même temps que la flamme Déflagration åLonde de choc arrive avant la flamme åFormation du mélange explosif (gaz, poussière) Front de flamme Sens de déplacement Front de flamme Air avec les caractéristiques initiales Mélange comburant + combustible Air avec les caractéristiques modifiées Point initial de lexplosion

23 Variation de la pression en fonction du temps Pic de P > 0 (surpression) Temps Impulsion > 0 Impulsion < 0 Pression temps de phase > 0 temps de phase < 0 Pic de pression < 0 (dépression) temps d'arrivée t=0 2. Explosions : effets

24 EFFET DE SURPRESSION : principal effet milieu confiné nuage de gaz inflammables BLEVE EFFET THERMIQUE BLEVE Rayonnement de l'énergie dissipée EFFET DE PROJECTION Primaires. Secondaires. 2. Explosions : effets

25 Apparition avec les premiers moulins à vent (1750) une par jour en Allemagne une par semaine en Angleterre en 1982, explosion dun silo dorge dune malterie de Metz => Nouvelles règles de sécurité sur silos à grains (Arrêté Ministériel en 1983) sur 10 ans au Royaume Uni ( ) : 163 feux et 140 explosions en milieu industriel avec 100 blessés et 5 décès (non groupés) le 20 Août 1997 : explosion du silo de Blaye (céréales) : 11 morts. 2. Explosions de poussières : quelques chiffres

26 2. Explosions de poussières : silos de Blaye, avant

27 2. Explosions de poussières : silos de Blaye, après

28

29 29 % du total des explosions BOIS PRODUITS ALIMENTAIRES FOURRAGES MATIERES PLASTIQUES CHARBON TOURBE METAUX PAPIER DIVERS % du total des explosions COMBUSTION LENTE EN COUCHE ECHAUFFEMENT MECANIQUE ELECTRICITE STATIQUE SURFACES CHAUDES FEUX FLAMMES DIVERS AUTO INFLAMMATION ETINCELLES MECANIQUE % du total des explosions SILOS-TREMIS RESERVOIRS BROYEURS CONVOYEURS ELEVATEURS FILTRES CYCLONES SEPARATEURS SECHOIRS FOURS MELANGEURS DIVERS MatériauxMatérielsSource 2. Explosions de poussières : retour dexpériences

30 30 2. Explosion de poussières : principe Hexagone dexplosions de poussières Poussière combustible Air/O 2 comburant Source d inflammation Poussières en suspension Domaine d explosivité Confinement

31 31 2. Influence de produit : granulométrie Explosion : åSurface spécifique faible Combustion lente (couche après couche) Énergie se dissipe au fur et à mesure de son dégagement a åSurface spécifique importante (a/4 S * 400 %) Combustion très rapide Énergie brutalement libérée dégagement de chaleur très important. åTaux dhumidité Agglomération des fines particules Evaporation de leau

32 32 Évolution de la pression : explosion gaz/poussières Pression Temps P max (dP/dt) moyen = P max /dt 1 (dP/dt) max = P max /dt 2 dt 1 dt 2 2. Explosions : caractéristiques

33 Pmax est indépendant du volume, mais pas (dP/dt) max (dP/dt) max = K*V -1/3 K G :constante caractéristique du gaz combustible 2. Explosions : caractéristiques K = f(vitesse de flamme, chaleur de combustion/kg, P, T initiales) => Classement en vue de la protection des enceintes par des évents : K ST :constante caractéristique dune poussière

34 2. Explosions : Classes dexplosions de gaz Classe dexplosionValeur deKGKG (bar.m/s) G0 < 55 G155 à 100 G2100 à 140 G3140 à 300 G4> 300 Type de gaz P max (bar) K G (bar.m/s) Classe Dichlorométhane Ammoniac Sulfure dhydrogène Méthane Méthanol Butane Toluène Propane Sulfure de carbone 5,0 5,4 7,4 7,1 7,5 8,0 7,8 7,9 6, G0 G1 G2 Ethane7,8106G2 Ether éthylique8,1115G2 Hydrogène6,8550G4 Acétylène10,61415G4

