La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Www.gustavedabresil.vpweb.fr Les organes des sens Gustave Dabresil, MD ORL-CCMF, Imagerie Diagnostique Radiothérapie et Oncologie Médicale 3371-1392 /

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Www.gustavedabresil.vpweb.fr Les organes des sens Gustave Dabresil, MD ORL-CCMF, Imagerie Diagnostique Radiothérapie et Oncologie Médicale 3371-1392 /"— Transcription de la présentation:

1 Les organes des sens Gustave Dabresil, MD ORL-CCMF, Imagerie Diagnostique Radiothérapie et Oncologie Médicale /

2 Lappareil olfactif / le nez Le nez (du latin nasus) est la saillie médiane du visage située au-dessus de la lèvre supérieure et qui, en le surplombant, recouvre l'orifice des fosses nasales, qui constituent le segment supérieur des voies respiratoires et renferment l'organe de l'olfaction. Il concourt, en livrant passage à l'air, à l'accomplissement de la respiration et de la phonation.latinvisage lèvrefosses nasalesvoies respiratoiresolfactionrespirationphonation Le nez est composé des ailes, de la cloison, de poils, de la racine et des narines. La charpente nasale est faite : - des os propres du nez, - des cartilages nasaux ( cartilages latéraux ou triangulaires, cartilages alaires et cartilages accessoires réunis les uns aux autres par une membrane fibreuse) et - des muscles du nez (muscle procerus ou pyramidal, muscle myrtiforme, muscle nasal ayant une partie transverse et une partie alaire ou dilatateur) NB :derrière le nez se trouve les fosses nasales (organe de lolfaction) Les fosses nasales sont 2 cavités séparées par une cloison médiane et situées au dessus de la cavité buccale, en dessous de létage antérieur de la base du crâne, en dedans des orbites et des sinus maxillaires, en arrière du nez et devant le pharynx

3

4 Elles sont constituées dune charpente osseuse, recouverte par une muqueuse. Elles présentent : -2 orifices antérieur et postérieur ; -4 parois :supérieur, inférieur, interne et externe; - des cavités pneumatiques annexées ou sinus (E, M, S) Les fosses nasales

5 Orifice antérieur ou narines : limité par les os nasaux en haut, les maxillaires sup en bas et sur les cotés. Orifice postérieur ou choanes : limités par le corps sphénoidal en haut, la lame horizontale du palatin en bas, laile interne de lapophyse ptérygoide en dehors et le vomer en dedans Paroi supérieure ou voûte nasale très étroite, formée par les os nasaux, lépine nasale du frontal, la lame criblée de lethmoide et la surface antéro-inférieure du corps du sphénoide Paroi inférieure ou plancher nasal plus large, formée par lapophyse palatine du maxill sup devant et la lame horizontale du palatin derrière; on y trouve lorifice du conduit palatin antérieur Paroi interne ou cloison nasale sépare les 2 fosses nasales. Elle est constituée par la lame perpendiculaire de lethmoide en haut, le vomer en bas et derrière, le cartilage de la cloison devant. Ce dernier répond au dos du nez et présente de manière inconstante des lamelles cartilagineuses le long de son bord postéro-inf : cartilages de Jacobson ou Huschke Paroi externe formée par le maxillaire sup, lethmoide, lunguis, la lame verticale du palatin, le cornet inférieur et laile interne de lapophyse ptérygoide Les sinus sphénoidaux en arrière souvrent sur les fosses nasales par un orifice sur la face antérieure du corps sphénoidal. Les sinus maxillaires ou antres dHighmore creusés dans le maxillaire sup souvrent par le méat inférieur Le sinus ethmoidal ou cellules ethmoidales (ethmoido-frontales, ethmoido-ungéales, ethmoido-maxillaires, ethmoido-palatines, ethmoido-sphénoidales) sont creusées en partie dans les masses latérales de lethmoide. La cellule infundibulaire des cellules ethmoido-frontales se développent dans le frontal et forme le sinus frontal. Le tout souvre par le méat moyen et le méat supérieur

6 Paroi externe Paroi interne La muqueuse des fosses nasales ou muqueuse pituitaire recouvre les parois osseuses et se prolonge à lintérieur des sinus. Elle sintroduit dans les différents trous et conduits. Elle présente une tache jaune en regard de la lame criblée de lethmoide (zone olfactive) ayant des cils olfactifs liés par des neurones au bulbe olfactif puis au nerf olfactif (I). Elle fait place en avant des cornets au revêtement cutané portant les vibrisses ou poils du du nez. Vascularisation : artères et veines sphéno-palatine et ethmoidales antérieure et postérieure Innervation: nerf olfactif ou I, rameaux nasaux de lophtalmique, du palatin et sphéno-palatin Les sinus

