La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Déborah Allegranti Saandi Ali Hamadi. Plan 1. Historique 2. Origine du nom 3. Mission et stratégie 4. Technologie Page Rank 5. Centres dactivité 6. Principes.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Déborah Allegranti Saandi Ali Hamadi. Plan 1. Historique 2. Origine du nom 3. Mission et stratégie 4. Technologie Page Rank 5. Centres dactivité 6. Principes."— Transcription de la présentation:

1 Déborah Allegranti Saandi Ali Hamadi

2 Plan 1. Historique 2. Origine du nom 3. Mission et stratégie 4. Technologie Page Rank 5. Centres dactivité 6. Principes de recherche 7. Souces financières 8. Service en ligne 9. Outils 10. Controverse et critiques 11. Biblioraphie et Sitographie

3 1. Historique Moteurs de recherche Web : plus de 15 ans d'histoire. L'histoire des moteurs depuis 1990: 1990 – Archie Tous les moteurs de recherche descendent dArchie, un logiciel conçu pour rechercher des documents sur Internet par Adam Emtage, étudiant à lUniversité McGill (Québec).

4 Archie, dérivé du mot archives, est un logiciel contenant des archives de ftp. Il permet à ses utilisateurs de retrouver les dossiers stockés dans sa base (rafraîchie tous les mois). La recherche seffectue sur le nom des fichiers et non sur le contenu.

5 Wanderer (le vagabond) A partir de 1993, des robots commencent à proliférer sur la toile. Matthew Gray est à lorigine des premiers spiders (logiciels chargés de sillonner le web) qui se déplacent automatiquement sur toute la toile permettant den mesurer la taille. La naissance de ces robots provoque de fort ralentissement sur les pages.

6 Un annuaire nommé Yahoo Deux étudiants de lUniversité Stanford, Jerry Yang et David Filo, ont une idée qui va changer la face du réseau des réseaux : sélectionner et recenser humainement les meilleurs sites dans un annuaire Internet. Yahoo devient en quelques mois le portail le plus utilisé par les internautes.

7 Lycos et Excite Lycos doit son nom à une araignée particulièrement rapide, il est mis en ligne en juin 1995 par lUniversité Carnegie Mellon (Pennsylvanie). Quelques semaines plus tard, le moteur Excite, mis au point par des étudiants de Standford, se lance à son tour.

8 1996 – Altavista, Nomade en VF Lancé en décembre 1995, Altavista est mis au point par le français Louis Monnier pour les laboratoires Digital. Il est rapide, pertinent et exhaustif. Il propose de multiples fonctionnalités de recherche, notamment par langues. Jusquen juillet 1996, les seuls outils de recherche destinés aux francophones sont québécois. Gilles Ghesquière et Jean Postairey remédient en créant Nomade.fr, le premier annuaire Internet en VF. Seulement en 1998 France Telecom lance son propre moteur de recherche, Voilà.fr.

9 1997 – Inktomi Alors que tous les moteurs de recherche tentent leur mue en portails grand public financés par la publicité, Inktomi se spécialise dans la fourniture de solutions de recherche Internet aux entreprises. Yahoo choisit sa technologie pour se motoriser.

10 1998 – Google LUniversité de Stanford produit les concepteurs dun moteur de recherche baptisé Google, Sergei Brin (à gauche) et Larry Page (à droite).

11 À la fois pertinent et exhaustif, cet engin de nouvelle génération classe les résultats de recherche en fonction de leur popularité auprès des internautes.

12 1999 – Fast, un nouveau challenger Inspirés par le succès de Google, des chercheurs de lUniversité dOslo créent Fast Technology avec pour vitrine le moteur All the web : comme Inktomi, Fast se positionne sur la fourniture de technologies pour les entreprises.

13 La consacration de Google Google est élu meilleur moteur de recherche de lannée 2000 par Searchenginewhatch.com Google est choisi par Yahoo comme moteur de recherche privilégié à la place dInktomi. Grâce à cette publicité, Google devient loutil de recherche le plus utilisé par les internautes (notamment en France), et ve désormais entrer en Bourse.

14 Entre 2000 et 2004 le moteur de recherche Google indexe plus de 8 milliads de pages web, 1 milliard dimages. En 2008, Google annonce avoir identifié plus de mille milliard de pages web.

15 Google conquiert AOL Google est à son apogée : le géant AOL (34 millions dabonnés) vient de le choisir en lieu et la place du malchanceux Inktomi. Parallèlement, Google sattire les premières critiques en proposant des résultats de recherche sponsorisés par des annonceurs.

16 Lempire de Google Début 2008, Google valait quelque 210 milliards de dollars à la Bourse de Wall Street. Il possede le parc de serveurs le plus important du monde, avec environ 500.ooo machines reparties sur plus de 32 sites dans le monde.