35 2. Explosions : Classes dexplosions de poussières Classe dexplosionValeur deK ST (bar.m/s) St00 St11 à 200 St2200 à 300 St3> 300 St4 Type de poussières P max (bar) K ST bar.m/s)Classe Farine PVC Charbon Chicorée Toner Bois Cellulose Pigments Aluminium 7,9 8,5 8,2 8,5 7,5 9,4 9,8 10,7 12, St1 St2 St3

36 Exemples de prévention / protection Suppression dexplosion : arrête la déflagration avant que des pressions destructives soient développées => détecteur rapide (< 10 ms), système injection-projection, agent extincteur. Évent dexplosion : Une fraction déterminée de surface de lenceinte cède à la pression => confinement des produits de combustion

37 Schéma de principe dune installation avec extincteur déclenché Initiation dexplosion Détecteur de flamme Amplificateur Vanne à ouverture instantanée Réservoir agent extincteur Exemples de prévention / protection

38 38 Pression Temps P DESTRUCTION temps douverture P STATIQUE P REDUITE Explosion évacuée par évent P MAX Pression Temps (ms) P REDUITE P DET injection P MAX Explosion normale INJECTION AGENT EXTINCTEUR UTILISATION EVENT Exemples de prévention / protection

39 39 3. Effets toxiques Mode dintoxication : Action spécifique sur tissus ou organes cibles. Action non sélective sur les cellules (acides, bases) peau:irritant cutané, vésicant, oeil:lacrymogène, poumons:suffocant, cellule/noyau:mutagène, cancérogène, foetus:tératogène.

40 40 10–15 ans 3. Effets toxiques Aigus : sur un temps court Chroniques : sur un temps long åCancérogène åTératogène malformation congénitale åMutagènes transmis à la descendance 5–10 ans 0–5 ans

41 41 3. Toxicité : voies d'absorption par l'organisme Contact cutané (peau/yeux/muqueuses) åTranscutané / Percutané Ingestion Inhalation åEtape finale : transfert dans l'organisme, via le système sanguin

42 42 < 1 µm 1– 5 µm 5 – 30 µm> 30 µm 2/3. Toxicité : granulométrie Taille des aérosols 100 µm50 µm20 µm10 µm 1 µm 500 nm200 nm100 nm10 nm cheveux pollen poussières de ciment insecticides charbon fumées d'essence fibres d'amiante poussières et fumées de métaux brouillardfumées de tabacbrume Toxicité : åDissolution et absorption

43 43 3. Toxicité : Composition du produit Dose limite/dose létale ådose maximale admissible/dose minimale pouvant entraîner la mort Dose létale 50 (DL50)/Concentration létale 50 (CL50) åQuantité/Concentration dans l'air d'une substance causant la mort de 50% d'une population d'une espèce animale, dans des conditions définies d'expérimentation Exemple : 1,1,1-trichloroéthane (trichloréthylène, solvant) åDL50 rat (orale) = mg/kg åDL50 souris (orale) = 9700 mg/kg åDL50 lapin (cutanée) = mg/kg åCL50 rat (inhalation) = ppm/4 h

44 44 3. Toxicité : Composition du produit VLE/VME åValeur limite d'exposition (15 min : intoxication aigüe) åValeur maximale d'exposition (8 h : intoxication chronique) Limite olfactive : Aucun lien avec la toxicité åValeurs (en ppm) pour des produits purs. Attention aux mélanges ! Limite olfactiveVLE/VME Acétate d'éthyle3,9400 NH 3 0,525 Cl 2 0,310,5 Méthanol3200 H 2 S0,00815 HCN0,5810 CO 50

45 45 3. Toxicité pour lhomme, écotoxicité Liposoluble1Hydrosoluble absorbé préférentiellement par la peaules muqueuses åOn donne souvent le log P OW åMaximum : log P OW > 8 pour les dioxines chlorées åP OW FBC Substance non métabolisée ni éliminée accumulation Facteur de bioaccumulation : åFBC difficile à évaluer On utilise alors le coefficient de partage octanol/eau (P OW ) ån-octanol (hydrophobe) eau (hydrophile)