7 La muqueuse qui tapisse les fosses nasales est riche en vaisseaux sanguins, d'où sa couleur rose.muqueuse Elle renferme de nombreuses glandes à mucus qui la maintiennent constamment humide. Cette muqueuse réchauffe, humidifie et filtre partiellement l'air inspiré. À la muqueuse rose s'oppose la muqueuse jaune, à rôle sensoriel.sensoriel Celle-ci forme sur le cornet supérieur une tache de l'ordre du centimètre carré. Elle est pauvre en vaisseaux et en glandes, mais elle contient les terminaisons nerveuses du nerf olfactif. Cette zone olfactive est sensible à certaines substances solubles dans le mucus nasal.mucus Quand le mucus est rare (par temps sec), l'olfaction est moins bonne. Quand, au contraire, le mucus est trop abondant (en cas derhume), l'odorat disparaît quasiment.rhumeodorat

8 Le système olfactif

9 Lappareil gustatif / la langue La langue est un organe situé dans la cavité buccale, qui sert à la mastication, à la phonation (mimique) et à la déglutition (salive et aliments).organemasticationphonationdéglutition C'est aussi l'organe du goût (papilles gustatives).goût C'est un organe très vascularisé. La langue mesure en moyenne 10 cm. Elle a une forme ovoïde et présente à décrire : une face sup, une face inf, deux bords latéraux, une base et un sommet ou pointe Les pressions développées par la langue sur les dents sont capables de les déplacer.

10 Configuration et charpente de la langue Face supérieure ou dorsum lingual divisée en 2 parties : corps et racine ou base par le sillon terminal ou V lingual. Un sillon médian va du V à la pointe. Le sillon terminal est creusé dune dépression ou foramen caecum. En avant du V lingual, il y a les papilles selon la forme (caliciformes, fongiformes, filiformes); derrière le V, la surface est mamelonnée et remplies de formations lymphoides (amygdales linguales) Face inférieure présente un sillon médian et les veines ranines de chaque coté. Le sillon se termine en bas par le frein lingual. De chaque coté du frein souvre le canal de Wharton Les bords samincissent de la base vers la pointe La pointe est creusée par un sillon médian qui se continue sur les 2 faces La base de langue est unie à los hyoide et à la mandibule par des muscles et lames fibreuses, et à lépiglotte par 3 replis glosso-épiglottiques : (1 médian et 2 latéraux) qui limitent de chaque coté une fossette glosso-épiglottique : ce sont les vallécules. La charpente linguale est faite de 17 muscles, 2 lames fibreuses (septum lingual qui la sépare en 2 moitiés et la membrane hyo-glossienne) et une muqueuse ayant des papilles gustatives. NB: sous la muqueuse des bords, on trouve des masses glandulaires qui sont davant en arrière : glandes Nuhn, glandes de Henle et glandes de Weber

11 Base langue vallécules vestibule Sinus piriforme

12 Anneau de Waldeyer = amygdales pharyngées, palatines et linguales

13 Muscles de la langue (17) MusclesAttaches externes, innervation Génio-glosse Apophyses géni supérieure vers le milieu et pointe de langue, XII Hyo-glosse Corps et grande corne os hyoide, fibres latérales vont dans lépaisseur de la langue, XII Stylo-glosse Apophyse styloide vers la base de langue et le dos de la langue, XII Lingual inférieur Petites cornes de los hyoide vers la pointe de langue, XII Glosso-staphylin ou palato-glosse Aponévrose palatine descend dans le pilier antérieur vers le corps de la langue, (seul muscle innervé par le IX) Pharyngo-glosse Faisceau du constricteur supérieur se continuant sur les bords de langue, XII Amygdalo-glosse Muscle inconstant allant de la coque amygdalienne à la base de langue, XII Transverse Fibres allant de la muqueuse des bords au septum lingual, XII Lingual supérieur Seul muscle impair, va de la petite corne os hyoide et épiglotte vers la face dorsale de la langue, XII

14 Muscles de la langue

15 Les papilles se classent en quatre sortes : 1.les papilles circumvallées (ou caliciformes), au nombre de 9, formant le V lingual qui délimite les 2/3 antérieur du 1/3 postérieur de la langue ; 2.les papilles fongiformes, disséminées sur la pointe et les 2/3 antérieur de la langue ; 3.les papilles filiformes, celles qui sont présentes en plus grand nombre et donnent à la langue sa texture particulière et situées de par et d'autres du sillon médian 4.Les papilles foliées (ou coralliformes), situées sur les bords latéraux et postérieurs de la langue. Motricité : nerf XII et IX Sensitivité : nerf IX, nerf lingual (V), nerf laryngé sup (X), corde tympan (VII) Vascularisation: artère et veines linguales

16

17 Le système gustatif


Télécharger ppt "Www.gustavedabresil.vpweb.fr Les organes des sens Gustave Dabresil, MD ORL-CCMF, Imagerie Diagnostique Radiothérapie et Oncologie Médicale 3371-1392 /"

Présentations similaires


Annonces Google