La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

SROS – PRS – ES Volet Cancérologie Présentation COPIL 11 avril 2012.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "SROS – PRS – ES Volet Cancérologie Présentation COPIL 11 avril 2012."— Transcription de la présentation:

1 SROS – PRS – ES Volet Cancérologie Présentation COPIL 11 avril 2012

2 Plan Contexte Etat des lieux : Epidémiologie Offre Activité Enjeux Orientations

3 Contexte - Histoire Le cancer, une priorité nationale – plans successifs … et Des évolutions réglementaires (dispositions du code de la santé publique) de mars 2007 –Conditions dimplantation et techniques de fonctionnement –Dont les seuils dactivité minimale annuelle –Dont les critères dagrément de lINCa La planification des autorisations de cancérologie en Ile-de-France : –2008 : publication du volet cancérologie du SROS III –2009 : procédure de délivrance des autorisations –2011 : Visite de conformité

4 Contexte - Plan cancer Plan cancer 2003 – 2007 décliné Plan cancer 2009 – 2013 –Meilleure prise en compte des inégalités de santé face au cancer afin de les réduire –Renforcement de la coordination des soins : Garantir à chaque patient un parcours de soins coordonné personnalisé et efficace, renforcer le rôle du médecin traitant à tous les moments de la prise en charge –Amélioration de la qualité de vie des personnes pendant et après le cancer.

5 Plan Contexte Etat des lieux Epidémiologie Offre Activité Enjeux Orientations

6 Etat des lieux – Epidémiologie - Incidence - Près de la moitié des cancers chez les personnes < à 65 ans - Un peu moins de 450 cas chez les moins de 20 ans - Age moyen survenue dun cancer : Hommes : 66 ans - Femmes : 63 ans - Age moyen au décès par cancer : Hommes : 69 ans - Femmes : 71 ans Près de nouveaux cas de cancers en IdF : homme 54 %, femme 46 %

7 Principaux cancers en IdF - Homme

8 Principaux cancers en IdF - Femme

9 Mortalité par cancer décès par an en Ile de France = 32% des décès (Période ) HOMMESFEMMES Tous âges - nombre 1 ère cause décès ,1% ,1% < 35 ans - nombre 4 ème cause décès ,2% ,9% ans - nombre 1 ère cause décès ,7% % 65 ans - Nombre 1 ère cause décès 2 ème cause décès ,9% % Source: Insee, Inserm CépiDC – Exploitation FNORS et ORS Ile-de-France

10 Incidence et mortalité – Evolution

11 sous mortalité des hommes Franciliens

12 Surmortalité des Franciliennes par cancers du poumon et du sein

13 Incidence et mortalité – Evolution 1990 – 2005

14 Evolution de lincidence et de la mortalité part cancer en IdF Source: Francim, InVS, Inserm, CépiDC

15 Mortalité - Homme

16 Mortalité - Femme

17 Plan Contexte Etat des lieux Epidémiologie Offre Activité Enjeux Orientations

18 Etat des lieux - Offre La prise en charge des pathologies cancérologiques, au carrefour de plusieurs volets du SROS, est identifiée par le biais dautorisations et reconnaissances dans les contrats dobjectifs et de moyens Autorisations de cancérologie Chirurgie : Soumise à seuil (adulte) Non soumise à seuil Chimiothérapie Tumeurs solides Hémopathies certains types Hémopathies tout type Radiothérapie Curiethérapie Sources non scellées 154 établissements, 572 modalités Réseau régional (ONCORIF) Réseau pédiatrique (RIFHOP) 21 réseaux territoriaux Reconnaissance CPOM dUSI hématologie : 21 SIOS Sites dallogreffes : 6 Sites dautogreffes : 16 Reconnaissance CPOM au titre détablissements associés de K Court séjours : 7 adultes / 24 enfants HAD SSR : 41 adultes / 5 enfants Autorisations SSR hématologie 5 structures adultes 2 structures enfants Page 18

19 Evolution autorisations chirurgie Nb établissements en 2007 Nb détablissements autorisés en 2009 Evolution Chirurgie % Chimiothérapie % Radiothérapie %

20 Autorisations délivrées en Ile de France Inventaire décembre 2011 Localisation Nombre dautorisations Sein89 Digestif108 Urologie85 Thorax22 Gynécologie63 ORL-MF51 Chimiothérapie93 Radiothérapie externe27 Sources non scellées15 Curiethérapie bas débit Haut débit 11 8 TOTAL572