46 åPrévention : Règles générales de prévention du risque chimique (L ) Règles particulières de prévention du risque C. M. R (R ) Prévention du risque biologique (R et suivants) Classements des substances (Directive 67/548 et adaptations : directives, arrêtés, décrets) Déclaration des substances et préparations (R ) Étiquetage des substances et préparations (L ) Phrases de risque : Fiche de données de sécurité (R ) åContrôle : Contrôle du risque chimique sur les lieux de travail (R ) åSituations dangereuses : Limitations, réglementations, interdictions (L ) Mise en demeure du chef détablissement (L ) Droits dalerte et de retrait (L , L ), faute inexcusable Arrêts de chantier (L ), dispositions durgence (R ). Réglementation

47 Principe : åÉvaluer le risque chimique åRéduire le risque chimique åMaîtriser le risque chimique Évaluer : Risques et impacts sur : santé, sécurité, environnement. Hiérarchiser les risques : Établir un plan daction. Objectif : Réduire le risque chimique. N.B. : 3 volets : santé, incendie-explosion, environnement. travail par GEH : Groupe dExposition Homogène Gestion du risque chimique : ND 2233 INRS

48 Principe : åÉvaluer le risque chimique åRéduire le risque chimique åMaîtriser le risque chimique Évaluer : Risques et impacts sur : santé, sécurité, environnement. Hiérarchiser les risques : Établir un plan daction. Objectif : Réduire le risque chimique. N.B. : 3 volets : santé, incendie-explosion, environnement. travail par GEH : Groupe dExposition Homogène Gestion du risque chimique : ND 2233 INRS

49 Diminuer le risque en diminuant le danger : changer le produit. DangerExposition Risque ExpositionRisqueDanger Gestion du risque chimique : ND 2233 INRS

50 Évaluation en deux étapes : åIdentifier et hiérarchiser les risques potentiels Repérer les produits à examiner en priorité Repérer les ateliers à examiner en priorité åÉvaluer le risque réel (exposition / valeurs limites) Étude des fonctions de travail (poste de travail) Gestion du risque chimique : ND 2233 INRS Diminuer le risque en diminuant lexposition : changer le mode opératoire, prévention/protection collective, EPI. DangerExposition Risque

51 Méthodologies åHiérarchisation du risque potentiel santé åHiérarchisation du risque potentiel incendie åÉvaluation du risque réel santé En cas de mauvaise utilisation dun produit, le risque sera dautant plus élevé que le produit est : ådangereux, åutilisé en grande quantité, åutilisé fréquemment. Gestion du risque chimique : ND 2233 INRS

52 52 Principe Quantité relative de produit Fréquence dutilisation Exposition potentielle Risque potentiel Danger

53 Méthodologies åHiérarchisation du risque potentiel santé åHiérarchisation du risque potentiel incendie åÉvaluation du risque réel santé En cas de mauvaise utilisation dun produit, le risque sera dautant plus élevé que le produit est : ådangereux, åutilisé en grande quantité, åutilisé fréquemment. Ces trois paramètres permettent deffectuer un classement, et donc un tri (hiérarchisation). Gestion du risque chimique : ND 2233 INRS

54 54 Classe de danger12345 Pictogramme Aucun IrritantNocifToxiqueTrès Toxique HIERARCHISATION DES RISQUES POTENTIELS

55 55

56 56 Classe de danger12345 Pictogramme Aucun IrritantNocifToxiqueTrès Toxique Classe de quantité12345 Q produit considéré Q produit le plus consommé < 1 %1 à 5 %5 à 12 %12 à 33%33 à 100 % Classe de fréquence dutilisation Utilisation Produit nest plus utilisé OccasionnelleIntermittenteFréquentePermanente Année (200 j) /< 15 jours15 jours- 2 mois2 – 5 mois> 5 mois Jour (8 h) /< 30 minutes30 – 120 mn2 – 6 heures> 6 heures HIERARCHISATION DES RISQUES POTENTIELS

