La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Salon Automation-Optimation europe Observatoire 2003 Conception CETIM Le Centre Technique des Industries Mécaniques, est un organisme qui a pour mission.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Salon Automation-Optimation europe Observatoire 2003 Conception CETIM Le Centre Technique des Industries Mécaniques, est un organisme qui a pour mission."— Transcription de la présentation:

1 salon Automation-Optimation europe Observatoire 2003 Conception CETIM Le Centre Technique des Industries Mécaniques, est un organisme qui a pour mission le soutien technologique de l'industrie mécanique française.

2 Tendance 1 - Une réelle progression dans limplantation des technologies et des outils en automatisme Le nombre moyen de machines utilisées par entreprise et par métier est important. Il montre que le niveau dautomatisation de production ne cesse de progresser. Le procédé batch utilise le moins de machines : 43 en moyenne et le manufacturier en a installé 154, alors que le process continu utilise le plus de machines : 373 ! Dans cette enquête, le Process Continu apparaît comme le plus gros consommateur de systèmes de contrôle-commande. Pour notre échantillon, cela correspond, sans doute, à des process plus complexes et plus importants, sur des sites plus étendus mis en œuvre dans des grandes unités de production. La répartition des entreprises fabriquant des machines automatisées montre que cest le procédé Batch qui lemporte, il représente 42,5% de léchantillon, alors que le Manufacturier en représente 21,9% et le Continu 5%. Le niveau dautomatisme des entreprises reste étonnant : 50% des répondants seulement déclarent posséder des machines automatisées : ce chiffre confirme celui de 2002 !

3 Tendance 1 - Une réelle progression dans limplantation des technologies et des outils en automatisme Batch Manufacturier Continu API 26 % 25 % 49 % SNCC 21 % 28 % 52 % CN 17 % 54 % 29 % PC 24 % 33 % 44 % En ce qui concerne les familles de systèmes installés, le positionnement est unanime : - Les utilisateurs, comme les constructeurs, plébiscitent les API et les PC - Lensemble des réponses fait apparaître une répartition de 1 PC pour 2 automates ! En effet, lentreprise moyenne de notre échantillon (toutes tailles et tous métiers confondus) a installé : 100 Automates, 4 SNCC (Système Numérique de Contrôle Commande), 40 CN (Commande Numérique) et 51 PC en production.

4 Tendance 2 La généralisation dans lutilisation des logiciels dautomatisation -Le taux de réponse est sans appel : près de 40% des entreprises possèdent un logiciel dinstrumentation ou de process ; une sur deux possèdent un logiciel dautomatisme et un logiciel de supervision ; alors que 28% dentre elles utilisent un MES et 14,5% souhaitent cet investissement. -Les niveaux Automatisme et Supervision restent de loin les plus importants (50%). Ces investissements logiciels existent déjà dans lentreprise. Cependant, la mise à niveau de ces applications est indispensable pour rester dans le coup ! Cela est exprimé dans les projets lachats de logiciels : 56,6 % seront réalisés dans lannée et 32 % seront réalisés entre 1 et 2 ans. Par rapport à léchantillon de 2002, la progression du MES est confirmée. Pour lensemble de ces applications, la satisfaction de la solution choisie est « OUI » à 91%. -La diversité des logiciels mis en œuvre en production se décline selon 4 niveaux de fonctionnalités : Les logiciels d'instrumentation et de process 39,2% souhaité = 7,2% Les logiciels d'automatisation 50,3% = 6,5% Les logiciels de supervision 49,6% = 9,2% Les logiciels de MES 28% = 14,5%

5 Tendance 2 La généralisation dans lutilisation des logiciels dautomatisation Pour ce qui concerne les Offres produits logiciels, il y a 5 types de contrats : Produit nu 11,8% Produit standard 15,7% Produit personnalisé 22,2% Produit avec engagement de performances 21,6% Produit avec engagement de résultats 9,2% -Loffre produit choisie se répartie entre le standard (16%), le personnalisé (22%) et avec engagement de performance (21,8%). La personnalisation de loffre produit reste donc une réelle demande des industriels qui ne se décident pas à standardiser totalement leurs outils !

