La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Internet1 Introduction à Internet A. Quidelleur SRC1 Meaux 2006-2007 M22.1 - Réseaux et Services sur Réseaux Matière – Infrastructure des Réseaux Présentation.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Internet1 Introduction à Internet A. Quidelleur SRC1 Meaux 2006-2007 M22.1 - Réseaux et Services sur Réseaux Matière – Infrastructure des Réseaux Présentation."— Transcription de la présentation:

1 Internet1 Introduction à Internet A. Quidelleur SRC1 Meaux M Réseaux et Services sur Réseaux Matière – Infrastructure des Réseaux Présentation des services - infrastructure des réseaux

2 Internet2 Plan Les opérateurs dInternet Les services Internet Transfert de fichiers Web Messagerie Larchitecture de domaines sur Internet Les gouvernances dInternet

3 Internet3 Les opérateurs dInternet

4 Internet4 Les opérateurs Daprès « Internet : Service et Réseaux », D. Présent EntrepriseInternaute Fournisseur daccès Prestataire de service Opérateur de transport Opérateur de câblage Opérateur de transport de télécommunications client service réseau

5 Internet5 Les opérateurs Le prestataire de services ou Internet Services Provider (ISP) Fournit à labonné une connexion au réseau Internet + des services divers mail, hébergement web, etc. …) Loue pour cela une connexion Internet à un fournisseur daccès Internet (FAI, Internet Access Provider). Ex. : Wanadoo Le fournisseur daccès à Internet est un point daccès à Internet. Il connecte à Internet les équipements des ISP ou ou directement les équipements des entreprises Il choisit un opérateur de transport pour prendre en charge les données de ses clients.

6 Internet6 Les opérateurs Lopérateur de transport transporte les données provenant dun point daccès vers un autre point de son réseau. les transmet au réseau dun autre opérateur si le destinataire ne fait pas partie de ses clients. Ex : Verizon Business Beaucoup dopérateurs sont à la fois prestataire de service, fournisseur daccès et opérateur de transport. Ex. : Renater et Oléane ( groupe France Telecom) = FAI et opérateur de transport AOL = prestataire de service et fournisseur daccès

7 7 Les opérateurs Les réseaux de transport sont des réseaux maillés, cest-à-dire constitués de routeurs reliés par des liaisons point-à-point. Réseau op. 2 Réseau op. 3 Réseau op. 4 FAI Réseau op. 1 Routeur Liaison point-à-point

8 Internet8 Les opérateurs Lopérateur de câblage installe les liaisons point-à-point. Les liaisons point-à-point sont gérées et entretenues par lopérateur de câblage, ou par lopérateur de transport. Réseau op. 1 Réseau op. 2 Un opérateur peut louer une liaison à un autre opérateur de câblage ou de transport lorsque une liaison a un trop faible débit un routeur a une capacité insuffisante

9 Internet9 Les opérateurs Quelques opérateurs de câblage France Telecom (europe) Cable & Wireless (international) British Telecom (europe) Sprint (international) AT&T (USA) Médiaréseaux (Est parisien) Quelques opérateurs de câblage

10 Internet10 Architecture dun réseau dopérateur Un réseau dopérateur doit être interconnecté aux autres opérateurs nationaux Un réseau dopérateur est connecté aux réseaux des autres continents Réseau régional Réseau national Liens hauts débits Réseau étendu Document D. Présent

11 Internet11 Un opérateur de transport régional : RENATER

12 Internet12 Un opérateur de transport international : Verizon Business Place centrale du continent nord américain Une perturbation sur le réseau Internet américain induit des perturbations sur les trafics intercontinentaux Europe – Asie, Australie.