57 57 Classe de quantité Classe de fréquence Détermination des classes dexposition potentielle Classe dexposition potentielle Classe de danger ScorePriorité > Forte 100 – Moyenne < 100Faible Détermination du risque potentiel

58 Informations nécessaires : åUn découpage du site en ateliers åUn inventaire des produits utilisés (et stockés) la référence du produit le danger (étiquette, FDS,...) la quantité utilisée (comptabilité, service achats,...) la fréquence dutilisation (salarié, étude de poste,...) lendroit où il est utilisé (chefs de service,...) åProduits utilisés (nature, quantité, pureté) et conditions dutilisation (risques de dégradation thermique, réactions indésirables) Gestion du risque chimique : ND 2233 INRS

59 59 EXEMPLE DEVALUATION DU RISQUE CHIMIQUE A. SOYEZ – CRAM NP Gestion du risque chimique : Exemple

60 60 Encollage manuel de plaquettes - 4 postes dencollage avec colle néoprène implantés dans latelier principal -Nettoyage final des plaquettes avec solvant Ekksol DSP Tampographie - 7 postes de tampographie - 1 poste préparation des encres - 1 poste de nettoyage encriers 14 opérateurs répartis sur 2 équipes Atelier de Façonnage - Tampographie - Sérigraphie Assemblage de plaquettes par mois – 30 salariés

61 61 Agent chimiqueNatureSymbolePhrasesSubstancesCons/ an TPC 628 Encres Irritant R 10 R 36 Acétate de 2-méthoxy-1-méthyléthyle 20 kg TPC 180 Encres Nocif R 10 R 20 / 21 Cyclohexanone Acétate de 2-butoxyéthyle 20 kg Durcisseur HM Durcisseur encres Nocif R 10 R 20 / 21 Xylène2 litres Diluant VP Diluant encres Nocif R 10 R 20 Cyclohexanone6 litres Diluant VM Diluant encres Nocif R 10 – R 65 R 20 – R 52 / 53 Cyclohexanone Acétate de 2-méthoxy-1-méthyléthyle 6 litres Diluant VS Retardateur Nocif R 10 R 20 / 21 Xylène Acétate de 2-méthoxy-1-méthyléthyle 6 litres Diluant Z Diluant nettoyage Nocif R 20 / 22 – R 41 R 37 / 38 Cyclohexanol4 litres Alcool Éthylique Solvant de nettoyage Facil. Infla. R 11Alcool éthylique40 litres Acétone Nettoyage encriers Irritant R 11 R 36 – R 66 Acétone 400 litres Atelier Tampographie

62 62 Agent chimiqueNatureSymbolePhrasesSubstancesCons/ an Dubuit 6811 Encres / // 2 kg Durcisseur Durcisseur encres / R 10/ 0.15 kg Diluant W Diluant encres Nocif R 20 / 22 Alcool benzylique1 litre Solvant P Diluant de nettoyage Nocif R 11 - R 40 R 36 – R 66 – R 67 Acétone Dichlorométhane 1 litre Savaprène 45 Colle Faci.Inflam R 11Hydrocarbures aliphatiques 3000 litres Ekksol DSP 60/95 Diluant nettoyage Nocif R 11 – R 38 R 51 / 53 – R 65 Heptane n-Hexane 500 litres Trichloréthylène Solvant de nettoyage Toxique. R 45 – R 36 / 38 R 52 / 53 – R 67 Trichloréthylène30 litres Dichlorométhane Solvant de nettoyage Nocif R 10 R 20 Dichlorométhane 30 litres Atelier Sérigraphie Atelier Façonnage

