La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Référentiel de bonnes pratiques en F.O.A.D Présentation générale, Montpellier 13 octobre2008 Jacques Naymark Responsable de projets Foad et ressources.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Référentiel de bonnes pratiques en F.O.A.D Présentation générale, Montpellier 13 octobre2008 Jacques Naymark Responsable de projets Foad et ressources."— Transcription de la présentation:

1 1 Référentiel de bonnes pratiques en F.O.A.D Présentation générale, Montpellier 13 octobre2008 Jacques Naymark Responsable de projets Foad et ressources AFPA Direction de lingénierie

2 2 Remerciements Aux organismes ayant contribué à la rédaction du référentiel ØAFPA ØALGORA ØCentre Inffo ØCNED ØLe Préau CCIP ØSavoirs Interactifs et à son financement AFPA CESI CNED DGEPF Ministère de léducation nationale et de la recherche

3 3 Sommaire qLe contexte qQuest-ce quun référentiel de bonnes pratiques ? qA qui sadresse le RBP ? qQuel périmètre pour ce référentiel ? qUne approche « orientée client » qUne approche par les processus qUn document évolutif qLa méthodologie de travail qLes 5 processus qLe comité de rédaction q4 ans après ?

4 4 LE CONTEXTE qUne volonté de convergence entre les pratiques françaises et les travaux internationaux de normalisation dans le cadre de lISO qUn souci de cohérence face à lécart inquiétant entre les arguments du marketing et les pratiques réelles dutilisation des TIC les professionnels acceptent de partager, de mutualiser des pratiques dans un contexte concurrentiel pour dégager le bon grain de livraie et construire ainsi cette intelligence collective quimposent lémergence de la société de linformation et léconomie de la connaissance.

5 5 Un référentiel spécifique à la FOAD q Postulat dune spécificité de la FOAD : le rapport entre technologie et pédagogie q Une approche complémentaire aux normes existantes (NFX50 )

6 6 Expliciter et formaliser qAuditionner une série de dispositifs de formation qAnalyser les principales publications nationales et internationales qDécontextualiser les auditions pour en extraire les éléments transférables qDéterminer les spécificités et les invariants ðPour dégager des recommandations organisées en 5 processus

7 7 QUEST-CE QUUN REFERENTIEL DE BONNES PRATIQUES ? q Un Référentiel de bonnes pratiques (RBP) est un document élaboré par tout organisme collectif représentatif d'une profession, d'un métier ou d'une activité (organisation professionnelle, association, groupement…). Il vise à offrir une réponse aux besoins de ces organismes collectifs qui cherchent à convenir en leur sein des règles de pratiques professionnelles permettant de communiquer ou codifier des bonnes pratiques acceptées par l'ensemble d'un organisme collectif donné. qL'objectif des RBP est de favoriser l'intégration dans le corpus normatif de nouveaux documents, sans qu'on puisse les confondre avec une norme.

8 8 A QUI SADRESSE LE RBP ? qÀ lensemble des acteurs de la formation Chefs de projets, formateurs, concepteurs, tuteurs Décideurs, prescripteurs et financeurs qPar contre, le RBP nest pas destiné directement à lapprenant

9 9 QUEL EST LE PERIMETRE DU RBP ? q Le champ de la formation professionnelle continue q Les dispositifs de formation qui visent lévolution des compétences professionnelles qui utilisent le micro-ordinateur et/ou lInternet dans les activités de formation q Par contre sont exclus du périmètre, lutilisation isolée de logiciels dauto-formation, ainsi que les offres ponctuelles sur le Web

10 10 UNE APPROCHE « ORIENTEE CLIENT » qDans le contexte français du tiers-payant, une approche « orientée client » signifie un client « pluriel » Le prescripteur Le financeur Lapprenant qLapprenant, quelle que soit la diversité des contextes, est au cœur du RBP