17 Origine du nom En 1938, le mathématicien americain Edward Kasner, se demandant quelle nom donner au nombre formé du chifre 1 suivi de 100 zéros, eue la réponse de son neveu (9 ans): mot enfantin un gogole, dont lortographe est devenuegoogol. Kesner reporta ce mot dans son traité Mathematics and the imagination, qui a en suite inspiré en 1998 les créateurs de Google (au lieu de googol), plus simple et facile à retenir. On peut ainsi noter la similarité avec le mot anglaisgoggles (lunettes), dont les deux zéros de la marque rappellent la forme.

18 Mission et stratégie Google est loutil de recherche le plus utilisé au monde, avec plus de 70% de parts de marché. Sa mission est dorganiser linformation du monde entier et de la rendre accessible à tous. Le succès de ce moteur de recherche se résume dans le principe du simple et efficace: linterface dépouillée, la rapidité de réponse, la pertinence des résultats,

19 le grand nombre de pages indexées, la variété de types de fichiers indexés. Utilisant une stratégie de marketing viral très efficace Google domine radicalement le marché de la recherche sur le Web, malgré les tentatives de ses concurrents pour le contrer.

20 Technologie Page Rank Google repose principalement sur lexploitation de la technologie Page Rank. Le premier brevet, déposé en janvier 1997 et enregistré le 9 janvier 1998, est la propriété de lUniversité de Standford qui à licencié cette licence à Google en 1998, deux mois après sa fondation. La licence est exclusive jusquen Les recherches qui ont abouties au dévellopement de la technologie du Page Rank ont été financées en partie par la National Science Fundation. Il est précisé dans le brevet que le gouvernement a certains droits sur cette invention.

21 Le Page Rank cest la note de 0 à 10 attribuée par Google aux sites Web. Le moteur de recherche base tout son fond de commerce dessus, car la course au PageRank est devenu le sport international des Webmasters. Google analyse de façon très précise les pages Web et fichiers disponibles Online: 1) il classe toutes ces pages dans son index de plusieurs milliards de pages.

22 2) le moteur de recherche étudie la popularité de la page, pour lui donner une note, le Page Rank, qui est le résultat dun savant algorithme. Cette note est un paramètre pour évaluer la pertinence dune page par rapport aux critêres de recherche. Google est donc performant car ce sont les résultats les plus pertinents par rapport à la recherce qui vont sortir en premier.

23 Seul pint négatif: les Webmasters les plus malins arrivent souvent à se positionner sur les premières pages de résultat (par exemple utilisant des mots-clé très recherchés sur Internet). Lalgorithme de Google progresse et rattrape les tricheurs, mais ceux-çi trouvent de nouvelles techniques pour positionner de nouveau leurs sites sur le moteur. Lindex de Google est encore majoritairement propre. Le souci est quil ny a que 10 places sur la première page de résultats et trop de sites veulent cette visibilité maximum.

24 Conclusion: au jourdhui le PageRank na plus autant de valeur quautrefois dans le référencement. Les Webmasters ont tellement abusé dartifices pour faire grimper le PageRank artificiellement que Google a été obligé de baisser son importance dans lalgorithme.

25 Centres dactivité Le principal centre dactivité de Google est le Googleplex à Mountain View en Californie. Il y a un complexe à New York pour la recherche des nouveaux services. Son siège en Europe se trouve à Dublin en Irlande. En mars 2008 un nouveau centre a été cré à Zurich, en Suisse pour le développemet de lentreprise en Europe. En Moyen Orient: à Dubaî et au Qatar. En Afrique du Sud sont présent des locaux puor son développent en Afrique. Le seul site qui se trouve en Asie est à Singapour.

26 Principes de recherche - Se connecter au site - taper un ou plusieurs mots dans la fenêtre de recherche, - cliquer sur le bouton Recherche Google. Recherche simple: Les options en dessous de la fenêtre de recherche : le Web mondial, les pages francophones,

27 Au-dessus de la fenêtre de recherche: Le Web mondial, les Images, les Groupes de discussion, l Annuaire, lActualité (Google Actualités, le service dactualité de Google). Le bouton Jai de la chance affiche la page la plus pertinente pour Google.

28 Les résultats affichés comportent des éléments importants : - Le temps de recherche effectué - Le nombre de résultats Chaque résultat vous donne les informations suivantes : - Le titre - Les extraits où se situent en gras les termes recherchés - Ladresse du site - Le type de document - Le poids de la page, sans les images

29 - La catégorie si le lien trouvé est référencé dans le répertoire Google - Un lien En cach qui correspond à la dernière version visitée - Un lien Pages similaires qui affiche des pages au contenu similaire. Recherche avancée: Pour lancer des recherches plus précises Google propose le lien Recherche avancée, accessible depuis la page daccueil du site, qui donne accès à un formulaire.

30 Les sources financières Adwords: le nom du système publicitaire du moteur de recherche Google qui affiche des annonces texte ciblées. Les annonceurs paient lorsque linternaute clique sur la publicité selon un système denchère et de qualité : plus le prix au clic est élevé et plus lannonce est pertinente pour lutilisateur, plus lannonce est en évidence. « AdWords » provient de « Ad » pour Advertising (Publicité) et Words : mots.

