La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

SROS AVC Lundi 12 décembre 2011 F Woimant Référent AVC – ARS IdF.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "SROS AVC Lundi 12 décembre 2011 F Woimant Référent AVC – ARS IdF."— Transcription de la présentation:

1 SROS AVC Lundi 12 décembre 2011 F Woimant Référent AVC – ARS IdF

2 2 Contexte Une pathologie fréquente et grave qui a des conséquences importantes en santé publique. - LAVC touche > personnes en France (BEH - C De Peretti – F Woimant) personnes avec séquelles - On estime à environ le nombre de nouveaux cas chaque année.. - Le vieillissement est un facteur important de survenue des maladies vasculaires. - Le risque de mortalité par AVC est majoré pour des populations ou des personnes défavorisées matériellement ou socialement. Une pathologie accessible à la prévention et aux traitements : - lAVC est accessible à la prévention - lefficacité des filières de prise en charge en terme de réduction de mortalité et de handicap a été largement démontrée. - le traitement thrombolytique des infarctus cérébraux Une pathologie coûteuse - 1 patient en ALD pour AVC : / an (14 % de plus que ALD Alzheimer) - Tous remboursements ALD – AVC : millions (34 % de plus que Alzheimer)

3 3 de la population > 60 ans + Population à risque (obèses, fumeurs, sédentaires…) Mortalité* Observée depuis 30 ans Incidence AVC Prévalence AVC * de 27% de la mortalité des AVC entre et Prévalence en augmentation

4 4 Objectifs généraux de santé publique La loi de santé publique de 2004 a fixé pour objectifs : - de réduire la fréquence et la sévérité fonctionnelles des accidents vasculaires cérébraux (Objectif 72). Les actions du « plan dactions national AVC » se déclinent autour de 4 axes : - améliorer la prévention et linformation de la population avant, pendant et après lAVC ; - mettre en œuvre des filières de prise en charge et les systèmes dinformation adaptés ; - assurer linformation, la formation et la réflexion des professionnels et - promouvoir la recherche et veiller aux équilibres démographiques

5 5 Orientations nationales - Guide méthodologique pour lélaboration du SROS PRS (DGOS) Des enjeux de transversalité pour améliorer le parcours de soins Lapproche transversale du SROS permet dorganiser le parcours de soins en intra-établissement, mais également avec la ville et le médico-social. Les thèmes priorisés reprennent certains des domaines stratégiques proposés dans les éléments méthodologiques relatifs à lélaboration du projet régional de santé : - les pathologies du vieillissement dont la maladie dAlzheimer ; - les maladies chroniques ; - laccident vasculaire cérébral. Fiche 1-9 : AVC - améliorer laccès aux soins - améliorer lefficience - articulation avec la prévention et le médicosocial

6 6 Améliorer laccès aux soins Prendre en charge tout patient victime ou suspect dAVC dans une filière organisée au sein de chacun des territoires de santé de la région. Par exception (pour contraintes de population ou géographiques), une filière peut concerner plusieurs territoires. Chaque filière intègre une unité neuro-vasculaire et les structures MCO, SSR, USLD, de retour à domicile et médico-sociales nécessaires à la prise en charge des patients, dont les capacités daccueil sont adaptées au bassin de population concerné Le maillage est adapté aux temps de transport en urgence en amont et au rapprochement du domicile en aval. Les structures constitutives des filières territoriales sont identifiées par lARS et concluent entre elles en tant que de besoin des conventions de partenariat. Elles sont support du déploiement dun réseau de télémédecine, axé en première priorité sur la prise en charge en urgence. Chaque région distingue au moins une structure de recours régional. Le SROS doit prévoir un calendrier de montée en charge des filières AVC sur la durée du plan AVC ( ).

7 7 Améliorer lefficience Réduire les délais entre les premiers symptômes et la prise en charge adaptée (appel systématique du Centre 15 pour lorientation directe vers une UNV, accès immédiat à limagerie avec lIRM en première intention). Augmenter le taux de thrombolyse. Améliorer la fluidité du circuit des patients entre les différentes structures sanitaires et leur prise en charge à domicile ou en institution. Au sein des filières, améliorer les pratiques professionnelles, linformation et la formation des professionnels ; participer à la diffusion des protocoles de prise en charge des AVC, contribuer à la formation et au soutien des aidants.

8 8 Articulation avec la prévention et le médicosocial Promouvoir et valoriser les actions de sensibilisation aux maladies cardioneurovasculaires, de prévention et dépistage de leurs facteurs de risque. Garantir la participation de lensemble des professionnels de la filière (acteurs libéraux, établissements de santé, services et établissements médico-sociaux). Identifier les structures SSR post-réanimation pour les patients les plus lourds et les places en MAS et FAM participant à la prise en charge des adultes victimes dAVC en perte dautonomie. Mettre en œuvre lévaluation multidimensionnelle des besoins de la personne en lien avec les MDPH Initier des appels à projets innovants régionaux favorisant larticulation entre les secteurs sanitaire et médicosocial

9 9 Enjeux régionaux Réduire les inégalités de prise en charge des AVC, la mortalité et le handicap post AVC, - en augmentant le nombre de patients pris en charge par des professionnels formés dans les filières AVC Améliorer lefficience - en réduisant les délais à chaque étape de la prise en charge hospitalière, - en augmentant le taux de thrombolyse des infarctus cérébraux - et en améliorant la prise en charge au domicile et en institution Améliorer la prise en charge des AVC sévères qui sinscrit dans une filière différente, - débutant en réanimation - et pouvant se poursuivre en service de rééducation post réanimation (SRPR), - puis dans les SSR neurologiques - et/ou en structures EVC EPR. Mettre en place des indicateurs de suivi