63 63 Agent chimiqueNatureSymbolePhrasesSubstancesCons/ an Dubuit 6811 Encres / // 2 kg Durcisseur Durcisseur encres / R 10/ 0.15 kg Diluant W Diluant encres Nocif R 20 / 22 Alcool benzylique1 litre Solvant P Diluant de nettoyage Nocif R 11 - R 40 R 36 – R 66 – R 67 Acétone Dichlorométhane 1 litre Savaprène 45 Colle Faci.Inflam R 11Hydrocarbures aliphatiques 3000 litres Ekksol DSP 60/95 Diluant nettoyage Nocif R 11 – R 38 R 51 / 53 – R 65 Heptane n-Hexane 500 litres Trichloréthylène Solvant de nettoyage Toxique. R 45 – R 36 / 38 R 52 / 53 – R 67 Trichloréthylène30 litres Dichlorométhane Solvant de nettoyage Nocif R 10 R 20 Dichlorométhane 30 litres Atelier Sérigraphie Atelier Façonnage

64 64

65 65 Agent chimiqueNatureSymbolePhrasesSubstancesCons/ an Dubuit 6811 Encres / // 2 kg Durcisseur Durcisseur encres / R 10/ 0.15 kg Diluant W Diluant encres Nocif R 20 / 22 Alcool benzylique1 litre Solvant P Diluant de nettoyage Nocif R 11 - R 40 R 36 – R 66 – R 67 Acétone Dichlorométhane 1 litre Savaprène 45 Colle Faci.Inflam R 11Hydrocarbures aliphatiques 3000 litres Ekksol DSP 60/95 Diluant nettoyage Nocif R 11 – R 38 R 51 / 53 – R 65 Heptane n-Hexane 500 litres Trichloréthylène Solvant de nettoyage Toxique. R 45 – R 36 / 38 R 52 / 53 – R 67 Trichloréthylène30 litres Dichlorométhane Solvant de nettoyage Nocif R 10 R 20 Dichlorométhane 30 litres Atelier Sérigraphie Atelier Façonnage

66 66 Classe de danger12345 Pictogramme Aucun IrritantNocifToxiqueTrès Toxique Classe de quantité12345 Q produit considéré Q produit le plus consommé < 1 %1 à 5 %5 à 12 %12 à 33%33 à 100 % Classe de fréquence dutilisation Utilisation Produit nest plus utilisé OccasionnelleIntermittenteFréquentePermanente Année /< 15 jours15 jours- 2 mois2 – 5 mois> 5 mois Jour /< 30 minutes30 – 120 mn2 – 6 heures> 6 heures HIERARCHISATION DES RISQUES POTENTIELS

67 67 Encollage manuel de plaquettes - 4 postes dencollage avec colle néoprène implantés dans latelier principal -Nettoyage final des plaquettes avec solvant Ekksol DSP Tampographie - 7 postes de tampographie - 1 poste préparation des encres - 1 poste de nettoyage encriers 14 opérateurs répartis sur 2 équipes Atelier de Façonnage - Tampographie - Sérigraphie Assemblage de plaquettes par mois – 30 salariés

68 68 Classe de danger12345 Pictogramme Aucun IrritantNocifToxiqueTrès Toxique Classe de quantité12345 Q produit considéré Q produit le plus consommé < 1 %1 à 5 %5 à 12 %12 à 33%33 à 100 % Classe de fréquence dutilisation Utilisation Produit nest plus utilisé OccasionnelleIntermittenteFréquentePermanente Année /< 15 jours15 jours- 2 mois2 – 5 mois> 5 mois Jour /< 30 minutes30 – 120 mn2 – 6 heures> 6 heures HIERARCHISATION DES RISQUES POTENTIELS

69 69 Classe de quantité Classe de fréquence Détermination des classes dexposition potentielle Classe dexposition potentielle Classe de danger Détermination du risque potentiel ScorePriorité > Forte 100 – Moyenne < 100Faible

70 70 Agent chimiqueClasse de danger Classe de quantité Classe de fréquence Classe dexposition potentielle Score de risque potentiel TPC TPC Durcisseur HM Diluant VP Diluant VM Diluant VS Diluant Z Alcool Éthylique Acétone Détermination du risque potentiel Dubuit Durcisseur Diluant W Solvant P Savaprène Ekksol DSP 60/ Trichloréthylène Dichlorométhane Total :