6 Tendance 3 Le MES : Une révolution en marche Nous sommes face à une impressionnante évolution du marché des entreprises qui ont mis en œuvre un MES : le nombre de systèmes implantés passe de 17% en 2002 à 38% en On peut dire que la révolution MES est en marche ! Lintroduction du MES dans les couches logiciels de pilotage de la production montre un changement notable des comportements. « Chaînon manquant » entre le monde de la gestion et le monde de la production, le MES devient un véritable standard pour la maîtrise de loutil de production !

7 Tendance 3 Le MES : Une révolution en marche La décision de mettre en œuvre un MES est à 70% une « décision interne » pour maîtriser et améliorer la production. Dans 16% des cas, cette décision a été imposée par le groupe ou par les clients ; et dans 14% des cas cette décision a été motivée par le besoin de moderniser les outils de gestion du processus de production. La grande majorité des utilisateurs (88%) sont satisfaits de la solution MES choisie. La décision de mettre en œuvre un MES est à 70% une « décision interne » pour maîtriser et améliorer la production. Dans 16% des cas, cette décision a été imposée par le groupe ou par les clients ; et dans 14% des cas cette décision a été motivée par le besoin de moderniser les outils de gestion du processus de production.

8 Tendance 3 Le MES : Une révolution en marche Les fonctions MES mises en œuvre montrent les principales attentes des industriels quant à la connaissance des process dont ils ont la charge : Lhistorisation des données, le suivi et lanalyse de la production, la supervision des procédés et la tracabilité sont les domaines dapplication prioritaires du MES tous secteurs confondus. Pour le Batch, le suivi du contrôle automatisé, la traçabilité et lanalyse & la supervision des Procédés arrivent en première position - Pour le Manufacturier, cest plutôt : lanalyse produit, la gestion des ressources, la spécification des produits suivi de production qui priment -Le Process Continu sattachera davantage à : -lallocation de production, -le suivi des opérations manuelles, -lanalyse de la production -la supervision des procédés.

9 Fonctions réalisées souhaitées historisation des données 87,8% 6,1% suivi de production 82% 18% supervision des procédés 71,4% 14,3% analyse de production 70,8% 29,2% traçabilité69,8% 20,9% suivi du contrôle automatisé 61,9% 21,4% allocation de production 57,1% 5,7% suivi des opérations manuelles 56,4% 21,4% analyse des procédés 56,1% 34,1% ordonnancement 52,8% 38,6% gestion de ressources 40% 17,5% spécification des produits 38,2% 26,5% analyse des produits 27,1% 35,1% Tendance 3 Le MES : Une révolution en marche

10 Lanalyse suivant les métiers suggère que pour le Batch : la réduction des coûts de fonctionnement et des stocks & encours est prioritaire. Pour le Manufacturier, ce serait principalement la réduction des délais et lamélioration de la qualité et le Process Continu : lamélioration du service client et la réduction des coûts. Laccès aux informations en temps réel, lamélioration de la qualité du produit et la réduction des délais & temps de cycle sont perçus comme les trois principaux gains apportés du MES, tous secteurs confondus.

11 Tendance 4 L ERP : Un concept qui se banalise Cela confirme la vision de lexploitant. Il se fixe davantage sur la gestion et sur les indicateurs de production, alors que, en regard, les gains apportés par le MES concernent directement le pilotage et le suivi de production. 30,7% dutilisateurs dERP en 2003 contre 20% en 2002, la progression est importante ; et il faut compter encore 15% de mise en œuvre souhaitées dici 2 ans. LERP est une réelle réponse aux besoins des industriels ! En première position, les outils de maîtrise des flux dinformation Puis, les indicateurs de fonctionnement et defficacité de la production Ensuite, les améliorations globales de la production La gestion des stocks et des commandes, le suivi de production & de planification restent les principaux avantages, tous secteurs confondus. Les priorités sont différentes pour le Manufacturier cependant avec, en première position : la réduction des coûts et des délais, le suivi de production et enfin une meilleure réactivité de lentreprise.