21 Répartition des structures par statut chirurgie soumise à seuil- adulte Etablissements 2008 Etablissements AP-HP %15 % Publics – ESPIC %29 % Privés %53 % CLCC331 %2 % Total %

22 Bilan – Offre hospitalière - Tumeurs solides adulte : bonne couverture : –à quelques exceptions près : chirurgie thoracique, neurochirurgie, curiethérapie, sources non scellées –quelques grands centres, un grand nombre de centres de taille plus modeste et offrant moins de types dactivités différentes. tailles détablissements et niveau dactivité très variables. –Des centres cependant fragiles (faible activité en chirurgie, équipe réduite, une seule autorisation dactivité de traitement du cancer, difficulté de mettre en place les éléments transversaux de qualité ainsi que les critères dagrément, des critères qualitatifs mieux déployés en chimiothérapie). Hématologie adulte : –au moins une autorisation pour le traitement des hémopathies tous types par département. –Offre adaptée aux besoins si ouverture des lits fermés. –Nombreuses reconnaissances pour le traitement des hémopathies certains types. Garantir le passage en RCP dhématologie ainsi que la primo-prescription par un hématologue. Oncopédiatrie : –Autorisations concentrées sur un nombre restreint détablissements. –Bonne organisation de la prise en charge des patients entre les établissements autorisés et les centres hospitaliers généraux notamment grâce au réseau RIFHOP. –CANPEDIF : organisation interrégionale en oncopédiatrie mise en place, structuration de lactivité de recours dans ce domaine sur la région. Radiothérapie : –difficultés à traiter à court terme en raison des délais de conformité. –Offre adaptée en nombre daccélérateurs mais fragilisée du fait de lorganisation de la région.

23 Bilan – Offre Oncogériatrie : –4 UCOG financés dans le but de diffuser cette pratique : développer lien cancérologie – gériatrie et organisation de laccès à lévaluation gériatrique HEGP-Huguenin-St Cloud-Curie Avicennes Pitié – Charles Foix Mondor – Albert Chenevier Concernant la coordination du parcours de soins du patient : –Région bien couverte par des réseaux de santé de cancérologie et un réseau régional. –maillage de la région par des réseaux de proximité = un des éléments de la coordination du parcours de soins du patient. –7 expérimentations de coordination du parcours de soins

24 © 2012 – DOSMS-ARS Ile-de-France tous droits réservés Radiothérapie Utilisation thérapeutique de radioéléments en sources non scellées Curiethérapie Chimiothérapie Sein Digestif UrologieThorax Gynécologie ORL Maxillo-facial Activités chirurgicale soumises à seuil Activité en Cancérologie - Val-de-Marne (94) CH de Villeneuve- Saint-Georges Polyclinique de Villeneuve Henri Mondor Albert Chennevier Saint-Camille CHI de Créteil Hôpital privé Armand Brillard Hôpital privé Paul dEgine Clinique de lOrangerie Clinique Gaston Métivet Hôpital privé Marne la Vallée Clinique de Bercy Paul Brousse Le Kremlin-Bicêtre Institut Gustave Roussy Hôpital privé de Thiais Clinique Pasteur Clinique des Noriets CHS de Chevilly La Rue c Retrait Caducité C

25 Centres de radiothérapie Ile-de-France © 2011 – DOSMS-ARS Ile-de-France tous droits réservés PSPH Etablissement public Cours deau AP-HP Etablissement privé : 27 implantations en fonctionnement + le centre de protonthérapie dOrsay, + 1 implantation hors schéma (Val de Grâce). Suspension dautorisation de Saint-Germain en Laye (novembre 2009) Retrait dautorisation CH Corbeil 30 implantations au schéma

26 Ordre du jour Contexte Etat des lieux Epidémiologie Offre Activité Enjeux Orientations

27 Activité chirurgie pour les localisations soumises à seuil Nombre dactes entrant dans le calcul du seuil (méthode INCa) Evolution Sein Digestif Urologie Gynéco ORL-MF Thorax TOTAL ,3%

28 2008 : 95 implantations prévues au schéma : 93 structures autorisées Evolution : Activité en chimiothérapie Nb Patients en chimiothérapie *** Nb Patients en chimiothérapie - HdJ