71 71 Hiérarchisation desrisques potentiels par activitéset par produit Façonnage 86 % Tampographie 12,5 % Sérigraphie 1,5 % Ekksol DSP 77 % Savaprène 7,5 % Acétone 7,5 % Hiérarchisation à compléter avec : - les conditions dexposition des opérateurs (inhalation, contact cutané…) - les conditions de mise en œuvre du produit (procédé, température…) - les moyens de protection collective et leur niveau defficacité…

72 72 Observations sur site Buse de captage sur flexible (à position- ner au plus prés de la source démission) Absence de captage sur tampographie n° 7 et postes de sérigraphie Étiquetage des récipients (en matière plastique) Faible niveau defficacité du captage au poste de nettoyage des encriers – Utilisation de gants en latex Absence de captage au poste de préparation des encres Récipients maintenus constamment ouverts

73 73 Observations sur site Poubelle au poste de travail… Pour chiffons et papiers imprégnés de solvants… Poste encollage manuel -absence de captage des vapeurs de solvants -Nettoyage des pochettes avec chiffon imbibé de diluant à « mains nues »

74 74 Observations sur site Stockage dans les ateliers : - Limitation des quantités - Armoires spécifiques ventilées - Étagères avec rétention Local de stockage : - rétention - lutte contre lincendie - capacité du stockage - stockage de produits périmés

75 75 Hiérarchisation desrisques potentiels par activitéset par produit Façonnage 86 % Tampographie 12,5 % Sérigraphie 1,5 % Ekksol DSP 77 % Savaprène 7,5 % Acétone 7,5 % Hiérarchisation à compléter avec : - les conditions dexposition des opérateurs (inhalation, contact cutané…) - les conditions de mise en œuvre du produit (procédé, température…) - les moyens de protection collective et leur niveau defficacité… Cette démarche ne détaille que le volet « Santé ». Il convient de prendre en compte les volets « Incendie » et « Environnement »

76 76 Prélèvements datmosphère

77 77 Trois prélèvements successifs ont concerné lopératrice affectée au poste Tampographie n° 1 : Prélèvement n° 1 Impression de 220 pièces avec 2 réglages. Prélèvement n° 2 Impression de 440 pièces. Prélèvement n° 3 Nettoyage de lencrier à lacétone. Tampographie Prélèvements individuels Prélèvement à poste fixe Lappareil de prélèvement a été positionné sur trépied, avec le capteur à hauteur des voies respiratoires, à proximité du bureau : Prélèvement n° 4

78 78 Deux prélèvements individuels ont concerné lopératrice affectée au poste dencollage manuel de plaquettes en activité dans latelier façonnage : Prélèvement n° 5 Assemblage de 54 plaquettes. Prélèvement n° 6 Assemblage de 70 plaquettes. Encollage manuel Prélèvements individuels Sérigraphie Ne fonctionnaient pas le jour de l'intervention

79 79 Alcool éthylique Acétone n-Hexane Toluène Cyclohexanone Hydrocarbures C6 à C Résultats danalyse des prélèvements datmosphère 1 2 Alcool éthylique Acétone n-Hexane Toluène Cyclohexanone Hydrocarbures C6 à C SubstancesConcentration (mg/m3)VME (mg/m3) Tampographie

80 80 Substances Concentration VME (mg/m 3 ) (mg/m 3 ) n-Hexane Toluène Hydrocarbures C6 à C Alcool isopropylique Acétone n-Hexane Hydrocarbures C6 à C Prélèvement à poste fixe Nettoyage de lencrier Résultats danalyse des prélèvements datmosphère

81 81 Acétone n-Hexane Acétate déthyle Toluène Hydrocarbures C6 à C Acétone n-Hexane Acétate déthyle Toluène Hydrocarbures C6 à C Opératrice Encollage manuel Résultats danalyse des prélèvements datmosphère