11 11 UNE APPROCHE PAR LES PROCESSUS Un processus est un « ensemble dactivités corrélées ou interactives qui transforme des éléments dentrée en éléments de sortie » (norme ISO 9000 : 2000) Un processus est donc une succession dactivités réalisées à laide de moyens (personnel, équipement, matériels, informations) et dont le résultat final attendu est un produit/service. Un processus présuppose : des éléments entrants mesurables une valeur ajoutée des éléments de sorties mesurables, conformes à des critères dacceptation un caractère reproductible

12 12 UN DOCUMENT EVOLUTIF Le champ de la FOAD nest pas encore totalement stabilisé. Il faudra prendre en compte des évolutions perceptibles comme La convergence de la FOAD et du knowledge management Lémergence des pratiques de travail et dapprentissage collaboratif dont les pratiques sont en plein essor De par la nature de la démarche, un RBP nest pas un document prospectif : il est donc nécessaire de prévoir de le réviser régulièrement

13 13 METHODOLOGIE DE TRAVAIL Une démarche classique de gestion de projet : constitution dun comité de pilotage représentatif de la profession constitution dun comité de rédaction réunissant des experts élaboration du cadre conceptuel et méthodologique du projet des phases de validations internes et externes Une démarche rigoureuse : appel à propositions pour auditions auditions dune série dacteurs engagés dans des dispositifs de FOAD analyse documentaire séminaire de validation et denrichissement auditions dapprofondissement sur les points de tension procédure de validation finale du document définitif

14 14 LES 5 PROCESSUS

15 15 ANALYSERANALYSER LES 5 PROCESSUS

16 16 CONSTRUIRECONSTRUIRE ANALYSERANALYSER LES 5 PROCESSUS

17 17 CONSTRUIRECONSTRUIRE ANALYSERANALYSER INSTRUMENTERINSTRUMENTER LES 5 PROCESSUS

18 18 CONSTRUIRECONSTRUIRE ANALYSERANALYSER CONDUIRECONDUIRE INSTRUMENTERINSTRUMENTER LES 5 PROCESSUS

19 19 CONSTRUIRECONSTRUIRE ANALYSERANALYSER CONDUIRECONDUIRE EVALUEREVALUER INSTRUMENTERINSTRUMENTER LES 5 PROCESSUS

20 20 Processus, sous-processus et recommandations ProcessusSous processusRecommandations AnalyserAnalyse stratégique Étude de faisabilité ConstruireConstruire le dispositif Construire les ressources pédagogiques InstrumenterChoisir Mettre en œuvre Maintenir Évoluer ConduireEntrer en formation Accompagner Favoriser le travail collaboratif Valider les acquis ÉvaluerConcevoir et paramétrer Recueillir et analyser Améliorer le dispositif

21 21 Le processus ANALYSER Spécificité : Diversité des contextes Lanalyse des avantages et des risques La plus-value de la FOAD

22 22 Le processus ANALYSER Spécificité : Diversité des contextes Lanalyse des avantages et des risques La plus-value de la FOAD Les sous-processus : Analyse stratégique Étude de faisabilité

23 23 Le processus ANALYSER Sous-processus : Analyse stratégiqueExpliciter les enjeux des différents acteurs Préciser la plus-value Assurer une veille concurrentielle Envisager les partenariats possibles

24 24 Le processus ANALYSER Sous-processus : Analyse stratégiqueExpliciter les enjeux des différents acteurs Préciser la plus-value Assurer une veille concurrentielle Envisager les partenariats possibles Étude de faisabilitéPréciser les buts de la formation Identifier les besoins de formation Organiser le projet Analyser l'existant Nouer les partenariats Assurer la veille pédagogique et technologique Analyser les coûts et calculer le seuil déquilibre Élaborer le dossier d'aide à la décision

25 25 Le processus CONSTRUIRE Spécificité : Une démarche objet Lorganisation du projet Une démarche par itération La concertation et la communication

