La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les antiseptiques Sophie Langevin Pharmacien assistant Groupe Hospitalier Pitié Salpêtrière.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les antiseptiques Sophie Langevin Pharmacien assistant Groupe Hospitalier Pitié Salpêtrière."— Transcription de la présentation:

1 Les antiseptiques Sophie Langevin Pharmacien assistant Groupe Hospitalier Pitié Salpêtrière

2 Antisepsie et antiseptiques Définitions Antisepsie (norme AFNOR) - Opération au résultat momentané - permettant au niveau des tissus vivants - déliminer ou de tuer des micro-organismes et/ou dinactiver les virus en fonction des objectifs fixés. - Le résultat de lopération est limité aux micro- organismes présents au moment de lopération. Antiseptiques - préparations ayant la propriété déliminer ou de tuer les micro-organismes ou dinactiver les virus sur les tissus vivants, présentées dans leur forme dutilisation ou utilisées telles quelles (Pharmacopée européenne).

3 Antisepsie et antiseptiques Définitions Antiseptiques (suite) - Différentes destinations possibles : peau saine, peau lésée ou muqueuses peau saine : « désinfectants », différents statuts (médicaments, produits de cosmétologie) peau lésée et muqueuses : AMM obligatoire - Caractéristiques : bonne tolérance pour les tissus conditions dutilisation définies : destination, durée dapplication, incompatibilité(s) efficacité : spectre daction

4 Les familles de principes actifs A ) Les Halogénés a- Chlore et dérivés chlorés eau de Javel (hypochlorite de Na), Dakin, Amukine action : pouvoir oxydant instable (abri lumière et chaleur), utilisation extemporanée spectre large, dépend de la concentration : bactéricide, virucide, fongicide (< 0,04%), inactivation des ATNC (2%), sporicide (10%) désinfecter une piqûre lors dun AES b- Les iodés action : pouvoir oxydant (dénaturation des protéines) spectre large : bactéricide (< 0,1% diode), virucide et sporicide (0,1 à 1%), virucide (1%) activité optimale à pH acide

5 Les familles de principes actifs A ) Les Halogénés b- Les iodés Toxicité : pénétration cutanée faible chez ladulte Attention : peau lésée ou brûlures étendues (dysthyroïdies). Ne pas utiliser chez lenfant (en particulier le prématuré) Présentation - Solutions alcooliques diode : alcool iodé, teinture diode - Solutions diodophores (PVP) aqueuses ou alcooliques Indications - Peau saine, hygiène des mains (Bétadine dermique, PVP dermique) - Antisepsie avant un geste à risque (Bétadine dermique alcoolique) - Muqueuses : solution aqueuse à 10% (gynécologique, buccale) ou 5 % (ophtalmique)

6 Les familles de principes actifs B ) Les Alcools Ethanol et isopropanol (Uniseptine ) Mécanisme daction - Nécessite la présence deau : meilleur rapport, titre à 70% Spectre dactivité : faible - faiblement bactéricide, peu fongicides non sporicides. - Rapidité daction - Effet +++ en association (ex: avec chlorhexidine) Toxicité : ivresse, atteinte hépatique C ) Les ammoniums quaternaires Mécanisme daction - Adsorption au niveau cellulaire (désorganisation, fuite)

7 Les familles de principes actifs C ) Les ammoniums quaternaires (suite) Spectre daction -restreint : champignons, bactéries (uniquement Gram+) -Rarement utilisés seuls Spécialités Benzalkonium (Mercryl®), Cetrimide (Cetavlon®) D ) La chlorhexidine Action et spectre -Limité aux bactéries : précipitation des protéines et des AN Toxicité -Bien toléré -CI : muqueuses oculaires et auditives Spécialités Dosiseptine®, Hibitane® 5%, Hibitane champ, Biseptine ® (+benzalkonium, + alcool benzylique), Cyteal ® (+ hexamidine)

8 Les familles de principes actifs E ) Hexamidine (Hexomédine ®) - bactéries Gram+ (staphylocoques) et champignons (Candida) - bien toléré. Seul ou en association F ) Eau oxygénée à 10 % -Antiseptique mineur : libération doxygène -Lavage et détersion des plaies souillées G ) Permanganate de potassium (KMnO4) - Antiseptique mineur H ) Carbanilides -Spectre daction : bactéries Gram+, dermatophytes -Spécialités : Septivon ®, Solubacter ® I) Colorants -Eosine alcoolique ®

9 Activité et classification des produits Antiseptiques Majeurs Chlorhexidine, halogénés, alcools Intermédiaires Ammoniums quaternaires Mineurs Carbanilides, hexamidine A déconseiller mercuriels A visée autre quantiseptique Éosine, eau oxygénée