82 82 Référence prélèvement durée du prélèvement Valeur coefficient F Valeur de F pondérée sur 0.21 différentes durées Application de la convention dadditivité relative aux vapeurs de solvants C éthanol + C acétone + C toluène + … = F Si F> 1 : la concentration en vapeurs toxiques est supérieure à la valeur limite admissible 0,34

83 83 Résultats des prélèvements Actions à envisagerPostes de travail F > 1 Mise en place dactions correctives jusquà obtention de résultats acceptables. / 0,7 < F < 1 Examen détaillée des lieux et mise en œuvre dactions correctives. Des résultats complémentaires objectiveront lamélioration de la situation. / 0,3 < F < 0,7 La mise en œuvre dactions correctives doit être envisagée avec visite des lieux de plus forte exposition. Prévoir un suivi dans le temps. Nettoyage des encriers (0,59) Poste encollage manuel (0,33 – 0,35) F < 0,3 Sauf problème particulier, par exemple un risque de pénétration cutanée, il ny a rien à prévoir si toutes les mesures raisonnables de prévention sont appliquées. Impression Tampographie (0,10 – 0,20) Conduite à tenir en fonction des résultats

84 84 Prévention Produits chimiques - Substitution trichlo par dichlorométhane (à poursuivre) - Mise à jour des FDS - Récipients spécifiques pour produits dangereux - Étiquetage de ces récipients - Poubelles métalliques avec couvercle - Stockage limitée de produits dans latelier (armoire spécifique) - Formation du personnel

85 85 Secteur Impression - Positionnement correct des buses de captage - Captage au poste tampographie n° 7 et sérigraphie - Poste de travail spécifique pour nettoyage pièces - Port de gants en caoutchouc butyle Prévention

86 86 Poste encollage manuel - Opération dencollage et nettoyage sur poste de travail avec fond aspirant (0,5 m/s) - Chiffon de nettoyage disposé sur poignée pour éviter risque de pénétration cutanée - Port de gants en caoutchouc nitrile Prévention

87 Conclusion Durant ces 6 heures, nous avons examiné : - lentreprise et ses acteurs de prévention, - les accident de travail/maladie professionnel : coût/tarification, - lévaluation des risques professionnels, et les moyens de prévention associés, - les risques spécifiques aux produits chimiques (toxicité, incendie, explosion de vapeurs/gaz, explosion de poudres/poussières) et leur gestion. Ces examens ont été partiels, mais vous avez maintenant des outils, des références bibliographiques, des adresses pour vous armer et partir à la chasse de laccident de travail et de la maladie professionnelle.

88 Conclusion (suite) Comme toutes les mises en conformité (Norme ISO 9000, 14000), la démarche sécurité demande beaucoup dénergie, de temps et dargent. Il est indispensable qu une seule personne ou un seul service gère tout cela. La justification de toutes ces explications nest pas de faire de vous des responsables sécurité, mais de vous sensibiliser à ce qui vous attends un jour et attirer votre attention sur votre rôle de responsable (humain et matériel).

89 Bibliographie Sécurité des Procédés Chimiques, A. LAURENT, Ed. Tech et Doc, Directive 94/9/CE, journal officiel L100 du 23/03/94 Directive 1999/92/CE, journal officiel L023 du 28/01/00 Fiches toxicologiques, ED335, ED5001, ED748 : Cahier de notes documentaires, INRS, 3 e trimestre 2005, ND , R. VINCENT, F. BONTHOUX, G. MALLET, J-F. IPARRAGUIRE, S. RIO. J.L. GUSTIN, consultant en sécurité des procédés Rhodia-Rhoditech, Techniques de lIngénieur, J3894. B. MARTEL, Guide danalyse du Risque Chimique, Ed. DUNOD, 1999.

90 Christophe DAUX, ATOFINA, Centre Technique de Lyon, PIERRE BENITE Benoît HERVE-BAZIN, INRS Service documentation CRAM NP (Villeneuve dAscq) Remerciements


Télécharger ppt "1 Risque Chimique Domaine OME Année 2005-2006Patrick LEGHIE."

Présentations similaires


Annonces Google