26 26 Le processus CONSTRUIRE Spécificité : Une démarche objet Lorganisation du projet Une démarche par itération La concertation et communication Les sous-processus : Construire le dispositif de formation Construire les ressources pédagogiques

27 27 Le processus CONSTRUIRE Sous-processus : Construire le dispositif de formation Situer son action dans une typologie Répondre à la demande Définir les modalités de formation Prévoir la mise en place dune démarche qualité

28 28 Le processus CONSTRUIRE Sous-processus : Construire le dispositif de formation Situer son action dans une typologie Répondre à la demande Définir les modalités de formation Prévoir la mise en place dune démarche qualité Construire les ressources pédagogiques Organiser la démarche Caractériser les ressources pédagogiques destinées à la FOAD Créer des ressources spécifiques Prévoir la diffusion

29 29 Le processus INSTRUMENTER Spécificité : Une approche systémique Déterminisme technologique ou primat pédagogique La technologie comme facteur de différenciation

30 30 Le processus INSTRUMENTER Spécificité : Une approche systémique Déterminisme technologique ou primat pédagogique La technologie comme facteur de différenciation Les sous-processus : Choisir Mettre en œuvre Maintenir Évoluer

31 31 Le processus INSTRUMENTER Sous-processus : ChoisirCritérier les choix Observer quelques conditions Internaliser ou externaliser

32 32 Le processus INSTRUMENTER Sous-processus : ChoisirCritérier les choix Observer quelques conditions Internaliser ou externaliser Mettre en oeuvreAcheter Utiliser des logiciels libres Réaliser du « sur mesure » Déployer

33 33 Le processus INSTRUMENTER Sous-processus : ChoisirCritérier les choix Observer quelques conditions Internaliser ou externaliser Mettre en oeuvreAcheter Utiliser des logiciels libres Réaliser du « sur mesure » Déployer MaintenirDistinguer la maintenance préventive de la maintenance curative Assurer les axes de la maintenance

34 34 Le processus INSTRUMENTER Sous-processus : ChoisirCritérier les choix Observer quelques conditions Internaliser ou externaliser Mettre en oeuvreAcheter Utiliser des logiciels libres Réaliser du « sur mesure » Déployer MaintenirDistinguer la maintenance préventive de la maintenance curative Assurer la maintenance ÉvoluerCentraliser les opérations Assurer une veille technologique

35 35 Le processus CONDUIRE Spécificité : Désynchronisation partielle de la relation apprenant/formateur Polymorphisme des modalités de la formation

36 36 Le processus CONDUIRE Spécificité : Désynchronisation partielle de la relation apprenant/formateur Polymorphisme des modalités de la formation Les sous-processus : Entrer en formation Accompagner Favoriser le travail collaboratif à distance Valider les acquis

37 37 Le processus CONDUIRE Sous-processus : Entrer en formation Informer et adhérer au projet élaborer un parcours individualisé Fournir un contrat individuel de formation Faciliter lappropriation du nouvel environnement d'apprentissage

38 38 Le processus CONDUIRE Sous-processus : Entrer en formation Linformation et ladhésion au projet Lélaboration dun parcours individualisé Le contrat individuel de formation L'appropriation du nouvel environnement d'apprentissage AccompagnerLes types daccompagnement Les outils et modalités de suivi

39 39 Le processus CONDUIRE Sous-processus : Entrer en formation Linformation et ladhésion au projet Lélaboration dun parcours individualisé Le contrat individuel de formation L'appropriation du nouvel environnement d'apprentissage AccompagnerLes types daccompagnement Les outils et modalités de suivi Favoriser le travail collaboratif à distance

40 40 Le processus CONDUIRE Sous-processus : Entrer en formation Linformation et ladhésion au projet Lélaboration dun parcours individualisé Le contrat individuel de formation L'appropriation du nouvel environnement d'apprentissage AccompagnerLes types daccompagnement Les outils et modalités de suivi Favoriser le travail collaboratif Lien social, partage de connaissance ou production de savoir Organisation des relations entre pairs Valider les acquis Formalisation des modalités dévaluation Élaboration dun contexte permettant aux apprenants de se situer

