La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Méthodologies en recherche qualitative A. Reyre Espace éthique 16/02/13.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Méthodologies en recherche qualitative A. Reyre Espace éthique 16/02/13."— Transcription de la présentation:

1 Méthodologies en recherche qualitative A. Reyre Espace éthique 16/02/13

2 ? Quantitatif –Positiviste –Hypothético-déductif –Mesure –Puissance statistique –Reproductibilité –Objectivité –Validité Qualitatif –Interprétatif (Ph et H) –Inductif, abductif –Compréhension –Cas singuliers –Diversité de résultats –Objectivité –Validité

3 Le paradigme positiviste Tradition nomothétique: définition de lois générales à partir dun dispositif expérimental fournissant des preuves du phénomène empirique (Newton) Procède par réduction et quantification Position du chercheur: distance, effacement, « asepsie », objectivité froide

4 Contexte démergence du courant qualitatif Réflexions épistémologiques à partir des travaux de Husserl ( R. Descartes, A. Comte): le retour à lexpérience perçue et vécue Ecole de Chicago ( ) –Opposition au courant naturaliste –Donner la parole aux minorités

5 Eléments historiques du courant qualitatif Amérique du Nord (CANADA) (1970- ) –Développement des méthodologies –Diffusions aux différentes disciplines –Renforcement de son discours social et politique (Care) Meilleure reconnaissance scientifique aujourdhui, mais…

6 Le paradigme interprétatif- compréhensif Phénoménologie, herméneutique La recherche ne sintéresse pas au comportement mais à laction: comportement + sens que lui donne lagent = ACTION Observation du phénomène au plus près de son contexte et de lexpérience telle quelle est vécue par lagent

7 Le paradigme interprétatif- compréhensif Reconnaissance du fait que le chercheur partage lexpérience de lagent et participe de la construction de sens (effet Archimède) Il influence lobservation (il est illusoire et stérile de vouloir léviter) –Subjectivité du chercheur –Contre-transfert du chercheur

8 Le paradigme interprétatif- compréhensif La position subjective du chercheur: –Naïf –Décentré –Immergé –+/- participant –Vivant lexpérience –A lécoute de tout (carnet de terrain, croquis, enregistrements…)

9 Le paradigme interprétatif- compréhensif Le contre-transfert du chercheur: –Georges Devereux (De langoisse à la méthode) –Décodage des motifs à sengager dans une recherche et du type dinfluence sur les résultats –Utilisation du ressenti personnel du chercheur pour linterprétation des résultats Nécessité dune position réflexive

10 Généralités méthodologiques Le paradigme est plus important que les règles formelles « Une technique de recherche ne peut constituer une méthode de recherche » (F. Erikson, 1986)

11 Généralités méthodologiques Elaboration de la question de recherche –Question large et ouverte ( hypothèse) –Forme de problématisation plus que de question –Base empirique –+/- étayée par le théorie (revue de la littérature)

12 Généralités méthodologiques Choix des sujets et terrains –Savoir en limiter le nombre (quantité de données, pas de besoin de représentativité) –Adapté à la question (+++) –Etre prêt à se délocaliser (faisabilité, coût, capacités propres du chercheur…) –Définition du « temps de contact » –Peut évoluer en cours de recherche

13 Généralités méthodologiques Méthodes (+/- expérimentales) –Observation participante –Observation neutre –Entretiens informels –Entretiens formels –Dispositifs particuliers

14 Généralités méthodologiques Outils –Enregistrement brut –Observation –Conversation libre… –… entretien structuré –Médiations: Narratives Visuelles corporelles

15 Généralités méthodologiques Recueil des données –Données de terrain (retranscriptions, écrits, photographies, enregistrements, dessins…) –Carnet de recherche –Littérature –Données réflexives

16 Généralités méthodologiques Codage des données –Etape indispensable quel que soit le design de létude –Formation progressive de catégories de sens

17 Généralités méthodologiques Interprétation des données –Mise en lien de lensemble des catégories de sens –Regroupement de lensemble des données Codage + interprétation = analyse Logiciels « danalyse » –Atlas, NVivo, Alceste…

18 Généralités méthodologiques La posture réflexive -1 –Réfléchir initialement au motifs propres au chercheur à lengagement dans la recherche et dans cette recherche en particulier. (préconception) –Etre attentif à sa propre expérience au cours de la recherche (notes de terrain)

19 Généralités méthodologiques La posture réflexive -2 –Examiner linterprétation au regard des préconceptions (éviter la fidélité « quichotte ») –Penser les liens entre les éprouvés sur le terrain et la question de recherche (enrichir les résultats) –Idéalement: supervision

20 Généralités méthodologiques Rédaction du rapport de recherche (mémoire, thèse, article…) –Description précise du processus –Résultats –Critères de validité

21 Généralités méthodologiques Définition de la question de recherche Rédaction du projet Définition des sujets et terrains Réalisation de létude Collecte des données Analyse des données Rédaction du rapport final

22 Les critères de validité Importants pour augmenter la portée scientifique du travail (évaluation par les pairs) Relatif consensus Trois critères: –Lobjectivité –La validité –La fidélité

23 Les critères de validité Lobjectivité -1 –La vérité est médiatisée par le sujet- chercheur: ni absolue, ni totalement relative –Lentreprise de recherche est « une tentative dobjectivation du monde soumise à un certain contrôle empirique et social » (M. Lessard-Hébert et al., 1997) –Il faut donc à la fois rendre compte de la réalité empirique du phénomène en étant conscient des effets de la subjectivité du chercheur et sexposer au regard des pairs

24 Les critères de validité Lobjectivité -2 « Evitant la réduction, non seulement le chercheur acceptera de saffronter aux collègues, mais surtout il explicitera les a priori et lestimation quil fait de leurs effets sur sa recherche. Il ne sagit pas alors dêtre objectif par épuration des mesures et par accord intersubjectif, il sagit surtout dêtre objectif par la reconnaissance de la subjectivité et par lobjectivation des effets de cette subjectivité. » (JM. Van der Maren, 1987)

25 Les critères de validité La validité –Validité instrumentale: les données sont-elles représentatives du phénomène? Validité interne: saturation Validité externe: méthode –Validité théorique: le chercheur rend-il vraiment compte de ce quil observe? Validité interne: acceptation interne, complétude Validité externe: transférabilité

26 Les critères de validité La fidélité –La fidélité quichotte –La fidélité diachronique –La fidélité synchronique: ne suppose pas la similitude des observation mais leur consistance les unes par rapport aux autres –La cohérence interne

27 Les critères de validité Les problèmes fréquents: –Insuffisance de preuves: défaut de saturation –Manque de diversité dans létablissement des preuves: défaut de triangulation –Interprétation erronée: défaut dacceptation interne –Insuffisance de preuves infirmantes: hypothèses trop prématurées –Analyse insuffisante de cas divergents: priorité donnée aux cas typiques et récurrents plutôt quaux cas rares et atypiques

28 Les critères de validité Les moyens de les éviter: –Immersion prolongée dans le terrain –Triangulation Des données Méthodologique Théorique Du chercheur (à défaut: supervision) –Documentation des procédures

29 Conseils Quelle que soit lambition de la démarche qualitative: –Ne pas avoir de complexes! –Bien définir la question de recherche –Ne pas voir trop grand –Se déplacer –Ne pas négliger la démarche réflexive (carnet de recherche, triangulation)


Télécharger ppt "Méthodologies en recherche qualitative A. Reyre Espace éthique 16/02/13."

Présentations similaires


Annonces Google