31 Ad Sense: un service qui permet aux éditeurs de sites dinclure un espace publicitaire Google en contre partie dune rémunération. Le système Adsense se base sur une analyse contextuelle du site. Il semble que Google renforce ce système Adsense: les annonces se baseront non seulement sur le contenu dun site mais également sur le comportement et les recherches des internautes.

32 Service en lignes - Alerts: permet de recevoir par les nouveaux résultats sur une requêt- Answers: est le service payant de recherche approfondie - Catalogs: propose de consulter des catalogues marchands scannés - Directory: lannuaire de sites Web - Froogle: le comparateur de prix - Groupes: concentre les groupes de discussions - Images: effectue des recherches d'images

33 - Labs: lantre des nouveautés encore en test - Local: fait des recherches sur les commerces près de chez vous - Maps: rend possible la consultation d'images satellite ou plans - Mobile: le moteur de recherche pour votre téléphone portable - News: reprend l'actualité de diverses sources - Print: autorise la recherche sur des livres - Scholar: donne accès à des documents de recherche universitaire

34 - SMS: fait de la recherche à laide de texto - Special Searches: reprend et explique les services Google

35 Outils - Google Toolbar: la barre d'outils pour navigateur Web - Blogger: le service de blog - Code: propose des outils et documentations pour les programmeurs - Desktop Search: facilite la recherche sur PC - Hello: offre un service de messagerie instantanée - Google Hearth: est un logiciel de cartographie satellite - Picasa: organise vos images et permet des retouches - Translate: traduit les pages Web

36 - Gmail: est le service gratuit de messagerie à grande capacité de stockage 2Go - Orkut: nous invite dans une communauté virtuelle

37 Controverse et critiques Respect de la vie privée et des informations personnelles: La multiplication des services proposés par Google engendrent une demande accrue de renseignements sur les utilisateurs. Telle concentration dinformations sur les individus et leur conservation inquiète les organisations de défense de la vie privé sur Internet, comme lElectronic Frontier Foundation ou le Groupe de travail de larticle 29 de la Commission européenne.

38 Récemment lONG Privacy International a placé Google tout en bas de son classement en tant que ennemie du respect de la confidentialité en raison de la surveillance totale des utilisateurs. GoogleWatch, site de lactiviste américain Daniel Brandt, a tenté de démontrer les failles, la manque de néutralité de Google et sa censure orienté dans des pays comme la Chine, ou les Etats-Unis, concernant linvasion de lIrak et la prison dAbu Ghraib.

39 Google a dans un premier temps refusé de se plier aux injonctions du gouvernement américain, en suite ils ont donné accès aux listes de recherche et URL pour contriber à une loi sur la répression de la pédophilie. En France, les garanties de respect de la vie privée apportées par la CNIL ne sont pas applicables à des services dont les serveurs ne se trouvent pas sur le territoire national. Le refus de Google de se soummetre aux lois locales crée de fait une extention de la jurdiction américaine.

40 Peines et condamnations: - Le 21/02/2008 Google a été condamné à payer euros pour contrefaçon. - Lunion Europeen a infligé plusieurs lourdes amendes pour monopole abusif envers dautres sociétés minoritaires. - La branche vidéo de Google a été plusieurs fois condamnée à des amendes allant jusquà 1,6 millions de dollars pour diffusions illégales ou non respect des droits dauteurs.

41 Critiques: A mesure que Google se développe, se développent en parallèle de nombreuses critiques à la base du receuillemet et de la conservation des données privées des internautes. La crainte dune utilisation abusive de ces données a porté à créer de nombreux intruments informatiques pour limiter les capacités intrusives de Google. (ex: masquer les publicités Adwords).

42 Parmis ces instruments: - le reseau Tor ( the onion router), qui anonymise les internautes, - le logiciel Scoogle (Google Scraper), qui détourne le moteur de recherche, lui fourni une nouvelle adresse I.P à chaque recherche et accepte linstallation des Cookies sur son Serveur avant de les jeter à la poubelle, - lextension pour Mozilla Firefox, Customize Google, qui permet de rendre anonyme les cookies de Google et ne permet pas à GoogleAnalytics de récolter des statistiques sur lutilisateur.

43 Bibliographie et Sitographie https://www.google.com/adsense/login/fr/?hl=fr nt-payant.php nt-payant.php fonctionnement.php fonctionnement.php utilisation.php utilisation.php

44 moteur-recherche-evolution-techno/1.shtml moteur-recherche-evolution-techno/1.shtml Philip Kotler, Kevin Keller Marketing Management (2008)


Télécharger ppt "Déborah Allegranti Saandi Ali Hamadi. Plan 1. Historique 2. Origine du nom 3. Mission et stratégie 4. Technologie Page Rank 5. Centres dactivité 6. Principes."

Présentations similaires


Annonces Google