13 Internet13 Verizon Business en Europe

14 Internet14 Les services Internet Le transfert de fichier Le web La messagerie

15 Internet15 Le protocole FTP RFC 959 FTP (File transfert Protocol) permet le transfert de fichiers et de répertoires entre un serveur et un client sur un réseau IP. FTP fonctionne au-dessus du protocole de transport TCP La connexion peut être effectuée de deux façons : en anonyme (name : anonymous, password : pour un accès pour tous limité aux répertoires publics en non anonyme pour un accès associé à des permissions sur des fichiers ou des répertoires particuliers

16 Internet16 Les commandes utilisateur Le protocole FTP fonctionne selon un mode client-serveur : le client envoie des ordres, le serveur attend ces requêtes pour effectuer des actions (voir TP). CommandeAction dir, lsAffiche le contenu du dossier distant cdChange le répertoire de travail distant lcdChange le répertoire de travail local putEnvoie un fichier mputEnvoie plusieurs fichiers getRécupère un fichier mgetRécupère plusieurs fichiers Bye, quitFerme la session FTP et quitte

17 Internet17 Les services Internet Le transfert de fichier Le web La messagerie

18 Internet18 Le protocole HTTP HyperTex Transsmision Protocol, RFC 1945 Protocole de communication entre le navigateur du client et les serveurs Web, basé sur le principe des liens hypertextes. Liens hypertextes : mots de couleur différente (bleu en général) ou images qui servent de liens entre les documents. Un clic sur un lien hypertexte permet daccéder à un autre document localisé sur le même serveur ou sur un autre. Intérêt : lecture dynamique, navigation sur une bibliothèque à léchelle planétaire. Un lien déjà cliqué change de couleur (violet) sur la page de départ et sur toutes les pages qui font référence au même document. Les documents adressés sont de type Web (images, sons, vidéos…) mais aussi des serveurs de fichier, des serveurs de News…

19 Internet19 Les URL Les URL (Uniform Resource Locators) sont les noms donnés aux liens hypertextes. Exemples d'URL : ftp://ftp.laudanum.fr file:///c:/temp/fichier.txt Document S. Lohier

20 Internet20 Les services Internet Le transfert de fichier Le web La messagerie

21 Internet21 Fonctionnement de la messagerie Le courrier électronique est délivré à l'aide d'une architecture client/serveur. Un message électronique est créé au moyen d'un programme client de messagerie électronique (Outlook, Mozilla Thunderbird, …) Ce programme envoie ensuite le message à un serveur de messagerie. Ce dernier transmet alors à son tour le message au serveur de messagerie du destinataire où il est fournit au client du destinataire final.

22 Internet22 Le protocole SMTP SMTP (Simple Mail Transfert Protocol) est le protocole utilisé pour le stockage des messages dans les BAL et pour leur acheminement vers la destination. SMTP fonctionne au-dessus de TCP et est défini dans la RFC 821. Il gère le dialogue entre un client et un serveur de messagerie, réalisé par un ensemble de commandes codées en ASCII et de codes (voir TP).

23 Internet23 Les commandes SMTP

24 Internet24 Les codes SMTP

25 Internet25 Le dialogue denvoi dun mail Identification hôte Identification émetteur Identification destinataire Début envoi données Fin envoi données Fin envoi

26 Internet26 Le format des messages SMTP Le standard de mise en forme des messages textuels le plus utilisé est décrit dans la RFC 822 (« format SMTP »). Le message comporte deux parties : Lentête, constitué dune suite de champs, contient des informations sur le message (From, To, Date, Subject, Message-ID, CC, … ) Le corps du message = partie utile

27 Internet27 Les champs de lentête

28 Internet28 Exemple denvoi de message SMTP

29 Internet29 Le protocole ESMTP Extended Simple Mail Transport Protocol, RFC 1425 Accessible via la requête initiale EHLO ESMTP rajoute des extensions au protocole SMTP Déclaration de la taille des messages : SMTP détruit les messages trop longs et ne peut prévenir le client Transport sur 8 bits : envoi de corps de messages contenant des caractères codés sur 8 bits, sans avoir à utiliser l'encodage "base64", "quoted-printable" ou un autre... Codes derreur plus complets et plus précis Gestion des accusés de réception