10 10 Objectifs du SROS 3 - AVC Améliorer la prise en charge pré-hospitalière des AVC : - En sensibilisant le public et les professionnels de santé aux données de cette pathologie - En rendant lintervention du centre 15 / SAMU indispensable - En mettant en place une accessibilité en urgence aux unités neurovasculaires Améliorer la prise en charge hospitalière des AVC via le développement dun réseau régional « AVC »

11 11 Objectifs du SROS 3 Améliorer la prise en charge hospitalière des AVC via le développement dun réseau régional « AVC » avec - La mise en place dunités neurovasculaires (UNV) dans des établissements accueillant les urgences répondant à des conditions précises. : -Une équipe médicale et paramédicale formée et expérimentée dans la prise en charge des AVC -Un regroupement des lits accueillant les patients AVC dans le service neurologie -Une organisation de laccueil en urgences pour une utilisation la plus large possible de la thrombolyse (avec mise à disposition de protocoles) -Une disponibilité en lits 24H/ 24 dans lUNV -Un accès aux explorations complémentaires en urgences et prioritaire -Une organisation de la filière daval - Laccueil en urgence et le traitement des AVC dans les établissements sites durgences non identifiés UNV - Tout établissement ayant une UNV doit établir des conventions -avec les établissements accueillant les urgences proches nayant pas de telle unité -et avec les établissements dotés dune UNV disposant de services de neuro-radiologie interventionnelle et de neurochirurgie

12 12 La mise en place des UNV a été progressive et suivie régulièrement par des évaluations.

13 13 Evolution de la prise en charge entre 2005 et 2010 En 2010, en IdF, presque séjours pour AVC ou AIT (PMSI CS) - correspondant à patients ayant un âge moyen de 70,6 ans. Taux de patients admis dans un établissement ayant une UNV - 32 % en % en 2010 Inégalités dadmission en UNV en fonction de lâge ont diminué. - lâge moyen des patients en UNV -63 ans en ,7 ans en inégalités entre départements persistent

14 14 Données Chainage PMSI CS – SSR er semestre patients hospitalisés en MCO : AVC ou AIT, - dont 55% dans des établissements avec UNV Concernant les 6431 patients avec AVC - taux de transfert en SSR : -22% pour les Et avec UNV -23% pour les Et sans UNV, - taux dadmission en RF -7% pour les Et avec UNV -4.6% pour les Et sans UNV

15 15 BEH 2010 : 49-50

16 16 SSR pour affections neurologiques Offre de soins a augmenté : 28 établissements RF neurologique :44 établissements SSR neurologique autorisés Une enquête 2010 jour donné, effectuée dans 45 services de rééducation neurologique dIdF (taux réponses 94 %) montre que - 18 % des lits de MPR sont occupés par des patients hospitalisés > 120 j (soit 251 patients) - Age médian : 52 ans (de 11 à 87); 2H/1F - DMS : 345 j au jour de lenquête (max : 665 j ) - AVC : 49 %; Affect moelle : 26 %, Trauma crânien : 13 % - Mode sortie envisagée -Domicile/HDJ/ HAD : 58 %DMS : 255 j -MAS/FAM15 %DMS : 582 j -EHPAD : 9 %DMS : 236 j -EVC EPR2 %DMS : 981 j -Indéterminé : 11 % DMS : 492 j

17 17 Hébergement ENQUETE SEMAINE DONNEE -MAS – FAM MAS et FAM prenant en charge des pathologies neurologiques de ladulte - 24 FAM : taux de réponses : 50 % - 53 MAS : taux de réponses : 32 % Patients présents la semaine du 30/08/10 au 05/09/10 Liste dattente au 05/09/10

18 18 Enquête MAS FAM Liste attente FAM - N = 68 - Age moyen : 37 ans - Délai moyen date demande admission et enquête: 5 ans - 31 % sont en étab. de soins MAS - N = 95 - Age moyen : 40 ans - Délai moyen date demande admission et enquête: 2,4 ans - 56 % sont en étabs de soins Résidents FAM - N = Age moyen : 41 ans - Délai moyen date dadmission et enquête : 11 ans MAS - N = Age moyen : 39 ans - Délai moyen date dadmission et enquête : 11 ans

19 19 Expérimentations régionales HAD de réadaptation réinsertion, menée dans 3 établissements - limitée à une durée de 1 à 3 mois, - permet de répondre à un réel besoin pour les patients atteints daffections neurologiques dont les AVC. - permet -de transférer les acquis en situation de vie, -de poursuivre léducation du patient et des aidants, - laccompagnement psychologique et social, -et le relais avec le secteur libéral. Téléneuro, menée dans 7 établissements - Mise à disposition de lexpertise neurologique dans les établissements avec urgences ne disposant pas dUNV

20 20 Périmètre de la réflexion

21 21 Articulation avec dautres groupes Coordination avec dautres schémas et programmes - Urgences - SSR - Neuroradiologie interventionnelle - Neurochirurgie - HAD - Programme régional de télémédecine - SROS ambulatoire - SROS médicosocial Articulation avec les groupe de travail PDSES pour les affections neurologiques regroupant SAMU/Urgentistes, neurologues vasculaires, neurochirurgiens, neuroradiologues interventionnels et diagnostiques


Télécharger ppt "SROS AVC Lundi 12 décembre 2011 F Woimant Référent AVC – ARS IdF."

Présentations similaires


Annonces Google