41 41 Le processus EVALUER Spécificité : Lexplicitation des enjeux La traçabilité des activités de formation Lévaluation économique

42 42 Le processus EVALUER Spécificité : Lexplicitation des enjeux La traçabilité des activités de formation Lévaluation économique Les sous-processus : Concevoir et paramétrer Recueillir et analyser Améliorer le dispositif

43 43 Le processus EVALUER Sous-processus : Concevoir et paramétrer Délimiter le périmètre de l'évaluation Définir des critères

44 44 Le processus EVALUER Sous-processus : Concevoir et paramétrer Délimiter le périmètre de l'évaluation Définir des critères Recueillir et analyser Analyser les résultats stratégiques Analyser la phase de construction Analyser linstrumentation Analyser la conduite de la formation Analyser les coûts

45 45 Le processus EVALUER Sous-processus : Concevoir et paramétrer Délimiter le périmètre de l'évaluation Définir des critères Recueillir et analyser Analyser les résultats stratégiques Analyser la phase de construction Analyser linstrumentation Analyser la conduite de la formation Analyser les coûts Améliorer le dispositif Diffuser les résultats de lévaluation Mettre en place le plan d'action

46 46 LE COMITE DE REDACTION Chef de projet : Jacques Naymark Experts : Anne Claire Cohen du FFFOD Anne Marie Husson du Préau Françoise Desmaison du Cned Françoise Gérard de Centre Inffo Frédéric Haeuw dAlgora Pierre Eckert Afpa-Cnefad Avec la participation de : Sylvie Arbouy AFNOR Normalisation Olivier Audebert, AFNOR Certification

47 47 4 ans plus tard ! qUne définition plus simple qDe la spécificité à la porosité…

48 48 4 ans plus tard : de quoi parle t on ? Spécificité / paroxysme / banalisation… Définition :de quoi parle t on ? qDune désynchronisation totale ou partielle de lunité classique de temps de lieu et daction temps synchrone / asynchrone différents espaces (*4) centre de formation espaces intermédiaires EPN, les entreprises le domicile individualisation / socialisation FOAD nest pas le synonyme exclusif dindividualisation qDune ingénierie multimodale : combinatoire spécifique (par région / par secteur / par contexte…)

49 49 Quatre étapes : de la spécificité à la porosité qSpécificité du domaine (la distance comme alternative au présentiel qLe Référentiel de bonnes pratiques :Paroxysme de lexplicitation et de la formalisation qBanalisation de lintégration/ assimilation de lusage (perte du potentiel dinnovation initial) qMais en fait cest le champ, le périmètre de la formation qui est impacté par une porosité de ses « frontières »

50 50 Banalisation et porosité du périmètre de la formation qPorosité du périmètre du champ et des frontières classiques des domaines : se former / sinformer (cf. le cas hospitalier « larticulation information – formation aux moyens des supports numériques » jouer / apprendre (serious game) réel / virtuel

51 51 mais POROSITE qlamont de la formation informer sur les métiers orienter recruter qlaval de la formation tutorer coacher tracer, évaluer… (le monde magique du tracking…)

52 52 Lavenir ? qLinnovation technologique comme vecteur dinnovation pédagogique ? qLa banalisation : une offre de formation multimodale qun continuum numérique ? qRisque de hiatus générationnel !

53 53 Nécessité dune démarche expérientielle pour les professionnels qLes TIC comme outil de productivité personnel Outil de travail collaboratif des professionnels et des stagiaires Des blogs par stages Des wikis par métier (le wiki des maçons) Environnements dapprentissages des stagiaires


Télécharger ppt "1 Référentiel de bonnes pratiques en F.O.A.D Présentation générale, Montpellier 13 octobre2008 Jacques Naymark Responsable de projets Foad et ressources."

Présentations similaires


Annonces Google