30 Internet30 Le protocole POP3 POP3 (Post Office Protocol version 3) : le plus ancien et le plus utilisé des protocoles de remise finale des messages. Elaboré pour distribuer le courrier hors ligne alors que le coût des connexions était très élevé. Les courriers sont sauvegardés sur le serveur jusquà ce que l utilisateur les télécharge : puis ils sont alors sauvegardés sur le poste du client et effacés du serveur. En option : lutilisateur peut laisser son message sur le serveur après téléchargement, mais sans possibilité de classement sur le serveur. POP3 assure lauthentification, la réception des courriers et fichiers attachés, la réception des messages derreur et des acquittements. Non sécurisé : messages non cryptés sur le serveur ; login/mot de passe circulent en clair.

31 Internet31 Les commandes POP3 Commandes textuelles Commande = un mot-clé + arguments. Réponse du serveur : un numéro et un message descriptif.

32 Internet32 Exemple de dialogue selon POP3

33 Internet33 Avantages et inconvénients de POP3 Stockage local : Même non connecté, lutilisateur peut lire et modifier les messages téléchargés. Economie du serveur : Libération de la mémoire une fois les messages téléchargés. Système éprouvé : Protocole fonctionnant sur les systèmes anciens. Conçu pour être utilisé avec un seul poste et un seul client. Non sécurisé

34 Internet34 Le protocole IMAP Interactive Mail Access Protocol Alternative au protocole POP3, permet de manipuler les messages (lecture, classement, effacement…) sur le serveur, sans les télécharger. Les utilisateurs peuvent rester connectés à un ou plusieurs serveurs tout en lisant, créant et organisant les messages. Les boîtes aux lettres peuvent être partagées. Possibilité de ne télécharger que les entêtes des messages, sans le corps. Des dossiers publics peuvent être créés, contenant des messages accessibles à tous les utilisateurs.

35 Internet35 Avantages et inconvénients dIMAP Support multiclient : Les messages peuvent être lus depuis nimporte quel ordinateur possédant un client IMAP Dossiers publics Utilisation intensive du serveur (mémoire, processeur)

36 Internet36 Récapitulatif sur les protocoles de messagerie

37 Internet37 Architecture de domaines Ladressage Internet Lespace des noms DNS Fonctionnement

38 Internet38 Ladresse IP Chaque machine susceptible dêtre connectée à Internet possède une adresse IP en principe unique. Ladresse IP est codée sur 32 bits et comporte deux parties : le numéro du réseau auquel appartient la machine (Net-id) le numéro de la machine sur le réseau (Host-id) Lorsque le Host_Id vaut 0, ladresse désigne le réseau tout entier.

39 Internet39 Ladresse IP Le nombre de bits constituant le Net-id et le Host-id dépend de la classe de ladresse (3 classes utilisées pour ladressage individuel des machines). Ex. : Adresse du réseau de lIUT : , classe C. Adresse de Killybegs : Aucune autre machine connectée au monde ne porte cette adresse ! Host_idNet_id Host_idNet_id10 Host_idNet_id Classe A Classe B Classe C

40 Internet40 Ladresse IP Les routeurs des réseaux dopérateurs utilisent des tables de routage leur permettant de trouver le chemin dun paquet à partir de ladresse IP du destinataire. Réseau de destination Prochain routeur Direct Direct R R R2 Table de routage du routeur R1

41 Internet41 Notion de domaine Problème : Lutilisateur ne peut connaître les adresses IP de tous les serveurs auxquels il veut se connecter ! Solution : Les serveurs sont identifiés par un nom (ex. : mail.univ- mlv.fr est le nom du serveur de mail de luniversité) Lespace des noms est organisé en domaines (ex. : le domaine fr, le sous-domaine univ-mlv) Des serveurs dédiés (serveurs DNS) fournissent la correspondance nom