12 Tendance 5 La multiplication des solutions Internet en production Il y a de quoi être étonné par limportance des réponses : ¼ des superviseurs sont des serveurs web, cest à dire que ces systèmes sont capables de générer des pages HTML accessibles par un simple PC équipé dun explorateur et connecté à lIntranet de la société ! Et que dire des capteurs / actionneurs webserver ? près de 8% des entreprises les utilisent ! et ce chiffre confirme celui de 2002 (10%). Elle se mesure aux types de relations existantes entre le processus et les outils de suivi de production ou de performance. Les principales liaisons Intranet via un serveur web dans latelier concernent : - Les Superviseur webserver 25,5% - Les API ou les PC webserver 21,6% -Les Capteur / actionneur webserver 7,8%

13 Tendance 5 La multiplication des solutions Internet en production Le niveau de satisfaction exprimé par les utilisateurs pour ces fonctionnalités web utilisées plébiscite la formule par un « OUI » massif à 90 %. Les réponses concernant les fonctions utilisées sont moins optimistes ou plus réalistes quen 2002 : La Télésurveillance est mise en œuvre dans 12% des entreprises (21% en 2002), tout comme pour le Télédiagnostic qui représente 12% des réponses (24% en 2002), alors que la Télémaintenance représente 14% des cas (30% en 2002) réalisé souhaité Accès aux informations locales 16,3% 11,1% Télésurveillance 12,4% 14,4% Télédiagnostic 12,4% 16,3% Télémaintenance 14,4% 17%

14 Tendance 6 Des projets à court terme pour des marchés incertains La répartition des répondeurs entre grands comptes et petites structures justifie ce niveau de réponse : les petites entreprises sont plutôt des cabinets conseils ou des bureaux détudes et seuls les grands comptes possèdent des machines automatisées. Les projets restent à court terme pour des marchés qui ne décollent pas : ce sont les ambitions qui piétinent Comme en 2002, seulement 50% des entreprises possèdent des machines automatisées !

15 Tendance 6 Des projets à court terme pour des marchés incertains Lavenir reste morose pour le moyen terme, le carnet de commandes est bien pauvre pour les deux ans à venir ! Peu de visibilité sur le marché et des projets à court terme reste le lot de ce temps : La crise demeure. Batch Manufacturier Continu mois 73 % 63,6 % 69 %52,4 % 68 % 52,8 % 1 an 12 % 30,3 % 11 % 38,1 % 8 % 25 % 2 ans 9 % 0 % 13 % 0 % 9 % 16,7 % > 2ans 6 % 6,1 % 7 % 9,5 % 15 % 5,6 % Il faut noter, par rapport à 2002, que le nombre de projets à 6 mois est en baisse, alors que celui des projets à 1 an est en hausse. A lhorizon de 2 ans, pas de projets prévus pour le Batch et le Manufacturier, alors que le Continu progresse de plus de 85% en passant de 9% à 16,7% sur cette période. Cela montre que les entreprises travaillent dans lurgence : 90 % des projets seront réalisés à lhorizon de 1 an

16 Tendance 6 Des projets à court terme pour des marchés incertains Avec une moyenne de 86,7 k par an, les constructeurs de matériels automatisés présentent un volume dachat relativement faible. - La part de matériel dautomatisme acheté est de 42,9% du coût total de léquipement -La part de développement est de 28,8% de ce même coût -- La part de matériel acheté est de 52,9% du coût total de léquipement - La part de développement est de 29% de ce même coût On peut noter que ce développement est directement lié à ladaptation de léquipement à son environnement de production et donc, en partie, à sa personnalisation. La répartition de ces budgets annuels montre deux niveaux de budgets car nous avons là deux typologies de tailles dentreprises ( 1000)


Télécharger ppt "Salon Automation-Optimation europe Observatoire 2003 Conception CETIM Le Centre Technique des Industries Mécaniques, est un organisme qui a pour mission."

Présentations similaires


Annonces Google