10 Facteurs influençant laction des antiseptiques La concentration concentration donnée = activité donnée - faible : blocage de la multiplication mais pas destruction - élevée : effet toxique Le temps de contact - inversement proportionnel à la concentration Facteurs environnants - Température : bénéfique ou néfaste selon le produit - pH : but obtenir la synergie - substances interférentes : ions … Facteur « micro-organisme »

11 Choix du produit et indications A ) Antisepsie de la peau saine - dirigée contre la flore commensale et transitoire - soin de base avant tout geste invasif. Protocole dépend du risque. Antisepsie de la peau nécessite 4 étapes nettoyage avec savon (antiseptique) rinçage séchage application de lantiseptique Utilisation savons et antiseptiques de la même gamme pour éviter les risques d inactivation pour éviter la production de composés toxiques (mercuriels+dérivés iodés iodure de Hg)

12 Choix du produit et indications Antisepsie de la peau saine avant geste invasif exemple : pose de cathéter périphérique préparation champ opératoire

13 Choix du produit et indications Lavage simple des mains – Savon doux – 30 s Lavage chirurgical des mains – Savon antiseptique – 3 temps – 6 minutes Lavage antiseptique des mains – Objectif : Éliminer flore transitoire, flore commensale – Produit : Savon antiseptique à large spectre en solution moussante (chlorhexidine ou polyvidone iodée)

14 Choix du produit et indications Lavage antiseptique des mains (suite) Technique : temps minimum 10 minutes – Mouiller les mains et les poignets – Prélever une dose de savon – Laver en massant chaque main simultanément, insister sur les espaces interdigitaux, le pourtour des ongles, la pulpe des doigts et les poignets – Rincer abondamment du bout des doigts vers les poignets – Maintenir les paumes dirigées vers le haut – Sécher soigneusement par tamponnement avec lessuie- mains à usage unique – Fermer le robinet à laide du dernier essuie-mains utilisé – Jeter lessuie-mains dans la poubelle sans la toucher avec la main

15 Choix du produit et indications B) Antisepsie de la peau lésée En fonction du type de plaies : Plaie propre - but : éviter la surinfection. Souvent un pansement occlusif suffit. - antiseptique quand coupure, piqûre, abrasion de la peau Plaie souillée - Nettoyer la plaie (savon, bétadine® scrub) puis antiseptique - AES: savon puis alcool à 70° ou solutions halogénées - panaris, abcès : hexomédine transcutanée traverse les phanères Brûlures - Application locale ou bain selon étendue - CI : solutions alcooliques (toxique) - Amukine ® ou chlorhexidine : évitent la surinfection, pas de préjudice sur la cicatrisation

16 Choix du produit et indications C) Antisepsie des muqueuses Règles à respecter : - tous les antiseptiques ne peuvent être utilisés - solutions utilisées sont moins concentrées Action préventive avant un geste invasif - muqueuse ophtalmique : au niveau du contour orbitaire et de la conjonctive - muqueuse génito-urinaire : toilette au savon puis antisepsie - muqueuse buccale : bains de bouche ou solutions de gargarisme Action curative - muqueuse ophtalmique : antiseptique en collyre

17 En pratique Médicament à utiliser à bon escient – indication notice du fabricant et conseils du pharmacien Vérifier la date de péremption Indiquer la date douverture sur le flacon Fermer le flacon après chaque manipulation Respecter la durée dutilisation du produit après son ouverture (8 à 10 jours si le flacon a bien été fermé) Manipuler avec précaution (ouverture du flacon) Conserver à labri de la lumière et de la chaleur Utiliser de préférence des doses unitaires ou petits conditionnements – pas risque de contamination

18 En pratique (2) Jeter les flacons utilisés à la sortie du patient Respecter la prescription, les indications (médicament) et les contre-indications Nettoyer et rincer avant lapplication de lantiseptique car forte inhibition par les micro-organismes (protéines) Préparer une solution antiseptique dans des conditions rigoureuses dasepsie pour une utilisation extemporanée Utilisation à limiter chez les nouveaux nés (risque de passage systémique) CI : dérivés iodés, solutions alcooliques, phénols

19 Précautions générales Respecter la présentation initiale – ne pas déconditionner – transvaser source derreur Ne pas mélanger avec dautres produits – incompatibilité : inactivation ou toxicité Ne pas avaler En cas de projections oculaires : – rincer abondamment avec de leau ou du sérum physiologique pendant 2 minutes – consulter un ophtalmologiste si les signes cliniques persistent Interdiction dutiliser des antiseptiques pour le matériel (décontaminant-désinfectant)


Télécharger ppt "Les antiseptiques Sophie Langevin Pharmacien assistant Groupe Hospitalier Pitié Salpêtrière."

Présentations similaires


Annonces Google