42 Internet42 Architecture de domaines Ladressage Internet Lespace des noms DNS Fonctionnement

43 Internet43 Lespace des noms DNS DNS (Domain Name System) est un schéma de nommage hiérarchique basé sur la notion de domaines et de base de données répartie. DNS réalise la correspondance entre ladresse IP et le nom dhôte de la destination. Espace des noms DNS : Internet est divisé en plusieurs centaines de domaines de haut niveau, chacun contenant un grand nombre dhôtes. Les domaines sont divisés en sous-domaines, eux mêmes divisés en sous-domaines, etc. … Deux types de domaines de haut niveau : les génériques (.com,.edu,.gov.,.int,.mi,.net,.org) généralement réservés aux USA, et les géographiques (.fr,.uk., de, … ).

44 Internet44 Extrait de larchitecture arborescente Domaines de haut niveau génériques Domaines de haut niveau géographiques

45 Internet45 Architecture de domaines Ladressage Internet Lespace des noms de domaine Fonctionnement

46 Internet46 Fonctionnement Une application (ex. : messagerie) a besoin de connaître une adresse IP : Elle appelle une procédure (un « programme ») appelée solveur (ou resolver) et lui passe le nom en paramètre. Le solveur envoie au DNS local (= de sa zone) une requête DNS dans un paquet UDP. Le serveur de DNS cherche le nom dans sa table locale et renvoie ladresse IP au solveur, qui la transmet à son tour à lapplication. Dans le cas où le domaine du destinataire est distant, le serveur local ne contient pas forcément ladresse dans sa table. 1ère méthode : Le serveur de DNS transmet alors la requête au serveur de la zone de niveau supérieur, qui peut à son tour être amené à passer la requête au niveau supérieur… etc. … La requête est renvoyée à la machine demandeuse en suivant le chemin inverse. 2ème méthode : Le serveur de DNS transmet ladresse IP du serveur de DNS de la zone de niveau supérieur à la machine demandeuse. Cest la machine demandeuse qui interroge ce serveur de DNS.

47 Internet47 Exemple Un serveur du domaine univ-mlv.fr veut connaître ladresse IP dun serveur du domaine robot.ai.cs.yale.edu. Il envoie une requête DNS au serveur de DNS de la zone univ-mlv.fr. Ce serveur transmet la requête au serveur de DNS du domaine fr. Le serveur DNS du domaine fr fait suivre la requête au serveur de nom du domaine edu. Ce dernier émet la requête vers le serveur DNS du domaine yale.edu. La requête est acheminée vers le serveur du domaine cd.yale.edu qui connaît ladresse IP recherchée. La réponse est acheminée au serveur du domaine univ-mlv.fr en passant de serveur de DNS en serveur de DNS en suivant le chemin inverse.

48 Internet48 Les gouvernances dInternet

49 Internet49 Internet nest pas un monde sans loi ! L'Internet Society (ISOC, créée en 1992, est une « organisation globale et internationale destinée à promouvoir l'interconnexion ouverte des systèmes et l'Internet ». À sa tête, le Conseil de Gestion (Board of Trustees) élu par les membres de l'association. Le plus important des comités est l'IAB (Internet Architecture Board), dont le but est de gérer l'évolution des protocoles TCP/IP.

50 Internet50 Les trois émanations de lIAB Depuis 1998, lICANN sous régence du gouvernement américain gère tous les numéros et codes utilisés sur Internet (ancien travail de lIANA) L'IETF établit les spécifications et les 1ères implantations des nouveaux protocoles TCP/IP, sous la direction de l'IESG court terme L'IRTF prépare les futurs travaux de l'IETF sous la direction de lIRSG long terme IANA : Internet Assigned Number Authority ICANN :Internet Corporation for Assigned Names and numbers IETF : Internet Engineering Task Force IAB ICANNIETF IP N° protocoles Noms de domaine Développement des protocoles Supervision des protocoles de lInternet à long terme IESG :Internet Engineering Steering Group IRTF : Internet Research Task Force IRSG : Internet Research Steering Group