29 Activités 2010 : Chirurgie mammaire 30

30 Activités 2010 : Chirurgie digestive actes 108 établissements autorisés 58 % des actes réalisés par 24 % des établissements Inférieur au seuil < 30 actes 12 % Etablissements soit 13 établissements (3 % des actes)

31 Activités 2010 : Chirurgie urologique actes 85 établissements autorisés 58 % des actes réalisés par 20 % des établissements Inférieur au seuil < 30 actes 21 % Etablissements 18 établissements (5 % des actes)

32 Activités 2010 : Chirurgie gynécologique actes 63 établissements autorisés 52 % des actes réalisés par 25 % des établissements Inférieur au seuil < 20 actes 22 % Etablissements soit 14 établissements (6 % des actes)

33 Activités 2010 : Chirurgie ORL-MF actes 51 établissements autorisés 55 % des actes réalisés par 20 % des établissements Inférieur au seuil < 20 actes 21 % Etablissements soit 11 établissements (3 % des actes)

34 Activités 2010 : Chirurgie thoracique actes 22 établissements autorisés 81 % des actes réalisés par 54 % des établissements Inférieur au seuil < 30 actes 2 établissements

35 Activités 2010 : Chirurgie des cancers actes 126 établissements autorisés < 100 actes 30 établissements < 200 actes 67 établissement

36 Activité 2010 Mono activité en chirurgie : 16 établissements –Dont 7 autorisés pour chimiothérapie –Dont 9 < 50 actes Chirurgie non soumise à seuil isolée : 8 établissements, 0 activité de chimiothérapie.

37 Ordre du jour Contexte Etat des lieux Enjeux Orientations

38 Enjeux Accompagnement du développement de la médecine personnalisée Prise en charge globale du patient Respect des conditions réglementaires Accès aux soins complexes, hyperspécialisés, innovants Démographie médicale : –Renouvellement assuré oncologues médicaux, radiothérapeutes. –Moins de visibilité pour les spécialistes dorgane en chirurgie et en médecine. –Problème en anatomo-pathologie

39 Ordre du jour Contexte Etat des lieux Enjeux Orientations

40 Poursuivre la structuration de loffre au regard des recommandations réglementaires et du plan cancer Poursuivre lorganisation de loffre pour :Poursuivre lorganisation de loffre pour : –Une offre plus stable impliquant des recompositions : Respect des seuils dactivité Remise en question des activités isolées Développement des liens entre établissements –Une offre graduée : Adéquation de lenvironnement à la prise en charge Accès aux soins complexes, hyperspécialisés et aux innovationsAccès aux soins complexes, hyperspécialisés et aux innovations –Soutien des innovations thérapeutiques et organisationnelles –Radiothérapie : accès aux techniques innovantes, accès à lICT –Réflexion sur les modalités dorganisation du recours sur la région : liens entre centre/périphérie, synergie APHP/CLCC, accès aux essais cliniques Orientations

41 Optimisation du parcours des patients : –Développer de liens plus étroits entre dépistage et prise en charge. –Prendre en charge des patients au plus près du domicile, réflexion sur le fonctionnement des filières de soins et sur lintégration des gros établissements au sein de leur territoire –Soutenir la coordination des acteurs : organisation de la sortie dhospitalisation, place des réseaux dans le futur, articulation avec les soins palliatifs, implication des acteurs de ville mobilisables. Pour une meilleure prise en compte de lévolution des cancers –Accompagner le déploiement de la médecine personnalisée Réflexion sur les possibilités de réponse des plateformes de génétique moléculaire aux évolutions thérapeutiques Evolution des RCP généralistes - spécialisées –Pour une meilleure prise en compte des évolutions liées au vieillissement et à la chronicité Développement du lien oncologue – gériatre Accès et coordination des avis nécessaires pour une prise en charge optimale Oncogériatrie : –Pas de sur-spécialité mais améliorer la qualité de la prise en charge par la réalisation dune évaluation gériatrique pré-thérapeutique des patients âgés atteints de cancer. Orientations

42 Champ plus transversal qui dépasse ce volet :Inégalités et cancer : –Pour une meilleure prise en compte des inégalités de santé face au cancer. Réflexion axée surtout sur le dépistage et les freins à lentrée dans le système de soins.


Télécharger ppt "SROS – PRS – ES Volet Cancérologie Présentation COPIL 11 avril 2012."

Présentations similaires


Annonces Google