51 Internet51 Rôle de lICANN LICANN, créée en 1998, gère lattribution des plages dadresses IP la sélection des paramètres des Protocoles utilisés la supervision du Système des noms de domaines (DNS) la gestion du « serveur racine » autrefois assurée par lIANA et dautres structures (notamment NSI) dans le cadre dun contrat avec le gouvernement américain

52 Internet52 La gestion des adresses IP Trois Registres IP Régionaux, ayant des représentants au sein de lICANN, sont en charge de lattribution des adresses IP et de la gestion des Systèmes Autonomes (voir cours sur le routage) APNIC (Asia-Pacific Network Information Center) ARIN (American Registry for Internet Numbers) : Amérique du Nord et du Sud, Caraïbes, Afrique sub-saharienne RIPE NCC (« Réseaux IP Européens » Network Coordination Centre) : Europe, Moyen-Orient, Afrique du Nord et une partie de lAsie Dautres RIR sont en voie de construction AFRINIC LACNIC (Latin American and Caribbean IP address Regional Registry)

53 Internet53 Dun point de vue commercial LINTER.N.I.C (INTERnet Network Information Center) est un organisme américain à but non lucratif, chargé de distribuer les adresses Internet et de promouvoir et de gérer le réseau Internet. LINTER.N.I.C. recense les entreprises autorisées à vendre les adresses IP. En France, cest AFNIC qui est chargée de la distribution des adresses. Elle accrédite les sociétés aptes autorisées à les vendre.

54 Internet54 Les bases WhoIs Le whois est l'annuaire mondial des responsables de sites internet qui est constitué à l'occasion de l'enregistrement des noms de domaine. Une requête Whois permet de connaître des informations sur un nom de domaine, par exemple : Version du serveur Whois Nom de domaine Registrar (organisme s'occupant de la gestion de nom de domaine) URL du serveur Whois de ce registrar URL du site du registrar Serveurs DNS (dans la base Internic) Date de dernière modification Adresse du propriétaire du nom de domaine Adresse de l'administrateur du nom de domaine Adresse du contact technique du nom de domaine Date de modification, création, et expiration du nom de domaine Serveurs DNS (dans la base du registrar)

55 Internet55 Exemple : cnil.fr Voici un extrait des informations disponibles sur le serveur Whois de lAFNIC pour le domaine cnil.fr % % This is the AFNIC Whois server. % % Rights restricted by copyright. % See % % Use '-h' option to obtain more information about this service. % % [YOUR REQUEST] >> cnil.fr % domain: cnil.fr address: Commission Nationale Informatique Libertes address: 21, rue Saint Guillaume address: Paris address: FR admin-c: JF612-FRNIC tech-c: IH263-FRNIC tech-c: IMA4-FRNIC zone-c: NFC1-FRNIC nserver: ns0.coltfrance.com nserver: ns1.coltfrance.com mnt-by: FR-NIC-MNT mnt-lower: FR-NIC-MNT changed: source: FRNIC person: Jacques Fauvet address: CNIL address: 21, rue Saint Guillaume address: Paris address: FR phone: fax-no:

56 Internet56 Avenir de la gouvernance Le contrôle de lInternet reste du domaine privé, et sous la domination américaine. LUnion Européenne et les pays du sud souhaiteraient mettre en place une gestion internationale, sous légide de lONU. A suivre…

57 Internet57 Bibliographie Internet : Services et Réseaux, D. Présent et S. Lohier, éd. Dunod Les Réseaux, A. Tanenbaum, éd. Dunod Transmissions et Réseaux, D. Présent et S. Lohier, éd. Dunod


Télécharger ppt "Internet1 Introduction à Internet A. Quidelleur SRC1 Meaux 2006-2007 M22.1 - Réseaux et Services sur Réseaux Matière – Infrastructure des Réseaux Présentation."

Présentations similaires


Annonces Google